Gamma (agence)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir gamma (homonymie).

Gamma est une agence de photographie fondée le 14 novembre 1966 par Hubert Henrotte, Raymond Depardon, Léonard de Raemy et Hugues Vassal. Ils furent rejoints par Jean Monteux puis Gilles Caron.

Historique[modifier | modifier le code]

L'agence Gamma, devenue plus tard Gamma Presse Images, a diffusé le travail d'environ 6 000 photographes depuis sa création. Parmi eux, on peut retenir Gilles Caron, Raymond Depardon, Jean-Claude Francolon, Françoise Demulder, William Karel, de 1972 à 1976, Georges Mérillon, Alexis Duclos, Emanuele Scorcelletti, Michel Laurent, Hans Bollinger, Thierry Secretan, Michel Folco, Daniel Simon, Gilbert Uzan, Patrick Aventurier, Jean Michel Turpin, François Lochon, Ulf Andersen, Raphaël Gaillarde, Éric Bouvet, William Stevens, Pierre Hounsfield, Frédéric Souloy, Rafael Wollman, Arnaud de Wildenberg, Francis Apesteguy ou Rémi Bénali.

De plus, beaucoup de photojournalistes ont contribué au prestige de l'agence Gamma qui fut la pépinière de grands noms de la photo comme Abbas, Jean Gaumy, Sebastião Salgado, David Burnett ou encore Gianni Giansanti.

Six hommes en particulier ont marqué l'agence et furent présents dès sa création:

Il convient de mentionner le nom de Floris de Bonneville qui de 1968 à 1996, dirigea les rédactions et organisa le réseau de diffusion à l'étranger, réseau qui longtemps allait être le meilleur de toutes les agences du marché

Dans son film Reporters, Raymond Depardon suit plusieurs photographes de Gamma dans leur activité, pendant le mois d'octobre 1980. Le film montre que les photographes traitent de l'actualité sérieuse, voire tragique (attentat antisémite contre la synagogue de la rue Copernic, qui tue quatre personnes) ainsi que de l'activité de paparazzi photographiant les people (Richard Gere notamment), ou encore Jacques Chirac, alors maire de Paris, que l'on retrouve à plusieurs reprises dans le film.

À la fin des années 1990, à la suite de conflits sociaux sans fin, de blocages internes refusant les nouvelles technologies numériques, l'agence Gamma est rachetée par le groupe Hachette Filipacchi Médias, dont le pôle « Image » est dirigé, depuis décembre 2005, par Bertrand Eveno, énarque, ancien président-directeur général de l'Agence France-Presse. Elle est ensuite cédée à Green Recovery. Le dernier repreneur continue de diffuser les images de Gamma par l'intermédiaire de la société Eyedea Presse, filiale du groupe Eyedea.

Le 23 juillet 2009, Stephane Ledoux, Pdg du groupe Eyedea déclare l'agence en cessation de paiement[1][2].

Le groupe Eyedea a déposé le bilan de sa filiale Eyedea Presse (et donc Gamma) au tribunal de commerce le 28 juillet 2009[3]. Ainsi, le groupe Eyedea est en redressement judiciaire devant ce même tribunal de commerce de Paris.

François Lochon, photographe et ancien actionnaire de l'agence Gamma se voit attribuer par le Tribunal de commerce de Paris la reprise du Groupe Eyedea.

L'agence Rapho, une légende du monde de l'image figure dans le panier des agences du groupe. Robert Doisneau et Willy Ronis sont diffusés par la nouvelle entité ainsi que les archives des agences Keystone, Explorer, Hoa Qui et Stills également incluses dans ce fond d'archive.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. en cessation de paiement
  2. Ozap.
  3. [1]