France métropolitaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Métropole (intercommunalité française).
Carte de la France métropolitaine et de ses grandes villes.

La France métropolitaine, la Métropole ou selon le droit international le territoire européen de la France[1], est la partie de la France localisée en Europe. Elle comprend son territoire continental européen et les îles proches de l'océan Atlantique, de la Manche et de la mer Méditerranée, comme la Corse. La France métropolitaine se différencie ainsi de la France d'outre-mer, c'est-à-dire les parties de la République française précisément situées en dehors du continent européen[2]. Cette distinction est plus géographique que législative, ainsi cinq des territoires français situés outre-mer (la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, La Réunion et Mayotte) disposent exactement du même statut légal que les régions et départements métropolitains.

Le terme « Métropole » ou « France métropolitaine » est davantage utilisé en France et dans les pays francophones comme la Belgique et la Suisse, tandis qu'en droit européen et international, on utilise l’expression « Territoire européen de la France », en particulier pour désigner le territoire de la France inclus dans l'espace Schengen. La partie continentale de la France métropolitaine (France métropolitaine sans la Corse) est appelée couramment l'Hexagone[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

La France métropolitaine s'étend sur 551 500 km2 (surface terrestre et eaux intérieures)[4], 547 030 km2 (somme totale des surfaces cadastrales)[5] ou 551 695 km2 (surface géodésique selon l'IGN)[réf. incomplète], soit 80 % du territoire total de la République.

En 2015 la France métropolitaine compte 118 habitants/km2[6].

Au la population atteint 64 513 242 habitants[7], soit 95,9 % du total. Au , le territoire métropolitain comptait 36 571 des 36 783 communes de France, soit 99,42 %.

Forme[modifier | modifier le code]

La forme de la partie continentale du territoire métropolitain de la France lui vaut son surnom d'« Hexagone ». L'illustration de cette périphrase se retrouve, notamment, sur la pièce de 1 franc de Gaulle (1988) et sur les faces nationales des pièces de 1 et 2 euros (gravées par Joaquin Jimenez). Le terme « France continentale » est parfois utilisé pour décrire le territoire de France métropolitaine en excluant la Corse, bien que la Guyane et La Terre-Adélie ne soient pas des territoires insulaires. En effet, ces derniers sont situés respectivement sur les continents sud-américain et antarctique.

Codification[modifier | modifier le code]

Pendant une période, l'entité France métropolitaine disposait d'un code pays (FX) dans la nomenclature internationale de l'ISO 3166, mais ce code a été supprimé car cette entité n'est pas un pays et fait partie de la France dont le code est FR[8].

Origine coloniale du terme et controverse[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Métropole (colonialisme) et Colonisation.

Pour ce qui a trait aux empires coloniaux, le terme de métropole est utilisé par opposition à celui de colonie. Ainsi, qualifier un territoire de métropolitain signifie qu’il est considéré comme le territoire principal dominant de ce pays vis-à-vis de territoires secondaires ou annexes qui appartiendraient à ce pays[9]. Ainsi, l'utilisation de ce vocable dans les textes de lois français, et notamment ceux concernant la commémoration de l'esclavage peut-être sujet de controverse. Ainsi, dans le cadre des Etats-généraux de l'Outre-Mer, le terme a fait l'objet de débat et de contributions[10].

L'expression est de plus en plus mal considérée car elle renvoit à une structure coloniale évidente. Du Général De Gaulle jusqu'au député Ibrahim Aboubacar, beaucoup ont préconisé l'emploi du terme « Hexagone » par respect pour l'Outre-Mer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]