Élections cantonales françaises de 1951

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les élections cantonales françaises se sont déroulées les 7 et 14 octobre 1951. 1 515 cantons sont renouvelables cette année-là.

Résultats[modifier | modifier le code]

Le taux d'abstention s'élève à 40 %.

Ces élections sont une victoire pour les Indépendants (+43 % de sièges) et pour le RPF qui double ses sièges.

Fortes pertes chez les socialistes (pertes d'un tiers des sièges) et chez les communistes (nombres de sièges plus que divisé par deux).

Pour sa part, le MRP progresse.

Les Radicaux avec le RGR se maintienne comme la deuxième force des conseils généraux.

Partis politiques
ou coalitions
Premier tour[1] Second tour[1] Total
Voix % Sièges Voix % Sièges
  Parti communiste français (PCF) 1 524 443 23.84 36 42 78 - 98
  Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO) 1 100 780 17.23 119 159 278 - 139
  Divers gauche (DVG) 156 330 2.45 25 26 51 - 11
  Rassemblement des gauches républicaines (RGR) 829 652 12.99 221 161 382 + 20
  Mouvement républicain populaire (MRP) 569 675 8.92 51 57 108 + 20
  Rassemblement du peuple français (RPF) 846 992 13.26 53 97 150 + 80
  Modérés - Indépendants (Mod et Ind.) 1 361 516 21.31 308 160 468 + 142
 
Inscrits 100,00 813 6 503 759 100,00 702
Votants 3 937 964 60.55
Exprimés 6 389 388 3 857 329 97.95

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Monde

Sources[modifier | modifier le code]

  • L'année politique économique, sociale et diplomatique en France 1964 (Presses Universitaires de France, 1965)
  • Le Monde

Voir aussi[modifier | modifier le code]