Denfert-Rochereau (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Denfert-Rochereau
Colonel Rol-Tanguy
Entrée principale.
Entrée principale.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 14e
Coordonnées
géographiques
48° 50′ 02″ N 2° 19′ 58″ E / 48.833901299344, 2.332727909088148° 50′ 02″ Nord 2° 19′ 58″ Est / 48.833901299344, 2.3327279090881  

Géolocalisation sur la carte : 14e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 14e arrondissement de Paris)
Denfert-RochereauColonel Rol-Tanguy

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Denfert-RochereauColonel Rol-Tanguy
Caractéristiques
Zone 1
Transit annuel 4 339 678 (2013)
Historique
Mise en service 24 avril 1906 ⇒ 2 sud
14 octobre 1907 2 Sud (5)
30 octobre 1909 (4)
6 octobre 1942(5)(6)
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 1514
Ligne(s) (4)(6)
Correspondances
RER Denfert-Rochereau (RER)(B)
Réseau de bus RATP (BUS) RATP 38 68 88 216
Orlybus OpenTour
Réseau de bus Transdev CEAT (BUS) CEAT 10.20 10.21
Noctilien (N) N14 N21 N122
(4)
Précédent Raspail Mouton-Duvernet Suivant
(6)
Précédent Raspail Saint-Jacques Suivant

Denfert-Rochereau est une station des lignes 4 et 6 du métro de Paris, située dans le 14e arrondissement de Paris.

La station[modifier | modifier le code]

La station est ouverte en 1906 sur l’actuelle ligne 6 du métro de Paris. Elle est située sous la place Denfert-Rochereau dont le nom rend hommage à Pierre Philippe Denfert-Rochereau (1823-1878), colonel français, qui défendit victorieusement la ville de Belfort contre les Prussiens en 1870 et 1871.

La ligne 6 passe sous la ligne 4. Les quais de la ligne 6 font partie du concept architectural Andreu-Motte ; le mobilier et le bandeau d'éclairage sont de couleur orange. Par contre ceux de la ligne 4 sont carrossés de panneaux blancs et bleus avec un mobilier Motte bleu. Sous le nom Denfert-Rochereau des panneaux de quai de la ligne 4 figure le nom du Colonel Rol-Tanguy.

La partie de la place Denfert-Rochereau située au droit des pavillons de l'ancienne barrière d'Enfer, dus à l'architecte Claude Nicolas Ledoux, a reçu le nom de « Avenue du Colonel-Henri-Rol-Tanguy » en 2004, à l'occasion du soixantième anniversaire de la libération de Paris. Mais, sur les quais et dans les couloirs, les plaques Accès  : pl. Denfert-Rochereau subsistent toujours car la sortie « Accès 1 » permet de desservir surtout des bâtiments, les plus nombreux, situés sur les autres parties de la place Denfert-Rochereau.

La station possède quatre accès, d'une part, devant le no 2 de l'avenue du Colonel-Henri-Rol-Tanguy et, d'autre part, devant les nos 1, 2 et 4 de l'avenue du Général-Leclerc.

En 2011, 4 335 086 voyageurs sont entrés à cette station[1]. Elle a vu entrer 4 339 678 voyageurs en 2013 ce qui la place à la 109e position des stations de métro pour sa fréquentation[2].

Correspondances[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 38, 68, 88, 216, Orlybus et la ligne à vocation touristique OpenTour du réseau de bus RATP, par les lignes 10.20 et 10.21 du réseau de bus Transdev CEAT et, la nuit, par les lignes N14, N21 et N122 du réseau Noctilien.

La station est également en correspondance avec la ligne B du RER à la gare de Denfert-Rochereau dont cette dernière, créée en 1846, était initialement le terminus de la ligne de Sceaux.

À proximité[modifier | modifier le code]

La place Denfert-Rochereau est plantée d'arbres et ornée de trois jardins.

Au centre de la place se trouve une réplique au tiers du Lion de Belfort symbolisant la résistance du colonel Denfert-Rochereau.

L’entrée des catacombes est située, côté impair, de l'avenue du Colonel-Henri-Rol-Tanguy, en face du bâtiment de la direction de la voirie et des déplacements de la mairie de Paris, situé lui côté pair. Ces deux bâtiments, classés monuments historiques, aux nos 3 et 4 sont les pavillons de l'ancienne barrière d'Enfer, dus à l'architecte Ledoux. Cette dernière partie de la place avait englobé la place de la Barrière d'Enfer, une partie des boulevards d'Enfer et Saint-Jacques et une partie des boulevards de Montrouge et d’Arcueil.

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr. Consulté le 29 octobre 2013.
  2. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr, consulté le 31 août 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]