Cité internationale universitaire de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 49′ 06.73″ N 2° 20′ 14.43″ E / 48.8185361, 2.3373417

Maison internationale
Vue nocturne de la CIUP

La Cité internationale universitaire de Paris (CIUP) est une fondation de droit privé regroupant un ensemble de résidences universitaires. Elle est située dans le 14e arrondissement de Paris entre la porte de Gentilly et la porte d'Orléans. Depuis 2005, deux nouvelles résidences appartenant à la Cité universitaire ont été inaugurées dans le 19e arrondissement. Cet ensemble composite est constitué, d'une part, de maisons dites « rattachées » intégrées à la CIUP et gérées par elle, d'autre part, de maisons « non rattachées » dotées d'une personnalité morale indépendante. Ces maisons « non rattachées », au nombre d'une vingtaine, sont gérées par différents partenaires publics, voire par des États étrangers.

Historique[modifier | modifier le code]

Le projet d'une résidence pour étudiants du monde entier est initié en 1920[1], dans le contexte pacifiste de l'entre-deux-guerres, par André Honnorat, ministre de l'Instruction Publique, qui lui consacrera trente ans de sa vie[2]. Il reçoit le soutien d'Émile Deutsch de la Meurthe, un mécène et un industriel alsacien. Sa première résidence pour étudiants, aujourd'hui baptisée Fondation Deutsch de la Meurthe, en hommage à sa mémoire, ouvre ses portes à la rentrée 1925. Elle est inscrite à l'inventaire des monuments historiques depuis 1998.

Bien vite, d'autres maisons viennent la compléter, financées par des mécènes, des industriels et des gouvernements étrangers : la Fondation Biermans-Lapôtre, la Maison des étudiants canadiens, le Collège d'Espagne, la Maison du Japon, la Maison de l'Inde… À la veille de la Seconde Guerre mondiale, elle compte déjà dix-neuf résidences, au centre desquelles domine la Maison Internationale, bâtie grâce au concours de John Rockefeller Jr. Le poète Edmond Haraucourt lui lègue également une résidence sur l'île de Bréhat, au large de la Bretagne, où les étudiants peuvent toujours prendre des vacances. Aucun lieu de culte ne pouvant être bâti sur le domaine des pavillons – pour des raisons de laïcité et de neutralité – l'Église catholique construit également en 1936 l'église du Sacré-Cœur de Gentilly, dans la ville de Gentilly, à proximité de la Cité.

Après la guerre, les travaux reprennent et une nouvelle série de constructions est initiée. De 1948 à 1969, dix-sept nouvelles maisons ouvrent leurs portes. Au début du XXIe siècle, son offre est complétée par deux résidences hors les murs, dans le 19e arrondissement de Paris. La plus récente, la résidence Quai de la Loire, a été inaugurée en 2007.

Étudiants et chercheurs en mobilité[modifier | modifier le code]

Cité internationale universitaire de Paris

Avec ses 5 600 lits, la Cité internationale universitaire de Paris est aujourd'hui le plus important lieu d'accueil des étudiants et chercheurs étrangers d'Île-de-France. Fidèle à son esprit de brassage, elle favorise les échanges entre étudiants du monde entier. 141 nationalités différentes[3] s'y côtoyaient en 2009. Fondation privée reconnue d’utilité publique, elle leur offre un lieu d'hébergement privilégié au sein de ses quarante résidences. Attachées à des pays ou à des grandes écoles, elles ont accueilli plus de 200 000 étudiants en quatre-vingts ans.

Plus qu’un simple lieu d’hébergement, la Cité internationale universitaire de Paris se distingue par la qualité et la diversité de son offre de services, dédiés à la communauté universitaire mais aussi au grand public : accueil des chercheurs et des étudiants en mobilité, bibliothèques, théâtres, salles d’expositions, installations sportives, restaurants… Elle est toute l'année un lieu d'intense vie culturelle grâce aux expositions, concerts, conférences, projections de films et autres manifestations organisées au sein de ses maisons.

Résidences[modifier | modifier le code]

En juin 2011, la CIUP a lancé une opération originale intitulée Une chambre à votre nom [4] dont l'objectif est de collecter des fonds pour rénover les résidences et améliorer le confort des chambres. En échange de leur don, les mécènes peuvent faire apposer une plaque nominative à l'entrée des chambres.

# Maison Architecte(s) Localisation Date d'ouverture Illustration
1 Fondation Rosa Abreu de Grancher
(maison de Cuba)
Albert Laprade Cité universitaire 1933 Fondation rosa abreu de grancher.jpg
2 Résidence André Honnorat Jean-Frédéric Larson et Lucien Bechmann Cité universitaire 1936 Residence andre honnorat.jpg
3 Fondation argentine René Betourné Léon Fagnen et Tito Saubidet Cité universitaire 1928 Fondation argentine.jpg
4 Maison des étudiants arméniens
(Fondation Marie Nubar)
Léon Nafilyan
(fondée et financée par Boghos Nubar Pacha)
Cité universitaire 1930 Maison des etudiants armeniens.jpg
5 Maison des Élèves Ingénieurs Arts et Métiers Urbain Cassan, Max Bourgouin et Georges Paul Cité universitaire 1950 et 1961 France Paris Cite Universitaire Maison AM 1 01.JPG
6 Maison des étudiants de l'Asie du Sud-Est Pierre Martin et Maurice Vieu Cité universitaire 1930 Mease ciup.jpg
7 Fondation Avicenne
(ancien pavillon de l'Iran)
Heydar Ghiai et Claude Parent Cité universitaire 1969
8 Fondation Biermans-Lapôtre
(étudiants belges et luxembourgeois)
Armand Guéritte Cité universitaire 1927 France Paris Cite Universitaire Maison Belgique 01.JPG
9 Maison du Brésil
(inscrite aux monuments historiques en 1985[5])
Le Corbusier et Lucio Costa Cité universitaire 1959 Maison du bresil.jpg
10 Maison du Cambodge Alfred Audoul Cité universitaire 1957 France Paris Cite Universitaire Maison Cambodge 01.JPG
11 Maison des étudiants canadiens Olivier Le Bras Cité universitaire 1926 Maison des etudiants canadiens.jpg
12 Fondation Danoise Kaj Gottlob Cité universitaire 1932 France Paris Cite Universitaire Maison Danemark 01.JPG
13 Fondation Émile et Louise Deutsch de la Meurthe
(inscrite aux monuments historiques en 1998[6])
Lucien Bechmann Cité universitaire 1925 France Paris Cite Universitaire Fondation Deutsch de la Meurthe 01.JPG
14 Collège d'Espagne Modesto Lopez Otero Cité universitaire 1937 France Paris Cite Universitaire Maison Espagne 01.JPG
15 Fondation des États-Unis Pierre Leprince-Ringuet Cité universitaire 1930 Fondation des etats unis.jpg
16 Collège Franco-Britannique Pierre Martin et Maurice Vieu Cité universitaire 1937 France Paris Cite Universitaire Maison Grande Bretagne 01.JPG
17 Résidence André de Gouveia
(maison du Portugal)
José Sommer Ribeiro, secondé par Henry Crepet Cité universitaire 1967 Residence andre de gouveia.jpg
18 Fondation Haraucourt Île de Bréhat 1929 Fondation haraucourt.jpg
19 Maison Heinrich Heine
(maison de l'Allemagne)
Johannes Krahn et Paul Maitre Cité universitaire 1956 France Paris Cite Universitaire Maison Allemagne 01.JPG
20 Fondation hellénique Nikolaos Zahos Cité universitaire 1932 Fondation hellenique.jpg
21 Maison de l'Inde JM Benjamin et HR Laroya, secondés par Gaston Leclaire Cité universitaire 1968 Maison de l inde.jpg
22 Maison des Industries agricoles et alimentaires[7] F Thieulin et X de Vigan Cité universitaire 1956 Maison des industries agricoles et alimentaires.jpg
23 Maison de l'Institut national agronomique René Patouillard Cité universitaire 1928 France Paris Cite Universitaire Maison Institut National Agronomique 01.JPG
24 Maison de l'Italie Piero Portaluppi Cité universitaire 1958 Maison de l italie.jpg
25 Maison du Japon Pierre Sardou Cité universitaire 1929 France Paris Cite Universitaire Maison Japon 01.JPG
26 Maison du Liban Jean Vernon et Bruno Philippe Cité universitaire 1963 Maison du liban.jpg
27 Résidence Lila Atelier Jade et Sami Tabet 19e arrondissement 2005 Lila ciup.jpgCité Internationale Universitaire de Paris - Résidence Lila 002.JPG
28 Résidence Lucien Paye Albert Laprade Cité universitaire 1951 Residence lucien paye.jpg
29 Maison du Maroc Albert Laprade, Jean Vernon, Bruno Philippe et Jean Walter Cité universitaire 1953 Maison du maroc.jpg
30 Maison du Mexique Jorge L Medellin et Roberto E Medellin Cité universitaire 1953 France Paris Cite Universitaire Maison Mexique 01.JPG
31 Fondation de Monaco Julien Médecin Cité universitaire 1937 Fondation de monaco.jpg
32 Collège néerlandais
(classé aux monuments historiques en 2005[8],[9])
Willem Marinus Dudok Cité universitaire 1938 College neerlandais.jpg
33 Maison de Norvège Reidar Lund Cité universitaire 1954 Maison de norvege.jpg
34 Maison des Provinces de France Armand Guéritte Cité universitaire 1933 Maison des provinces de france.jpg
35 Résidence Quai de la Loire Christophe Chaplain 19e arrondissement 2007 Residence quai de la loire.JPG
36 Résidence Robert Garric
(au sein de la Maison internationale)
Lucien Bechmann et Jean-Frédéric Larson Cité universitaire 1936 Residence robert garric.jpg
37 Maison des étudiants suédois Peder Clason et Germain Debré Cité universitaire 1931 France Paris Cite Universitaire Maison Suede 01.JPG
38 Fondation suisse
(classée aux monuments historiques en 1986[10])
Le Corbusier Cité universitaire 1933 Paris fondation suisse facade sud.jpg
39 Maison de la Tunisie Jean Sebag Cité universitaire 1953 Maison de la tunisie.jpg
40 Fondation Victor Lyon Lucien Bechmann Cité universitaire 1950 Fondation victor lyon.jpg

Quelques anciens résidents célèbres[modifier | modifier le code]

Film tourné à la Cité Internationale Universitaire[modifier | modifier le code]

Le moyen métrage Mods de Serge Bozon, sorti en salles en 2003, a été tourné à l'été 2002 à la Cité Internationale Universitaire[11]. On y reconnat en particulier, dans les extérieurs, le jardin de la Fondation Émile et Louise Deutsch de la Meurthe et dans les intérieurs, le Collège Néerlandais[12].

Accès[modifier | modifier le code]

La Cité internationale universitaire de Paris est desservie à proximité par la ligne de tramway (T)(3a), la ligne (RER)(B) du RER à la Gare de Cité universitaire, la ligne de métro (M)(4) à la station Porte d'Orléans et par les lignes de bus RATP 21 67.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.ciup.fr/historique.htm
  2. Voir également : Paul Appell
  3. Gazette de la CIUP - Édition Mai 2009
  4. http://www.ciup.fr/fr/nous_soutenir/1_000_euros_une_chambre_votre_nom
  5. « Cité internationale Universitaire : pavillon du Brésil ou pavillon brésilien ou maison du Brésil », base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. « Cité Internationale Universitaire de Paris : Fondation Deutsch de la Meurthe », base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. Site de la Maison des Industries agricoles et alimentaires
  8. « Cité universitaire internationale : pavillon ou collège néerlandais (fondation Juliana) », base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. Le Collège néerlandais de Willem Marinus Dudok - Ambassade des Pays-Bas à Paris
  10. « Cité internationale Universitaire : pavillon de la Suisse », base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. Indication donnée sur la page IMDB du film Mods
  12. Interview de Serge Bozon et Axelle Ropert dans le journal Libération le 25 Juin 2003

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dzovinar Kévonian et Guillaume Tronchet (dir.), La Babel étudiante. La Cité internationale universitaire de Paris (1920-1950), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013.
  • Collectif, Cité internationale universitaire de Paris, architectures paysagées, coédition L'Œil d'or et CIUP, 2010.
  • Collectif, Réhabiliter les édifices métalliques emblématiques du XXe siècle, (autour de la fondation Avicenne de Claude Parent, coédition L'Œil d'or et CIUP, 2008)
  • Anne Coste, La Cité Universitaire Internationale, Ferdinand Brunot et la linguistique. Congrès Mondial de Linguistique Française, Paris, France, 2008
  • Brigitte Blanc et Philippe Ayrault (phot.), La Cité internationale universitaire de Paris. Fondation Émile et Louise Deutsch de la Meurthe, Somogy, Paris, France, 2010
  • Brigitte Blanc, La constitution du domaine de la Cité internationale universitaire de Paris, dans In Situ. Revue du patrimoine, no 17, 2011 ( lire en ligne )
  • Collectif, L'insertion urbaine du boulevard périphérique, un enjeu de développement urbain au sud de Paris, coédition L'Œil d'or et CIUP, 2012.
  • Collectif, L'Habitat étudiant, un écosystème à inventer, coédition L'Œil d'or et CIUP, 2013.
  • Collectif, International Creative Campus, la cité internationale du XXIe siècle, coédition L'Œil d'or et CIUP, 2014.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • André Honnorat. Sur les traces d'un bâtisseur, film de Nathalie Kaufmann et Guillaume Tronchet, réalisé par Jean-Michel Fouque, produit par Transkom en coproduction avec la Cité internationale universitaire de Paris, avec le soutien du CNC et la participation de TV5 Monde, 26 min, 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]