Vanves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Vannes.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vanves (homonymie).
Vanves
Le carrefour Albert-Legris, cœur du quartier du plateau
Le carrefour Albert-Legris, cœur du quartier du plateau
Blason de Vanves
Blason
Vanves
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Arrondissement Antony
Canton Vanves (chef-lieu)
Intercommunalité Communauté d'agglomération Grand Paris Seine Ouest[Note 1]
Maire
Mandat
Bernard Gauducheau (UDI)
2014-2020
Code postal 92170
Code commune 92075
Démographie
Gentilé Vanvéens
Population
municipale
27 022 hab. (2011)
Densité 17 322 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 49′ 15″ N 2° 17′ 23″ E / 48.82083333, 2.289722222 ()48° 49′ 15″ Nord 2° 17′ 23″ Est / 48.82083333, 2.289722222 ()  
Altitude Min. 35 m – Max. 78 m
Superficie 1,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine

Voir sur la carte administrative des Hauts-de-Seine
City locator 14.svg
Vanves

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine

Voir sur la carte topographique des Hauts-de-Seine
City locator 14.svg
Vanves

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vanves

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vanves
Liens
Site web ville-vanves.fr

Vanves (prononcer [vãv ]) est une commune française du département des Hauts-de-Seine en région Île-de-France, située au sud-ouest de Paris dont elle est limitrophe.

C'est la onzième commune française la plus densément peuplée.

Géographie[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 156 hectares, totalement urbanisés.

Localisation[modifier | modifier le code]

Vue de la commune de Vanves en rouge sur la carte de la « Petite Couronne » d'Île-de-France

Les communes limitrophes de Vanves sont les suivantes :

Rose des vents Paris (15e arrondissement) Rose des vents
Issy-les-Moulineaux N Malakoff
O    Vanves    E
S
Clamart

Relief[modifier | modifier le code]

L'altitude varie entre 35 et 78 mètres[1].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Vanves est de type océanique dégradé. Le climat dans les départements de la petite couronne parisienne est caractérisé par un ensoleillement et des précipitations assez faibles. La moyenne des précipitations est de l'ordre de 650 mm/an par an étalés sur 112 jours de pluie en moyenne, dont 16 jours de fortes précipitations (plus de 10 mm). Les températures y sont douces, le mois le plus froid étant janvier avec une moyenne de températures de 4,1 °C et le mois le plus chaud juillet, qui présente une température moyenne de 19,5 °C. Les tableaux ci-dessous présentent différentes données climatiques pour la station météorologique de Paris Montsouris, recueillies sur la période 1961 - 1990. Cette station est située à environ 4 km de Vanves[2].

Relevé météorologique de Vanves
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2 2,6 4,5 6,7 10,1 13,2 15,2 14,8 12,6 9,4 5,2 2,9 8,3
Température moyenne (°C) 4,1 5,2 7,8 10,6 14,3 17,4 19,5 19,2 16,7 12,7 7,7 5 11,1
Température maximale moyenne (°C) 6,3 7,9 11 14,5 18,4 21,6 23,9 23,6 20,8 16 10,1 7 15,1
Record de froid (°C)
date du record
−13,9
1985
−9,8
1963
−8,6
1971
−1,8
1986
2
1979
4,2
1962
9,5
1964
8,2
1963
5,8
1972
0,4
1985
−4,2
1983
−23,9
1879
−23,9
1879
Record de chaleur (°C)
date du record
15,3
1975
20,3
1990
24,7
1989
27,8
1968
30,2
1976
40,4
1947
35,4
1976
36,6
1990
32,7
1973
28
1985
20,3
1982
17,1
1989
40,4
1947
Nombre de jours avec gel 8,4 6,9 3 0,2 0 0 0 0 0 0 2,4 8,1 28,9
Ensoleillement (h) 59 89 134 176 203 221 240 228 183 133 79 53 1 798
Record de vent (km/h)
date du record
115
1988
115
1990
101
1988
83
1983
83
1983
83
1990
122
1982
79
1989
76
1982
101
1987
104
1984
86
1990
122
1982
Précipitations (mm) 55 45,4 52,2 49,5 62 53,2 58,3 46 52,9 54,9 57 55,1 641,6
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
20,6
1972
20,7
1977
31,3
1989
26,1
1989
35,8
1978
53
1973
65,8
1972
95,7
1987
39,4
1989
55,2
1966
38,7
1965
40
1988
95,7
1987
Nombre de jours avec précipitations 10,7 9,5 10,7 9,7 10,5 8,4 7,9 7 8 8,8 10,1 10,4 111,6
Humidité relative (%) 83 78 73 69 70 69 68 71 76 82 84 84 76
Nombre de jours avec neige 4,2 3,7 2,6 0,9 0 0 0 0 0 0 1,4 2,7 15,5
Nombre de jours avec grêle 0,3 0,2 0,7 0,9 0,5 0,2 0,1 0,1 0,1 0,1 0,2 0,2 3,5
Nombre de jours d'orage 0,4 0,3 0,8 1,9 3,3 3,1 3,4 3,3 1,5 0,9 0,3 0,2 19,5
Nombre de jours avec brouillard 2,6 1,8 0,6 0,4 0,1 0,1 0 0,2 0,9 2,1 2,5 2,1 13,4
Source : Infoclimat, Paris.fr, Ma Météo
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
 
6,3
2
55
 
 
 
7,9
2,6
45,4
 
 
 
11
4,5
52,2
 
 
 
14,5
6,7
49,5
 
 
 
18,4
10,1
62
 
 
 
21,6
13,2
53,2
 
 
 
23,9
15,2
58,3
 
 
 
23,6
14,8
46
 
 
 
20,8
12,6
52,9
 
 
 
16
9,4
54,9
 
 
 
10,1
5,2
57
 
 
 
7
2,9
55,1
Moyennes : • Temp. maxi et mini °CPrécipitation mm

Le tableau suivant permet de comparer le climat de Vanves à celui de quelques grandes villes françaises[3].

Ville Ensoleillement
(h/an)
Pluie
(mm/an)
Neige
(j/an)
Orage
(j/an)
Brouillard
(j/an)
Moyenne nationale 1 973 770 14 22 40
Vanves 1 796 641,6 15,5 19,5 13,4
Paris 1 630 642 15 19 13
Nice 2 668 767 1 31 1
Strasbourg 1 633 610 30 29 65
Brest 1 492 1 109 9 11 74

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Automobile[modifier | modifier le code]

Vanves est située à proximité du boulevard périphérique de Paris, et notamment des portes de la Plaine et Brancion. Vanves est également traversée par la RD50.

Bicyclette[modifier | modifier le code]

Sept stations Vélib' ont été aménagées dans la ville[4] : sur le parvis du siège d'Audiens, la mutuelle de prévoyance de la presse, du spectacle et de la communication, carrefour Albert-Legris, avenue Victor-Hugo (côté Lycée Michelet), près de la place du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, à proximité de la poste, à la gare SNCF Vanves-Malakoff (station double) et devant la piscine Roger-Aveneau.

Pistes cyclables
Article détaillé : Coulée verte du Sud parisien.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Bien avant les transports actuels, Vanves était desservie par les anciens tramways parisiens.
On voit ici un tramway de la CGPT sur la ligne 5, Saint-Germain-des-Prés – Vanves – Clamart, vers 1905

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Panorama de la ville de Vanves.

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

L’Insee découpe la commune en onze îlots regroupés pour l'information statistique[6].

Vanves est constitué de 3 quartiers : le Plateau, le Centre Saint-Rémy et les Hauts-de-Vanves.

Le Plateau est la partie la plus récente, la plus dense, essentiellement bâti de nombreux immeubles d'assez grandes tailles et de voies piétonnes, avec un habitat mixte (privé et social). Le Centre Saint-Rémy est la partie la plus ancienne, plutôt considéré comme le petit village de la commune. Les Hauts-de-Vanves représentent la partie la plus calme et la moins dense de la ville, avec une population plus aisée[réf. nécessaire].

Logement[modifier | modifier le code]

Légende :
  •      Résidences Principales
  •      Résidences secondaires
  •      Logements vacants

Comme on peut le voir sur le graphique ci-contre, les résidences vanvéennes sont en grande majorité (90,3 %) des résidences principales[7].

Au premier trimestre 2013, le prix d'un appartement à Vanves était en moyenne de 5 500 € / m2, tandis que le loyer mensuel moyen était de 17,10 € / m2[8].

Projets d'aménagements[modifier | modifier le code]


Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune[modifier | modifier le code]

Le nom de la ville viendrait du mot celte Venna, qui signifie barrage à poisson[9]. En l'an II (1793), le nom de la ville était Vauves[10], avant de devenir Vanvre[11]. En 1801, le Bulletin des Lois changea le nom en Vanvres[10].

Moyen Âge et Temps modernes[modifier | modifier le code]

Ce village, connu dès 998[réf. nécessaire], apparaît dans un document de 1163 comme appartenant à l'Abbaye Sainte-Geneviève de Paris ; en 1247, les habitants sont affranchis par l'abbé.

L'église date de 1419.

En 1423, l'abbé, resté fidèle à Charles VII, est incarcéré par Henri IV, roi d'Angleterre.

Eugen Adam, changement de drapeau sur le fort de Vanves le 19 janvier 1871
La place de l'église au début du XXe siècle.
C'était la station des tramways parisiens.

François Ier, écrivant à Charles V, prend le titre de « roi de France, seigneur de Gonesse et de Vanvres », « pour se moquer de la longue liste de titres qu'étaloit l'empereur » (Mathurin Régnier[12]).

En 1700, les princes de Condé font construire un château, dont l'architecte est Mansart (il abrite aujourd'hui le collège et le lycée).

Depuis la Révolution[modifier | modifier le code]

Situation administrative de Vanves (1789-1964)

Dans le cadre de la réforme administrative de 1789, la commune de Vanves fait partie du département de la Seine et du district de Bourg-la-Reine (Bourg-l'Egalité sous la I° République), puis de l'arrondissement de Sceaux (1801).

En 1860, la réforme du Préfet Haussmann annexe à l'actuel 15e arrondissement de Paris une partie du territoire de Vanves ; en 1883, la coupure du territoire communal introduite par la voie ferrée venant de la gare Montparnasse aboutit à la création de la commune de Malakoff.

En 1964, Vanves est rattaché au nouveau département des Hauts-de-Seine.

Faits notables

En 1815, Vanves est occupée par les Anglo-Prussiens ; Wellington et Blücher y établissent leur quartier général.

Le territoire, encore largement rural, connaît une intense urbanisation au XXe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Les sièges au sein du conseil municipal de Vanves sont répartis de la façon suivante [13]:

Groupe Président Effectif Statut
Vanves avec vous (union de la droite) Bernard Gauducheau 29 majorité
Un nouveau souffle pour Vanves (socialiste) Antonio Dos Santos 4 opposition
Vanves en transitions (Europe-Ecologie-Les Verts) Lucile Schmid 1 opposition
Pour Vanves, l'humain d'abord ! (Front de Gauche) Boris Amoroz 1 opposition

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des maires de Vanves.

Quatre maires ont été élus à Vanves depuis 1980 :

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1980 1991 Gérard Orillard RPR Pharmacien
1991 25 juin 1995 Didier Morin RPR Dentiste
25 juin 1995 18 mars 2001 Guy Janvier PS Conseiller Général
18 mars 2001 en cours Bernard Gauducheau Nouveau Centre Vice-président de la Communauté d'agglomération Arc de Seine

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Vanves est le siège d'un tribunal d'instance[14]. Les cantons de la compétence du tribunal de Vanves sont les cantons de Chatillon, Clamart, Issy-les-Moulineaux-Est, Issy-les-Moulineaux-Ouest, Malakoff, Meudon et Vanves[15].

Square du 11 novembre 1918 à Vanves

Vanves est également le siège d'un tribunal de police[16].

Vanves relève du tribunal d'instance de Vanves, du tribunal de grande instance de Nanterre, de la cour d'appel de Versailles, du tribunal pour enfants de Nanterre, du conseil de prud'hommes de Boulogne-Billancourt, du tribunal de commerce de Nanterre, du tribunal administratif de Cergy-Pontoise et de la cour administrative d'appel de Versailles[17].

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Géolocalisation des villes jumelées avec Vanves
Lehrte
Ballymoney
Rosh HaAyin

Au 1er janvier 2010, Vanves est jumelée avec :

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 27 022 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 600 1 297 1 620 1 909 2 398 2 427 2 506 2 646 3 019
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 783 6 016 8 511 7 926 8 812 12 005 5 936 6 815 8 741
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
10 915 12 265 15 545 16 936 16 514 19 450 20 157 20 678 21 743
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
25 585 25 138 22 528 22 868 25 967 25 414 26 878 27 022 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[22] puis Insee à partir de 2004[23].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois supérieur au taux départemental (17,7 %).

À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (53,8 %) est supérieur de plus de deux points au taux national (51,6 %). La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 46,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,4 %, 15 à 29 ans = 23,1 %, 30 à 44 ans = 23,1 %, 45 à 59 ans = 19 %, plus de 60 ans = 16,4 %) ;
  • 53,8 % de femmes (0 à 14 ans = 16 %, 15 à 29 ans = 19,9 %, 30 à 44 ans = 21,6 %, 45 à 59 ans = 20,2 %, plus de 60 ans = 22,3 %).
Pyramide des âges à Vanves en 2007 en pourcentage[24]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,6 
4,6 
75 à 89 ans
8,9 
11,5 
60 à 74 ans
11,8 
19,0 
45 à 59 ans
20,2 
23,1 
30 à 44 ans
21,6 
23,1 
15 à 29 ans
19,9 
18,4 
0 à 14 ans
16,0 
Pyramide des âges du département des Hauts-de-Seine en 2007 en pourcentage[25]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
4,8 
75 à 89 ans
7,8 
10,2 
60 à 74 ans
11,0 
18,5 
45 à 59 ans
18,9 
24,7 
30 à 44 ans
23,3 
21,0 
15 à 29 ans
19,9 
20,6 
0 à 14 ans
18,1 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Vanves est située dans l'académie de Versailles.

C'est l'une des communes des Hauts-de-Seine ayant le plus fort taux de population scolaire[26].

Établissements scolaires[modifier | modifier le code]

Le lycée Michelet, vu du parc.

La ville administre 6 écoles maternelles et 6 écoles élémentaires communales.

Le département gère quant à lui 2 collèges (Michelet et Saint-Exupéry) et la région Île-de-France 2 lycées (le lycée Michelet et le lycée professionnel Dardenne).

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Festival ARTDANTHE (danse, théâtre, musique et arts plastiques)

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Église de la Sainte Trinité et des Nouveaux Martyrs à Vanves

Les habitants de Vanves disposent de lieux de culte catholique, israélite, musulman, orthodoxe et protestant.

Culte catholique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Paroisse des Hauts-de-Seine.

Depuis janvier 2010, la commune de Vanves fait partie du doyenné des portes, l'un des neuf doyennés du diocèse de Nanterre[27].

Au sein de ce doyenné, les deux lieux de culte catholique relèvent des deux paroisses de Montrouge[28],[29].

  • paroisse Saint-Rémy : l'église Saint-Rémy
  • paroisse Saint-François d'Assise : l'église Saint-François d'Assise.

Culte israélite[modifier | modifier le code]

L'association culturelle de la communauté israélite de Vanves administre une synagogue.

Culte musulman[modifier | modifier le code]

L'association « Tous Ensemble » administre une salle de prières[30].

Culte orthodoxe[modifier | modifier le code]

L'église russe de Vanves est de culte orthodoxe.

Culte protestant[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Au niveau de la fiscalité, on dénombrait, en 2008, 563 Vanvéens redevables de l'ISF[31]. L'impôt moyen sur la fortune à Vanves était en 2008 de 4 324 €/an contre 7 636 €/an au niveau de la moyenne nationale[32]. Le patrimoine moyen des redevables vanvéens de l'ISF est estimé à environ 1 515 618 €[31].

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 36 260 €, ce qui plaçait Vanves au 5 250e rang parmi les 31 525 communes de plus de 39 ménages en métropole[33].

Emploi[modifier | modifier le code]

La commune de Vanves fait partie de la zone d’emploi de Boulogne-Billancourt[34]. La population active totale de la commune s'élève à 13 530[35]. Le taux d'activité entre 20 et 59 ans est de 87 % sachant que la moyenne nationale est de 82,2 %. On dénombre 1 059 chômeurs. En 1999, Vanves a un taux de chômage s'élevant à 7,8 %. Ce dernier étant bien plus faible que la moyenne nationale, qui est quant à elle de 12,9 %. Le pourcentage d'actifs est de 53,2 % contre 45,2 % au niveau national. Il y a 16,7 % de retraités, 23,4 % de jeunes scolarisés et enfin 6,7 % de personnes autres sans activité[35]

Répartition des emplois par domaine d'activité

  Agriculteurs Artisans, commerçants, chefs d'entreprise Cadres, professions intellectuelles Professions intermédiaires Employés Ouvriers
Vanves 0 % 4 % 31,7 % 25,7 % 29,6 % 9 %
Moyenne des Hauts-de-Seine 0,01 % 5,14 % 27,84 % 24,72 % 28,81 % 13,48 %
Moyenne nationale 2,4 % 6,4 % 12,1 % 22,1 % 29,9 % 27,1 %
Sources des données : INSEE[35]

La Maison de l’Emploi Arc de Seine se situe à Vanves[36].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Vanves abrite le siège de France 3 Paris Île-de-France Centre[37], ainsi que celui des Éditions Hazan (Groupe Hachette Livre)[38] , et aussi celui d'Audiens

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune comprend de nombreux monuments répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel de la France[39].

  • Vestiges gallo-romains avec la découverte d'une vaste galerie périphérique du IIe ou IIIe siècle de notre ère[40].
  • Église Saint-Rémy, inscrite à l'inventaire des monuments historiques. Elle est construite en style gothique flamboyant, et a été consacrée en 1449. Elle comprend une nef terminée par un chœur à 3 pans. Une partie de cette nef fut construite au XIXe siècle, à cette époque ont été rajoutées des fresques peintes. Le clocher, suite aux destructions de la guerre 1870/1871, fut relevé en 1874. Une rénovation de l'intérieur de l'église est commencée au milieu de l'année 2006.
  • Le château de Vanves ou château de Claude Lebas de Montargis, bâti en 1698 par Jules Hardouin-Mansart, qui donna son nom aux bâtiments de l'administration du célèbre Lycée Michelet.
    Cette résidence fut acquise en 1717 par l'un des plus puissants personnages du royaume : Louis IV Henri de Bourbon-Condé, prince de Condé[41].
  • Prieuré Sainte-Bathilde, monastère fondé en 1921 par Mère Waddington-Demas sur les conseils d'un moine de Ligugé, Dom Jean Messe. Le monastère a été construit entre 1934 et 1936 par Dom Bellot, moine architecte. L'église a été consacrée par Mgr Roncalli, le futur pape Jean XXIII, en 1949.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

  • Au XVIe siècle, durant la Renaissance, la commune est reconnue pour la qualité de son beurre [42].
  • En 1953, le médecin scolaire Max Fourestier, lança à Vanves la première classe de neige française[43].
  • Vanves abritait au sein d'un ancien bâtiment, près de l'église Saint Rémy, l'ancien siège social de la société D.E.F et ensuite le « commissariat » de la série policière Julie Lescaut[44]. Ce bâtiment a été détruit et fait place à un immeuble d'habitation depuis le troisième trimestre 2012, après une période consacrée à des fouilles archéologiques[45].
  • Le Cinéma de Vanves.
  • Le Théâtre de Vanves accueille depuis 1997 le festival Artdanthé, rendez-vous de danse contemporaine, visant à accompagner de nouvelles compagnies et à populariser la danse.
  • Le Conservatoire.
  • L'Espace socio-culturel Albert-Gazier.
  • La salle Sébastien-Giner, située au Plateau.
  • La salle Panopée, située près de la gare de Vanves - Malakoff.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Nés à Vanves[modifier | modifier le code]

Décédés à Vanves[modifier | modifier le code]

Ayant vécu ou vivant à Vanves[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Vanves

Elles peuvent se blasonner ainsi aujourd’hui :

D'azur, chaussé de gueules, l'azur chargé d'un arbre arraché d'argent, de gueules chargé de trois chabots d'argent la tête vers la pointe posés à dextre un et deux, et de trois battoirs de lavandière de même posés à senestre aussi un et deux[46]

ou D'azur à l'arbre arraché d'argent, chaussé de gueules chargé à dextre de trois chabots renversés aussi d'argent posés en pal et ordonnés en orle, à senestre de trois battoirs de lavandière du même posés en pal et ordonnés en orle[47]

ou D'azur, à l'arbre d'argent, chaussé de gueules chargé à dextre de trois chabots renversés aussi d'argent, à senestre de trois battoirs de lavandière du même[48].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hippolyte Chaillet (professeur honoraire au lycée Michelet), Vanves : Des origines au début du XXe siècle, Robert Puech Imprimeur, coll. « Monographies des villes et villages de France »,‎ 1956, 14 cm x 20 cm, broché (ISBN 978-2-7586-0131-9, présentation en ligne)
  • Commission municipale d'histoire locale, Vanves, du Moyen Âge à nos Jours, Maury Imprimeur, 1982,
  • Vanves, Hauts-de-Seine, Inventaire Général des monuments et richesses artistiques de la France, D.R.A.C. Ile-de-France, 2e trim. 2004, (ISBN 2-905913-41-X)
  • Jacques Richard, Vanves. Mémoire en Images, Tome I et Tome II, Éditions Alan Sutton, 1998 et 2010, (ISBN 2-84253-216-3) et (ISBN 978-2-8138-0094-7)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jusqu'à la dissolution de la communauté d'agglomération le 31 décembre 2015 compte tenu de la création de la Métropole du Grand Paris le 1er janvier 2016.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne]
  2. « Calcul orthodromique de la distance Vanves-Parc Montsouris », sur lion1906 (consulté le 1er juillet 2009)
  3. « Données sur le climat de Paris Montsouris. Les données pour Vanves n'existant pas sur ce site, celles de Paris Montsouris sont présentées par défaut. », sur infoclimat.fr (consulté le 28 juin 2009)
  4. Source : Vélib à Vances sur le site de la ville
  5. Mairie de Vanves, « Navette de Vanves », sur www.ville-vanves.fr (consulté le 29 juin 2009)
  6. « Plan d'assemblage Grands Quartiers - IRIS 2000 – Vanves », sur le site de l'Insee (consulté le 28 février 2011)
  7. « Vanves (Immobilier, automobile) », sur L'Internaute (consulté le 26 juin 2009)
  8. « VANVES (92170) », sur La vie immobilière (consulté le 26 juin 2009)
  9. « Un peu d'histoire », sur site de la mairie de Vanves (consulté le 27 juin 2009)
  10. a et b « Vanves », sur Cassini (consulté le 1er juillet 2009)
  11. Léon Danel, Collection des lois de la république française depuis l'installation du Corps législatif an IV, vol. 9, Université de Gand, 502 p. (lire en ligne), p. 16
  12. Mathurin Régnier (préf. Brossette), Œuvres complètes, A. Lequien,‎ 1822 (1re éd. 1729), 404 p. (lire en ligne), p. 44 :

    « François I, pour se moquer de la longue liste de titres qu'étaloit l'empereur Charles-Quint, ne prenoit d'autre qualité, dans ses réponses, que celle de roi de France, seigneur de Gonesse et de Vanvres. »

  13. « Vanves : Résultat des élections », sur Le Journal du Net (consulté le 10 avril 2014)
  14. « Tribunal d'instance de Vanves : contact et compétence », sur cour d'Appel de Versailles (consulté le 29 juin 2009)
  15. « Tribunal d'instance de Vanves », sur ministère de la Justice (consulté le 29 juin 2009)
  16. « Tribunal de Police Vanves », sur Actes-types (consulté le 29 juin 2009)
  17. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice et ds libertés (consulté le 8 mars 2013).
  18. a et b « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur Ministère des affaires étrangères (consulté le 14 janvier 2010)
  19. « Rosh Ha’Ayin, nouvelle ville jumelle de Vanves », sur Ville de Vanves (consulté le 6 septembre 2009)
  20. Bernard Gauducheau, « Le jumelage à l'honneur », Vanves Info, no 233,‎ septembre 2009, p. 3
  21. Anne-Sophie Champagne, « Bienvenue aux délégations officielles », Vanves Info, no 233,‎ septembre 2009, p. 7
  22. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  24. « Évolution et structure de la population à Vanves en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 7 septembre 2010)
  25. « Résultats du recensement de la population des Hauts-de-Seine en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 7 septembre 2010)
  26. Guy Janvier, Lucile Schmid, Anne-Laure Mondon, Jean-Cyril Le Goff, Fabian Estellano et Claudine Charfe, « Pour une bonne rentrée scolaire », Vanves Infos, no 233,‎ septembre 2009, p. 37
  27. « Carte des doyennés janvier 2010 », sur le site du diocèse de Nanterre (consulté le 18 septembre 2011)
  28. « Liste des paroisses des Hauts-de-Seine », sur le site du diocèse de Nanterre (consulté le 18 septembre 2011)
  29. « Page d'accueil », sur le site des deux paroisses de Vanves (consulté le 18 septembre 2011)
  30. « Page d'accueil », sur le site de l'association « Tous Ensemble » (consulté le 20 décembre 2012)
  31. a et b Robin Massonnaud, « ISF 2008 : les riches en Hauts-de-Seine », sur votreargent.fr,‎ septembre 2009 (consulté le 24 novembre 2009)
  32. D. G., « Quel sera le montant de votre impôt cette année ? », Le Figaro,‎ 23 mai 2008 (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  33. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 novembre 2012).
  34. « Les zones d'emploi en Île-de-France », sur INSEE (consulté le 25 juin 2009)
  35. a, b et c Données démographiques d'après l'INSEE publiées par linternaute - Emploi
  36. « Maison de l’Emploi Arc de Seine », sur Mairie de Vanves (consulté le 25 juin 2009)
  37. « France 3 » (consulté le 24 juin 2009)
  38. Source : Hachette livre
  39. « Vanves », base Mérimée, ministère français de la Culture
  40. Voir le billet du 13 septembre 2007 du blog de Bernard Gauducheau.
  41. « Historique du lycée Michelet », sur cité scolaire Michelet (consulté le 1er juillet 2009).
  42. La maison du lait sur cniel.com
  43. « Docteur Max Fourestier », sur les Amis de Lunas (consulté le 1er juillet 2009)
  44. Voir le billet du 17 septembre 2007 du blog de Bernard Gauducheau.
  45. Voir [ http://www.ville-vanves.fr/rubrique.php3?id_rubrique=25.]
  46. Dictionnaire encyclopédique Quillet, cité par le maire Bernard Gauducheau, [lire en ligne], consulté le=3 juillet 2013.
  47. « Blason de Vanves », sur la Banque du blason (consulté le 3 juillet 2013).
  48. « Blason de Vanves », sur le blog personnel d'Arnaud Bunel (consulté le 3 juillet 2013).