Danne-et-Quatre-Vents

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Danne-et-Quatre-Vents
La mairie
La mairie
Blason de Danne-et-Quatre-Vents
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Arrondissement de Sarrebourg
Canton Canton de Phalsbourg
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Phalsbourg
Maire
Mandat
Jean-Luc Jacob
2014-2020
Code postal 57370
Code commune 57168
Démographie
Population
municipale
596 hab. (2011)
Densité 83 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 46′ 02″ N 7° 17′ 43″ E / 48.7672, 7.295348° 46′ 02″ Nord 7° 17′ 43″ Est / 48.7672, 7.2953  
Altitude Min. 205 m – Max. 379 m
Superficie 7,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Danne-et-Quatre-Vents

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Danne-et-Quatre-Vents

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Danne-et-Quatre-Vents

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Danne-et-Quatre-Vents

Danne-et-Quatre-Vents est une commune française située dans le département de la Moselle en région Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

C'est le seul endroit où l'altitude du Plateau lorrain est égale à celle du massif vosgien, de ce fait, ce lieu, qui était autrefois appelé « le Saut de Lorraine » est, depuis des millénaires, le passage privilégié entre le Plateau lorrain et la plaine d'Alsace. Ainsi la voie romaine, devenue route nationale est désormais doublée par l'autoroute A4. Juste au Sud passe la voie ferrée au fond d'une vallée et bientôt la LGV Est Européenne y passera au Nord par le tunnel reliant Danne-et-Quatre-Vents à Saint-Jean-Saverne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Danne-et-Quatre-Vents
Phalsbourg Saint-Jean-Saverne
Danne-et-Quatre-Vents
Lutzelbourg Ottersthal

Écarts et Lieux-dits[modifier | modifier le code]

  • Bonne-Fontaine
  • Danne
  • Holdereck (lieu-dit disparu)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dhann (1128), Dhen (1576), Dhanne (1606), Dann (1756), Danne (1793), Dann und Vierwinden (1871-1918).
En francique lorrain: Gotterwong.

Sobriquet[modifier | modifier le code]

Schleifhewle[1] (les débardeurs de bois).

Histoire[modifier | modifier le code]

Occupé par la France après le traité de Vincennes en 1661.
Intégré au Reichsland Elsaß-Lothringen suite à la défaite française dans la guerre franco-prussienne de 1870 puis revenu à la France suite à la Première Guerre mondiale en 1918.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 mars 1995 Eugène Braun    
mars 1995 mars 2008 Paul Knopf    
mars 2008 en cours Roland Geschwind    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 596 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
646 635 661 823 911 917 880 917 887
1856 1861 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
691 696 702 681 677 623 665 344 626
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
611 591 540 514 502 543 546 519 521
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010 2011
529 552 549 511 522 623 628 598 596
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Passage d'une voie romaine.
  • Vestiges d'une maison forte 1347.

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Etienne XIXe siècle.
  • Oratoire de la Bonne-Fontaine dont l'origine remonte à la Guerre de Trente ans ; en 1638, les Croates détruisirent la chapelle ; en 1715, elle fut reconstruite par les soldats guéris d'une grave maladie à Phalsbourg ; ermitage en 1750 ; présence des pères franciscains.
  • L'écart de Bonne-Fontaine et son pèlerinage

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. paysdephalsbourg.fr - Danne
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011