Sanry-lès-Vigy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sanry-sur-Nied.
Sanry-lès-Vigy
Église Saint-Nicolas.
Église Saint-Nicolas.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Metz-Campagne
Canton Vigy
Intercommunalité Communauté de communes du Haut-Chemin
Maire
Mandat
Lionel Guiraut
2014-2020
Code postal 57640
Code commune 57626
Démographie
Population
municipale
521 hab. (2011)
Densité 94 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 02″ N 6° 16′ 54″ E / 49.1839, 6.2817 ()49° 11′ 02″ Nord 6° 16′ 54″ Est / 49.1839, 6.2817 ()  
Altitude Min. 185 m – Max. 277 m
Superficie 5,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Sanry-lès-Vigy

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Sanry-lès-Vigy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sanry-lès-Vigy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sanry-lès-Vigy

Sanry-lès-Vigy est une commune française située dans le département de la Moselle en Lorraine. La commune possède l’écart de Méchy.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Évolution du nom du village (date dans laquelle le nom apparait)[1] : Sanrey deleiz Vegey (1404); Sanrey (1437); Sanri (1606); Xanrey (1681). Sanringen (1915–18), Senn bei Wigingen (1940–44).
  • Méchy: Marcey (1128), Merxeié (1442), Merxy (1493), Meschy (1697), Mexy (1756). En Lorrain: M'chi[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Village du Haut-Chemin en Pays messin, dans la seigneurie de Vigy.

Méchy est réuni à Sanry-lès-Vigy par décret du 11 avril 1811[2].

Blasonnement[modifier | modifier le code]

D’azur à l’aigle d’or, mi-parti de gueules à la bande d’argent chargée d’une rose de gueules entre deux coquilles de sable.

À dextre, armes de l’abbaye de Saint-Arnould de Metz, à laquelle appartenait Sanry ; à senestre, armes de la famille Bouchatte, membre des paraiges messins, qui a possédé la seigneurie de Méchy.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Charles Brion    
    Charles Buzy    
    Nicolas Véleur    
Mars 1989 Mars 2014 André Stemart    
Mars 2014   Lionel Guiraut   Consultant IT
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 521 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
181 200 222 425 425 384 364 350 320
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
287 270 271 259 263 241 268 264 222
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
226 235 226 222 223 267 252 282 412
1990 1999 2006 2011 - - - - -
446 500 530 521 - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Series of pictures of memorial ceremony for men of Company C, 9th Armored Engineer Battalion. Who were killed during siege of Bastogne, Belgium. Ceremony was held 22 Janurary, 1945 at Sarny Les Vigy France. Bugler sounds "taps" as the color guard stands at attention. XX Corps, U.S. Third Army at Carny Les vigy, France, Source US Army

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • église Saint-Nicolas, 1774, restaurée en 1863 ; piéta du XVIIe siècle ; fonts baptismaux du XVIIIe siècle ;
  • buste du Christ de pitié posé dans le mur de façade d’une maison en 1883, en souvenir de l'ancienne église de 1775 ;
  • la croix noire ;
  • monuments aux morts, « Sanry (1870-1871) - Méchy (1914-1918). »

Transports[modifier | modifier le code]

La commune était desservie par le chemin de fer de 1908 aux années 50. Située le long de la ligne de Metz à Anzeling, elle accueillait un trafic voyageurs, postal et marchandises. Aujourd'hui, la ligne est à l'abandon.

Méchy[modifier | modifier le code]

Croix et cloche de Méchy.
  • croix, 1820 ;
  • cloche, fondue à Metz par Bideaut (1738), elle servait au rappel des gardiens de cochons ; sert aujourd’hui pour annoncer un mort dans le village ;
  • fontaine à tête de lion ;
  • choix de fer noire.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Paul Phillips, Patrimoine rural en Pays messin, Éditions Serpenoise, 2006, ISBN 2-87692-698-9.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868
  2. Louis Emmanuel de Chastelux, Le territoire du département de la Moselle : histoire et statistique
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011