Conseil départemental des Alpes-Maritimes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Conseil départemental des Alpes-Maritimes
{{{alternative textuelle}}}
Situation
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Siège Nice
Exécutif
Président Charles-Ange Ginésy (LR)


Groupes politiques
  •      LR- UDI
  • 50 / 54

    Eric Ciotti
  •      PS- Écologiste
  • 2 / 54

    Marie-Louise Gourdon
  •      PCF
  • 2 / 54

    Francis Tujague
    Budget
    Budget total 1 328 M€
    Budget d'investissement 210,6 M€
    Budget de fonctionnement 925 M€
    Site internet https://www.departement06.fr/

    Le conseil départemental des Alpes-Maritimes est l'assemblée délibérante du département français des Alpes-Maritimes, collectivité territoriale décentralisée. Son siège se trouve à Nice.

    Le président[modifier | modifier le code]

    Le président actuel du conseil départemental des Alpes-Maritimes est Charles-Ange Ginésy (LR).

    Anciens présidents :

    Les vice-présidents[modifier | modifier le code]

    Les conseillers départementaux[modifier | modifier le code]

    Le conseil départemental des Alpes-Maritimes comprend 54 conseillers départementaux issus des 27 cantons des Alpes-Maritimes. La majorité absolue est historiquement à droite.

    Depuis les élections départementales de 2015, avec le nouveau mode de scrutin (binominal paritaire) et le nouveau découpage des Cantons, l'assemblée départementale est composée de la manière suivante :

    • Le groupe « Alpes-Maritimes ensemble » regroupe 50 membres dont 42 LR et 8 UDI ;
    • Le groupe « Socialiste et écologiste » dispose de 2 membres (contre 5 précédemment) : Marie-Louise Gourdon (PS) et Jean-Raymond Vinciguerra (EELV) ; tous deux élus dans le Canton de Grasse 2 ;
    • Le groupe des élus communistes est constitué des 2 conseillers généraux Front de Gauche (contre 3 précédemment) : Francis Tujague et Valérie Tomasini (élus dans le Canton de Contes).
    Composition du conseil départemental par groupe politique (au 15 septembre 2017)
    Parti Sigle Élus
    Majorité (50 sièges)
    Les Républicains LR 42
    Union des démocrates et indépendants UDI 8
    Opposition (4 sièges)
    Parti communiste français PCF 2
    Parti socialiste PS 1
    Écologiste ECO 1
    Président du conseil départemental
    Charles-Ange Ginesy (Les Républicains)

    Budget[modifier | modifier le code]

    En 2011, le budget primitif du département s'élève à 1,3 milliard d'euros dont 498 millions (38,3 %) sont consacrés à l'action sociale et 346 millions au fonctionnement (26,6 %)[1]. Les dépenses d'investissement atteignent un peu plus de 250 millions d'euros (19,2 %)[1].

    De 2003 à 2008, le conseil général a fait le choix de ne pas augmenter la fiscalité. Depuis 1999, celle-ci a en outre baissé de - 12,6 %. Toutefois en 2009, une augmentation de 14,9 % des impôts a été votée[2].

    Au cours des années 2000, le chômage a suivi une tendance à la baisse, de même que le nombre de bénéficiaires du revenu minimum d'insertion (- 6 % en 2007).

    Budget d'investissement[modifier | modifier le code]

    L'évolution des dépenses d'investissements au cours des dernières années est la suivante :

    • en 2005 : 333,2 millions d'euros ;
    • en 2006 : 400 millions d'euros ;
    • en 2007 : 402,5 millions d'euros ; en 2007, avec 450 euros par habitant, le conseil général des Alpes-Maritimes est le premier de France en termes d'investissement par habitant ;
    • en 2008 : 420 millions d'euros[3] ;
    • en 2009 : 400 millions d'euros[3] ;
    • en 2011 : 250 millions d'euros (hors dette)[1].
    Composition du budget d'investissement du Conseil général des Alpes-Maritimes en 2011[1]
    Domaine d'investissement Part dans le budget d'investissement
    Routes 27,6 %
    Aide aux communes 21,1 %
    Collèges, gymnases 15,7 %
    Logement, transports et déplacements 11,0 %
    Enseignement supérieur 10,5 %
    Fonctionnement de l'administration (action sociale...) 8,0 %
    Sécurité, ports, économie, développement durable et environnement 6,0 %

    Identité visuelle[modifier | modifier le code]

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    1. a, b, c et d Le budget 2011, site officiel du conseil général des Alpes-Maritimes. Consulté le 1er juillet 2011.
    2. « Alpes-Maritimes et Var Impôts locaux : une note toujours plus salée », Var-Matin, .
    3. a et b Impôts locaux : les Alpes-Maritimes accusent le coup, Les Échos.

    Voir aussi[modifier | modifier le code]

    Articles connexes[modifier | modifier le code]

    Lien externe[modifier | modifier le code]