1871

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1871 (MDCCCLXXI en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour l'année -1871, voir -1871.

Années :
1868 1869 1870  1871  1872 1873 1874

Décennies :
1840 1850 1860  1870  1880 1890 1900
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

13 novembre : rencontre de Stanley et de Livingstone
  • L’armée d’Ali, roi du Ouaddaï (Soudan central), défait celle du mbang du Baguirmi et lui impose un tribut annuel. Le royaume d’Ali devient le plus prospère de la région.
  • Un chef nyamwezi, Mirambo (v. 1840-1884), après avoir constitué une armée de mercenaires ruga ruga, s’empare de Tabora (Tanzanie), station escale des commerçants arabes entre la côte et les Grands Lacs, et constitue un royaume qui ne survivra pas à sa mort. Les Arabes de la côte lui font vainement la guerre (1871-1875).
  • Son contemporain Nyungu ya Mawe (v. 1840-1884), issu lui aussi du peuple nyamwezi, établit à l’est et au sud-est de Tabora un royaume solidement encadré. Il découpe ses possessions en sept provinces dirigées par des watwale chargés principalement de collecter l’ivoire.
  • La régence de Tunis est réduite au statut de pachalik sur décision du sultan ottoman, qui désire reprendre au bey la responsabilité des affaires étrangères de la Tunisie et la contraindre à fournir une aide militaire en cas de guerre. La France, malgré le déclin de son influence à Tunis au profit des autres grandes puissances (Royaume-Uni et Italie), obtient du sultan qu’il renonce à ces mesures.
  • Fréquentes incursions de Kroumirs à partir de la Tunisie, visant les colons français en Algérie, encouragées par les Italiens et les Turcs (2 379 de 1871 à 1881).
  • La France renonce à son droit de suite aux confins de la frontière algéro-marocaine. L’influence française marque un recul en Afrique du Nord au lendemain de sa défaite face à l’Allemagne. Alger n’assure plus son rôle de police des frontières qui sont désormais placés sous la responsabilité du makhzen.
  • Commune d’Alger : les Français se battent entre républicains et bonapartistes.

Amérique[modifier | modifier le code]

  • 29 juin : le maréchal Vincente Cerna est renversé par une révolution libérale au Guatemala. Son successeur, Justo Rufino Barrios, un caudillo libéral, entreprend une politique anticléricale. Sous son mandat les communautés indiennes seront dépouillées de leurs terres au profit des grands propriétaires blancs (-).
  • 18 septembre : Federico Errázuziz Zarnatu est élu président du Chili après la guerre civile où le gouvernement précédent a du affronté une coalition de libéraux et d’ultra-conservateurs. Une fois le corps électoral élargi, un président libéral a pu être élu (fin en 1876).
  • 28 septembre : loi Rio Branco ou du « ventre vide » au Brésil : tous les enfants d’esclaves nés après la loi sont libres à l’âge de huit ans contre paiement d’une indemnité au propriétaire et à l’âge de 21 sans indemnités. Le Brésil est le seul État latino-américain à autoriser l’esclavage.

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

Mai : première photographie connue de Coréens
  • 4 juillet : les Russes occupent la vallée de l’Ili au Turkestan Chinois (fin en 1881). Ils imposent aux différentes ethnies une domination coloniale très violente. La population organise la résistance avant même que Pékin ne réagisse.
  • 19 août : le Japon supprime définitivement la féodalité et instaure des districts administratifs. La noblesse est indemnisée par des pensions. Abolition des domaines féodaux (han). Création de préfectures et d’une administration centralisée. Abolition officielle des anciens ordres et statuts sociaux.
  • Immigration allemande vers l’Australie méridionale (de 2 000 à 5 000 personnes par décennie après 1871).
  • En Corée, le gouvernement décrète la suppression des Sowon, les écoles et les temples sacrés confucianistes, trop impliqués dans des activités politiques. Les biens de ces collèges sont transférés à l’État. Le régent s’aliène une partie de l’élite intellectuelle et contribue à renforcer le mouvement religieux Tonghak.
  • En Inde, Shridharatu Naidu transforme le groupe socio-politique Veda Samaj de Madras en Brahmo Samaj. Sous son autorité, de dernier deviendra un groupe nationaliste indou particulièrement influent.
  • Criminal Tribes Act en Inde : condamnation du satî (suicide des veuves), élimination des Thugs et autres « bandits de grand chemin ».
  • Cinquième Concile bouddhique à Mandalay.
  • L'état japonais favorise les études à l'étranger et a recours à des instructeurs et techniciens européens.
  • Début de la colonisation de Hokkaidō, par crainte de l’avance russe en Extrême-Orient.
  • Création de l’Institut de technologie du Japon (Kôbu gakkô).
  • Le roi du Siam Rama V entreprend des réformes : abolition du système féodal, interdiction de l’esclavage, modernisation de l’armée, etc.
  • Le chah de Perse cède aux pressions russes. Il annule une importante concession attribuée au baron Julius de Reuter afin de manifester sa bonne volonté à l’égard du Royaume-Uni. Celle-ci comprenait la construction d’un chemin de fer, l’exploitation de mines et l’établissement d’une banque.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1871 en France, 1871 en Italie et 1871 en Suisse.
18 janvier : proclamation de l'Empire allemand
La porte de Brandebourg le 18 janvier
Les nouvelles frontières entre la France et l’Allemagne redessinées par le traité de Francfort.
  • Avril :
    • les nationaux libéraux obtiennent la majorité au Reichstag (125 députés) devant le parti catholique Zentrum (61) et les conservateurs (57).
    • les États allemands du sud, pressés par les difficultés économiques, entrent dans le nouveau Reich.
  • 16 avril : une constitution est promulguée ; elle reprend, avec quelques aménagements, la constitution de 1867. L’empire comprend 25 États d’importance inégale : quatre royaumes (Prusse, Bavière, Saxe, Wurtemberg) qui regroupent 5/6 de la population, six grands-duchés, cinq duchés, sept principautés, trois villes libres (Hambourg, Brême, Lübeck) et le Reichsland d’Alsace-Lorraine. Chaque État garde sa constitution propre.
    • La Prusse, avec 348 000 km2, occupe les 5/8 de la superficie du Reich et sa population de 24 millions d’habitants représente les 3/5 de la population de l’Empire.
  • 29 juin : loi reconnaissant l'existence légale des syndicats ouvriers au Royaume-Uni (Trade Union Act). Cette reconnaissance du fait syndical est limité par le Criminal Law Amendment Act qui permet des poursuites pour fait de grève[2].
  • Octobre : création de la Fédération des travailleurs des Pays-Bas (ANWV).
  • 20 octobre : François-Joseph Ier d'Autriche refuse d’entériner un compromis austro-bohème, laissant la question tchèque en suspens. Sous la pression des germanophones, il révoque le ministère Hohenwart, qui s’était appuyé sur les Tchèques auquel il avait promis un statut similaire aux Hongrois.



  • Rieger, puis Masaryk dirigent l’opposition jeune-tchèque.
  • La Hongrie compte 540 000 Juifs.
  • Incendie du quartier de Pera, au nord d’Istanbul. Il est reconstruit selon de nouveaux alignements avec des équipements modernes.
  • Introduction par Bismarck d’une nouvelle unité monétaire, le mark (1,25 F) à la place des sept monnaies allemandes.
  • Boom économique déclenché par la victoire en Allemagne. Afflux de capitaux (dont 7 milliards versés par la France). Création de grandes banques d’affaire (Deutsche Bank, Dresdner Bank, etc.), de sociétés par actions (chemin de fer, banques, mines, métallurgie, etc.)
  • Maladie de la reine Victoria et du prince de Galles, qui provoque un retournement de l’opinion en faveur de la monarchie au Royaume-Uni.
  • Loi sur l’administration locale au Royaume-Uni, qui donne aux municipalités de larges pouvoirs en matière sanitaire.
  • Le théologien allemand Ignaz von Döllinger est excommunié pour avoir mis en doute l'infaillibilité du pape.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Arrangement en Noir et Gris, de Whistler
L’Apothéose de la guerre, peinture de Vassili Verechtchaguine.

Naissances en 1871[modifier | modifier le code]

Décès en 1871[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martin A. Klein. Islam and Imperialism in Senegal, Sine-Saloum 1847–1914. Edingburg University Press (1968). (ISBN 0804706212). p. 106
  2. « Chronologie », Manière de voir (103), février-mars 2009, p. 16