Hôpital européen Georges-Pompidou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hôpital européen Georges-Pompidou
Image illustrative de l'article Hôpital européen Georges-Pompidou
Logo de l'Assistance publique - hôpitaux de Paris sur l'Hôpital européen Georges-Pompidou
Présentation
Coordonnées 48° 50′ 20″ N 2° 16′ 25″ E / 48.8389, 2.273748° 50′ 20″ Nord 2° 16′ 25″ Est / 48.8389, 2.2737  
Pays Drapeau de la France France
Ville Paris
Adresse 20, rue Leblanc
Fondation 2001
Affiliation AP-HP
Services
Nombre de lits 814

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Géolocalisation sur la carte : Paris/France

L'hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP) est un hôpital de l'Assistance publique - hôpitaux de Paris (AP-HP). Il est situé entre les rues Leblanc et du Professeur-Florian-Delbarre dans le 15e arrondissement de Paris, au bord de la Seine non loin du pont du Garigliano, à proximité du parc André-Citroën et des locaux de France Télévisions.

Historique[modifier | modifier le code]

Dernier né des grands hôpitaux parisiens, l'hôpital, qui ouvre en 2001, reçoit le nom de l'ancien président de la République Georges Pompidou, est réalisé dans les années 1990 sur les plans de l'architecte Aymeric Zublena. Il regroupe les services des anciens hôpitaux Boucicaut (15e arrondissement), Broussais (14e arrondissement), Laennec (7e arrondissement) et le service d’orthopédie-traumatologie de Rothschild.

Le Pôle du cœur[1], le Pôle Cancérologie et le Pôle Urgences Réseau constituent les trois pôles cliniques de l'HEGP. L'HEGP est l'un des hôpitaux les plus performants d'Europe, qui s'illustre entre autres grâce à ses services de chirurgie cardiaque et de cardiologie, le Pôle du cœur : le 18 décembre 2013, un cœur artificiel Carmat y est implanté pour la première fois au monde par l'équipe du professeur Christian Latrémouille[2].

Épidémie de légionellose en 2000[modifier | modifier le code]

Le 1er septembre 2009, l'AP-HP est mise en examen suite à l'épidémie de légionellose ayant eu lieu dans cet hôpital en 2000 et 2001. Cette épidémie avait vu une dizaine de patients infectés, dont cinq sont morts[3].

Accès[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le site www.poleducoeur.fr
  2. http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/un-coeur-artificiel-implante-en-france-une-premiere-mondiale-1256839-2013-12-20
  3. L'AP-HP mise en examen dans l'épidémie de légionellose à l'hôpital Georges-Pompidou