Tryo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Trio.

Tryo

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Tryo en concert lors du 5e festival Aux Zarbs d'Auxerre en juillet 2007.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical reggae, chanson française
Années actives 1995 à aujourd'hui
Labels Columbia (Sony Music)
Site officiel Tryo.com
Composition du groupe
Membres Cyril Célestin dit Guizmo
Christophe Mali
Emmanuel Eveno dit Manu
Daniel Bravo dit Danielito
Sebastien Pujol dit Bibou

Tryo est un groupe de chanson française à forte influence reggae.

Bien que son nom puisse prêter à confusion, Tryo est composé de quatre membres sur scène : Guizmo (de son vrai nom Cyril Célestin), Christophe Mali, Manu Eveno et Daniel Bravo (dit Danielito). Leur producteur exécutif et co-producteur, Sébastien Pujol (surnommé Bibou) prend une part importante dans les activités du groupe, si bien qu'il est compté comme son cinquième membre.

C'est en 1995[1] que Tryo se forme par la rencontre de Guizmo et Manu Eveno du groupe M'Panada avec un jeune comédien et musicien : Christophe Mali. En 1996[1], le percussionniste Daniel Bravo se joint à eux.

Les débuts de Tryo sont tournés vers une musique acoustique inspirée du reggae qui fera naître deux premiers albums Mamagubida en 1998 et Faut qu'ils s'activent en 2000. Avec leur troisième album Grain de sable, en 2003, ils s'ouvrent à d'autres influences[Lesquelles ?]. Leur album Ce que l'on Sème, sorti en septembre 2008, affirme cette évolution en proposant une palette musicale apportant des sons venant des quatre coins du monde, que l'on retrouve par exemple dans les morceaux Mrs Roy, Tombé mal ou encore El dulce de leche et Printemps arabe .

Tryo a su se démarquer de la scène française traditionnelle par son approche engagée de la musique et le mélange vocal des trois chanteurs du groupe. De plus le groupe se distingue par ses rares apparitions dans les médias préférant le bouche à oreille pour leur promotion.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

  • En 1992, Manu Eveno et Guizmo font partie du groupe M'Panada (qui existait depuis 1988-89) tandis que Christophe Mali crée des spectacles de son côté[1]. Ils se rencontrent lors d'une comédie musicale donnée à la MJC de Fresnes. L'été 1995, lors d'un voyage dans les Pyrénées, les trois amis commencent à jouer de la musique ensemble et débutent alors leur collaboration sous le nom de Trio. Quelqu'un modifiera ensuite la typographie pour Tryo comme ils l'ont répété le 21 Octobre 2013 lors de leur concert à Troyes.

En 1996, le groupe se produit en Bretagne, Bourgogne, Vendée et multiplie ses apparitions sur la côte Atlantique[1]. La même année, Daniel Bravo (surnommé « Danielito ») vient compléter la formation aux percussions. Le groupe conserve alors son nom même s'il n'est plus un trio[2].

Sortie du premier album[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mamagubida.

En 1997 le groupe enchaîne les festivals et enregistre sur scène en novembre son 1er album, Mamagubida. Ce nom étrange est formé de la première syllabe des membres : Manu, Mali, Guizmo, Bibou (à l'organisation et à la technique) et Daniel. L'album sort en février 1998 et est diffusé sur quelques radios locales et plus généralement dans le milieu associatif. Il rencontre un véritable succès et s'écoule par auto-distribution (dans le sac à dos de Bibou!) à 15 000 exemplaires. La première chanson de l'album, L'Hymne de nos campagnes, se fera réellement connaître dix ans plus tard, puisque c'est en 2005[réf. nécessaire] que l'on commence à l'entendre assez fréquemment sur des radios grand public et qu'elle est jouée par Tryo aux Victoires de la musique 2006.

En novembre 1998, ils sont repérés par Patricia Bonnetaud de Yelen musiques et signent avec elle un contrat de licence.

Le second album et la rencontre avec Les Arrosés[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Faut qu'ils s'activent.

En 2000, Tryo refait surface dans les bacs avec Faut qu'ils s'activent, leur 2e opus. Cet album est beaucoup plus poétique que le premier avec des chansons comme 5 sens, La mer ou Les Nouveaux Bergers.

C'est à cette époque que Tryo croise la route de la troupe de cirque de rue Les Arrosés. Les deux formations décident de s'unir en 2001, lors d'uns tournée de Zénith notamment de Lille et de Paris. Ces deux dates ont fait l'objet d'un DVD sorti en 2002, Reggae à coups d'cirque.

Un troisième album qui met l'accent sur l'engagement[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Grain de sable (album).

En 2003 le groupe sort un 3e album, Grain de sable, sur lequel on retrouve, entre autres, les grands succès : Sortez-les, Pompafric, Serre-moi, Récréaction et Désolé pour hier soir. Cet album se démarque des précédents par un texte encore plus engagé politiquement.

C'est en 2004 que sort un autre live : De bouches à oreilles.... Il est constitué d'un CD enregistré à l'Olympia et d'un autre, dans une salle plus petite, "Le Cabaret Sauvage" (au sein du parc de la Villette), où ils collaborent notamment avec la section cuivre du groupe Mister Gang et aussi avec Les Ogres de Barback pour une chanson inédite intitulée La première fois. On y retrouve aussi une reprise de la célèbre chanson de Claude Nougaro, Amstrong.

En 2005, Tryo sort un nouveau DVD live qui s'intitule Au Cabaret Sauvage comme le deuxième CD sorti l'année précédente. On y trouve les mêmes chansons que sur l'album mais avec en plus, Babylone (issu du premier album) et trois duos avec Les Ogres de Barback : Mam'zelle Bulle et La Première Fois (deux collaborations des deux groupes) et Accordéon pour les Cons, une reprise de ce même groupe.

Tryo fête ses 10 ans : le commencement d'une nouvelle période[modifier | modifier le code]

Tryo sur scène
Les 10 ans du groupe au cabaret sauvage
Article détaillé : Fête ses 10 ans....

La même année, Tryo fête ses 10 ans d'existence et a donc préparé un spectacle unique pour l'occasion. À la grande demande des fans québécois, ils ont assuré trois dates à Montréal pendant la période des fêtes. En France, la tournée rencontre également un franc succès. Ils ont en effet ajouté une touche de "spectaculaire" à leurs concerts (Valérie, acrobate au tissu, les a rejoint pour la touche visuelle du spectacle à laquelle il faut ajouter l'écran géant où Christophe Salengro fait de nombreuses apparitions et où Mathieu Chedid réalise un duo virtuel avec Manu) qui durent environ trois heures. Dans cette tournée, la plupart des "classiques" du groupe est jouée (notamment par le biais du medley au début du concert) ainsi que la chanson J'ai dix ans d'Alain Souchon.

Pendant une pause du groupe, Christophe Mali s'est lancé dans une carrière solo. Son premier album, Je vous emmène sort en mars 2006 avec un style davantage poétique et assez différent des réalisations du groupe. Guizmo s'est lui investi dans les groupes Pause et Desert Rebel, aux côtés de Manu qui joue parfois sur scène avec les deux groupes. Bibou a rejoint le management des Sunshiners.

Tournée « Été 2007 »[modifier | modifier le code]

Devant une forte demande de ses fans, le groupe reprend la route des festivals lors de cet été 2007 avec au programme le Festival des Vieilles Charrues à Carhaix, le Paléo Festival de Nyon (Suisse), Auxzarbs d'Auxerre, les Francofolies de La Rochelle, etc.. Tryo y reprend ses anciennes chansons. L'orchestration est plus complexe et complète grâce à l'importante implication sur la scène de Gérard Tempia (violon), Frédéric Deville (violoncelle), déjà vus au Zénith de Paris pour les 10 ans du groupe, ainsi que des trois musiciens de La Sexion aux cuivres (aussi de la fête pour les 10 ans de Tryo).

Bernard Lavilliers participe à deux dates avec la reprise de sa chanson État des Lieux et sur L'Hymne de nos campagnes.

Tryo y joue aussi deux nouvelles chansons : L'air du plastique (qui sera présent sur l'album Ce que l'on sème avec une orchestration quelque peu différente) et L'homme se réveille.

Quatrième album et tournée 2008[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ce que l'on sème.

Un nouvel album du groupe, Ce que l'on sème, est sorti le 1er septembre 2008. Dès sa parution, Tryo débute une tournée sur toute la France, des dates sont prévues à un rythme très régulier jusqu'en décembre. Plusieurs dates sont prévues au Canada en mars 2009 puis la reprise de la tournée française s'effectue fin avril au Printemps de Bourges, pour se terminer le 16 décembre à Paris Bercy sur un concert de plus de trois heures avec de nombreux invités (Mustapha et Hakim de Zebda, La Rue Kétanou, Sally Nyolo, Arthur H, Ayọ, quatre musiciens de La Sexion aux cuivres et une cinquantaine de musiciens de l'école de Samba Sambatuc) et diffusé en live sur internet par Arte[3]. Pour cette tournée, ils font appel Pablo Mendez, aux percussions (déjà vu à l'Olympia en 2003 sur Co j'ai marre), ainsi qu'à Frédéric Deville, toujours au violoncelle[4].

L'album live : Sous les étoiles[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sous les étoiles.

C'est un album live de la tournée 2009 du groupe. Un inédit, Consommez, la piste 16 de l'album, a été mis en téléchargement gratuit et légal du 20 au 27 septembre 2009 à des fins promotionnelles.

Des enregistrements live de L'hymne de nos campagnes, La main verte (les deux au Casino de Paris) et de Quand les hommes s'ennuient ont été aussi mis en téléchargement légal via la newsletter du groupe.[réf. souhaitée]

Cinquième album : Ladilafé[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ladilafé.

Le premier single de l'album, Greenwashing, est dévoilé le 2 avril 2012[5], avant la sortie l'album le 27 août 2012[6]. Le titre de l'album « la di la fé », ne fait pas référence à une expression créole qui signifierait raconter des ragots (littéralement : « untel a dit ci, untel a fait ça »), mais plutôt comme l'explique Christophe Mali dans une interview[7], à la défunte Patricia Bonnetaud[8] qui les a accompagnés tout au long de leur carrière via le label Yelen musiques. Ladilafé étant une contraction de « Elle l'a dit, elle l'a fait ».

Le 17 juillet 2013, au milieu de la tournée des festivals d'été, le groupe propose en téléchargement, sur les plateformes iTunes et Deezer, six morceaux enregistrés au Zénith de Toulouse l'hiver précédent :

Membres[modifier | modifier le code]

Guizmo[modifier | modifier le code]

Guizmo
Guizmo
Article détaillé : Guizmo.

Mali[modifier | modifier le code]

Christophe Mali
Christophe Mali
Article détaillé : Christophe Mali.

Manu[modifier | modifier le code]

Emmanuel Eveno
Manu Eveno
Article détaillé : Manu Eveno.

Daniel[modifier | modifier le code]

Daniel Bravo
Daniel Bravo
Article détaillé : Daniel Bravo (musicien).

Bibou[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sébastien Pujol.

Accompagnements musicaux[modifier | modifier le code]

La Sexion[modifier | modifier le code]

La "Sexion" cuivres du groupe Mister Gang a accompagné Tryo sur scène dès le spectacle au Cabaret Sauvage et jusqu'à la tournée de l'été 2007.
Elle se compose de Philippe le Rouzic dit "Feal" au saxophone, de "Mols" à la trompette et de Thomas Henning au trombone (Mols ayant été remplacé, pour la tournée 2007, par David Dupuis dit "DD"). Ils jouent également avec les Sunshiners, groupe auquel ils appartiennent. Durant le concert des 10 ans de Tryo, les trois musiciens de la Sexion accompagnent parfois le groupe au cajon.

Les cordes[modifier | modifier le code]

Depuis le spectacle Fête ses 10 ans..., le groupe a invité sur scène un violoncelliste et un violoniste : Frédéric Deville et Gérard Tempia. Ils les ont également accompagnés durant l'été 2007. Ils ont de même tous deux joué aux côtés de Bénabar.

De plus Frédéric Deville participe à la tournée 2008-2009 en tant que violoncelliste au côté de Pablo Mendez, un percussionniste Argentin présent sur le DVD Fête ses 10 ans....

Tournée Ladilafé 2012-2013[modifier | modifier le code]

Lors de la tournée 2012-2013, le groupe est accompagné de deux musiciens additionnels :

  • Catman (DJ Shalom) aux platines, percussions et basse (qui a participé au mixage du morceau Un jugement sans appel sur l'album Ladilafé);
  • Benjamin Violet au violon et aux guitares.

Engagements[modifier | modifier le code]

Tryo est depuis toujours très engagé en faveur de l'écologie et soutient Greenpeace et participe le 3 juin 2009 au meeting de soutien aux listes Europe Écologie au Zénith de Paris. Dans la pochette de leur album Ce que l'on sème on trouve un bulletin de promesse de dons en faveur de Greenpeace. De plus, les pochettes de ce même album sont fabriquées en carton issu de forêts gérées durablement (label Forest Stewardship Council) et le logo de Greenpeace apparait au dos à côté de ceux de Tryo et Salut Ô Productions.

Concernant les débats autour du téléchargement illégal, le groupe s'est prononcé en 2006 contre la licence globale[9] et Guizmo soutient le projet de loi "Création et Internet" de la ministre de la culture Christine Albanel, à travers la pétition "Liste des 10000" de la Sacem, ce qui a été qualifié de honteux par certains fans du groupe, jugeant cela contraire aux engagements de Tryo[réf. nécessaire].

En 2011, le groupe soutient officiellement le Chef Raoni dans sa lutte contre le barrage de Belo Monte[10].

Tryo, au fil des années et des succès, semble évoluer dans sa posture politique. Si le groupe, à ses débuts, affirmait soutenir depuis toujours le combat d'Arlette Laguiller et de la Lutte Ouvrière, Tryo s'est écarté de l'extrême gauche en se montrant publiquement par exemple avec Daniel Cohn-Bendit dans l'émission du Grand Journal sur Canal+ et en soutenant Europe Écologie.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums en concert[modifier | modifier le code]

Albums en studio[modifier | modifier le code]

DVD vidéo[modifier | modifier le code]

Clips vidéo[modifier | modifier le code]

  • L'hymne de nos campagnes présent sur le DVD Tryo fête ses 10 ans
  • J'ai trouvé des amis présent sur le DVD Tryo au Cabaret Sauvage
  • Désolé pour hier soir présent sur le DVD Tryo au Cabaret Sauvage
  • Serre-moi présent sur le DVD Tryo fête ses 10 ans
  • Co j'ai marre présent sur le DVD Tryo au Cabaret Sauvage
  • Mr Bibendum présent sur le DVD Tryo au Cabaret Sauvage
  • Toi et moi présent sur le DVD Tryo sous les étoiles
  • Sortez-les présent sur le DVD Tryo au cabaret sauvage
  • Ce que l'on s'aime présent sur le DVD Tryo sous les étoiles
  • El dulce de leche présent sur le DVD Tryo sous les étoiles
  • Greenwashing dévoilé sur internet mais non sorti en DVD [11]
  • Nous génération dévoilé sur internet

Participations[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tryo (sous la direction de Laurent Balandras), Chemins de traverse, Textuel,‎ 2008
  • Tryo, Tryo 14 chansons live au cabaret sauvage tablatures, ID MUSIC,‎ 2005
  • Tryo, Tryo 14 chansons live à l'olympia tablatures, ID MUSIC,‎ 2005

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d www.tryo.com, biographie sur le site officiel, consulté le 23 avril 2012.
  2. Interview de Guizmo tirée du site de Radio Blagon.
  3. http://liveweb.arte.tv/fr/video/Tryo_en_concert_au_palais_omnisport_Paris_Bercy/1047/
  4. http://www.tryo.com/site/Agenda/
  5. « Greenwasing en écoute exclusive », sur site officiel du groupe,‎ 2 avril 2012 (consulté le 15 avril 2013).
  6. Jonathan Hamard, « L'album Ladilafé de Tryo sortira le 27 août », sur Charts in France,‎ 28 mars 2012 (consulté le 15 avril 2013).
  7. [vidéo] Le Républicain lorrain, « Tryo n'est pas un groupe 100 % vert ! », sur YouTube,‎ 30 mai 2012 (consulté le 15 avril 2013).
  8. « Patricia Bonnetaud nous a quittés… », sur site officiel du groupe,‎ 3 février 2012 (consulté le 15 avril 2013).
  9. licence globale
  10. http://www.raoni.fr/signataires-petition-1.php, Signataires de la pétition contre le projet du barrage de Belo Monte
  11. « Clip officiel de Greenwashing », sur dailymotion,‎ 2 juillet 2012 (consulté le 30 juillet 2012).