1872

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page concerne l'année 1872 (MDCCCLXXII en chiffres romains) du calendrier grégorien.

Années :
1869 1870 1871  1872  1873 1874 1875

Décennies :
1840 1850 1860  1870  1880 1890 1900
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Évènements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • 12 janvier : le ras du Tigré Cassa est couronné à Aksoum, négus d’Éthiopie (fin en 1889) après quatre années de querelles de succession sous le nom de Yohannès IV. Il se fait construire un palais à Macallé, sur le plateau du Tigré.
    • Yohannès oppose à la politique centralisation de Théodoros II une large décentralisation administrative et politique qui reconnaît une grande autonomie à l’aristocratie, en particulier au ras Ménélik II du Choa et au ras Adal de Godjam.
  • 1er décembre : pour la première fois, la colonie du Cap est dotée d’un gouvernement local responsable. John Charles Molteno devient Premier ministre (fin en 1878)

Amérique[modifier | modifier le code]

  • 2 août : Manuel Pardo est élu président de la République du Pérou après l’assassinat de son prédécesseur Balta (fin en 1876). Son élection met un terme à une série de coups d’État militaires. Pour la première fois, un civil est appelé à gouverner le Pérou. Les « civilistes » héritent d’une situation économique catastrophique.
    • Le guano, engrais naturel, assure la principale richesse du Pérou jusque dans les années 1870 (plus de 1 100 millions de francs-or en 25 ans). Mais en ne vivant que sur cette ressource et la perception des droits de douane, l’État est lourdement endetté lorsque Manuel Pardo arrive au pouvoir (35 millions de livres). L’épuisement des réserves de guano et l’entrée en guerre du Pérou contre le Chili provoqueront l’asphyxie du pays.
  • Début des plantations de bananiers au Costa Rica. La banane deviendra dans la plupart des petites républiques d’Amérique centrale l’unique produit d’importation, en général à destination des seuls États-Unis.

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

  • 20 janvier : mutinerie de l'arsenal de Cavie aux Philippines, qui donne lieu à une violente répression du mouvement révolutionnaire. De nombreux Philippins sont influencés par les idées républicaines et humanitaires à travers la maçonnerie.
  • 5 avril : création d’un système d’éducation nationale au Japon. Enseignement primaire obligatoire pour les enfants des deux sexes. Les contrats de travail asservissants sont officiellement supprimés.
  • 23 novembre : inauguration de la première ligne télégraphique transaustralienne, qui sera par la suite connectée avec l’Indonésie (Java), l’Inde, et plus tard l’Europe.
  • Intervention ottomane au Yémen devant la présence britannique à Aden. Les troupes ottomanes établissent un protectorat sur l’imanat de San'a et contraignent à la fuite l’iman Al-Mutawakkil. Une estimation des ressources agricoles et des capacité fiscales est effectuée.
  • Première expédition du colonel russe Nikolai Prejevalsky dans le nord du Tibet.
  • Modernisation de l'état japonais sur le modèle européen. Réforme fiscale. Suppression des pensions à la noblesse.
  • Li Hongzhang, l’un des chefs de file des « occidentalistes », crée la Compagnie chinoise des bateaux à vapeur pour lutter contre l’emprise des transporteurs anglo-américains sur le commerce intérieur chinois.
  • Indian Christian Marriage Act : en Inde, le mariage autochtone est autorisé (mariage civil). La loi autorise les unions interreligieuses et intercastes.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1872 en France, 1872 en Italie et 1872 en Suisse.
  • 11 mars, Allemagne : une loi scolaire enlève toutes ses attributions à l’Église catholique en matière d’enseignement et de culture et le département catholique au sein du ministère des Cultes de Prusse est supprimé.
    • Kulturkampf, en Allemagne : entre 1872 et 1875, Bismarck fait adopter une série de mesures législatives qui aboutissent à l’expulsion des Jésuites et à la fermeture de leurs établissements, à un contrôle des autorités sur la formation et la nomination du clergé, à une limitation du pouvoir des évêques, à la laïcisation de l’état civil. Ces mesures provoquent une vive réaction des fidèles, du Zentrum (parti catholique) et du pape Pie IX.
  • 24 juin, Royaume-Uni : discours de Disraeli au Palais de Cristal, énonçant le programme des Conservateurs en trois points : défendre les institutions du pays, travailler à la grandeur impériale, et améliorer la condition du peuple. Disraeli entend créer la Fédération impériale, en faisant des colonies les unités autonomes d’un Empire formant une union douanière. Les terres non occupées des colonies doivent être réservées aux Anglais, un organe central à Londres assurant la coordination des opérations. La préservation de l’Empire passe par son expansion.
  • 7 septembre : entrevue des trois empereurs (Autriche-Hongrie, Allemagne, Russie) à Berlin. Ils s’entendent sur le principe d’une assistance mutuelle en cas d’agression par une tierce puissance. Bismarck, qui redoute que la France ne constitue une alliance antiprussienne avec certains autres pays d’Europe à provoqué cette réunion.
  • 10 septembre : au synode de Constantinople, le patriarche de l’Église orthodoxe déclare schismatique l’Église bulgare (pour philétysme). Cette décision est soutenue par la Grèce qui craint l’influence russe dans la région.
  • 18 septembre : début du règne d'Oscar II, roi de Suède et de Norvège (fin en 1907).
  • Septembre : scission entre Bakouninistes et marxistes au Congrès de l'Association internationale des travailleurs à La Haye.
    • Agitation fédéraliste et anarchiste dans les régions méditerranéennes en Espagne. Répression. Scission de la fédération régionale entre Bakouninistes et marxistes. Paul Lafargue, gendre de Marx fonde à Madrid la Nouvelle Fédération madrilène.
  • Russie : droit donné au ministère de l’intérieur d’interdire toute publication jugée nuisible. Aggravation continue des prélèvements sur la paysannerie : de 1861 à 1872, la capitation à augmenté de 80 %.
  • Fondation de l’Association générale de tous les travailleurs de Roumanie, à la suite des grèves de 1868 dans les port de la mer Noire et les ateliers de Temesvar et de Bucarest.
  • Autriche : rapprochement entre le parti libéral, signataire du compromis de 1867 et le parti de l’indépendance.
  • Suppression des corporations en Slovaquie.
  • Université Babeş-Bolyai de Koloszvár en Hongrie.
  • Royaume-Uni : la réforme de l’enseignement de 1870 est étendue à l’Écosse.
  • Création du mark allemand.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Naissances en 1872[modifier | modifier le code]

Décès en 1872[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gilbert Hatry, Louis Renault, patron absolu, Lafourcade,‎ 1982 (ISBN 9782902667079, présentation en ligne)