Alfred Borriglione

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alfred Borriglione
Fonctions
Député

(16 ans, 11 mois et 18 jours)
Élection 5 mars 1876
Réélection 28 octobre 1877
4 septembre 1881
18 octobre 1885
6 octobre 1889
3 septembre 1893
Circonscription 1re de Nice (1876-1885)
2e de Nice (1885-1894)
Législature Ire (IIIe République, 1876-1877)
IIe (1877-1881)
IIIe (1881-1885)
IVe (1885-1889)
Ve (1889-1893)
VIe (1893-1898)
Groupe politique Union républicaine
Successeur Arthur Malausséna
Sénateur

(8 ans, 7 mois et 28 jours)
Élection 7 janvier 1894
Groupe politique Gauche démocratique
Maire de Nice

(8 ans, 3 mois et 10 jours)
Élection 29 janvier 1878
Réélection 11 mai 1884
Prédécesseur Auguste Raynaud
Successeur Jules Gilly
Biographie
Nom de naissance Giovanni Battista Fernando Alfredo Borriglione
Date de naissance
Lieu de naissance Nice (Sardaigne)
Date de décès (à 61 ans)
Lieu de décès Sospel, Alpes-Maritimes (France)
Nationalité Français (à partir 1860)
Sarde (jusqu'en 1860)

Alfred Borriglione, né le à Nice (alors province de Nice du royaume de Sardaigne) et mort le à Sospel, est un homme politique républicain français, avocat, maire de Nice, député et sénateur des Alpes-Maritimes sous la Troisième République.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de droit à la faculté d’Aix-en-Provence, Alfred Borriglione commence sa carrière politique en s’opposant à l'Empire lors du plébiscite de 1870. D'abord proche du « Comité niçois », qui souhaite le retour du comté de Nice à l'Italie, il se rallie ensuite à la République française en 1876. Il est en mai 1877, l'un des signataires du manifeste des 363.

Homme de gauche, Borriglione soutient dès lors Léon Gambetta et Jules Ferry et siège au sein de l'Union républicaine.

Il meurt en 1902 et est enterré au cimetière du château à Nice.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

  • Conseiller municipal de Nice (-).
  • Conseiller général du canton de Sospel (-).
  • Député des Alpes-Maritimes (-).
  • Maire de Nice (-).
  • Sénateur des Alpes-Maritimes (-).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Basso, Les élections législatives dans le département des Alpes-Maritimes de 1860 à 1939, Éléments de sociologie électorale, Paris, Librairie Générale de Droit et de Jurisprudence, 1968, 397 p.
  • Henri Courrière, Le comté de Nice et la France. Histoire politique d'une intégration, 1860-1879, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, 398 p.
  • « Alfred Borriglione », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • « Alfred Borriglione », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  • Ressources relatives à la vie publiqueVoir et modifier les données sur Wikidata :

Articles connexes[modifier | modifier le code]