Théâtre national de Chaillot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chaillot.

Théâtre national de Chaillot

Description de cette image, également commentée ci-après

Entrée du Théâtre de Chaillot située dans l'aile gauche du palais de Chaillot.

Type Salle de spectacles
Danse contemporaine
Théâtre
Cirque
Jeune public
Lieu Paris
Coordonnées 48° 51′ 44″ Nord 2° 16′ 55″ Est / 48.8623053, 2.2819822 ()
Inauguration 1937
Capacité Salle Jean-Vilar de 1 250 places et salle Gémier de 420 places
Anciens noms Théâtre national populaire
Direction Didier Deschamps
Site web www.theatre-chaillot.fr

Résidence

Théâtre national

Le Théâtre national de Chaillot est l'un des quatre théâtres nationaux de Paris, situé dans le Palais de Chaillot, au 1 Place du Trocadéro dans le 16e arrondissement.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Théâtre de Chaillot a été construit en 1937 par les frères Niermans. Il fut longtemps le lieu symbolique du théâtre populaire, notamment associé aux grands noms tels que Jean Vilar puis Antoine Vitez, et affecté au TNP jusqu'en 1972. Entre 1973 et 1975, l'intérieur du théâtre est totalement restructuré lors d'un chantier de rénovation conduit par le duo Valentin Fabre et Jean Perrottet, déjà architectes des nouveaux aménagements du Théâtre de la Ville en 1967-1968. Le théâtre de Chaillot est reconnu théâtre national en 1975 et abrite une école de théâtre (qui ferme ses portes en 2006). Il comporte désormais trois salles, la salle Jean-Vilar de 1250 places et la salle Gémier de 420 places, ainsi que le studio Maurice-Béjart de 80 places dédié à des spectacles de moindre envergure, c'est la salle dite des « expériences ».

En 1993, Michel Reilhac, ancien danseur, face au déclin du bal « ringardisé », y crée le « bal moderne » dans le cadre du Festival Paris quartier d'été, avec comme principe des néophytes qui sont invités à apprendre des mini-chorégraphies créées spécialement à leur intention par de grands noms de la danse[1].

En juin 2008, Dominique Hervieu (directrice depuis 2000 de la mission jeune public) et José Montalvo (qui était depuis 2000 directeur de la danse à Chaillot) prennent la direction du tout nouveau pôle chorégraphique créé au Théâtre national de Chaillot, dont la mission est désormais en priorité à la promotion de la danse contemporaine plus que celle historique du théâtre[2]. Cette orientation, décidée en septembre 2007 par la ministre de la culture Christine Albanel, met désormais en concurrence ou en synergie deux grandes salles parisiennes : le Théâtre de la Ville, salle historique à Paris de la promotion de la danse contemporaine depuis 30 ans, devrait s'orienter vers une programmation plus internationale, alors que Chaillot pourrait se spécialiser sur les chorégraphes contemporains français, pour la plupart issus de la Nouvelle danse française des années 1980. Après seulement deux ans, le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand annonce le 3 septembre 2010 la nomination du danseur et pédagogue Didier Deschamps à la tête de l'institution à partir de juillet 2011 après le départ de Dominique Hervieu à la direction de la Biennale de la danse de Lyon et de la Maison de la danse de Lyon[3], José Montalvo faisant toujours partie de l'équipe dirigeante.

Direction[modifier | modifier le code]

Le théâtre a été successivement dirigé par :

Accès[modifier | modifier le code]

Le théâtre national de Chaillot est accessible par la station de métro Trocadéro des lignes (M)(6)(9). Il est aussi desservi par plusieurs lignes de bus (BUS) RATP 22 30 32 63 72.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :