14e arrondissement de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 14e arrondissement.
14e arrondissement de Paris
« arrondissement de l'Observatoire »
Administration
Pays Drapeau de la France France
Ville Paris
Quartiers
administratifs
Montparnasse (53)
Parc-de-Montsouris (54)
Petit-Montrouge (55)
Plaisance (56)
Maire
Mandat
Carine Petit
2014 - 2020
Code postal 75014
Code Insee 75114
Démographie
Population 140 317 hab. (2011[1])
Densité 24 879 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 49′ 59″ N 2° 19′ 36″ E / 48.832921, 2.326798 ()48° 49′ 59″ Nord 2° 19′ 36″ Est / 48.832921, 2.326798 ()  
Altitude Min. 45 m – Max. 81 m
Superficie 5,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Paris

Voir sur la carte Paris administrative
City locator 14.svg
14e arrondissement de Paris

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte France administrative
City locator 14.svg
14e arrondissement de Paris

Le 14e arrondissement de Paris est un des vingt arrondissements de Paris. Il est situé sur la rive gauche de la Seine, au sud de la ville. Il englobe des quartiers qui faisaient autrefois partie de Gentilly et de Montrouge. Il touche au nord le 5e arrondissement et le 6e arrondissement, à l'est le 13e arrondissement et à l'ouest le 15e arrondissement. Au sud se trouvent les communes de Gentilly, Montrouge et Malakoff.

Aux termes de l'article R2512-1 du Code général des collectivités territoriales (partie réglementaire), il porte également le nom d'« arrondissement de l'Observatoire »[2], mais cette appellation est rarement employée dans la vie courante.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les limites actuelles du 14e arrondissement datent de 1860, à la suite de la loi du 16 juin 1859 donnant lieu à un nouveau découpage de Paris en 20 arrondissements. Elles comprennent une petite partie des anciens 11e et 12e arrondissements. L'intégralité du Petit-Montrouge (où se trouvaient notamment les ateliers de l'abbé Migne), qui représentait alors les 3/4 de la commune de Montrouge est annexé à Paris, de même qu'une partie de Gentilly, à l’ouest, du côté de la ferme Sainte-Anne et de la Santé. La partie ouest de l'arrondissement, le quartier de Plaisance provient d'une partie de Montrouge, d'une partie de Vaugirard, d'une partie de Vanves (Malakoff n'existe pas en 1860)[3].

Politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[4].
Élection Identité Parti Notes
1860 Alexandre Dareau Maire de Montrouge dès 1843, puis du 14e jusqu'en 1865[5]. Une rue porte son nom.
1866 Marie-Philibert-Messidor Boullée Mort le 31 mai 1881[6]
1870 Henri Leneveux Après le 4 septembre (IIIe République). Une rue porte son nom.
1871 Edmond Cherouvrier (de) Compositeur (2e prix de Rome), nommé le 12 août 1871, confirmé le 25 mars 1874[7]. Fin de mandat en 1879.
1879 Charles Divry Le 27 février 1879[7].
1884 Philippe Lazies Le 28 mai 1884[7].
1890 Alfred Bizot Le 2 août 1890[7]. Né en 1836, mort le 3 septembre 1898[8].
1898 Édouard Jacques Ancien député. Nommé le 20 septembre 1898[7], jusqu'à sa mort le 14 juin 1900[9]. Une rue porte son nom.
1900 François Hercule Gaston Macqret Médecin né en 1851. Nommé le 1er octobre 1900[10].
1904 Charles Daumy Le 5 novembre 1904[10].
1910 Ferdinand Brunot Le 4 août 1910[10] jusqu'en 1919.
1983 Lionel Assouad RPR Élu en 1983, 1989 et 1995.
2001 Pierre Castagnou PS Élu en 2001 et 2008. Décédé le 24 février 2009.
2009 Pascal Cherki PS Élu en 2009 après le décès de Pierre Castagnou, réélu en 2014.
2014 Carine Petit PS Élue en 2014.

Administré par la majorité municipale RPR-UDF-CNI autour de Lionel Assouad entre 1983 et 2001, le 14e arrondissement a basculé à gauche lors d'un duel entre Nicole Catala (RPR) et Pierre Castagnou (PS) qui l'a emporté avec près de 54 % des voix.

Au XIXe siècle, Victor Gavrel fut maire sous le Second Empire. Jules Martelet, Alfred-Edouard Billioray et Baptiste Descamps furent élus lors des élections du 26 mars 1871 membres de la Commune de Paris. Ils administrèrent l'arrondissement jusqu'au 24 mai 1871, faisant fonction de maires avec une commission municipale. Une plaque rappelant le nom de ces trois élus a été apposée en mairie en 2011.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2006, l'arrondissement était peuplé de 134 370 habitants sur 564 hectares, soit 23 824 hab/km2.

Année
(recensement national)
Population Densité
(hab. par km2)
1861 52 594
1866 65 506
1872 69 111
1954 (pic de population) 181 414 32 274
1962 178 149 31 693
1968 167 093 29 727
1975 149 137 26 532
1982 138 596 24 657
1990 136 574 24 297
1999 132 844 23 554
2006 134 370 23 824

Population par quartier[modifier | modifier le code]

Les quartiers du 14e arrondissement
Année
Population Densité
(hab. par km²)
Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 9 877 création
Année
Population Densité
(hab. par km²)
Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 1 385 création
Année
Population Densité
(hab. par km²)
Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 8 419 création
Année
Population Densité
(hab. par km²)
Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 12 484 création

Cinémas et théâtres[modifier | modifier le code]

Le 14e est un arrondissement bien doté en cinémas et théâtres.

  • Théâtre du Guichet Montparnasse
  • Théâtre Rive Gauche
  • Théâtre Jean Marie Serreau
  • Théâtre de la Cîté International
  • Théâtre de la Comédie Italienne
  • La Cerisaie

Musées[modifier | modifier le code]

Écoles[modifier | modifier le code]

Sites particuliers[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Métro[modifier | modifier le code]

Tramway[modifier | modifier le code]

Réseau Express Régional[modifier | modifier le code]

Transilien[modifier | modifier le code]

Petite Ceinture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne de Petite Ceinture.

L'arrondissement héberge deux gares de l'ancienne ligne de Petite Ceinture :

Quartiers administratifs[modifier | modifier le code]

  1. Quartier du Montparnasse (53e quartier de Paris)
  2. Quartier du Parc-de-Montsouris (54e quartier de Paris)
  3. Quartier du Petit-Montrouge (55e quartier de Paris)
  4. Quartier de Plaisance (56e quartier de Paris)

Hôpitaux[modifier | modifier le code]

Le 14e est un arrondissement doté de nombreux établissements hospitaliers, parmi lesquels :

Parcs et jardins[modifier | modifier le code]

Jardins partagés[modifier | modifier le code]

Personnalités liées au quartier[modifier | modifier le code]

Liées à la musique[modifier | modifier le code]

Autre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Population légale Insee au 1er janvier 2014 (population au 1er janvier 2011).
  2. Source : article R. 2512-1 du Code général des collectivités territoriales (partie réglementaire), sur Légifrance.
  3. Cf. Jean-Louis Robert, Plaisance près Montparnasse, quartier parisien, 1840-1985, Publications de la Sorbonne, 2012.
  4. Une plaque située sur le mur du hall d'honneur de la mairie mentionne les noms de tous les maires depuis la création de l'arrondissement.
  5. [PDF] Patrick Vauzelle, Société Historique et Archéologique du Grand Montrouge, Si Montrouge m'était conté, Montrouge magazine no 64, septembre-octobre 2004, p. 43[2]
  6. Eugène Auguste Aimé Marescot du Thilleul, L'assistance publique à Paris, Nancy, Berger-Levrault et Cie, 1904, p. 714
  7. a, b, c, d et e Pierre Casselle, Paris républicain, 1871-1914, Association pour la publication d'une histoire de Paris, 2003, p. 459
  8. Société technique de l'industrie du gaz en France, vol. 26, Imprimerie de la Société anonyme de publications périodiques, 1955
  9. Jean-Marie Mayeur, Les parlementaires de la Seine sous la IIIe République, Publications de la Sorbonne, 1981, p. 324
  10. a, b et c Pierre Casselle, Paris républicain, 1871-1914, Association pour la publication d'une histoire de Paris, 2003, p. 459 (suite)
  11. Paris 1954-1999 Données statistiques Atelier Parisien d'urbanisme, septembre 2005
  12. http://www.lesinrocks.com/musique/critique-album/philippe-katerine/2/ J’habitais Montmartre, place des Abbesses, un lieu continuellement occupé par des musiciens. Il y avait le type avec son accordéon dès 9 heures, puis le guitariste de flamenco, le groupe de jazz swing… Au bout d’un moment, tu as l’impression d’une immense fanfare qui ne s’arrête jamais, et tu commences à faire du musette, du flamenco… J’ai donc bougé dans le XIVe, un quartier où il n’y a que des vieux, des aveugles et des enfants malades. J’ai retrouvé le calme nécessaire pour mes chansons
  13. Jean Moulin et Lucien Legros habitèrent dans le même immeuble 26 rue des Plantes.
  14. cf. Éclats d'une poétique de l'inaccompli, (Livre V), Éd. L'Harmattan, 2012, p. 55.

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]