9e arrondissement de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 9e arrondissement.
9e arrondissement de Paris
« arrondissement de l'Opéra »
Administration
Pays Drapeau de la France France
Ville Paris
Quartiers
administratifs
Saint-Georges (33)
Chaussée-d'Antin (34)
Faubourg-Montmartre (35)
Rochechouart (36)
Maire
Mandat
Delphine Bürkli
2014 - 2020
Code postal 75009
Code Insee 75109
Démographie
Population 60 120 hab. (2011[1])
Densité 27 578 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 52′ 21″ N 2° 20′ 25″ E / 48.872481, 2.34041548° 52′ 21″ Nord 2° 20′ 25″ Est / 48.872481, 2.340415  
Altitude Min. 33 m – Max. 69 m
Superficie 2,18 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Paris

Voir sur la carte Paris administrative
City locator 14.svg
9e arrondissement de Paris

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte France administrative
City locator 14.svg
9e arrondissement de Paris

Le 9e arrondissement de Paris est un des vingt arrondissements de Paris, situé sur la rive droite de la Seine. Avec une superficie de 217,5 hectares, il compte parmi les moins étendus de Paris.

L'arrondissement est particulièrement bien desservi en transports en commun, puisqu'il comprend 19 stations de métros situées à l'intérieur ou en limite de son territoire.

L'offre culturelle y est très développée avec l'Opéra Garnier, la place de l'Opéra, les théâtres et les cinémas des grands boulevards. Par ailleurs, l'Hôtel Drouot attire de nombreux visiteurs, comme, plus au nord, le Musée de la vie romantique et le Musée Gustave Moreau.

Aux termes de l'article R2512-1 du Code général des collectivités territoriales (partie réglementaire), il porte également le nom d'« arrondissement de l'Opéra »[2], mais cette appellation est rarement employée dans la vie courante.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les limites actuelles du 9e arrondissement ont été fixées en 1860, à la suite de la loi du 16 juin 1859 donnant lieu à un nouveau découpage de Paris en 20 arrondissements. Elles comprennent une grande partie de l'ancien 2e arrondissement et une petite partie du 1er.

Géographie[modifier | modifier le code]

Plan du 9e arrondissement

L'arrondissement se divise en deux parties. L'une est plane, et couvre l'essentiel du quartier de la Chaussée-d'Antin et du quartier du Faubourg-Montmartre. L'autre appartient à la butte Montmartre, où l'inclinaison du terrain commence au niveau du bas de la rue d'Amsterdam, la place d'Estienne d'Orves, le bas de la rue des Martyrs et le bas de la rue de Rochechouart.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2006, l'arrondissement avait 58 497 habitants pour une superficie de 218 hectares, soit une densité de 26 833 hab⋅km-2.

Année
(recensement national)
Population Densité
(hab. par km2)
1861 107 326
1866 106 221
1872 103 767 47 600
1901 (pic de population) 124 011 56 912
1954 102 287 46 921
1962 94 094 43 182
1968 84 969 38 994
1975 70 270 32 249
1982 64 134 29 433
1990 58 019 26 626
1999 55 838 25 626
2006 58 497 26 833
2009 60 275 27 649

Population par quartier[modifier | modifier le code]

Année
Population Densité
(hab. par km²)
Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 24 905 création
Année
Population Densité
(hab. par km²)
Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 24 691 création
Année
Population Densité
(hab. par km²)
Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 23 203 création
Année
Population Densité
(hab. par km²)
Croissance
annuelle depuis
le dernier
recensement
1861 18 208 création

Politique[modifier | modifier le code]

Maire[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs depuis 1983
Élection Identité Parti Notes
1870 Arthur Ranc - Nommé le 4 septembre 1870
1871 Émile Ferry -
1983 Gabriel Kaspereit RPR Élu en 1983, 1989 et 1995.
2001 Jacques Bravo PS Élu en 2001 et 2008.
2014 Delphine Bürkli UMP Élue en 2014.

Députation[modifier | modifier le code]

La députée de la quatrième circonscription de Paris, dans laquelle le 9e arrondissement est intégré au côté du 8e arrondissement, est Edwige Antier (UMP). Suppléante de Pierre Lellouche, député (RPR puis UMP) de la circonscription depuis 1997, elle lui succède le 23 juillet 2009 après sa nomination comme secrétaire d’État chargé des Affaires européennes.

Conseillers de Paris[modifier | modifier le code]

Depuis les élections municipales de mars 2014, les conseillers de Paris élus dans le 9e arrondissement sont :

  • pour la liste UMP/Nouveau Centre : Delphine Bürkli, Jean-Baptiste de Froment (haut fonctionnaire) et Gypsie Bloch (société civile).
  • pour la liste PS/PCF/MRC/Les Verts : Pauline Veron

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises[modifier | modifier le code]

Les Galeries Lafayette, la nuit, en période de Noël, sont un des symboles de l'arrondissement. L'édifice est à la fois le bâtiment commercial principal et le siège du groupe éponyme.

L'arrondissement compte de nombreux sièges sociaux :

Lieux de culte[modifier | modifier le code]

L'arrondissement est fortement multi-confessionnel, où la plupart des cultes y disposent d'un lieu de prière et de rassemblement. L'Islam n'a pas de bâtiment dans le 9e. Le culte adventiste n'a pas de temple, mais sa fédération nationale a son siège dans l'arrondissement.

Catholicisme[modifier | modifier le code]

Orthodoxie[modifier | modifier le code]

Protestantisme[modifier | modifier le code]

Judaïsme[modifier | modifier le code]

La Grande synagogue de Paris est aussi le siège du Grand-rabbinat et jouxte le Consistoire central.

Curiosités[modifier | modifier le code]

Quartiers administratifs[modifier | modifier le code]

  1. Quartier Saint-Georges (33e quartier de Paris)
  2. Quartier de la Chaussée-d'Antin (34e quartier de Paris)
  3. Quartier du Faubourg-Montmartre (35e quartier de Paris)
  4. Quartier de Rochechouart (36e quartier de Paris)

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Entrée de la station Cadet, à l'intersection des rues Cadet et Lafayette.

Éducation[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

C'est dans la rue de Trévise que s'est déroulé le premier match de basket-ball en France, en 1893[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Population légale Insee au 1er janvier 2014 (population au 1er janvier 2011).
  2. Source : article R. 2512-1 du Code général des collectivités territoriales (partie réglementaire), sur Légifrance.
  3. Nicolas Mathieu, « Quels sont les obstacles à la professionnalisation d'un club de basket-ball amateur ? », Université Paris XII (licence STAPS Management du Sport),‎ 2008 : « Le premier match de basket-ball en Europe s'est déroulé sur le sol français en 1893, rue de Trévise à Paris. ».

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]