Liste des députés des Alpes-Maritimes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article présente la liste des députés du département des Alpes-Maritimes.

Sommaire

Circonscriptions[modifier | modifier le code]

De 1983 à nos jours, les Alpes-Maritimes comptent neuf circonscriptions. Avant le redécoupage électoral de 2010, cinq circonscriptions étaient situées dans l'arrondissement de Nice et quatre dans l'arrondissement de Grasse. Actuellement, les arrondissements de Nice et de Grasse comprennent chacun quatre circonscriptions, et une circonscription est située à cheval sur les deux arrondissements.

De 1958 à 1983, les Alpes-Maritimes comptent six circonscriptions : quatre dans l'arrondissement de Nice et deux dans l'arrondissement de Grasse.

Cinquième République[modifier | modifier le code]

Quinzième législature (2017-2022)[modifier | modifier le code]

Circ. Député Parti Autres mandats Suppléant
1re Éric Ciotti LR Président du conseil départemental des Alpes-Maritimes Auguste Verola
2e Loïc Dombreval REM Maire de Vence, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d'Azur Fabrice Lachenmaier
3e Cédric Roussel REM Tassadit Derradj
4e Alexandra Valetta-Ardisson REM Conseillère municipale de Grasse Alain Godino
5e Marine Brenier LR Adjointe au Maire de Nice José Cobos
6e Laurence Trastour-Isnart LR Adjointe au maire de Cagnes-sur-Mer, conseillère régionale de Provence-Alpes-Côte-d'Azur Lionnel Luca
7e Éric Pauget LR Adjoint au maire d'Antibes, Conseiller départemental des Alpes-Maritimes Alexandra Borchio-Fontimp
8e Bernard Brochand LR David Lisnard
9e Michèle Tabarot LR Maire du Cannet Bruno Pebeyre

Quatorzième législature (2012-2017)[modifier | modifier le code]

Circ. Député Parti Groupe Début Fin Autres mandats Suppléant
1re Éric Ciotti UMP UMP 20 juin 2012 Président du conseil général des Alpes-Maritimes Auguste Vérola
2e Charles-Ange Ginésy UMP UMP 20 juin 2012 Maire de Péone, pr. de la CCCV, 1er vice-pr. du c. g. des A.-M. Danièle Tubiana
3e Rudy Salles NC UDI 20 juin 2012 Adjoint au maire de Nice, conseiller intercommunal Lauriano Azinheirinha
4e Jean-Claude Guibal UMP UMP 20 juin 2012 Maire de Menton, vice-président de la CARF Xavier Beck
5e Christian Estrosi UMP UMP 20 juin 2012[1] 30 mars 2016[1] Adjoint au Maire de Nice, président de la métropole Nice Côte d'Azur Alain Frère
Marine Brenier LR LR 30 mai 2016[2] Adjointe au maire de Nice, conseillère départementale des Alpes-Maritimes Christian Estrosi
6e Lionnel Luca UMP UMP 20 juin 2012 Vice-président du conseil général des Alpes-Maritimes Marie-France Corvest
7e Jean Leonetti PR UMP 20 juin 2012 Maire d'Antibes, président de la CASA Michel Rossi
8e Bernard Brochand UMP UMP 20 juin 2012 Maire de Cannes David Lisnard
9e Michèle Tabarot UMP UMP 20 juin 2012 Maire du Cannet Christophe Chalier

À la suite de l'élection de Christian Estrosi à la présidence du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur le 18 décembre 2015, une élection législative partielle est organisée pour désigner son successeur à l'Assemblée nationale. Celle-ci a lieu les 22 et 29 mai 2016[3] et est remportée par Marine Brenier[4]. Christian Estrosi devient alors son suppléant à l'Assemblée nationale[5].

Treizième législature (2007-2012)[modifier | modifier le code]

Circ. Député Parti Groupe Début Fin Autres mandats Suppléant
1re Éric Ciotti UMP UMP 20 juin 2007 19 juin 2012 Président du conseil général des Alpes-Maritimes (à partir du 18/12/2008) Andrée Alziari-Nègre
2e Muriel Marland-Militello UMP UMP 20 juin 2007 19 juin 2012 Adjointe au maire de Nice, conseillère intercommunale (à partir de 2008) Auguste Vérola
3e Rudy Salles NC NC 20 juin 2007 19 juin 2012 Adjoint au maire de Nice, conseiller intercommunal (à partir de 2008) Philippe Soussi
4e Jean-Claude Guibal UMP UMP 20 juin 2007 19 juin 2012 Maire de Menton, président de la CARF (jusqu'en 2008) puis vice-pr. Gérard Grosgogeat
5e Christian Estrosi
puis Charles-Ange Ginésy
puis Christian Estrosi
puis Charles-Ange Ginésy
puis Christian Estrosi
UMP
UMP
UMP
UMP
UMP
UMP
UMP
UMP
UMP
UMP
20 juin 2007[6]
20 juillet 2007[7]
26 mai 2008[6]
23 juillet 2009[7]
14 décembre 2010[6]
19 juillet 2007[6]
1er avril 2008[7]
23 juillet 2009[6]
14 décembre 2010[7]
19 juin 2012[6]
Président du conseil général des Alpes-Maritimes
Maire de Péone, président de la CCCV, 1er vice-pr. du c. g. des A.-M.
Maire de Nice, pr. de la CANCA puis CUNCA, pr. du c. g. des A.-M.
Maire de Péone, président de la CCCV, 1er vice-pr. du c. g. des A.-M.
Maire de Nice, pr. de la CUNCA puis de la métropole Nice Côte d'Azur
Charles-Ange Ginésy
-
Charles-Ange Ginésy
-
Charles-Ange Ginésy
6e Lionnel Luca UMP UMP 20 juin 2007 19 juin 2012 Vice-président du conseil général des Alpes-Maritimes Annie Double-Battistella
7e Jean Leonetti
puis Michel Rossi
PR
UMP
UMP
UMP
20 juin 2007[8]
30 juillet 2011[9]
29 juillet 2011[8]
19 juin 2012[9]
Maire d'Antibes, président de la CASA
Maire de Roquefort-les-Pins, vice-président de la CASA
Michel Rossi
-
8e Bernard Brochand UMP UMP 20 juin 2007 19 juin 2012 Maire de Cannes David Lisnard
9e Michèle Tabarot UMP UMP 20 juin 2007 19 juin 2012 Maire du Cannet Jean-Pierre Leleux

Christian Estrosi est nommé le 19 juin 2007 dans le deuxième gouvernement François Fillon en tant que secrétaire d'État chargé de l'Outre-mer. Son suppléant Charles-Ange Ginésy le remplace le 20 juillet 2007. Ce dernier démissionne le après la sortie de Christian Estrosi du gouvernement le 17 mars 2008. Christian Estrosi est réélu député le 25 mai 2008 à l'issue d'une élection législative partielle. Après son retour le 23 juin 2009 au sein du deuxième gouvernement François Fillon en tant que ministre chargé de l'Industrie, il est à nouveau remplacé par Charles-Ange Ginesy le 23 juillet 2009. À la suite de sa sortie du gouvernement le 13 novembre 2010, Christian Estrosi retrouve son poste de député le 14 décembre 2010, sans passer par une élection législative partielle.

Jean Leonetti est nommé le 29 juin 2011 au sein du troisième gouvernement François Fillon en tant que ministre chargé des Affaires européennes. Son suppléant Michel Rossi le remplace à partir du 30 juillet 2011.

Douzième législature (2002-2007)[modifier | modifier le code]

Circ. Député Parti Groupe Début Fin Autres mandats Suppléant
1re Jérôme Rivière UMP UMP 19 juin 2002 19 juin 2007 Conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur (jusqu'en 2004) Charles Ehrmann
2e Muriel Marland-Militello UMP UMP 19 juin 2002 19 juin 2007 Jean Massena
3e Rudy Salles UDF UDF 19 juin 2002 19 juin 2007 Conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur (à partir de 2004) André Bonny
4e Jean-Claude Guibal UMP UMP 19 juin 2002 19 juin 2007 Maire de Menton, président de la CARF Gérard Grosgogeat
5e Christian Estrosi
puis Charles-Ange Ginésy
UMP
UMP
UMP
UMP
19 juin 2002
3 juillet 2005[7]
2 juillet 2005[6]
19 juin 2007
Président du conseil général des Alpes-Maritimes (à partir de 2003)
Maire de Péone, pr. de la CCCV, 1er vice-pr. du c. g. des A.-M.
Charles-Ange Ginésy
-
6e Lionnel Luca UMP UMP 19 juin 2002 19 juin 2007 Vice-président du conseil général des Alpes-Maritimes Annie Double-Battistella
7e Jean Leonetti PR UMP 19 juin 2002 19 juin 2007 Maire d'Antibes, président de la CASA Michel Rossi
8e Bernard Brochand UMP UMP 19 juin 2002 19 juin 2007 Maire de Cannes David Lisnard
9e Michèle Tabarot UMP UMP 19 juin 2002 19 juin 2007 Maire du Cannet, conseillère régionale de PACA (2004-2005) Jean-Pierre Leleux

Christian Estrosi est nommé le 2 juin 2005 dans le gouvernement Dominique de Villepin en tant que ministre délégué à l'Aménagement du territoire, auprès du ministre de l'Intérieur et de l'Aménagement du territoire.

Onzième législature (1997-2002)[modifier | modifier le code]

Circ. Député Parti Groupe Début Fin Autres mandats Suppléant
1re Charles Ehrmann DL UDF puis DLI 1er juin 1997 18 juin 2002 Conseiller général des Alpes-Maritimes (jusqu'en 2001)
2e Jacques Peyrat
puis Jacqueline Mathieu-Obadia
RPR
RPR
RPR
RPR
1er juin 1997
29 novembre 1998[10]
27 septembre 1998[11]
18 juin 2002
Maire de Nice, conseiller général des A.-M. (jusqu'en mars 1998)
2e adjointe au maire de Nice (jusqu'en 2000)
3e Rudy Salles UDF UDF 1er juin 1997 18 juin 2002
4e Jean-Claude Guibal RPR RPR 1er juin 1997 18 juin 2002 Maire de Menton
5e Christian Estrosi RPR RPR 1er juin 1997 18 juin 2002 1er vice-pr. du conseil régional de PACA (jusqu'en 1998) puis c. r. de PACA
6e Lionnel Luca RPR RPR 1er juin 1997 18 juin 2002 Maire de Villeneuve-Loubet (jusqu'en 2001), conseiller général des A.-M.
7e Jean Leonetti UDF-AD UDF 1er juin 1997 18 juin 2002 Maire d'Antibes, président de la CASA (à partir de 2001)
8e Louise Moreau
puis Bernard Brochand
UDF
RPR
UDF
RPR
1er juin 1997
2 avril 2001[12]
5 février 2001
18 juin 2002
-
Maire de Cannes
9e André Aschieri Les Verts RCV 1er juin 1997 18 juin 2002 Maire de Mouans-Sartoux, vice-pr. de Pôle Azur Provence (à partir de 2001)

À la suite de l'élection au Sénat de Jacques Peyrat le 27 septembre 1998, une élection législative partielle est organisée pour désigner son successeur à l'Assemblée nationale. Celle-ci a lieu les 22 et 29 novembre 1998 et est remportée par Jacqueline Mathieu-Obadia.

À la suite du décès de Louise Moreau le 5 février 2001, une élection législative partielle est organisée les 25 mars et 1er avril 2001[13]. Celle-ci est remportée par Bernard Brochand.

Dixième législature (1993-1997)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Circ. Député Parti Groupe Début Fin Autres mandats Suppléant
1re Charles Ehrmann UDF UDFC* 2 avril 1993 21 avril 1997 Conseiller général des Alpes-Maritimes
2e Christian Estrosi
puis Jean-Paul Baréty
RPR
RPR
RPR
RPR
2 avril 1993
13 mars 1994[14]
17 décembre 1993[14]
21 avril 1997
Premier vice-président du conseil régional PACA
Maire de Nice (jusqu'en juin 1995) puis c. m. de Nice
3e Rudy Salles UDF UDFC* 2 avril 1993 21 avril 1997 Conseiller municipal de Nice (jusqu'en juin 1995)
4e Emmanuel Aubert
puis Xavier Beck
RPR
RPR
RPR
RPR
2 avril 1993
9 juin 1995[15]
9 juin 1995
21 avril 1997
-
Maire de Cap-d'Ail
Xavier Beck
-
5e Gaston Franco RPR RPR 2 avril 1993 21 avril 1997 Maire de Saint-Martin-Vésubie, c. g. des A.-M.
6e Suzanne Sauvaigo RPR RPR 2 avril 1993 21 avril 1997 Maire de Cagnes-sur-Mer (jusqu'en juin 1995)
7e Pierre Merli UDF UDFC* 2 avril 1993 21 avril 1997 Maire d'Antibes (jusqu'en juin 1995)
8e Louise Moreau UDF UDFC* 2 avril 1993 21 avril 1997 Maire de Mandelieu-la-Napoule (jusqu'en juin 1995)
9e Pierre Bachelet RPR RPR 2 avril 1993 21 avril 1997 Maire du Cannet (jusqu'en juin 1995)
*UDFC : Union pour la démocratie française et du centre

À la suite de l'annulation de l'élection de Christian Estrosi par le Conseil constitutionnel le 16 décembre 1993[16], une élection législative partielle est organisée[14]. Celle-ci a lieu les 6 et 13 mars 1994 et est remportée par Jean-Paul Baréty.

À la suite du décès d'Emmanuel Aubert le 9 juin 1995, son suppléant Xavier Beck le remplace.

Neuvième législature (1988-1993)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Circonscription Identité Groupe Autres mandats Modifications
1re circonscription M. Charles Ehrmann UDF
2e circonscription Mme Martine Daugreilh RPR
3e circonscription M. Rudy Salles UDF Conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur
4e circonscription Gal Emmanuel Aubert RPR Maire de Menton
5e circonscription M. Christian Estrosi RPR Conseiller général des Alpes-Maritimes
6e circonscription Mme Suzanne Sauvaigo RPR Maire de Cagnes-sur-Mer
7e circonscription M. Pierre Merli UDF Maire d'Antibes
8e circonscription Mme Louise Moreau UDF Maire de Mandelieu-la-Napoule
9e circonscription M. Pierre Bachelet RPR Maire du Cannet

Huitième législature (1986-1988)[modifier | modifier le code]

Les élections législatives de 1986 ayant été organisée par scrutin de liste à la proportionnelle, le cadre des circonscriptions avait été supprimé. Les députés élus le sont :

Identité Groupe Autres mandats Modifications
Liste d'opposition nationale menée par Jacques Médecin
M. Jacques Médecin RPR Maire de Nice
Gal Emmanuel Aubert RPR Maire de Menton
Mme Louise Moreau UDF Maire de Mandelieu-la-Napoule
M. Pierre Bachelet RPR Maire du Cannet
M. Charles Ehrmann UDF Conseiller général
Liste de rassemblement national du Front National menée par Jacques Peyrat
Me Jacques Peyrat FN Conseiller municipal de Nice
M. Albert Peyron FN
Liste du Parti socialiste menée par Jean-Hugues Colonna
M. Jean-Hugues Colonna PS
M. Henri Fiszbin App. PS

Loi électorale de 1983[modifier | modifier le code]

Cette nouvelle loi augmente le nombre de députés : il passe de 491 à 577. Dans les Alpes-Maritimes, les circonscriptions passent de 6 à 9, les 9 circonscriptions législatives que nous connaissons aujourd'hui.

Auparavant, il y avait donc seulement 6 députés dans le Département.

Septième législature (1981-1986)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Circonscription Identité Groupe Autres mandats Modifications
1re circonscription M. Max Gallo PS Remplacé le à la suite de sa nomination au Gouvernement Pierre Mauroy (3) par Francis Giolitti (PS), son suppléant
2e circonscription M. Jacques Médecin App. RPR Maire de Nice et Président du Conseil général des Alpes-Maritimes
3e circonscription M. Jean-Hugues Colonna PS
4e circonscription Gal Emmanuel Aubert RPR Maire de Menton
5e circonscription Mme Louise Moreau UDF Maire de Mandelieu-la-Napoule
6e circonscription Me Pierre Sauvaigo RPR Remplacé le à la suite de son décès par Pierre Bachelet (RPR), son suppléant.

Sixième législature (1978-1981)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Circonscription Identité Groupe Autres mandats Modifications
1re circonscription M. Charles Ehrmann App. UDF Adjoint au maire de Nice et Conseiller général
2e circonscription M. Jacques Médecin UDF Maire de Nice et Président du Conseil général des Alpes-Maritimes
3e circonscription M. Fernand Icart UDF
4e circonscription Gal Emmanuel Aubert RPR Maire de Menton
5e circonscription Mme Louise Moreau UDF Maire de Mandelieu-la-Napoule
6e circonscription Me Pierre Sauvaigo App. RPR

Cinquième législature (1973-1978)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Circonscription Identité Groupe Autres mandats Modifications
1re circonscription M. Virgile Barel PCF
2e circonscription M. Jacques Médecin RDS Maire de Nice et Président du Conseil général des Alpes-Maritimes Remplacé le à la suite de sa nomination au Gouvernement Jacques Chirac (1) par Charles Ehrmann(RDS), son suppléant
3e circonscription M. Fernand Icart RI Remplacé le à la suite de sa nomination au Gouvernement Raymond Barre (2) par Me Jacques Dumas-Lairolle (RI), son suppléant
4e circonscription Gal Emmanuel Aubert UDR
5e circonscription M. Bernard Cornut-Gentille NI
6e circonscription Me Pierre Sauvaigo App. UDR

Quatrième législature (1968-1973)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Circonscription Identité Groupe Autres mandats Modifications
1re circonscription M. Virgile Barel PCF
2e circonscription M. Jacques Médecin PDM Maire de Nice
3e circonscription M. Fernand Icart RI
4e circonscription Gal Emmanuel Aubert UDR
5e circonscription M. Olivier Giscard d'Estaing RI Maire d'Estaing (Aveyron)
6e circonscription M. Pierre Ziller UDR Remplacé le à la suite de son décès par Louis Noilou (UDR), son suppléant.

Cinquième législature (1967-1968)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Circonscription Identité Groupe Autres mandats Modifications
1re circonscription M. Virgile Barel PCF
2e circonscription M. Jacques Médecin PDM Maire de Nice
3e circonscription M. Paul Cléricy FGDS
4e circonscription M. Francis Palmero PDM Président du Conseil général des Alpes-Maritimes
5e circonscription M. Bernard Cornut-Gentille NI Maire de Cannes
6e circonscription M. Pierre Ziller UD VeR

Deuxième législature (1962-1967)[modifier | modifier le code]

Les députés élus les 18 novembre et sont :

Circonscription Identité Groupe Autres mandats Modifications
1re circonscription Me Pierre Pasquini UNR-UDT Adjoint au maire de Nice et Vice-président de l'Assemblée nationale
2e circonscription M. Diomède Catroux UNR-UDT
3e circonscription Gal Édouard Corniglion-Molinier App. UNR-UDT Remplacé le à la suite de son décès par Fernand Icart (RI), son suppléant.
4e circonscription M. Francis Palmero NI
5e circonscription M. Bernard Cornut-Gentille NI Ministre de la France d'Outre-mer et Maire de Cannes
6e circonscription M. Pierre Ziller UNR-UDT

Première législature (1958-1962)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le 23 novembre et sont :

Circonscription Identité Groupe Autres mandats Modifications
1re circonscription Me Pierre Pasquini UNR Adjoint au maire de Nice
2e circonscription Me Jean Médecin ED Maire de Nice, Président du conseil général des Alpes-Maritimes, Président du Groupe ED
3e circonscription Me Léon Teisseire UNR
4e circonscription M. Francis Palmero ED Conseiller général
5e circonscription M. Bernard Cornut-Gentille UNR Ministre de la France d'Outre-mer Remplacé le à la suite de sa nomination au Gouvernement Michel Debré par Maxime Roustan (UNR), son suppléant
6e circonscription M. Pierre Ziller UNR

Quatrième République[modifier | modifier le code]

Troisième législature (1956-1958)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Identité Groupe Autres mandats Modifications
Me Jean Médecin RGR Maire de Nice, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes
Gal Edouard Corniglion-Molinier URAS
M. Émile Hugues Radical
M. Virgile Barel PCF
M. Henri Pourtalet PCF

Deuxième législature (1951-1956)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Identité Groupe Autres mandats Modifications
Me Jean Médecin Radical Maire de Nice, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes
Gal Edouard Corniglion-Molinier RPF
M. Émile Hugues Radical
M. Marcel Dassault RPF
M. Philippe Olmi CRAPS Maire de Villefranche-sur-Mer

Première législature (1946-1951)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Identité Groupe Autres mandats Modifications
Me Jean Médecin UDSR
M. Émile Hugues Radical
M. Virgile Barel PCF
M. Henri Pourtalet PCF

Troisième République[modifier | modifier le code]

Deuxième Assemblée nationale constituante (1946)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Identité Groupe Autres mandats Modifications
Me Jean Médecin UDSR
M. Émile Hugues Radical
M. Virgile Barel PCF
M. Henri Pourtalet PCF
M. Philippe Olmi URAS
M. Alex Roubert SFIO

Première Assemblée nationale constituante (1945-1946)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Identité Groupe Autres mandats Modifications
Me Jean Médecin RI
M. Jean Laurenti PCF
M. Virgile Barel PCF Président du Conseil général des Alpes-Maritimes
M. Henri Pourtalet PCF
M. Alex Roubert SFIO

Seizième législature (1936-1945)[modifier | modifier le code]

Circonscription Identité Groupe Début du mandat Fin du Mandat Pleins pouvoirs au Maréchal Pétain
Nice Me Jean Médecin NI Pour
M. Jacques Bounin NI Pour
Nice M. Léon Baréty Alliance des républicains de gauche et des radicaux Pour
Nice 4 (Nice-campagne) M. Jean Hennessy GI Contre
Grasse M. Édouard Jonas USR N'a pas pris part au vote
Nice M. Virgile Barel PCF
Cannes M. Henri Pourtalet PCF

Quinzième législature (1932-1936)[modifier | modifier le code]

Les députés élus les 1er et 8 mai 1932 dans le cadre des élections législatives de 1932 sont :

Circ. Député Groupe Début Fin Élection
Arrondissement de Nice
1re Jean Médecin IDG 1er juin 1932 31 mai 1936 1er tour
2e Paul Deudon GI 1er juin 1932 31 mai 1936 1er tour
3e Léon Baréty RDG* 1er juin 1932 31 mai 1936 1er tour
4e (Nice campagne) Henry Torrès GI 1er juin 1932 31 mai 1936 1er tour
Arrondissement de Grasse
1re René Fayssat IDG 1er juin 1932 31 mai 1936 2e tour[17]
2e (Cannes-Antibes) Louis Louis-Dreyfus IDG 1er juin 1932 31 mai 1936 2e tour[17]
*RDG : Républicains de gauche

Quatorzième législature (1928-1932)[modifier | modifier le code]

Les députés élus les 22 et 29 avril 1928 dans le cadre des élections législatives de 1928 sont :

Circ. Député Groupe Début Fin Élection
Arrondissement de Nice
Édouard Grinda RDG* 1er juin 1928 31 mai 1932 1er tour
Antonin Gianotti RDG* 1er juin 1928 31 mai 1932 1er tour
Léon Baréty RDG* 1er juin 1928 31 mai 1932 1er tour
Nice campagne Humbert Ricolfi RDG* 1er juin 1928 31 mai 1932 1er tour
Arrondissement de Grasse
Jean Ossola Rad. soc. 1er juin 1928 31 mai 1932 1er tour
Cannes-Antibes André Capron URD 1er juin 1928 18 octobre 1930 (décès) 2e tour
Louis Louis-Dreyfus IDG 28 décembre 1930 31 mai 1932
*RDG : Républicains de gauche

Treizième législature (1924-1928)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

  • Jean Ossola (Grasse) (11/05/1924 - 31/05/1928) (Groupe Radical et radical-socialiste)
  • Édouard Grinda (11/05/1924 - 31/05/1928) (Groupe Gauche républicaine démocratique)
  • Léon Baréty (11/05/1924 - 31/05/1928) (Groupe Gauche républicaine démocratique)
  • Humbert Ricolfi (11/05/1924 - 31/05/1928) (Groupe Gauche républicaine démocratique)

Douzième législature (1919-1924)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

  • Humbert Ricolfi (16/11/1919 - 31/05/1924) (Groupe Gauche républicaine démocratique)
  • Flaminius Raiberti (16/11/1919 - 08/04/1922) (élu sénateur) (Groupe Entente républicaine démocratique)
  • Jean Ossola (16/11/1919 - 31/05/1924) (Groupe Gauche républicaine démocratique)
  • Léon Barety (16/11/1919 - 31/05/1924) (Groupe Gauche républicaine démocratique)
  • Édouard Grinda (16/11/1919 - 31/05/1924) (Groupe Action républicaine et sociale)
  • Pierre Jean François Arago (16/11/1919 - 31/05/1924) (Groupe Entente républicaine démocratique)

Onzième législature 1914-1919[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Dixième législature 1910-1914[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Nice :

Puget-Théniers :

Grasse :

Neuvième législature (1906-1910)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Huitième législature (1902-1906)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Septième législature (1898-1902)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Sixième législature (1893-1898)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Cinquième législature (1889-1893)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Quatrième législature (1885-1889)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Troisième législature (1881-1885)[modifier | modifier le code]

Les députés élus le sont :

Deuxième législature (1877-1881)[modifier | modifier le code]

Première législature (1876-1877)[modifier | modifier le code]

Assemblée nationale (1871-1876)[modifier | modifier le code]

  • Giuseppe Garibaldi. Élu le 8 février 1871. Militaire. Républicain. Démissionne aussitôt élu.
  • Marc Dufraisse. Élu le 8 février 1871. Avocat, préfet des Alpes-Maritimes. Républicain. Election invalidée.
  • Constantin Bergondi. Élu le 8 février 1871. Avocat. Républicain modéré (centre-gauche). Décédé le 6 mai 1874 (suicide).
  • Louis Piccon. Élu le 8 février 1871. Avocat. Républicain modéré (centre-gauche). Démissionne le 18 octobre 1874.
  • Fortuné Maure. Élu le 2 juillet 1871. Médecin. Républicain modéré.
  • Henry Lefèvre. Ingénieur. Élu le 2 juillet 1871. Républicain (Union républicaine).
  • Léon Chiris. Industriel négociant. Élu le 18 octobre 1874. Républicain modéré (Groupe du Centre gauche).
  • Gaspard Médecin. Industriel négociant. Élu le 18 octobre 1874. Républicain modéré (centre-gauche).

Second Empire[modifier | modifier le code]

Quatrième législature (1869-1871)[modifier | modifier le code]

Les députés élus en 1869 sont :

  • François Malausséna. Élu le 23 mai 1869. Circonscription de Nice. Avocat. Majorité dynastique.
  • Victor Masséna, duc de Rivoli. Élu le 23 mai 1869. Circonscription de Grasse. Rentier. Majorité dynastique.

Troisième législature (1863-1869)[modifier | modifier le code]

1re circonscription (Nice) :

  • Louis Lubonis. Élu le 31 mai 1863, démissionne le 1er septembre 1868. Majorité Bonapartiste.
  • François Malausséna. Élu le 17 octobre 1868. Avocat. Majorité Bonapartiste.

2e circonscription (Grasse) :

  • Victor Masséna, duc de Rivoli. Élu le 31 mai 1863. Rentier. Majorité Bonapartiste.

Deuxième législature (1857-1863)[modifier | modifier le code]

1re circonscription (Nice) :

  • Louis Lubonis. Élu le 9 décembre 1860. Avocat. Majorité bonapartiste.

2e circonscription (Grasse) :

Royaume de Piémont-Sardaigne[modifier | modifier le code]

Les députés de la province de Nice élus de 1848 à 1860 siègent au parlement du royaume de Sardaigne à Turin. Le comté compte cinq collèges, chacun élisant un député : deux pour Nice, un pour Sospel, un pour Utelle et un pour Puget-Théniers (ce dernier est cependant supprimé en 1859 et rattaché à celui d'Utelle). Les élections législatives ont lieu le , le , le , le et le . De 1848 à 1860, vingt députés sont élus au palais Carignan.

On dispose de très peu d'études sur les députés de la province de Nice au cours de cette période.

Première République[modifier | modifier le code]

Le premier département des Alpes-Maritimes est créé en 1793. Il correspond alors à l'ancien comté de Nice. L'arrondissement de San Remo lui est rajouté en 1805.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Assemblée Nationale, « M. Christian Estrosi - Mandat clos - Alpes-Maritimes (5e circonscription) - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 7 juin 2016)
  2. Assemblée Nationale, « Mme Marine Brenier - Alpes-Maritimes (5e circonscription) - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 7 juin 2016)
  3. « On connaît les dates de la législative partielle dans la 5e circonscription », sur www.nicematin.com (consulté le 7 juin 2016)
  4. « Législative partielle dans les Alpes-Maritimes : Marine Brenier (LR) succède à Christian Estrosi », sur leparisien.fr (consulté le 7 juin 2016)
  5. « Christian Estrosi officiellement élu suppléant de Marine Brenier, successeure de Christian Estrosi à l'Assemblée nationale - Le Lab Europe 1 », sur lelab.europe1.fr (consulté le 7 juin 2016)
  6. a, b, c, d, e, f et g « Christian Estrosi », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 21 juin 2012)
  7. a, b, c, d et e « Charles-Ange Ginésy », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 21 juin 2012)
  8. a et b « Jean Leonetti », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 21 juin 2012)
  9. a et b « Michel Rossi », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 21 juin 2012)
  10. « Jacqueline Mathieu-Obadia », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 11 juillet 2012)
  11. « Jacques Peyrat », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 11 juillet 2012)
  12. « Bernard Brochand », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 11 juillet 2012)
  13. Élections partielles, mars/avril 2001, les résultats, sur votants.free.fr. Consulté le 11 juillet 2012.
  14. a, b et c « Jean-Paul Baréty », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 8 novembre 2012)
  15. « Xavier Beck », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 8 novembre 2012)
  16. Décision n°93-1213 du 16 décembre 1993, site officiel du Conseil constitutionnel. Consulté le 9 novembre 2012.
  17. a et b « Le succès des gauches, aux élections législatives, a dépassé toutes prévisions ; 155 radicaux-socialistes et 135 socialistes sont élus. Les gauches totalisent 358 sièges. », Le Petit Niçois,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eric Anceau, Dictionnaire des députés du Second Empire, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 1999.
  • Jacques Basso, Les élections législatives dans le département des Alpes-Maritimes de 1860 à 1939, Paris, LGDJ, 1968.
  • Jean Jolly (dir.), Dictionnaire des parlementaires français, 1889-1940, PUF.
  • Adolphe Robert (dir.), Dictionnaire des parlementaires français, 1789-1889, Paris, Bourloton, 1889-1891.
  • Olivier Vernier, "Nice et la représentation parlementaire de son comté à Turin, 1848-1860", Recherches Régionales, 1990, n° 2, p. 73-80.