Canton de Nice-8

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Nice-8
Canton de Nice-8
Situation du canton de Nice-8 dans le département de Alpes-Maritimes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement(s) Nice
Bureau centralisateur Nice
Conseillers
départementaux
Anne Ramos
Philippe Rossini
2015-2021
Code canton 06 22
Histoire de la division
Création 16 août 1973[1]
Modification 1 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 38 619 hab. (2015)
Subdivisions
Communes fraction Nice

Le canton de Nice-8 est un canton français situé dans le département des Alpes-Maritimes et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton est créé en 1973, lors du redécoupage de la ville de six en onze cantons[1].

Par décret du 24 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Nice-8 est conservé et voit ses limites territoriales remaniées[2].

Composition[modifier | modifier le code]

De 1973 à 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Nice-8 dans le département des Alpes-Maritimes avant 2015.

Lors de sa création, le canton de Nice-VIII comprenait la portion de territoire de la ville de Nice déterminée par les voies ci-après : promenade des Anglais, axe du boulevard Gambetta jusqu'au square Général-Ferrié (palais de l'agriculture exclu), soit du n° 45 au n° 111 inclus ; limite Est du boulevard de la Madeleine exclu jusqu'à l'avenue Joseph-Revelli exclue ; Sud de l'avenue Joseph-Revelli, avenue exclue ; Ouest de l'avenue Emile-Henriot, avenue incluse ; Sud de l'avenue Robert-Schuman, avenue exclue ; Nord de l'avenue d'Estienne-d'Orves, avenue exclue de la place Saint-Philippe à l'avenue Beausite ; Nord de l'avenue Beausite, avenue exclue ; Est du chemin Saint-Pierre-de-Féric, chemin exclu du début jusqu'à l'avenue du Petit-Piol, cette dernière avenue étant comprise ; Sud de l'avenue de Pessicart, avenue exclue, du chemin des Sablières, au boulevard Gambetta ; axe du boulevard Gambetta, de l'avenue de Pessicart, à la promenade des Anglais, point de départ[1].

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Nice
(bureau centralisateur)
06088 Métropole Nice Côte d'Azur Fraction : 38 619(2015)
Commune : 343 895 (2014)

Le canton comprend désormais la partie de la commune de Nice située à l'intérieur d'un périmètre défini par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de La Trinité, autoroute A 8, bretelle d'autoroute, ligne droite prolongeant le boulevard de l'Observatoire jusqu'au rond-point de la route de Turin, boulevard de l'Observatoire, ligne droite prolongeant la résidence Bon-Voyage, résidence Bon-Voyage (exclue), cours du Paillon, rue du Docteur-Louis-Prat, boulevard Pasteur, montée Clément, chemin reliant la terrasse de Cimiez à la place du Docteur-Charles-Paschetta, terrasse de Cimiez, chemin Saint-Yriel, corniche Sainte-Rosalie, boulevard Pasteur, rue Claude-Bernard, boulevard Pasteur (inclus, jusqu'à l'angle de la rue de la Gendarmerie), avenue de l'Arbre-Inférieur, ligne de chemin de fer, boulevard Jean-Baptiste-Vérany, place de l'Armée-du-Rhin, boulevard Pierre-Sola, rue Auguste-Gal, rue Théodore-Gasiglia, rue Arson, place Auguste-Blanqui, boulevard de Riquier, rue Smollet, rue Soleau, avenue du Mont-Alban, corniche André-Joly, château Riquier, rue de l'Abbé-Salvetti, boulevard du Mont-Boron, boulevard de l'Armée-des-Alpes, boulevard Bischoffsheim, boulevard de l'Observatoire, ligne droite prolongeant le boulevard de l'Observatoire jusqu'au rond-point de la route de Turin, bretelle d'autoroute, autoroute A 8, jusqu'à la limite territoriale de la commune de La Trinité[2].

Quartiers de Nice inclus dans le canton :

Représentation[modifier | modifier le code]

Avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1979 Fernand Icart UDF-PR Député (jusqu'en 1977 et à partir de 1978)
1979 1985 Jacques Dumas-Lairolle UDF-PR Avocat
Député (1977-1978) (suppléant de Fernand Icart)
1985 1992
(démission)
Christian Estrosi RPR Député (1988-2016)
1993 1994
(décès)
Richard Giamarchi RPR  
1994 2015 Olivier Bettati RPR puis UMP puis DVD Adjoint puis Conseiller municipal de Nice

Élection partielle de 1993[modifier | modifier le code]

Une élection cantonale partielle est organisée en janvier 1993[3]. Au premier tour, le candidat du RPR et de l'UDF Richard Giamarchi recueille 33,33 % des voix et devance la candidate du Front national Josiane Pastorel (24,29 %), tous deux qualifiés pour le second tour[3]. Lors de celui-ci, Richard Giamarchi est élu avec 64,83 % des voix[3].

Élection partielle de 1994[modifier | modifier le code]

À la suite du décès de Richard Giamarchi[4], une élection cantonale partielle est organisée les 11 et 18 décembre 1994[3]. Le premier tour voit Olivier Bettati, soutenu par le RPR, l'UDF et le CNI, arriver en tête avec 21,58 %, suivi de la candidate du Front national Josiane Pastorel (24,70 %)[3]. Christian Estrosi (19,20 %), qui arrive derrière le candidat DVG Max Cavaglione (20,97 %), est éliminé[3]. Au second tour, Olivier Bettati remporte l'élection face à la candidate du FN[4].

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Anne Ramos   LR Conseiller municipal de Nice
2015 en cours Philippe Rossini   LR Conseiller municipal de Nice
Vice-président du Département chargé des seniors et anciens combattants

Élection départementale de 2015[modifier | modifier le code]

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Anne Ramos et Philippe Rossini (Union de la Droite, 38,4 %) et Marc-André Domergue et Odile Tixier de Gubernatis (FN, 36,68 %). Le taux de participation est de 48,07 % (10 398 votants sur 21 631 inscrits)[5] contre 48,55 % au niveau départemental[6]et 50,17 % au niveau national[7].

Au second tour, Anne Ramos et Philippe Rossini (Union de la Droite) sont élus avec 58,59 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 48,02 % (5 548 voix pour 10 386 votants et 21 630 inscrits)[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--29 36132 87522 49721 26021 481
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[9] puis population municipale à partir de 2006[10])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 38 594 habitants[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Décret no 73-811 du 16 août 1973 portant création de cantons dans le département des Alpes-Maritimes .
  2. a b et c Décret no 2014-227 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Alpes-Maritimes. modifié par le Décret n° 2014-351 du 19 mars 2014 portant correction d'erreurs matérielles dans les décrets délimitant les cantons de divers départements.
  3. a b c d e et f « Les résultats de quatre élections cantonales partielles », sur https://www.humanite.fr/, L'Humanité, (consulté le 17 novembre 2013)
  4. a et b « Quand Bettati battait Estrosi à Nice », sur http://www.nicematin.com/, Nice-Matin, (consulté le 17 novembre 2013)
  5. « Résultats du 1er tour pour le canton de Nice-8 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  6. « Résultats du 1er tour pour le département des Alpes-Maritimes », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  7. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  8. « Résultats du second tour pour le canton de Nice-8 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  9. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  10. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  11. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Voir aussi[modifier | modifier le code]