Politique dans les Alpes-Maritimes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Depuis la Seconde Guerre mondiale, le département des Alpes-Maritimes vote plutôt à droite. Actuellement, les neuf circonscriptions des Alpes-Maritimes sont toutes tenues par la droite (huit UMP et un Nouveau Centre) et sur les cinq sénateurs que compte le département, quatre appartiennent à l'UMP et un au PS. Enfin, sur les cinquante-deux conseillers généraux, quarante et uns sont de droite, dix sont de gauche ou apparentés et un est « non inscrit ».

Les Alpes-Maritimes ont connu des problèmes de corruption du personnel politique dans les années 1980 et 1990, aboutissant notamment aux condamnations pénales des maires de Nice, Jacques Médecin, et de Cannes, Michel Mouillot.

Élections[modifier | modifier le code]

Élections municipales 2008[modifier | modifier le code]

Élections législatives 2007[modifier | modifier le code]

Élection présidentielle de 2007[modifier | modifier le code]

Placé très largement en tête aux deux tours, Nicolas Sarkozy réalise son meilleur score de France métropolitaine dans le département.

Candidats et résultats dans les Alpes-Maritimes :
Parti Nom Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Exprimés Inscrits Exprimés Inscrits
  UMP Nicolas Sarkozy, élu 258 626 43,59 % 35,82 % 399 120 68,08 % 55,28 %
  PS Ségolène Royal 106 216 17,90 % 14,72 % 187 169 31,92 % 25,93 %
UDF François Bayrou 89 143 15,03 % 12,35 %
  FN Jean-Marie Le Pen 79 926 13,47 % 11,07 %
  LCR Olivier Besancenot 14 223 2,40 % 1,97 %
  MPF Philippe de Villiers 10 883 1,83 % 1,51 %
  PCF Marie-George Buffet 10 533 1,78 % 1,46 %
  Verts Dominique Voynet 8 512 1,43 % 1,18 %
  EXG José Bové 6 220 1,05 % 0,86 %
  LO Arlette Laguiller 4 545 0,77 % 0,63 %
  CPNT Frédéric Nihous 2 985 0,50 % 0,41 %
  EXG Gérard Schivardi 1 442 0,24 % 0,20 %
Total exprimés 593 254 - 82,20 % 586 289 - 81,21 %
Total votants : exprimés + blancs ou nuls 599 324 - 83,04 % 606 764 - 84,05 %
Total inscrits : votants + abstentions 721 716 - 100,00 % 721 912 - 100,00 %

Référendum sur la Constitution Européenne 2005[modifier | modifier le code]

NON 52,55 % (230 818 voix)
OUI 47,45 % (205 426 voix)

Dans les grandes villes :

Comme au niveau national, mais avec cependant un taux inférieur, le NON arrive en tête dans le département.

Élections européennes de 2004[modifier | modifier le code]

Les Alpes-Maritimes se situent dans la circonscription européenne interrégionale du Grand Sud-Est.

Principales listes :

Michel Rocard (PS) 25,24 % (64 282 voix)
Françoise Grossetête (UMP) 21,70 % (55 264 voix)
Jean-Marie Le Pen (FN) 14,63 % (37 248 voix)
Thierry Cornillet (UDF) 11,32 % (28 816 voix)

La droite désunie entre UMP, UDF et MPF concède la première place à la liste PS menée par Michel Rocard.

Élections régionales de 2004[modifier | modifier le code]

Les Alpes-Maritimes se situent dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Second tour :

Renaud Muselier (UMP) 39,52 % (163 298 voix)
Michel Vauzelle (PS) 39,51 % (163 248 voix)
Guy Macary (FN) 20,97 % (86 626 voix)

Battue au niveau régional, la liste UMP de Renaud Muselier sauve l'honneur de justesse dans le département avec 50 voix d'avance devant Michel Vauzelle (PS). Les Alpes-Maritimes sont le seul département de la région à résister à la vague rose régionale et nationale.

Élections cantonales 2004[modifier | modifier le code]

Le Conseil général des Alpes-Maritimes renouvelle 24 de ses 54 conseillers généraux.

La droite qui possède une inébranlable majorité absolue voit tous ses sortants réélus et gagne un siège avec la victoire de Jean-Pierre Leleux dans le Canton de Grasse-Nord sur le sortant socialiste Thierry Lautard. Cependant, les conseillers socialistes et communistes sont réélus largement, notamment à Nice où les députés UMP Jérôme Rivière et Muriel Marland-Militello sont battus. Avec 41 sièges sur 52, l'UMP renforce sa majorité absolue d'un siège (Jean-Pierre Leleux), une avancée qu'elle perdra en 2005 avec l'élection de Dominique Boy-Mottard (PS) dans le Canton de Nice-7 à la suite de la cantonale partielle entrainée par l'annulation de l'élection de Jean Hanot (UMP), et qu'elle regagnera en 2007 avec l'élection de Daniel Benchimol (UMP) dans le Canton de Nice-11 lors de la cantonale partielle entrainée par le décès de Jean-François Knecht (PS).

Conseillers généraux élus en 2004:

UMP et apparentés 17
PS-Les Verts 5
PCF 2

Voir aussi : Liste des conseillers généraux des Alpes-Maritimes et Conseil général des Alpes-Maritimes

Élections législatives de 2002[modifier | modifier le code]

Les Alpes-Maritimes comprennent 9 circonscriptions législatives.

La droite remporte tous les sièges de député, dont un dès le premier tour :

Second tour :

Jérôme Rivière (UMP) 58,14 % (17 303 voix) élu
Patrick Allemand (PS) 41,86 % (12 458 voix) battu

Second tour :

Muriel Marland-Militello (UMP) 46,09 % (16 431 voix) élue
Patrick Mottard (PS) 33,79 % (12 046 voix) battu
Marie-France Stirbois (FN) 20,13 % (7 176 voix) battue

Second tour :

Rudy Salles (UDF) 71,00 % (22 280 voix) élu
Isabelle Gérard (FN) 29,00 % (9 101 voix) battue

Second tour :

Jean-Claude Guibal (UMP) 68,50 % (22 780 voix) élu
Monique Mathieu (FN) 31,50 % (10 476 voix) battue

Second tour :

Christian Estrosi (UMP) 73,31 % (28 629 voix) élu
Jean Thiéry (FN) 26,69 % (10 424 voix) battu

Second tour :

Lionnel Luca (UMP) 66,77 % (35 296 voix) élu
Antoine Damiani (PS) 33,23 % (17 563 voix) battu

Premier tour :

Jean Leonetti (UMP) 53,10 % (29 709 voix) élu

Second tour :

Bernard Brochand (UMP) 72,11 % (22 588 voix) élu
Jean-Pierre Malen (FN) 27,80 % (8 736 voix) battu

Second tour :

Michèle Tabarot (UMP) 50,52 % (29 385 voix) élue
André Aschieri (Les Verts) 49,48 % (28 779 voix) battu

Voir aussi : Liste des députés des Alpes-Maritimes - Liste des circonscriptions législatives des Alpes-Maritimes

Élection présidentielle de 2002[modifier | modifier le code]

Placé en tête au premier tour, Jean-Marie Le Pen illustre la poussée du Front national dans le département (et dans toute la France également). Jacques Chirac arrive quand même largement en tête au second tour, mais avec 10 % de moins qu'au niveau national.

Candidats et résultats dans les Alpes-Maritimes :
Parti Nom Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Exprimés Inscrits Exprimés Inscrits
  FN Jean-Marie Le Pen 121 362 25,99 % 17,56 % 143 648 28,68 % 20,81 %
RPR Jacques Chirac, sortant réélu 102 588 21,97 % 14,86 % 357 143 71,73 % 51,73 %
  PS Lionel Jospin 56 868 12,18 % 8,24 %
  UDF François Bayrou 31 729 6,79 % 4,60 %
DL Alain Madelin 22 671 4,85 % 3,28 %
  PR Jean-Pierre Chevènement 22 634 4,85 % 3,28 %
  Verts Noël Mamère 22 388 4,79 % 3,24 %
  LO Arlette Laguiller 17 544 3,76 % 2,54 %
  PCF Robert Hue 13 984 2,99 % 2,03 %
  LCR Olivier Besancenot 11 992 2,57 % 1,74 %
  MNR Bruno Mégret 11 825 2,53 % 1,71 %
  CPNT Jean Saint-Josse 11 430 2,45 % 1,66 %
  Cap21 Corinne Lepage 8 283 1,77 % 1,20 %
  PRG Christiane Taubira 6 939 1,49 % 1,20 %
  diss. UDF Christine Boutin 3 466 0,74 % 0,50 %
  PT Daniel Gluckstein 1 337 0,29 % 0,19 %
Total exprimés 467 040 - 67,65 % 500 791 - 72,54 %
Total votants : exprimés + blancs ou nuls 478 530 - 69,32 % 524 984 - 76,05 %
Total inscrits : votants + abstentions 690 352 - 100,00 % 690 352 - 100,00 %

Élections municipales de 2001[modifier | modifier le code]

Contrairement aux précédentes élections municipales en 1995, celles de 2001 n'ont pas apporté de changement notable à la tête des grandes villes du département : hormis Cannes, toutes les villes de plus de 20 000 habitants ont reconduit l'équipe et le maire sortants, toujours de droite.

Nice, Candidats et résultats :
Parti Nom Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Exprimés Inscrits Exprimés Inscrits
RPR Jacques Peyrat, sortant réélu 37 256 37,25 % 16,77 % 49 440 44,48 % 22,26 %
  PS Patrick Mottard 28 581 28,57 % 12,87 % 45 916 41,31 % 20,67 %
  FN Marie-France Stirbois 11 981 11,98 % 5,39 % 15 788 14,20 % 7,11 %
  DVD Jacqueline Mathieu-Obadia 8 026 8,02 % 3,61 %
  DVG Joseph Ciccolini 4 789 4,79 % 2,16 %
  DVD Jean Icart 4 723 4,72 % 2,13 %
  MNR Xavier Caitucoli 3 025 3,02 % 1,36 %
  Rég. Alain Roullier 1 640 1,64 % 0,74 %
Total exprimés 100 021 - 45,03 % 111 144 - 50,04 %
Total votants : exprimés + blancs ou nuls 104 373 - 46,99 % 115 339 - 51,93 %
Total inscrits : votants + abstentions 222 121 - 100,00 % 222 121 - 100,00 %


Cannes, Candidats et résultats :
Parti Nom Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Exprimés Inscrits Exprimés Inscrits
RPR Bernard Brochand, élu 9 622 35,17 % 20,94 % 12 272 44,98 % 26,70 %
  UDF Gilles Cima 4 980 18,20 % 10,84 % 5 305 19,44 % 11,54 %
  PS Apolline Crapiz 3 534 12,92 % 7,70 % 3 952 14,48 % 8,60 %
  FN Albert Peyron 3 107 11,36 % 6,76 % 3 043 11,15 % 6,62 %
RPF Lionnel Luca 3 064 11,20 % 6,67 % 2 714 9,95 % 5,91 %
  DVD Charles Giscard d'Estaing 2 079 7,60 % 4,52 %
  SE René Raullo 629 2,30 % 1,37 %
  DVD Alain Llado 341 1,25 % 0,74 %
Total exprimés 27 356 - 59,53 % 27 286 - 59,37 %
Total votants : exprimés + blancs ou nuls 28 299 - 61,58 % 28 125 - 61,20 %
Total inscrits : votants + abstentions 45 956 - 100,00 % 45 956 - 100,00 %


Grasse, Candidats et résultats :
Parti Nom Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Exprimés Inscrits Exprimés Inscrits
DL Jean-Pierre Leleux, sortant réélu 5 836 40,14 % 23,67 % 8 451 55,44 % 34,28 %
  PCF Georges Vassalo 1 963 13,50 % 7,96 % 5 151 33,79 % 20,90 %
  PS Thierry Lautard 1 867 12,84 % 7,57 %
  Verts Jean-Raymond Vinciguerra 1 466 10,08 % 5,94 %
  DVD Paul Fourquet 1 466 10,08 % 5,94 % 1 641 10,27 % 6,66 %
  FN Jean-Pierre Schénardi 1 292 8,89 % 5,24 %
  MEI Henri-Philippe Goby 650 4,47 % 2,64 %
Total exprimés 14 540 - 58,97 % 15 243 - 61,82 %
Total votants : exprimés + blancs ou nuls 14 964 - 60,69 % 15 728 - 63,79 %
Total inscrits : votants + abstentions 24 656 - 100,00 % 24 656 - 100,00 %

Restent à droite[modifier | modifier le code]

Passent de gauche à droite[modifier | modifier le code]

Restent à gauche[modifier | modifier le code]

Passent de droite à gauche[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]