Éric Pauget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Éric Pauget
Illustration.
Eric Pauget en 2019.
Fonctions
Vice-Président de Soyons libres
En fonction depuis
(3 ans et 9 mois)
Député français
En fonction depuis le
(4 ans, 5 mois et 9 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 7e des Alpes-Maritimes
Législature XVe
Groupe politique LR
Prédécesseur Jean Leonetti
Vice-Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes

(2 ans, 3 mois et 28 jours)
1er Adjoint au Maire d'Antibes

(4 ans et 7 mois)
Prédécesseur Jean-Pierre Gonzalez
Successeur Jacques Gente
Conseiller général puis départemental des
Alpes-Maritimes

(16 ans, 4 mois et 12 jours)
Élection 18 mars 2001
Réélection 9 mars 2008
29 mars 2015
Circonscription Canton d'Antibes-Biot (2001-2015)
Canton d'Antibes-3 (2015-2017)
Prédécesseur Henry Pricco
Successeur Jacques Bartoletti
Biographie
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Antibes (Alpes-Maritimes)
Nationalité Française
Parti politique RPR
UMP
Les Républicains
Libres
Profession Gérant d'entreprise
Site web www.ericpauget.fr

Éric Pauget, né le , est un homme politique français, membre du parti Les Républicains (LR). Il est député de la 7e circonscription des Alpes-Maritimes depuis le 21 juin 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a trois enfants et est le gérant d'une entreprise à Biot.

Élu conseiller municipal d'Antibes à 25 ans sous l'étiquette RPR, il occupe le poste d'adjoint délégué aux sports et à la jeunesse depuis 2001 avant de devenir premier adjoint au maire de la commune entre 2012 et 2017[1].

Conseiller général des Alpes-Maritimes délégué aux sports et politiques cyclables entre 2001 et 2015, puis Vice-président du Département des Alpes-Maritimes de 2015 à 2017, il s'engage activement pour l'accompagnement du sport et de la jeunesse dans son département.

Candidat aux élections législatives, il est élu député de la 7e circonscription des Alpes-Maritimes le [2] avec comme suppléante Alexandra Borchio-Fontimp (devenue depuis le , sénatrice des Alpes-Maritimes).

En , il intègre l'organigramme de Libres !, le mouvement de Valérie Pécresse, et assure les fonctions de vice-président chargé des relations avec l'Assemblée nationale[3].

En février 2021, sa proposition d'interdire la corrida en France lui vaut l'attention des médias nationaux et le soutien de la fondation Brigitte Bardot[4],[5]. Il dépose également, en mai 2021, une proposition de loi visant à « faire payer aux détenus une partie de leurs frais d'incarcération »[6]. Le même mois, il dépose un amendement avec plusieurs collègues pour obtenir la suppression du rappel à la loi[7]. Cet amendement est adopté en même temps que celui du gouvernement proposant la même suppression[8].

Durant son mandat de député, il rédige deux rapports, tous les deux centrés sur la question du tourisme[9],[10].

En 2019, 2020 et 2021, il est classé 1er à l'Argus des députés, un classement établi par l'association Contribuables associés[11],[12].

Détail des fonctions et mandats[modifier | modifier le code]

  • Depuis 1995 : Conseiller municipal à Antibes[13].
  • De 2001 à 2017 : Adjoint au Maire à Antibes (de 2001 à 2008 délégué aux Sports, de 2008 à 2012 délégué aux Sports et à la jeunesse et de 2012 à 2017 premier adjoint).
  • 2001-2015 : Conseiller général du canton Antibes-Biot des Alpes-Maritimes, délégué aux sports et politiques cyclables.
  • 2015-2017: Conseiller départemental du canton Antibes-3 des Alpes-Maritimes, Vice-président du Département des Alpes-Maritimes.
  • Depuis le  : député de la 7e circonscription des Alpes-Maritimes, Eric Pauget est membre de la commission des Affaires économiques. En 2018 et 2019, il est nommé Rapporteur pour avis de la politique Tourisme[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Législatives à Antibes - Éric Pauget (LR) élu dans la 7e circonscription », sur France 3 Régions, (consulté le ).
  2. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le ).
  3. Emmanuel Galiero, « Pécresse irrite un peu plus les wauquiézistes », Le Figaro, samedi 17 février 2018, page 5.
  4. Anne-Charlotte Dusseaulx, « Eric Pauget, député LR : "Je souhaite l'interdiction de la corrida en France" », Le Journal du Dimanche,‎ (lire en ligne)
  5. Aude Bariéty, « À Nîmes, les anti-corrida perdent une nouvelle bataille », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  6. « Un député des Alpes-Maritimes souhaite faire payer la prison aux détenus », sur Nice-Matin,
  7. « Le député des Alpes Maritimes Eric Pauget obtient la fin du rappel à la loi », Valeurs Actuelles,‎ (lire en ligne)
  8. « Le gouvernement fait voter l’abandon des rappels à la loi », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. N° 1288 tome II - Action extérieure de l'état TOURISME - Avis de M. Éric Pauget sur le projet de loi de finances pour 2019 (n°1255).
  10. N° 264 tome II - Action extérieure de l'état TOURISME - Avis de M. Éric Pauget sur le projet de loi de finances pour 2018 (n°235).
  11. https://www.nicematin.com/politique/toujours-premier-a-largus-des-deputes-eric-pauget-est-celui-qui-gaspille-le-moins-largent-public-715772
  12. 2020
  13. « Mon parcours », sur Eric Pauget (consulté le )
  14. « M. Éric Pauget - Alpes-Maritimes (7e circonscription) - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]