Jean-Claude Guibal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Claude Guibal
Illustration.
Jean-Claude Guibal en 2016.
Fonctions
Maire de Menton
En fonction depuis le
(31 ans, 9 mois et 28 jours)
Réélection juin 1995
mars 2001
mars 2008
avril 2014
juillet 2020
Prédécesseur Emmanuel Aubert
Député

(20 ans et 8 jours)
Élection 1er juin 1997
Réélection 16 juin 2002
17 juin 2007
17 juin 2012
Circonscription 4e des Alpes-Maritimes
Législature XIe, XIIe, XIIIe et XIVe
Groupe politique UMP (2002-2015)
LR (2015-2017)
Prédécesseur Xavier Beck
Successeur Alexandra Valetta-Ardisson
Biographie
Date de naissance (80 ans)
Lieu de naissance Ajaccio (Corse-du-Sud)
Nationalité Française
Parti politique PR
UDF
RPR (1997-2002)
UMP (2002-2015)
LR (depuis 2015)
Conjoint Colette Giudicelli
Diplômé de HEC
IEP Paris
ENA

Jean-Claude Guibal (né le à Ajaccio) est un homme politique français. Il est maire de Menton et président de la communauté d'agglomération de la Riviera française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Diplômé à 22 ans de l'École des hautes études commerciales (HEC 1963), puis de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po 1965), c'est un ancien élève de l'École nationale d’administration (promotion ENA 1967-1969).

À sa sortie de l'ENA, il est attaché à la direction générale du groupe Louis-Dreyfus (1970-1973) et maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris (1972-1976).

Il est directeur financier du Consortium européen de transports maritimes en 1973-1974, rapporteur du Comité d’étude pour la réforme de l’entreprise en 1974-1975, délégué général d’« Entreprise et Progrès » en 1982-1986 et délégué général de la Fédération des industries ferroviaires en 1976-1991.

Chargé de mission auprès de Pierre Méhaignerie, au ministère de l'Équipement, du Logement, de l'Aménagement du territoire et des Transports (1986-1988).

Depuis 2001, il est marié à Colette Giudicelli, sénatrice à partir de 2008 et qui avait été, de 1989 à 2009, sa première adjointe à la mairie de Menton. C'est le seul exemple en France, d'un député marié à une sénatrice, l'un et l'autre alors en exercice ; l'autre exemple n'était pas similaire, mais inversé, puisque dans le couple Abeille-Desessard, Laurence Abeille était députée, et mariée au sénateur Jean Desessard[réf. nécessaire].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Après avoir été membre de l'UDF, proche de Raymond Barre, puis affilié au RPR, il adhère à l'UMP puis à LR.

En 1989, il est élu maire de Menton. Réélu après que sa liste l’a emporté au premier tour en 1995 et 2001, il entame un quatrième mandat en 2008 ; lors de ces dernières élections, à l’issue du second tour, sa liste obtient 28 élus (58,8 %), avec Colette Giudicelli en deuxième place, tandis que celle du Parti socialiste) en obtient sept, avec son meilleur score (41,2 %) depuis plus de cinquante ans[réf. nécessaire]. Il est réélu en 2014 et 2020.

Il est député de la quatrième circonscription des Alpes-Maritimes, il est réélu en 1997, 2002, 2007 (dès le premier tour avec 60 % des suffrages) puis en 2012 (avec 55 % face à Lydia Schénardi). Il ne se représente pas, en raison de la loi sur le cumul des mandats entrée en vigueur en 2017, préférant se consacrer à la mairie de Menton ; Alexandra Valetta-Ardisson, candidate La République en marche, lui succède.

Jean-Claude Guibal est également président de la communauté d'agglomération de la Riviera française dont le siège se trouve à Menton, et vice-président de la Mission opérationnelle transfrontalière[1].

Il soutient Nicolas Sarkozy pour le premier tour de primaire présidentielle des Républicains de 2016[2] puis François Fillon après sa victoire.

Synthèse des mandats[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]