Fabien Roussel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roussel.
Fabien Roussel
Illustration.
Fonctions
Député de la 20e circonscription du Nord
En fonction depuis le
(11 mois et 18 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 20e circonscription du Nord
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique Gauche démocrate et républicaine
Prédécesseur Alain Bocquet
Biographie
Nom de naissance Fabien Roussel
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Drapeau de la France Béthune (Pas-de-Calais, France)
Nationalité Française
Parti politique PCF
Profession Journaliste
Site web https://www.rousselfabien.com

Fabien Roussel, né en 1969 à Béthune en France, est un journaliste et homme politique français, membre du Parti communiste français.

Il est élu député de la vingtième circonscription du Nord le 18 juin 2017[1]. Son suppléant est le député sortant Alain Bocquet qui ne se représentait pas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Béthune le 16 avril 1969, dans le Pas-de-Calais, il a vécu dans une grande famille. Plusieurs de ses oncles et tantes ont eu des responsabilités syndicales ou politiques. Il poursuit ses études à Champigny-sur-Marne en région parisienne. C’est là qu'il s'engage avec le Mouvement des jeunes communistes de France pour dénoncer l’apartheid en Afrique du Sud et réclamer la libération de Nelson Mandela. C’est aussi l’époque où, avec d’autres, il participe à des grandes manifestations contre les lois Monory et Devaquet. D'abord journaliste cameraman, à partir de 1997 il est conseiller chargé de la communication pour Michelle Demessine[2],[3] alors secrétaire d'État au Tourisme. Depuis il a travaillé pour Jean-Jacques Candelier et Alain Bocquet.

En 2015, il est appelé par les communistes de la nouvelle région Hauts-de-France à conduire une liste de rassemblement[4] pour les élections régionales. Durant cette campagne, il propose la création d'une banque publique[5] pour financer les PME et les collectivités à un taux proche de zéro; il demande également l'intervention humanitaire de l'armée dans le bidonville de Calais[6]. Il estime que la politique de Manuel Valls fait monter le Front national[7]. La liste qu'il conduit recueille finalement 5,32% des voix et ne peut se maintenir au second tour.

En 2016, il lance une pétition en ligne[8] pour la réintégration d'un salarié chez Bombardier sur le site de Crespin, pétition qui a permis la réintégration de ce salarié.

Également en 2016, il prend la défense de l'industrie ferroviaire et de la production industrielle française[9].

Dans le secteur de Saind-Amand-les-Eaux il s'engage également aux côtés des agriculteurs[10].

En 2017, il dénonce à la tribune de l'Assemblée nationale l'évasion fiscale et raconte comment en trois clics sur Internet on lui a proposé de monter son entreprise offshore. « Je fais des recherches, et je vois sur Internet Commandez votre entreprise, comme on commande un tee-shirt sur Amazon ! On pourrait en rire s'il ne fallait pas en pleurer ! »[11].

Mandats[modifier | modifier le code]

Depuis 2014, Fabien Roussel[12] est élu dans la ville de Saint-Amand-les-Eaux aux côtés d'Alain Bocquet en tant que conseiller municipal chargé de la culture et des festivités[13].

Il est élu député du Nord (20e circonscription) lors des Élections législatives de 2017 dans le Nord[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Législatives / 2d tour. Nord : les communistes Fabien Roussel et Alain Bruneel sont élus députés
  2. Bernard Défontaine, « C’est fait, Fabien Roussel, l’héritier, dans le siège d’Alain Bocquet », sur http://www.lavoixdunord.fr (consulté le 21 juin 2017)
  3. « Fabien Roussel, candidat du Front de Gauche aux élections régionales : "Il faut subvertir les institutions" », sur http://www.lavoixdunord.fr (consulté le 21 juin 2017)
  4. « Elections régionales : Fabien Roussel officiellement tête de liste du parti communiste - France 3 Nord Pas-de-Calais », France 3 Nord Pas-de-Calais,‎ (lire en ligne)
  5. « Elections régionales: « Nous allons créer une banque publique régionale », annonce Fabien Roussel », 20minutes.fr,‎ (lire en ligne)
  6. « Migrants : Fabien Roussel souhaite la venue de l’armée à Calais « pour une mission humanitaire » », Public Sénat,‎ (lire en ligne)
  7. « Fusion PS-LR en NPDC-Picardie: pour Roussel (PCF), Valls est "l'arroseur arrosé" », LExpress.fr,‎ (lire en ligne).
  8. La Voix du Nord, « Bombardier, une pétition en ligne pour la réintégration de José Dessilly », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  9. « Le message des syndicalistes entendu par V. Pécresse, à Paris », sur lavoixdunord.fr,
  10. « Les éleveurs tiennent tête à Lactalis », L'Humanité,‎ (lire en ligne)
  11. Quentin Laurent, « Leurs premiers pas à l’Assemblée : Fabien Roussel, le facétieux communiste », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  12. « Site Web Fabien Roussel », sur Fabien Roussel
  13. « conseil-municipale-de-saint-amand-les-eaux - Ville de Saint-Amand-les-Eaux - Site Officiel », sur www.saint-amand-les-eaux.fr (consulté le 31 octobre 2016)
  14. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]