Michel Delpech

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delpech.

Michel Delpech

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Michel Delpech en juin 2012 au festival du film de Cabourg

Informations générales
Nom de naissance Jean-Michel Delpech
Naissance 26 janvier 1946 (68 ans)
Drapeau : France Courbevoie, France
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, acteur
Genre musical Chanson française
Pop
Années actives Depuis 1964
Labels Universal Music
Site officiel www.micheldelpech.com

Jean-Michel Delpech, dit Michel Delpech, né le 26 janvier 1946 à Courbevoie (Hauts-de-Seine, France) est un auteur-compositeur-interprète et acteur français.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Michel Delpech rencontre Roland Vincent, qui sera son compositeur, en 1964, et la même année, sort chez Vogue son premier 45 tours, Anatole. En 1965, il participe à la comédie musicale Copains Clopant qui reste six mois à l'affiche et qui rend Michel Delpech populaire, notamment pour la chanson Chez Laurette. Il y rencontre Chantal Simon, qu'il épouse en 1966. Il fait ensuite la première partie de Jacques Brel qui fait ses adieux à l'Olympia.

Les succès[modifier | modifier le code]

En 1967, Johnny Stark, l'impresario de Mireille Mathieu, le prend en main. En 1968, il obtient le Grand Prix du Disque pour Il y a des jours où on ferait mieux de rester au lit. Il passe chez Barclay. C'est l'époque des succès pour Michel Delpech : Wight Is Wight (en hommage au festival de rock de l'île de Wight), Paul chantait Yesterday (hommage aux Beatles), Pour un flirt. En 1970, il quitte Johnny Stark, et deux ans plus tard, cesse sa collaboration exclusive avec Roland Vincent. Sortent Les divorcés et Que Marianne était jolie (1973), Le chasseur (1974), Quand j'étais chanteur (1975). Il divorce de Chantal. En 1977, il chante Le Loir-et-Cher qui parle des habitants du département éponyme de manière tendre et ironique.

Dépression[modifier | modifier le code]

Malgré ses succès, le chanteur connaît une grande période de doute et même de dépression. Il se cherche du côté de la religion (bouddhiste, puis catholique). On parle à l'époque de tentatives de suicide, dont il démentira la rumeur dans une biographie qui racontera toute cette période en détail, L'homme qui avait construit sa maison sur le sable.

Retour[modifier | modifier le code]

Michel Delpech en concert le 1er octobre 2006 à Louviers.

En 1983, il rencontre Geneviève Garnier-Fabre, artiste qu'il épouse en 1985, année où sort l'album de son retour, Loin d'ici. Une partie du public est restée fidèle à Delpech, et une compilation de ses succès, sortie en 1989, se vend très honorablement. Depuis, Michel Delpech publie régulièrement de nouveaux disques en continuant les concerts.

En 2004 sort son disque Comme vous. Une tournée s'ensuivra, l'amenant aux Francofolies de La Rochelle et au Festival des Vieilles Charrues.

Michel Delpech a un fils, Emmanuel, né en 1990, qui l'accompagne comme guitariste dans ses tournées depuis 2007.

Le 4 décembre 2006 sort son album de duos Michel Delpech &..., réalisé par Jean-Philippe Verdin, très bien accueilli par le public et classé 1er au classement Ifop des ventes d'album pour la semaine du 21 au 27 janvier 2007.

Les 30 et 31 mars 2007, il donne deux concerts au Grand Rex à Paris puis part en tournée en France. Le deuxième concert est marqué par la présence de Ségolène Royal. Michel Delpech a dédié sa chanson Marianne à la candidate PS en ces termes : « Je dédie cette chanson à mon ami Dominique Besnehard ainsi qu'à la jolie dame qui l'accompagne. »[1] Quelques décennies auparavant, sa chanson Inventaire 66 ironisait sur le général de Gaulle (« et toujours le même Président »).

Il est l'invité d'honneur de la tournée Âge tendre et Têtes de bois (saison 6) qui a débuté à Chalon-sur-Saône en mars 2011[2].

En 2012, il sera de nouveau présent sur la tournée Âge tendre et Têtes de bois saison 7.

En novembre 2012, il joue son propre rôle dans le film de Grégory Magne et Stéphane Viard, L'Air de rien[3]. Le film est une fausse biographie où il est criblé de dettes et où les huissiers vont se saisir de ses biens.

Début mars 2013, il doit annuler plusieurs de ses concerts[4] pour des raisons de santé à la suite d'un cancer[5] de la langue et de la gorge.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Michel Delpech en 2007.

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Disques Vogue
Festival
Barclay
  • 1967 : Il faut regarder les étoiles
  • 1967 : Pour un coin de Pologne
  • 1968 : Poupée cassée
  • 1968 : Les p'tits cailloux blancs
  • 1969 : Le Mauvais Jardinier
  • 1969 : Wight is Wight
  • 1969 : Quand la pluie tombe en été
  • 1970 : Chérie-Lise
  • 1970 : Un coup de pied dans la montagne
  • 1971 : Pour un flirt
  • 1971 : Le blé en herbe
  • 1971 : La Vie, La Vie
  • 1972 : 62, nos quinze ans
  • 1972 : Quand un soldat reviens
  • 1972 : Même pendant la guerre on chante
  • 1972 : Fan de toi
  • 1972 : Que Marianne était jolie
  • 1973 : Rimbaud chanterait
  • 1973 : Les divorcés
  • 1973 : Les Aveux
  • 1973 : Je pense à toi
  • 1974 : Je l'attendais
  • 1974 : Le chasseur (Les oies sauvages)
  • 1975 : Quand j’étais chanteur
  • 1976 : Ce lundi-là
  • 1976 : Tu me fais planer
  • 1976 : La fille avec des baskets
  • 1977 : Fais un bébé
  • 1977 : Le Loir et Cher
  • 1978 : Vu d'avion, un soir (D'ici)
  • 1978 : C’est ta chanson (Your song)
  • 1979 : Trente manière de quitter une fille
  • 1979 : Je cherche un endroit
  • 1979 : Longue maladie
  • 1980 : Docker
  • 1981 : Bombay
  • 1983 : Animaux animaux
  • 1984 : Loin d'Ici
Pathé-Marconi / EMI / Charles Talar Records
  • 1985 : Rock en U.R.S.S.
  • 1986 : J'peux pas dormir
  • 1986 : Oubliez tout ce que je vous ai dit
  • 1987 : Petite France
  • 1988 : Ces mots-là
Carrère
  • 1988 : Fais glisser tes bas... ces mots-là
Tréma
  • 1989 : Pleurer le chanteur
  • 1990 : J'étais un ange
  • 1991 : Les voix du Brésil
  • 1992 : Terre d'amour
  • 1992 : C'est ainsi qu'elles sont belles

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1990 : J'étais un ange
  • 1999 : Fan de toi 2 CD
  • 2008 : Fan de toi 3 CD
  • 2008 : Les 100 plus belles chansons
  • 2009 : Best of

Live[modifier | modifier le code]

Participation[modifier | modifier le code]

Documentaire consacré[modifier | modifier le code]

  • 1975  : A bout portant

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • De cendres et de braises (mai 2000) écrit par son épouse Geneviève.
  • La jeunesse passe trop lentement (juin 2011), éditions Plon
  • J'ai osé Dieu... (novembre 2013), Presses de la Renaissance

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Delpech mis à nu, Pascal Louvrier, octobre 2006, éditions du Rocher

Liens externes[modifier | modifier le code]