Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris
Généralités
Création 1990
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 53′ 20″ N 2° 23′ 27″ E / 48.8889, 2.39083 ()48° 53′ 20″ Nord 2° 23′ 27″ Est / 48.8889, 2.39083 ()  
Adresse 209, avenue Jean-Jaurès
75019 Paris
Site internet www.conservatoiredeparis.fr/
Cadre éducatif
Appellation CNSMDP
Directeur Bruno Mantovani
Niveau 2e cycle : diplome national supérieur professionnel de musicien ou de danseur (DNSPM/DNSPD) valant grade de master
3e cycle : diplôme d'artiste interprète et doctorat d'interprète de la musique
Formation Musique et danse
Localisation

Le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP) situé avenue Jean-Jaurès dans le 19e arrondissement est un établissement public à caractère administratif inauguré le , qui trouve son origine dans le Conservatoire de musique fondé le (16 thermidor an III) par la Convention. Le CNSMDP dispense un enseignement professionnel de la musique, de la danse et des métiers du son. Il est considéré comme l'un des plus grands établissements d'enseignement artistique au monde, et est dirigé depuis septembre 2010 par Bruno Mantovani.

Historique[modifier | modifier le code]

Structure de l'enseignement[modifier | modifier le code]

Le Conservatoire propose une structure d’enseignement destinée aux professionnels, accessible sur concours. L'obtention du diplôme de formation supérieure (DFS), homologué à bac+4, vient sanctionner ce premier parcours de l’étudiant. Le DFS est appelé à être remplacé par le diplôme national supérieur (DNS), délivré par les CNSMD de Paris et de Lyon. Ce diplôme sera vraisemblablement homologué à Bac+3. Il existe également un cycle de perfectionnement de 1 ou 2 ans mais il n'offre pas encore de diplôme homologué.

Le Conservatoire annonce sur son site internet qu'il est « engagé dans une grande réflexion sur les aménagements à apporter aux cursus de manière à pouvoir intégrer la notion de « licence-master », conformément à la déclaration de Bologne, ce qui devrait conduire à des évolutions importantes pour la rentrée 2006-2007 ». Cette réflexion devrait selon toute vraisemblance aboutir à la création d'un diplôme homologué à bac+5 et à l'implémentation de l'ECTS, système européen de transfert et d’accumulation de crédits. Ils donnent la chance au danseurs qui ont un certain niveau d'intégrer des grandes compagnies comme le corps de ballet de l'opéra de Paris

Disciplines enseignées[modifier | modifier le code]

  • disciplines vocales
  • musicologie et analyse
  • disciplines théoriques et direction d'orchestre
  • disciplines instrumentales classiques et contemporaines
  • musique ancienne
  • jazz et musiques improvisées
  • formation à l'enseignement
  • formation aux métiers du son (FSMS)
  • acoustique musicale
  • disciplines chorégraphiques

Locaux[modifier | modifier le code]

Les locaux, construits dans le cadre des Grands Travaux de François Mitterrand à la Cité de la musique et inaugurés en 1990, comportent, sur 15 400 m2 (34 000 m2 au total), 78 salles de classe, 70 studios de travail, 3 salles d'examens et de concours, 7 plateaux d'orchestre, 3 salles publiques, une salle d'orgue, une salle d'art lyrique, l'espace Maurice Fleuret, un centre électroacoustique, la médiathèque Hector Berlioz et des espaces communs. Accueillant plus de 1 200 étudiants, les enseignements sont structurés, avec 350 professeurs, en 9 départements. L'acoustique du bâtiment est pensée à tous les niveaux, et son architecture revient à Christian de Portzamparc.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]