Groupe communiste (Assemblée nationale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Groupe communiste.

Groupe communistes et républicains
Image illustrative de l’article Groupe communiste (Assemblée nationale)
Chambre Assemblée nationale
Législature(s) XIIIe de la IIIe République à XIIe de la Ve République
Ancien(s) nom(s) Groupe communiste
Partis membres Parti communiste français
Parti communiste martiniquais
Parti communiste réunionnais
Parti communiste guadeloupéen
Parti progressiste démocratique guadeloupéen
Convention pour une alternative progressiste
Mouvement des citoyens
Site Web www.groupe-communiste.assemblee-nationale.fr

Le groupe communiste, officiellement dénommé groupe communistes et républicains à partir de 2002, est un groupe parlementaire français de l'Assemblée nationale, existant sous la IIIe République à partir de 1924, sous la IVe République et sous la Ve République de 1962 à 2002. Il était essentiellement constitué par les élus du Parti communiste français (PCF), du Parti communiste réunionnais (PCR), du Parti communiste guadeloupéen (PCG), du Parti progressiste démocratique guadeloupéen (PPDG) et de la Convention pour une alternative progressiste (CAP), ainsi que par plusieurs apparentés communistes.

À partir de 2002, le groupe communiste, dénommé officiellement groupe communistes et républicains, était composé majoritairement des élus du PCF, mais comptait avec Jean-Pierre Brard, leader de la Convention pour une alternative progressiste (CAP), et Jacques Desallangre, ancien député du Mouvement des citoyens (MDC), aussi deux apparentés communistes qui étaient déclarés comme « membres » du groupe et non comme « apparentés » car un groupe parlementaire à l'Assemblée nationale devait comprendre au moins 20 membres à cette époque. Le changement de nom était une suite de l'arrivée de Jacques Desallangre, ancien député du MDC.

Depuis 2007, les élus communistes siègent au sein du groupe de la Gauche démocrate et républicaine.

Effectifs et dénominations[modifier | modifier le code]

Année Nom Membres Apparentés Total Évolution Pourcentage
1962 Communiste 41 0 41 Increase2.svg 41 8,51 %
1967 71 2 73 Increase2.svg 32 15,02 %
1968 33 1 34 Decrease2.svg 39 6,98 %
1973 73 0 73 Increase2.svg 39 14,90 %
1978 86 0 86 Increase2.svg 13 17,52 %
1981 43 1 44 Decrease2.svg 42 8,96 %
1986 32 3 35 Decrease2.svg 9 6,07 %
1988* 24 1 25 Decrease2.svg 10 4,33 %
1993 22 1 23 Decrease2.svg 2 3,99 %
1997 34 2 36 Increase2.svg 13 6,24 %
2002 Député-e-s Communistes et Républicains 22 0 22 Decrease2.svg 14 3,81 %

* constitué le 15 juillet 1988, à la suite de l'abaissement par l'Assemblée du seuil de constitution des groupes de 30 à 20 députés.

Historique du groupe[modifier | modifier le code]

1958-1968[modifier | modifier le code]

À la suite des élections législatives de 1962, et pour la première fois sous la Ve République, un groupe parlementaire communiste est constitué à l'Assemblée nationale. Le Parti communiste avait obtenu 21,8 % des voix au 1er tour et avait gagné 41 sièges à l'Assemblée. Déjà en 1958, le PCF avait réuni 18,9 % des voix, mais avait obtenu, à cause du scrutin majoritaire, seulement 10 députés ce qui ne suffisait pas pour former un groupe. Les députés communistes faisaient donc entièrement partie des non-inscrits à l'Assemblée nationale jusqu'en 1962, ce qui est un fait unique dans l'histoire après la fin de la IIIe République.

Lors des élections législatives de 1967, le PCF recueille 22,5 % des voix exprimées au 1er tour, soit le meilleur score de son histoire, après les législatives de 1946. Finalement, le PCF obtient 71 députés après le 2d tour. Le groupe communiste compte dès lors un élu du Parti communiste guadeloupéen (PCG), en la personne de Paul Lacavé, et un progressiste apparenté avec Pierre Cot, soit au total 73 députés pendant cette législature d'un an seulement.

1968-1973[modifier | modifier le code]

À l'occasion des élections législatives de 1968 anticipées après la dissolution de l'Assemblée nationale par le président de la République Charles de Gaulle pour répondre à la crise de mai 68, le PCF subit comme les autres partis de gauche une cuisante défaite et perd, avec un score de 20 % des voix exprimées, plus que la moitié de ses députés. Le groupe communiste ne compte alors plus que 34 élus.

Circonscription Nom Parti Remarques
Allier 2e Henri Védrines PCF
3e Pierre Villon PCF
Alpes-Maritimes 1re Virgile Barel PCF
Bouches-du-Rhône 4e François Billoux PCF
6e Edmond Garcin PCF
7e Paul Cermolacce PCF
10e René Rieubon PCF
Gard 3e Roger Roucaute PCF
Nord 14e Émile Roger PCF
15e Arthur Ramette PCF
18e Georges Bustin PCF
19e Arthur Musmeaux PCF
20e Henri Fiévez PCF
Pas-de-Calais 10e Maurice Andrieux PCF
11e Jeannette Prin PCF décédée le 6 avril 1970
Henri Lucas PCF remplace Jeannette Prin
Rhône 6e Marcel Houël PCF
Seine-Maritime 3e Roland Leroy PCF
7e André Duroméa PCF
Somme 1re René Lamps PCF
Hauts-de-Seine 1re Waldeck L'Huillier PCF
7e Raymond Barbet PCF
11e Guy Ducoloné PCF Élection invalidée, réélue en élection partielle le 3 octobre 1968
Seine-Saint-Denis 1re Etienne Fajon PCF
2e Marcelin Berthelot PCF
3e Waldeck Rochet PCF
4e Maurice Nilès PCF
6e Jean Lolive PCF décédé le 6 septembre 1968
Jacqueline Chonavel PCF remplace Jean Lolive
7e Louis Odru PCF
8e Robert Ballanger PCF Président
Val-de-Marne 1re Marie-Claude Vaillant-Couturier PCF
2e Fernand Dupuy PCF
3e Georges Gosnat PCF
Val-d'Oise 3e Léon Feix PCF
Guadeloupe 2e Paul Lacavé PCG Apparenté au groupe

1973-1978[modifier | modifier le code]

Lors des élections législatives de 1973, le groupe regagne ses 73 députés, il est alors uniquement composé de députés du Parti communiste. Le communiste guadeloupéen, Hégésippe Ibéné, élu lors d'une élection partielle en décembre 1973, rejoint le groupe comme apparenté.

Circonscription Nom Parti Remarques
Aisne 2e Daniel Le Meur PCF
4e Roland Renard PCF
Allier 3e Pierre Villon PCF
Alpes-Maritimes 1re Virgile Barel PCF Doyen de l'Assemblée nationale
Bouches-du-Rhône 4e François Billoux PCF décédé le 14 janvier 1978
Pascal Posado PCF remplace François Billoux
5e Georges Lazzarino PCF
6e Edmond Garcin PCF
7e Paul Cermolacce PCF
10e René Rieubon PCF
11e Vincent Porelli PCF
Corrèze 1re Pierre Pranchère PCF
Dordogne 4e Lucien Dutard PCF
Gard 1re Émile Jourdan PCF
3e Roger Roucaute PCF
4e Gilbert Millet PCF
Hérault 3e Pierre Arraut PCF
4e Paul Balmigère PCF
Indre 1re Marcel Lemoine PCF
Isère 3e Louis Maisonnat PCF
Lot-et-Garonne 2e Hubert Ruffe PCF
Meurthe-et-Moselle 6e Gilbert Schwartz PCF
Moselle 3e César Depietri PCF
Nord 14e Émile Roger PCF
15e Georges Hage PCF
18e Georges Bustin PCF
20e Gustave Ansart PCF
22e Albert Maton PCF
23e Didier Eloy PCF décédé le 30 juin 1977
Jean Jarosz PCF remplace Didier Eloy
Pas-de-Calais 5e Jean Bardol PCF
7e Jean-Jacques Barthe PCF
9e Édouard Carlier PCF
10e Maurice Andrieux PCF
11e Henri Lucas PCF
14e Joseph Legrand PCF
Pyrénées-Orientales 2e André Tourné PCF
Rhône 11e Marcel Houël PCF
Paris 10e Jacques Chambaz PCF
13e Gisèle Moreau PCF
27e Louis Baillot PCF
28e Henri Fiszbin PCF
29e Paul Laurent PCF
30e Daniel Dalbera PCF
31e Lucien Villa PCF
Seine-Maritime 3e Roland Leroy PCF
7e André Duroméa PCF
Seine-et-Marne 2e Gérard Bordu PCF
Somme 1re René Lamps PCF
Var 4e Philippe Giovannini PCF
Haute-Vienne 1re Hélène Constans PCF
2e Marcel Rigout PCF
Essonne 1re Roger Combrisson PCF
3e Pierre Juquin PCF
4e Robert Vizet PCF
Hauts-de-Seine 1re Waldeck L'Huillier PCF
3e Dominique Frelaut PCF
4e Parfait Jans PCF
7e Raymond Barbet PCF décédé le 9 mars 1978
Jean Lacombe PCF remplace Raymond Barbet
11e Guy Ducoloné PCF
Seine-Saint-Denis 1re Etienne Fajon PCF
2e Marcelin Berthelot PCF
3e Jack Ralite PCF
4e Maurice Nilès PCF
5e Roger Gouhier PCF
6e Jacqueline Chonavel PCF
7e Louis Odru PCF
8e Robert Ballanger PCF Président
Val-de-Marne 1re Georges Marchais PCF
2e Fernand Dupuy PCF
3e Georges Gosnat PCF
8e Maxime Kalinsky PCF
Val-d'Oise 2e Claude Weber PCF
3e Léon Feix PCF décédé le 28 avril 1974
Robert Montdargent PCF remplace Léon Feix
5e Henry Canacos PCF
Guadeloupe 1re Hégésippe Ibéné PCG Élu le 10 décembre 1973 lors d'une élection partielle

1978-1981[modifier | modifier le code]

Lors des 1978, le groupe atteint 86 députés, à la suite du bon score électoral du PCF qui obtient 20,5 % au 1er tour, soit son meilleur score sous la Ve République.

Circonscription Nom Parti Remarques
Aisne 2e Daniel Le Meur PCF
4e Roland Renard PCF
Allier 2e Pierre Goldberg PCF
3e André Lajoinie PCF Président à partir du 27 janvier 1981
Alpes-de-Haute-Provence 2e Pierre Girardot PCF
Ardennes 1re Alain Léger PCF
2e René Visse PCF
Bouches-du-Rhône 4e Guy Hermier PCF
5e Georges Lazzarino PCF
6e Edmond Garcin PCF
7e Jeanine Porte PCF
8e Marcel Tassy PCF
10e René Rieubon PCF
11e Vincent Porelli PCF
Charente 2e André Soury PCF
Corrèze 2e Jacques Chaminade PCF
Côtes-d'Armor 4e François Leizour PCF
Dordogne 4e Lucien Dutard PCF
Gard 1re Émile Jourdan PCF
2e Bernard Deschamps PCF
3e Adrienne Horvath PCF
4e Gilbert Millet PCF
Hérault 3e Myriam Barbera PCF
4e Paul Balmigère PCF
Isère 3e Louis Maisonnat PCF
Loire 4e Théo Vial-Massat PCF
Lot-et-Garonne 2e Hubert Ruffe PCF
Meurthe-et-Moselle 6e Colette Goeuriot PCF
7e Antoine Porcu PCF
Moselle 3e César Depietri PCF
Nord 14e Émile Roger PCF
15e Georges Hage PCF
17e Claude Wargnies PCF
18e Georges Bustin PCF
19e Alain Bocquet PCF
20e Gustave Ansart PCF
21e Marceau Gauthier PCF
22e Albert Maton PCF
23e Jean Jarosz PCF
Oise 3e Raymond Maillet PCF
Pas-de-Calais 5e Jean Bardol PCF
7e Jean-Jacques Barthe PCF
10e Maurice Andrieux PCF
11e Henri Lucas PCF décédé le 30 juillet 1978
Angèle Chavatte PCF remplace Henri Lucas
14e Joseph Legrand PCF
Pyrénées-Orientales 2e André Tourné PCF
Rhône 11e Marcel Houël PCF
Sarthe 2e Daniel Boulay PCF
Paris 13e Gisèle Moreau PCF
29e Paul Laurent PCF
31e Lucien Villa PCF
Seine-Maritime 3e Roland Leroy PCF
4e Colette Privat PCF
7e André Duroméa PCF
9e Irénée Bourgois PCF
Seine-et-Marne 2e Gérard Bordu PCF
Somme 1re Maxime Gremetz PCF
3e Michel Couillet PCF
4e Chantal Leblanc PCF
Vaucluse 3e Fernand Marin PCF
Haute-Vienne 1re Hélène Constans PCF
2e Marcel Rigout PCF
3e Jacques Jouve PCF
Essonne 1re Roger Combrisson PCF
3e Pierre Juquin PCF
4e Robert Vizet PCF
Hauts-de-Seine 1re Jacques Brunhes PCF
3e Dominique Frelaut PCF
4e Parfait Jans PCF
7e Jacqueline Fraysse PCF
11e Guy Ducoloné PCF
Seine-Saint-Denis 1re Paulette Fost PCF
2e Pierre Zarka PCF
3e Jack Ralite PCF
4e Maurice Nilès PCF
5e Roger Gouhier PCF
6e Jacqueline Chonavel PCF
7e Louis Odru PCF
8e Robert Ballanger PCF Président, décédé le 26 janvier 1981
François Asensi PCF remplace Robert Ballanger
9e Marie-Thérèse Goutmann PCF Élection invalidée le 8 juin 1978, réélue en élection partielle le 23 juillet 1978
Val-de-Marne 1re Georges Marchais PCF
2e Charles Fiterman PCF
3e Georges Gosnat PCF
8e Maxime Kalinsky PCF
Val-d'Oise 3e Robert Montdargent PCF
3e Henry Canacos PCF

1981-1986[modifier | modifier le code]

Après les législatives de 1981, le groupe compte un seul député non PCF, en la personne d'Ernest Moutoussamy (Parti communiste guadeloupéen).

Circonscription Nom Parti Remarques
Aisne 2e Daniel Le Meur PCF
4e Roland Renard PCF
Allier 3e André Lajoinie PCF Président
Bouches-du-Rhône 4e Guy Hermier PCF
6e Edmond Garcin PCF
10e René Rieubon PCF
11e Vincent Porelli PCF
Charente 2e André Soury PCF
Cher 1re Jacques Rimbault PCF
Corrèze 1re Jean Combasteil PCF
Dordogne 4e Lucien Dutard PCF
Gard 1re Émile Jourdan PCF
3e Adrienne Horvath PCF
Hérault 4e Paul Balmigère PCF
Isère 3e Louis Maisonnat PCF
Loire 1re Paul Chomat PCF
4e Théo Vial-Massat PCF
Meurthe-et-Moselle 6e Colette Goeuriot PCF
Nord 14e Émile Roger PCF
15e Georges Hage PCF
18e Georges Bustin PCF
19e Alain Bocquet PCF
20e Gustave Ansart PCF
23e Jean Jarosz PCF
Pas-de-Calais 7e Jean-Jacques Barthe PCF
14e Joseph Legrand PCF
Pyrénées-Orientales 2e André Tourné PCF
Seine-Maritime 7e André Duroméa PCF
Somme 3e Michel Couillet PCF
Haute-Vienne 2e Marcel Rigout PCF nommé au gouvernement le 24 juillet 1981
Roland Mazoin PCF remplace Marcel Rigout
Hauts-de-Seine 1re Jacques Brunhes PCF
3e Dominique Frelaut PCF
4e Parfait Jans PCF
7e Jacqueline Fraysse PCF
11e Guy Ducoloné PCF
Seine-Saint-Denis 2e Pierre Zarka PCF
3e Jack Ralite PCF nommé au gouvernement le 24 juillet 1981
Muguette Jacquaint PCF remplace Jack Ralite
4e Maurice Nilès PCF
7e Louis Odru PCF
8e François Asensi PCF
Val-de-Marne 1re Georges Marchais PCF
3e Georges Gosnat PCF décédé le 22 mai 1982
Paul Mercieca PCF remplace Georges Gosnat
Val-d'Oise 3e Robert Montdargent PCF
Guadeloupe 1re Ernest Moutoussamy PCG Apparenté au groupe

1986-1988[modifier | modifier le code]

Paul Vergès et Elie Hoarau (PCR) rejoignent également le groupe communiste, à la suite des élections législatives de 1986. Mais le , les deux élus du PCR quittent le groupe en démissionnant de leurs mandats, à cause des désaccords avec le PCG. Dix ans plus tard, les députés du PCR rejoindront le groupe radical, citoyen et vert (RCV).

Département Nom Parti Remarques
Aisne Daniel Le Meur PCF
Allier André Lajoinie PCF Président
Bouches-du-Rhône Guy Hermier PCF
Vincent Porelli PCF
Cher Jacques Rimbault PCF
Gard Bernard Deschamps PCF
Gironde Michel Peyret PCF
Hérault Michel Peyret PCF
Isère Jacques Roux PCF
Loire Paul Chomat PCF
Marne Jean Reyssier PCF
Meurthe-et-Moselle Colette Goeuriot PCF
Nord Georges Hage PCF
Gustave Ansart PCF
Alain Bocquet PCF
Jean Jarosz PCF
Pas-de-Calais Jean-Jacques Barthe PCF
Rémy Auchedé PCF
Rhône Charles Fiterman PCF
Seine-Maritime Roland Leroy PCF
Seine-et-Marne Gérard Bordu PCF
Yvelines Jacqueline Hoffmann PCF
Somme Maxime Gremetz PCF
Haute-Vienne Marcel Rigout PCF
Essonne Roger Combrisson PCF
Hauts-de-Seine Guy Ducoloné PCF
Seine-Saint-Denis Muguette Jacquaint PCF
Jean-Claude Gayssot PCF
François Asensi PCF
Val-de-Marne Georges Marchais PCF
Paul Mercieca PCF
Val-d'Oise Robert Montdargent PCF
Guadeloupe Ernest Moutoussamy PCG Apparenté au groupe
Réunion Paul Vergès PCR Apparenté au groupe, démissionne le 14 octobre 1987
Elie Hoarau PCR Apparenté au groupe, démissionne le 14 octobre 1987

1988-1993[modifier | modifier le code]

À la suite des élections législatives de 1988, les 24 députés PCF ne sont pas en mesure de reconstituer le groupe communiste, ils commenceront la législature dans les rangs des Non-inscrits. Le 15 juillet 1988, le seuil de constitution des groupes est abaissé de 30 à 20 députés, permettant ainsi la reconstitution du groupe composé de 25 députés (24 PCF et 1 PCG).

Circonscription Nom Parti Remarques
Aisne 2e Daniel Le Meur PCF
Allier 2e Pierre Goldberg PCF
3e André Lajoinie PCF Président
Bouches-du-Rhône 4e Guy Hermier PCF
9e Jean Tardito PCF
13e Paul Lombard PCF
Cher 2e Jacques Rimbault PCF
Gard 4e Gilbert Millet PCF
Loire 4e Théo Vial-Massat PCF
Nord 16e Georges Hage PCF
19e Gustave Ansart PCF décédé le 20 septembre 1990
René Carpentier PCF remplace Gustave Ansart
20e Alain Bocquet PCF
21e Fabien Thiémé PCF
Seine-Maritime 8e André Duroméa PCF
Hauts-de-Seine 1re Jacques Brunhes PCF
Seine-Saint-Denis 2e Marcelin Berthelot PCF
3e Muguette Jacquaint PCF
4e Louis Pierna PCF
5e Jean-Claude Gayssot PCF
7e Jean-Pierre Brard PCF
11e François Asensi PCF
Val-de-Marne 10e Jean-Claude Lefort PCF
11e Georges Marchais PCF
Val-d'Oise 5e Robert Montdargent PCF
Guadeloupe 2e Ernest Moutoussamy PCG puis PPDG Apparenté au groupe

1993-1997[modifier | modifier le code]

À la suite des élections législatives de 1993, le groupe ne comptait plus que 23 élus, dont les députés apparentés Ernest Moutoussamy (PPDG) et Jean-Pierre Brard (élu en 1988) .

Circonscription Nom Parti Remarques
Bouches-du-Rhône 4e Guy Hermier PCF
9e Jean Tardito PCF
10e Roger Meï PCF rejoint le groupe le 20 octobre 1996
Isère 2e Gilbert Biessy PCF
Nord 16e Georges Hage PCF
19e René Carpentier PCF
20e Alain Bocquet PCF Président
Pas-de-Calais 11e Rémy Auchedé PCF
Rhône 14e André Gérin PCF
Seine-Maritime 3e Michel Grandpierre PCF
8e Daniel Colliard PCF Vice-président de l'Assemblée
Somme 1re Maxime Gremetz PCF
Hauts-de-Seine 1re Jacques Brunhes PCF
11e Janine Jambu PCF
Seine-Saint-Denis 2e Patrick Braouezec PCF
3e Muguette Jacquaint PCF
4e Louis Pierna PCF
5e Jean-Claude Gayssot PCF
7e Jean-Pierre Brard PCF puis CAP
11e François Asensi PCF
Val-de-Marne 9e Paul Mercieca PCF
10e Jean-Claude Lefort PCF
11e Georges Marchais PCF
Guadeloupe 2e Ernest Moutoussamy PPDG Apparenté au groupe

1997 - 2002[modifier | modifier le code]

Durant la XIe législature, le groupe communiste compte 36 députés dont 34 membres du PCF. Les deux apparentés sont Ernest Moutoussamy du Parti progressiste démocratique guadeloupéen (PPDG) et Jean-Pierre Brard de la Convention pour une alternative progressiste (CAP)[1].

Circonscription Nom Parti Remarques
Allier 2e Pierre Goldberg PCF
3e André Lajoinie PCF
Bouches-du-Rhône 4e Guy Hermier PCF décédé le 28 juillet 2001
Jean Dufour PCF remplace Guy Hermier
9e Jean Tardito PCF démissionne le 16 juillet 1998
Alain Belviso PCF élu le 27 septembre 1998, élection invalidée le 1er janvier 1999
10e Roger Meï PCF
13e Michel Vaxès PCF
Cher 2e Jean-Claude Sandrier PCF
Côtes d'Armor 4e Félix Leyzour PCF
Dordogne 3e René Dutin PCF
Gard 1re Alain Clary PCF
4e Patrick Malavieille PCF
Hérault 7e François Liberti PCF
Isère 2e Gilbert Biessy PCF
Loire 4e Bernard Outin PCF
Nord 16e Georges Hage PCF
19e Patrick Leroy PCF
20e Alain Bocquet PCF Président
Oise 6e Patrice Carvalho PCF
Pyrénées-Orientales 1re Bernard Outin PCF
Rhône 14e André Gérin PCF
Seine-Maritime 8e Daniel Paul PCF
11e Christian Cuvilliez PCF
Somme 1re Maxime Gremetz PCF
Hauts-de-Seine 1re Jacques Brunhes PCF nommé au gouvernement le 23 octobre 2001
Dominique Frelaut PCF remplace Jacques Brunhes
4e Jacqueline Fraysse PCF
11e Janine Jambu PCF
Seine-Saint-Denis 2e Patrick Braouezec PCF
3e Muguette Jacquaint PCF
4e Marie-Georges Buffet PCF nommée au gouvernement le 4 juin 1997
Daniel Feurtet PCF remplace Marie-Georges Buffet
5e Jean-Claude Gayssot PCF nommé au gouvernement le 4 juin 1997
Bernard Birsinger PCF remplace Jean-Claude Gayssot
7e Jean-Pierre Brard CAP Apparenté au groupe
11e François Asensi PCF
Val-de-Marne 10e Jean-Claude Lefort PCF
11e Claude Billard PCF
Val-d'Oise 5e Robert Hue PCF
Guadeloupe 2e Ernest Moutoussamy PPDG Apparenté au groupe

2002 - 2007[modifier | modifier le code]

Après les élections législatives de 2002, le groupe communiste prend le nom de groupe communistes et républicains, constitué de 22 députés (20 PCF, 1 CAP et 1 DVG)[2] :

Circonscription Nom Parti Remarques
Aisne 4e Jacques Desallangre ex-MDC
Allier 2e Pierre Goldberg PCF démissionne le 16 mars 2007
Bouches-du-Rhône 4e Frédéric Dutoit PCF
13e Michel Vaxès PCF
Cher 2e Jean-Claude Sandrier PCF
Hérault 7e François Liberti PCF
Isère 2e Gilbert Biessy PCF
Nord 16e Georges Hage PCF Doyen de l'Assemblée
20e Alain Bocquet PCF Président
Puy-de-Dôme 5e André Chassaigne PCF
Rhône 14e André Gérin PCF
Seine-Maritime 8e Daniel Paul PCF
Somme 1re Maxime Gremetz PCF
Hauts-de-Seine 1re Jacques Brunhes PCF
4e Jacqueline Fraysse PCF
11e Janine Jambu PCF
Seine-Saint-Denis 2e Patrick Braouezec PCF
3e Muguette Jacquaint PCF
4e Marie-Georges Buffet PCF
7e Jean-Pierre Brard CAP
11e François Asensi PCF
Val-de-Marne 10e Jean-Claude Lefort PCF

Après 2007[modifier | modifier le code]

Le groupe Communistes et républicains cède la place au groupe de la Gauche démocrate et républicaine regroupant les députés communistes, écologistes et divers gauche d'Outre-Mer.

Organisation[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

IIIe République[modifier | modifier le code]

IVe République[modifier | modifier le code]

Ve République[modifier | modifier le code]

Secrétaires généraux[modifier | modifier le code]

  • 1965-1998 : Hermine Pulvermacher

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]