Canton de Nice-8

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton de Nice-8
Canton de Nice-8
Situation du canton de Nice-8 dans le département de Alpes-Maritimes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement(s) Nice
Bureau centralisateur Nice
Conseillers
départementaux
Anne Ramos
Philippe Rossini
2015-2021
Code canton 06 22
Histoire de la division
Création 16 août 1973[1]
Modification 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 38 769 hab. (2017)
Géographie
Subdivisions
Communes fraction Nice

Le canton de Nice-8 est un canton français situé dans le département des Alpes-Maritimes et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton est créé en 1973, lors du redécoupage de la ville de six en onze cantons[1].

Par décret du 24 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Nice-8 est conservé et voit ses limites territoriales remaniées[2].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1979 Fernand Icart UDF-PR Député (jusqu'en 1977 et à partir de 1978)
Ancien conseiller général du Canton de Nice-6
1979 1985 Jacques Dumas-Lairolle UDF-PR Avocat
Député (1977-1978) (suppléant de Fernand Icart)
1985 1992
(démission)
Christian Estrosi RPR Député (1988-2016)
1993 1994
(décès)
Richard Giamarchi RPR  
1994 2015 Olivier Bettati RPR puis UMP puis DVD Adjoint puis Conseiller municipal de Nice

Élection partielle de 1993[modifier | modifier le code]

Une élection cantonale partielle est organisée en janvier 1993[3]. Au premier tour, le candidat du RPR et de l'UDF Richard Giamarchi recueille 33,33 % des voix et devance la candidate du Front national Josiane Pastorel (24,29 %), tous deux qualifiés pour le second tour[3]. Lors de celui-ci, Richard Giamarchi est élu avec 64,83 % des voix[3].

Élection partielle de 1994[modifier | modifier le code]

À la suite du décès de Richard Giamarchi[4], une élection cantonale partielle est organisée les 11 et 18 décembre 1994[3]. Le premier tour voit Olivier Bettati, soutenu par le RPR, l'UDF et le CNI, arriver en tête avec 21,58 %, suivi de la candidate du Front national Josiane Pastorel (24,70 %)[3]. Christian Estrosi (19,20 %), qui arrive derrière le candidat DVG Max Cavaglione (20,97 %), est éliminé[3]. Au second tour, Olivier Bettati remporte l'élection face à la candidate du FN[4].

Conseillers départementaux depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Anne Ramos-Mazzucco   LR Conseiller municipal de Nice jusqu'en 2020
2015 en cours Philippe Rossini   LR Conseiller municipal de Nice jusqu'en 2020
Vice-président du Département chargé des seniors et anciens combattants

Élection départementale de 2015[modifier | modifier le code]

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Anne Ramos et Philippe Rossini (Union de la Droite, 38,4 %) et Marc-André Domergue et Odile Tixier de Gubernatis (FN, 36,68 %). Le taux de participation est de 48,07 % (10 398 votants sur 21 631 inscrits)[5] contre 48,55 % au niveau départemental[6]et 50,17 % au niveau national[7].

Au second tour, Anne Ramos et Philippe Rossini (Union de la Droite) sont élus avec 58,59 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 48,02 % (5 548 voix pour 10 386 votants et 21 630 inscrits)[8].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition de 1973 à 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Nice-8 dans le département des Alpes-Maritimes avant 2015.

Lors de sa création, le canton de Nice-VIII comprenait la portion de territoire de la ville de Nice déterminée par les voies ci-après : promenade des Anglais, axe du boulevard Gambetta jusqu'au square Général-Ferrié (palais de l'agriculture exclu), soit du n° 45 au n° 111 inclus ; limite Est du boulevard de la Madeleine exclu jusqu'à l'avenue Joseph-Revelli exclue ; Sud de l'avenue Joseph-Revelli, avenue exclue ; Ouest de l'avenue Emile-Henriot, avenue incluse ; Sud de l'avenue Robert-Schuman, avenue exclue ; Nord de l'avenue d'Estienne-d'Orves, avenue exclue de la place Saint-Philippe à l'avenue Beausite ; Nord de l'avenue Beausite, avenue exclue ; Est du chemin Saint-Pierre-de-Féric, chemin exclu du début jusqu'à l'avenue du Petit-Piol, cette dernière avenue étant comprise ; Sud de l'avenue de Pessicart, avenue exclue, du chemin des Sablières, au boulevard Gambetta ; axe du boulevard Gambetta, de l'avenue de Pessicart, à la promenade des Anglais, point de départ[1].

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Liste de la fraction du canton de Nice-8 au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Nice
(bureau centralisateur)
06088 Métropole Nice Côte d'Azur 71,92 Fraction : 38 769 (2017)
Commune : 341 032 (2018)
4 742 modifier les donnéesmodifier les données
Canton de Nice-8 0622 38 769 (2017) modifier les données

Le canton comprend désormais la partie de la commune de Nice située à l'intérieur d'un périmètre défini par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de La Trinité, autoroute A 8, bretelle d'autoroute, ligne droite prolongeant le boulevard de l'Observatoire jusqu'au rond-point de la route de Turin, boulevard de l'Observatoire, ligne droite prolongeant la résidence Bon-Voyage, résidence Bon-Voyage (exclue), cours du Paillon, rue du Docteur-Louis-Prat, boulevard Pasteur, montée Clément, chemin reliant la terrasse de Cimiez à la place du Docteur-Charles-Paschetta, terrasse de Cimiez, chemin Saint-Yriel, corniche Sainte-Rosalie, boulevard Pasteur, rue Claude-Bernard, boulevard Pasteur (inclus, jusqu'à l'angle de la rue de la Gendarmerie), avenue de l'Arbre-Inférieur, ligne de chemin de fer, boulevard Jean-Baptiste-Vérany, place de l'Armée-du-Rhin, boulevard Pierre-Sola, rue Auguste-Gal, rue Théodore-Gasiglia, rue Arson, place Auguste-Blanqui, boulevard de Riquier, rue Smollet, rue Soleau, avenue du Mont-Alban, corniche André-Joly, château Riquier, rue de l'Abbé-Salvetti, boulevard du Mont-Boron, boulevard de l'Armée-des-Alpes, boulevard Bischoffsheim, boulevard de l'Observatoire, ligne droite prolongeant le boulevard de l'Observatoire jusqu'au rond-point de la route de Turin, bretelle d'autoroute, autoroute A 8, jusqu'à la limite territoriale de la commune de La Trinité[2].

Quartiers de Nice inclus dans le canton :

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--29 36132 87522 49721 26021 481
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[9] puis population municipale à partir de 2006[10])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2017, le canton comptait 38 769 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2014 2015 2016 2017
37 68338 59438 61939 05438 769
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Décret no 73-811 du 16 août 1973 portant création de cantons dans le département des Alpes-Maritimes.
  2. a b et c Décret no 2014-227 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Alpes-Maritimes. modifié par le Décret n° 2014-351 du 19 mars 2014 portant correction d'erreurs matérielles dans les décrets délimitant les cantons de divers départements.
  3. a b c d e et f « Les résultats de quatre élections cantonales partielles », sur https://www.humanite.fr/, L'Humanité, (consulté le 17 novembre 2013)
  4. a et b « Quand Bettati battait Estrosi à Nice », sur http://www.nicematin.com/, Nice-Matin, (consulté le 17 novembre 2013)
  5. « Résultats du 1er tour pour le canton de Nice-8 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  6. « Résultats du 1er tour pour le département des Alpes-Maritimes », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  7. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  8. « Résultats du second tour pour le canton de Nice-8 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  9. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  10. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  11. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]