Philippe Katerine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Philip Catherine.

Philippe Katerine

Description de cette image, également commentée ci-après

Katerine aux Eurockéennes de Belfort 2011

Informations générales
Surnom Katerine
Nom de naissance Philippe Blanchard
Naissance 8 décembre 1968 (45 ans)
Thouars, Deux-Sèvres
Activité principale auteur-compositeur-interprète, cinéaste
Genre musical Chanson française, pop
Années actives 1991 - Présent
Labels Rosebud
Site officiel katerine-website.com

Philippe Katerine, né Philippe Blanchard le 8 décembre 1968 à Thouars dans les Deux-Sèvres, est un auteur-compositeur-interprète, acteur, réalisateur et écrivain français.

Au début de sa carrière, son style fut parfois assimilé au mouvement easy-listening en proposant une musique aux accents de bossa nova accompagnés de textes souvent morbides ou angoissés et teintés d'humour, le tout parfois entrecoupé de collages audio. Toutefois, depuis quelques années, il s'est également tourné vers le rock, flirtant avec la musique électronique sans jamais cesser de s'inscrire dans la chanson française décalée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 8 décembre 1968 à Thouars, Philippe Katerine grandit à Chantonnay en Vendée[1], dans une famille catholique et traditionnelle. Il s'intéresse très tôt aux arts et plus particulièrement à la musique. Jouant en dilettante dans des groupes d'influence anglo-saxonne pendant son adolescence, Katerine pratique également le basket-ball à haut niveau. Il se découvre une passion pour la composition après l'achat d'un magnétophone quatre pistes. Il commence à enregistrer des chansons dans sa chambre tout en exerçant une activité professionnelle. Ses proches l'encouragent à faire connaître son travail. Il suit des études d'arts plastiques à l'Université Rennes 2 dans le milieu des années 1980 après avoir obtenu son baccalauréat[2].

Il entame sa carrière en novembre 1991, en sortant Les Mariages chinois, un premier album réédité en 1992 avec un titre supplémentaire, sous le titre Les mariages chinois et la relecture. Angoissé et très peu sûr de son travail, Katerine compose et enregistre presque tout seul chez lui. Traumatisé par sa première prestation de chanteur, il sort en 1994 l'album L'éducation anglaise sur lequel sa sœur Bruno et sa compagne Anne assurent le chant. Philippe Katerine commence à être reconnu, hors du circuit commercial.

En 1995, il travaille sur son troisième album et connaît une évolution importante durant un an. Il s'ouvre à d'autres musiciens et chante lui-même ses textes. L'album Mes mauvaises fréquentations sort en 1996 et prend une dimension plus importante grâce à une orchestration plus riche et plusieurs voix. L'album, qui est très bien accueilli par le public et la critique, est suivi d'une tournée. Il travaille cette année-là aussi sur l'album de Mercedes Audras qui sortira en 1996 et dont il est, pour la première fois, réalisateur.

En 1997, il compose un album pour deux chanteuses anglo-japonaises, les Sœurs Winchester et participe également à un disque où il rencontre les musiciens de jazz du groupe The Recyclers avec qui il travaillera par la suite.

Toujours insatisfait de son travail, il compose en parallèle L'Homme à trois mains et Les Créatures. Le premier est interprété et enregistré comme à son habitude, seul chez lui avec des moyens dérisoires, alors que le second l'est avec les Recyclers, dans des conditions plus « conventionnelles ». Les deux albums sont édités ensemble et marquent un réel tournant dans la carrière de Philippe Katerine.

Il joue alors le jeu des médias et de la promotion, et le titre Je vous emmerde est diffusé à la radio. Toujours angoissé, il tire néanmoins une grande satisfaction de sa collaboration avec les The Recyclers. Ces musiciens d'un univers différent le fascinent par leur manière de travailler et leur rapport à l'improvisation[3]. Katerine estime que cette collaboration lui a permis d'intégrer de nouvelles manières de travailler, et d'intégrer l'improvisation dans sa méthode de travail[3].

Il compose Une histoire d'amour pour Anna Karina en 1999. S'ensuit une tournée triomphale avec son actrice préférée, tournée pendant laquelle une soirée hommage à Anna Karina est notamment organisée par la Cinémathèque de Vendée à La Roche-sur-Yon, en présence de la comédienne et du chanteur vendéen. Les deux artistes livrent alors un mini concert avant de visionner avec le public les films Pierrot le fou de Jean-Luc Godard et Vivre ensemble d'Anna Karina. Il assouvit sa grande passion pour le cinéma en participant à plusieurs films. En 2000, il joue ainsi dans un court métrage de Thierry Jousse, Nom de code : Sacha. À la même époque il écrit le titre Ma Rencontre pour l'album The Sssound of Mmmusic de Bertrand Burgalat et, en 2001, il compose la musique d' Azul, le nouvel album de sa compagne Helena.

En 2002, il retourne en studio avec Recyclers et enregistre 8ème ciel. Il affirme se sentir plus libre et libéré d'un poids. Dans le même temps, il apparaît dans le film La Vérité sur Charlie de Jonathan Demme et compose la musique de Un Homme, un vrai, un film des frères Larrieu. En tournée en 2003, il se lance dans la réalisation d'un court métrage, Un kilomètre à Pied, et d'un long métrage, Peau de cochon, sorti en avril 2005 chez Malavida Films. En 2005, il a des seconds rôles dans Peindre ou faire l'amour des frères Larrieu et Les Invisibles de Thierry Jousse. Toujours en 2005, il est sollicité par le groupe londonien de hip-hop electro The Herbaliser et écrit le texte Serge, un hommage à Serge Gainsbourg, qui figure sur l'album Take London.

Katerine, en 2006, lors de la Fête de la musique.

Son album Robots après tout, sort en 2005. Popularisé par le tube Louxor j'adore, il est composé par Katerine et mis en forme avec l'aide de Gonzales et Renaud Letang. Le style est cette fois-ci tourné vers les musiques électroniques. Le titre fait d'ailleurs référence à Human After All de Daft Punk. Cet album lui permet d'élargir son public au-delà du cercle de ses habitués et d'être nommé aux Victoires de la musique 2006 (dans la catégorie album révélation de l'année). La sortie de cet album est accompagnée d'une tournée pour laquelle Katerine fait appel à une bonne partie du « meilleur groupe du monde » selon lui, The Little Rabbits, rebaptisés « La secte humaine » pour l'occasion. On retrouve donc Federico Pellegrini à la guitare (remplacé par la suite par le vieux complice de Katerine Philippe Eveno), Gaëtan Chataigner à la basse, Éric Pifeteau à la batterie et Stéphane Louvain à la guitare. Parallèlement, Katerine monte un spectacle chorégraphié par Mathilde Monnier autour de ce disque. Cette création de danse contemporaine est présentée à Montpellier, à Alès, au Cratère - scène nationale et à Paris, au Centre Pompidou, en juillet 2006.

Le 30 octobre 2006, à la suite d'un concert donné à l'Olympia, Philippe Katerine se voit remettre par sa maison de disques un disque d'or pour son album Robots après tout. Cette année-là, il compose aussi les titres Le lycée et La Tortue pour Christophe Willem, le gagnant de la Nouvelle Star.

En septembre 2007, Philippe Katerine accepte d'être le parrain de l'opération CQFD, organisée par l'hebdomadaire Les Inrockuptibles et destinée à découvrir de jeunes talents musicaux sur Internet. Philippe Katerine participe au film de Thierry Jousse, Je suis un no man's land, dont il signe 3 chansons et dont la bande originale est signée Daven Keller. Il est également à l'affiche du nouveau long métrage de Philippe Ramos, Capitaine Achab.

En 2007, l'orchestre du saxophoniste Alban Darche, le Gros Cube, sort le disque Le Pax, sur le label nantais Yolk Records. Il s'agit d'un album de reprises de chansons ré-orchestrées de Katerine, auquel il participe. En novembre de la même année, il publie son premier livre Doublez votre mémoire (Denoël), qualifié de « journal graphique ». Il sort également son premier DVD live (Borderlive), accompagné de Studiolive, interprétation en groupe de son disque Robots après tout enregistrée en un jour en studio et sans public.

Ayant épousé le président du Groland, il incarne la présidente du quatrième festival du film grolandais de Quend-Plage-les-pins le 19 au 21 septembre 2008.

En 2009, il chante Le Grand Sommeil en duo avec Étienne Daho, lors du Prix Constantin 2009, puis en version single, extraite de l’album Daho Pleyel Paris.

Durant l'année 2010, il publie chaque semaine une reprise d'une chanson française sur le site Katerine, Francis et ses peintres avec François Ripoche[4]. L'ensemble des reprises donne lieu à l'album 52 reprises dans l'espace édité en 2011[5].

En 2012, il expose ses œuvres à la galerie des Galeries Lafayette, boulevard Haussmann à Paris. L'exposition intitulée Comme un ananas rassemble aussi des dessins de personnalités politiques de droite (Jean-François Copé, Jean Sarkozy, Rachida Dati, Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux, etc.), des aquarelles sur les rues du 16e arrondissement de Paris et une sculpture[6].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il a été marié à Helena Noguerra pendant quelques années, puis il a partagé la vie de l'actrice et chanteuse Jeanne Balibar. Il vit désormais avec l'actrice Julie Depardieu rencontrée sur le tournage du film Je suis un no man's land. Ils ont deux enfants, Billy né le 16 juin 2011 et Alfred né le 8 août 2012[7]. Il est déjà père d'une fille, Edie, née en 1993.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Participations à des compilations[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Heol Daou
  • 1991 : Contresens
  • 1992 : Teeny poppers
  • 1993 : Rosebud : The great collection volume 2
  • 1993 : L'équipe à Jojo
  • 1993 : Six parties de plaisir
  • 1994 : Un été Rosebud
  • 1994 : The Onion most dangerous game
  • 1996 : Les groupes Nantais jouent acoustique
  • 1996 : Rosebud présente
  • 1997 : Athlètes et Psychologues
  • 1997 : U.F.O.logy'
  • 1998 : Comme un seul Homme duo avec Autour de Lucie sur Si nous étions des amants
  • 1998 : Tribute to the Little Rabbits
  • 1999 : Au cœur de Tricatel
  • 1999 : Allô La France ?
  • 2000 : Atomium 3003
  • 2000 : Noël ensemble
  • 2001 : BO du film Laissons Lucie faire d'Emmanuel Mouret
  • 2001 : Lucien Forever
  • 2002 : BO du film Nom de code : Sacha de Thierry Jousse
  • 2003 : BO du film Un homme, un vrai des frères Larrieu
  • 2003 : Le Pop
  • 2003 : Avec Léo, compilation hommage à Léo Ferré, reprise de L'été 68
  • 2008 : Le titre Louxor, j'adore fait partie de la BO du film Paris de Cédric Klapisch
  • 2009 : On n'est pas là pour se faire engueuler !, album hommage à Boris Vian. Reprise de Je bois

Collaboration à des albums d'autres artistes[modifier | modifier le code]

Singles ou maxis[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Les leçons particulières
  • 1993 : Comme Jeannie Longo
  • 1993 : L'équipe à Jojo : 4 Chansons de Joe Dassin
  • 1994 : Un après-midi à Paris
  • 1996 : Mon cœur balance
  • 1996 : Katerine
  • 1996 : Parlez-vous anglais Mr Katerine ?
  • 1996 : Blow up 1000 series
  • 1998 : L'amour
  • 1999 : Jésus-Christ mon amour
  • 1999 : Je vous emmerde
  • 2000 : Qu'est-ce que je peux faire
  • 2003 : Des étoiles
  • 2003 : Mort à la poésie
  • 2004 : Euro 04 (offert avec un hors-série So Foot/Les Inrocks)
  • 2004 : 1 rue Jacquemont (chansonpoche)
  • 2006 : Louxor j'adore
  • 2006 : 100 % V.I.P
  • 2007 : Manque-moi moins (duo avec Dominique A, paru en novembre sur une compile des Inrocks)
  • 2009 : Le grand sommeil (duo avec Étienne Daho, paru en single et sur le live Daho Pleyel Paris
  • 2010 : La Banane
  • 2013 : Sexy Cool
  • 2013 : Efféminé
  • 2014 : Patouseul

Remixes[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Compositeur (bande originale)[modifier | modifier le code]

Parolier (chansons du film)[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Comme un ananas à la galerie des Galeries Lafayette, du 4 avril au 2 juin

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Sa chanson 100 % VIP devient un tube : elle a fait l'objet d'un live remarqué au Grand Journal de Canal+. C'est également cette chanson qui a illustré l'émission mensuelle de Benjamin Castaldi sur TF1, Langues de VIP durant le premier semestre 2007, et qui est utilisée pour la pub La vache qui rit de 2010.
  • En 2007, la chanson Louxor, j'adore illustre une publicité pour le Crédit agricole.
  • Jann Halexander lui rend hommage au début du film J'Aimerais J'Aimerais (2007) en chantant : « Nous voici à Chantonnay, sur les terres de Philippe Katerine », etc.
  • Le 19 janvier 2008, il épouse (sous le nom de la chanteuse Katerine) le président Salengro dans l'émission Groland de Canal+.
  • Il fait une brève apparition dans l'épisode "Le désaccord" de 10 Minutes à Perdre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Katerine pose et fait le niais avec ses parents dans Le Monde du 24 septembre 2010.
  2. « Robots après tout. Philippe Katerine », L'Express, 20 octobre 2005
  3. a et b « Katerine : Je suis un visiteur du jazz », Jazzman, no 141,‎ décembre 2007, p. 35
  4. Katerine, Francis et ses peintres
  5. JD Beauvallet, « Katerine, Francis Et Ses Peintres martyrisent le patrimoine français », Les Inrockuptibles,‎ 13 octobre 2011 (lire en ligne)
  6. Jean-Max Collard, « J'ai même trouvé Philippe Katerine aux Galeries Lafayette », Les Inrockuptibles,‎ 31 mars 2012 (lire en ligne)
  7. « Découvrez le vrai prénom de son fils... », Pure People,‎ 15 août 2012 (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :