Novembre 2005

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Novembre 2005
Nombre de jours 30
Premier jour Mardi 1er novembre 2005
2e jour de la semaine 44
Dernier jour Mercredi 30 novembre 2005
3e jour de la semaine 48

Calendrier
novembre 2005
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
44   1er 2 3 4 5 6
45 7 8 9 10 11 12 13
46 14 15 16 17 18 19 20
47 21 22 23 24 25 26 27 
48 28 29 30        
2005Années 2000XXIe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Octobre 2005 Décembre 2005 Suivant
Novembre précédent et suivant
Précédent Novembre 2004 Novembre 2006 Suivant

Chronologies par zone géographique
Afrique Canada
Chronologies thématiques
Sport

Actualités du mois[modifier | modifier le code]

Mardi 1er novembre 2005[modifier | modifier le code]

Mercredi 2 novembre 2005[modifier | modifier le code]

  • Royaume-Uni : démission du ministre du Travail et des Retraites David Blunkett du gouvernement de Tony Blair. Sa démission intervient après un nouveau scandale lié à un possible conflit d’intérêt. Blunkett est remplacé par John Hutton.
  • États-Unis, prison : le Washington Post révèle l'existence d'un réseau mondial de prisons secrètes géré par la CIA. Le quotidien précise que de telles prisons se trouveraient entre autres en Afghanistan et dans un pays de l'Est ; il est aussi expliqué que ces prisons se situeraient à l'étranger en raison du caractère illégal de telles prisons aux États-Unis, les détenus n'ayant aucun statut juridique[1].
  • France, Émeutes de 2005 dans les banlieues françaises : des jeunes délinquants ont envahi quelque temps le poste de police du Galion à Aulnay-sous-Bois (93) qui était inoccupé à ce moment-là. Parmi les incendies à déplorer durant la nuit, un gymnase au Blanc-Mesnil, une concession Renault à Aulnay-sous-Bois, une banque à Sevran et une quarantaine de voitures sur l'ensemble de la région. Par ailleurs un centre commercial de Bobigny a été saccagé par une quarantaine de casseurs qui ont détruit la vitrine d'un magasin de prêt-à-porter et blessé quelques commerçants.

Jeudi 3 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Vendredi 4 novembre 2005[modifier | modifier le code]

  • Argentine, station balnéaire de Mar del Plata : début du quatrième Sommet des Amériques qui devra réunir les 34 chefs d'État des pays d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud. Des dizaines de milliers d'opposants devraient participer à d'importantes manifestations en marge du sommet dont notamment un « Sommet des peuples », sous la conduite de Diego Maradona, devenu fervent opposant à George W. Bush.
  • France : des contractuels non réemployés occupent le parvis du rectorat de Créteil depuis presque trois semaines en campant sous une tente pour protester contre la politique uniquement comptable du rectorat.
  • France, Émeutes de 2005 en banlieue parisienne. Les violences urbaines se sont développés pour la huitième nuit consécutive ; les jeunes émeutiers ont incendié près de 600 véhicules, soit près du double par rapport à la nuit précédente. Six policiers ont été blessés par des jets de bouteilles et de pierres et des bâtiments publics ainsi que des entreprises ont aussi été pris pour cible de saccages, de pillages et d'incendies.
    • Châlons-en-Champagne : les émeutes en cours en Seine-Saint-Denis n'épargnent pas la province ; la Maison des jeunes et de la culture de Châlons-en-Champagne a brûlé ces derniers jours.
    • Marine Le Pen, député européen, conseillère régionale d'Île-de-France et vice-présidente du Front national, demande au gouvernement français de « décréter immédiatement l'état d'urgence », en vertu de la loi n° 55-385 relative à l'état d'urgence, seule mesure susceptible, selon cette élue, de « ramener l'ordre », soulignant que, « pour des troubles infiniment moins graves qu’aujourd’hui », le gouvernement Fabius et le président François Mitterrand y avaient eu recours en 1985 en Nouvelle-Calédonie (source).
    • Après avoir évoqué l'émulation des jeunes entre eux en tant que cause de l'aggravation des troubles à l'ordre public, et devant le nombre de réactions envoyées, TF1 a suspendu la publication des avis sur ce sujet. http://news.tf1.fr/news/france/0,,3260278,00.html

Samedi 5 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Dimanche 6 novembre 2005[modifier | modifier le code]

  • France, Émeutes de 2005 en banlieue parisienne : selon le ministère de l'Intérieur, ce sont près de 1 300 véhicules qui ont été incendiés et 350 interpellations effectuées par la police durant la nuit de samedi à dimanche sur l'ensemble de la France. Des hélicoptères de la sécurité civile ont été mis à contribution dans les principales zones d'émeutes pour surveiller les actes de vandalisme. Par ailleurs, plusieurs bâtiments publics ont à nouveau été pris pour cible, notamment deux écoles primaires incendiées à Grigny (Essonne), une poste et deux écoles à Évreux où les émeutiers s'en sont pris, en affrontement direct, aux forces de l'ordre, rouant de coups deux femmes policières qui ont dû être hospitalisées.

Lundi 7 novembre 2005[modifier | modifier le code]

  • Pérou-Chili : l'ancien président péruvien Alberto Fujimori, réfugié au Japon depuis plusieurs années, a été arrêté à son arrivée à Santiago du Chili. Il est soupçonné d'être le commanditaire de plusieurs meurtres et d'être impliqué dans des affaires de corruption.
  • Myanmar : le gouvernement militaire de l'ex-Birmanie confirme que la capitale administrative du pays est déplacée de Rangoun à Naypyidaw, située 320 km plus au nord. Selon un porte-parole, neuf ministères, dont celui des Affaires étrangères, ont déjà déplacé leur siège dans la nouvelle capitale depuis le samedi 5 novembre. Ce porte-parole du gouvernement ce changement par une position « plus centrale », tandis que des rumeurs dans la presse thaïlandaise font état d'une supposée crainte des militaires birmans d'une hypothétique invasion de leur pays par l'armée américaine. La position maritime de Rangoun pouvant être, si cette rumeur avait un fondement, un inconvénient en cas d'attaque venue de la mer (Source : Bangkok Post News).
  • Inde : le ministre des Affaires étrangères, Kunwar Natwar Singh, membre du Parti du Congrès (INC), impliqué dans le scandale du programme Pétrole contre nourriture, est contraint à la démission. Provisoirement, c'est le Premier ministre, Manmohan Singh, qui assurera l'intérim, tandis que son homonyme est nommé « ministre sans portefeuille » (Source : International Herald Tribune, Asia-Pacific).
  • France, Émeutes de 2005 dans les banlieues françaises : les incidents dans les quartiers sensibles n'ont pas cessé même si les actes de vandalismes se sont déportés sur la province et sont moins intenses en Île-de-France. 300 communes ont été touchées, 36 policiers ont été blessés, plus de 1400 voitures incendiées, et des dizaines d'entreprises et de bâtiments publics, dont des écoles et des commissariats attaqués ou brûlés. Des policiers ont été touchés par des tirs de fusil de chasse. À la mi-journée a été annoncée la mort d'un sexagénaire frappé le 4 novembre par un jeune délinquant à Stains.
    • Le Premier ministre Dominique de Villepin est intervenu sur TF1 pour annoncer la mise en place d'un décret de couvre-feu, lors d'un conseil des ministres exceptionnel prévu le 8 novembre. Ce décret autorisera les préfets à instaurer le couvre-feu selon les modalités qu'ils jugeront nécessaires. Il a également appelé 1500 réservistes de la police et de la gendarmerie pour compléter les effectifs des forces de l'Ordre.
    • Au niveau social Dominique de Villepin a annoncé la restauration de la contribution publique aux associations, le triplement des bourses pour les élèves des quartiers sensibles, une « mobilisation exceptionnelle » de l’ANPE en faveur des jeunes des quartiers difficiles pour que celles-ci reçoivent les jeunes et leur proposent dans un délai de trois mois un contrat, une formation, ou un stage. Il a également annoncé que l'apprentissage passerait à nouveau à 14 ans.

Mardi 8 novembre 2005[modifier | modifier le code]

  • États-Unis / Chine : Américains et Chinois ont signé à Londres un accord limitant la hausse des exportations chinoises de produits textiles.
  • États-Unis : Michael Bloomberg a été élu pour un second mandat de quatre ans comme maire de New York. « J'ai eu l'honneur douteux d'avoir eu comme adversaire l'un des candidats les mieux financés dans l'histoire politique américaine », a déclaré le candidat démocrate Fernando Ferrer. Le coût de la campagne électorale de Michael Bloomberg devrait dépasser les 80 millions de dollars contre 7 millions de dollars pour celle de Fernando Ferrer.
  • États-Unis : le gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, a échoué dans sa tentative de faire adopter quatre projets de lois par les électeurs californiens. Les commentateurs soulignent que ce quadruple rejet intervient dans un contexte de sondages défavorables à l'ancien acteur, et où sa position paraît à première vue fragilisée, un an avant le scrutin qui décidera ou non de sa réélection au poste de gouverneur.
  • États-Unis, Mariage homosexuel : l'État du Texas a adopté, par référendum, un amendement à sa constitution, qui stipule l'interdiction du mariage homosexuel. Le Texas devient ainsi le 19e État de l'Union à interdire l'union légale entre personnes du même sexe. Par contre, les électeurs de l'État du Maine ont rejeté, par référendum, une initiative visant à révoquer un loi interdisant la discrimination basée sur l'orientation sexuelle.
  • États-Unis : dans un scrutin plus « anecdotique » survenu dans la petite localité de Montrose (Pennsylvanie, 1 600 habitants), le maire sortant, Thomas LaMont, qui dirigeait la ville depuis dix ans et avait refusé de se représenter puis avait annoncé son intention de démissionner s'il était réélu après que plusieurs électeurs l'ont inscrit d'office comme candidat, a finalement été battu d'une courte tête, son concurrent le plus direct obtenant 116 voix, tandis que lui-même en obtenait 112, et un troisième candidat 56.
  • États-Unis, Texas : les électeurs de la petite ville de White Settlement (14 831 habitants, à proximité de Fort Worth) ont refusé, lors d'un référendum local, dans une proportion de 90 % des 2 500 suffrages exprimés, la proposition faite par la municipalité et le maire James Ouzts, de changer le nom de la ville en « West Settlement ». Les noms de « Settlement » et de « Liberator Village » avaient été aussi proposés lors de la délibération municipale du 14 octobre précédent. L'actuel nom de la ville date de sa fondation en 1840 par des fermiers anglo-saxons installés au milieu de tribus indiennes et de résidents d'origine mexicaine (sources : The New York Times)
  • France : Dominique de Villepin a annoncé une série de mesures pour résoudre le problème des violences urbaines :
  1. La création d'une agence de la cohésion sociale et de l'égalité des chances ainsi que la nomination de préfets délégués à l'égalité des chances.
  2. La remise en place d'une loi issue de la Guerre d'Algérie, datée de 1955. Elle établit l'état d'urgence et donne beaucoup plus de pouvoir aux préfets.
  3. La création de quinze zones franches supplémentaires et de réserver 20 000 contrats d’accompagnement pour l’emploi et de contrats d’avenir pour les jeunes des quartiers difficiles.

Mercredi 9 novembre 2005[modifier | modifier le code]

  • Le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, a annoncé qu'il allait expulser « sans délai » les étrangers en situation régulière ou irrégulière condamnés pour leur participation aux violences urbaines.

Jeudi 10 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Vendredi 11 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Samedi 12 novembre 2005[modifier | modifier le code]

  • Israël : 200 000 personnes se sont rassemblées à Tel Aviv, pour célébrer la mémoire de l'ancien Premier ministre Yitzhak Rabin, sur la place où il avait été assassiné en 1995. Bill Clinton et de nombreuses personnalités étaient présentes lors de ce rassemblement.
  • Irak : visite-surprise à Bagdad du secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, en vue de rencontrer différents acteurs politiques irakiens, notamment des représentants de la communauté sunnite. Kofi Annan a déclaré que la période de transition politique actuelle en Irak devait englober toutes les parties.
  • Union européenne: les premiers satellites Galileo s'appelleront GIOVE (acronyme de Galileo In Orbit Validation Element).

Dimanche 13 novembre 2005[modifier | modifier le code]

  • Vatican : Benoît XVI a béatifié le père Charles de Foucauld, ancien soldat français originaire de Strasbourg et qui par la suite est devenu missionnaire auprès des Touaregs dans le Sahara algérien. Le pape a déclaré que la vie de Charles de Foucauld était « une invitation à aspirer à la fraternité universelle ». Lors de la cérémonie de béatification le gouvernement français était représenté par Pascal Clément, ministre de la Justice, et Marie-Laure de Villepin, épouse du Premier ministre.
  • France, Marseille : manifestation anti-grève de 2 000 personnes sur la Canebière qui protestaient contre la grève des conducteurs de la régie des transports de Marseille (RTM). Les syndicalistes grévistes de la RTM perturbent le trafic des transports en commun de Marseille depuis 35 jours.
  • Jordanie : Le roi Abdallah II de Jordanie a annoncé l'arrestation d'une femme kamikaze qui n'est pas parvenue à actionner ses explosifs lors du triple attentat-suicide du 9 novembre contre des hôtels d'Amman qui avait fait 57 morts. Les attentats ont été revendiqués par le groupe du jordanien Abou Moussab Zarqaoui, chef d'Al-Qaïda en Irak, et ont été commis par des irakiens.
  • Burkina Faso : premier tour de l'élection présidentielle. Blaise Compaoré, ex-militaire, président de la République depuis 1987, est favori pour remporter un troisième mandat consécutif face à une pléthore de petits candidats d'opposition.
  • Pakistan: 1 500 émeutiers musulmans brûlent une église chrétienne à Sangla Hill dans la province de Punjab au Pakistan, après qu'une rumeur non fondée a laissé entendre qu'un chrétien aurait abîmé le Coran. L'archevêque local a exhorté les fidèles à ne pas recourir à la vengeance, et la foule s'est dispersée.
  • Israël : Dans le cadre des commémorations de la mort d'Yitzhak Rabin, plusieurs délégations se rendent à Jérusalem pour essayer de relancer les négociations entre l'État hébreu et l'Autorité palestinienne.

Lundi 14 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Mardi 15 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Mercredi 16 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Jeudi 17 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Vendredi 18 novembre 2005[modifier | modifier le code]

  • Sri Lanka : les résultats officiels de l'élection présidentielle donnent la victoire à l'actuel premier ministre Mahinda Rajapakse à 50,29 % des suffrages exprimés, contre son opposant, l'ancien chef du gouvernement Ranil Wickremesinghe à 48,43 %. Mahinda Rajapakse, classé à gauche, est considéré comme adepte de la fermeté à l'égard des rebelles tamouls.
  • France : succès sans précédent de la souscription pour la privatisation d'EDF avec près de 5 millions de souscripteurs français. La valeur de vente a été fixée à 33 euros pour les institutionnels et à 32 euros pour les particuliers. La cotation en bourse débutera lundi. EDF devrait être la société ayant la 3e capitalisation la plus importante du CAC 40 lorsqu'elle rejoindra l'indice phare de la bourse de Paris.
  • Irak : deux attentats-suicide dans des mosquées chiites dans le nord-est de l'Irak près de la frontière iranienne ont tué 77 personnes et blessé 80 personnes. Quelques heures plus tôt, un attentat suicide a dévasté un quartier résidentiel du sud de Bagdad, causant la mort d'au moins six personnes.
  • France : le 74e congrès du Parti socialiste s'ouvre ce vendredi à 15 heure.
  • France, Saint-Étienne : le procès des trois femmes braqueuses d'une boulangerie à Saint-Just-Saint-Rambert le 3 août 2002 et qui avaient assassiné le boulanger d'un coup de fusil pour un butin de 35 euros s'est terminé. La principale coupable, Magalie Rossi, qui s'était présentée libre à son procès à la suite d'une erreur judiciaire, a écopé de 28 ans de prison. Ses complices ont pris 10 ans pour l'une et 3 ans pour la dernière.
  • Pays-Bas : nouveau record du monde de chute de domino lors du Domino Day 2005 ; ce sont 4 155 476 dominos qui ont été renversés durant la soirée sur le thème des histoires éternelles.
  • États-Unis : les Nations unies ont renoncé à effectuer une inspection du camp-prison de Guantanamo à Cuba, faute d'avoir obtenu du gouvernement américain l'autorisation de parler librement aux prisonniers.
  • France : de violents affrontements ont eu lieu entre deux à trois mille jeunes et la police au cours de la nuit de jeudi à vendredi dans le centre de Grenoble. Les jeunes, à la sortie des bars de la ville, après avoir fêté l'arrivée du Beaujolais nouveau, s'en sont pris aux forces de l'ordre sous les cris de « nous voulons du Beaujolais » et voulaient provoquer une révolution « rouge beaujolais ». Une vingtaine de jeunes et 17 policiers ont été blessés durant les échauffourées.
  • Burkina Faso : Blaise Compaoré est reconduit à la tête du pays pour un troisième mandat avec 80,3 % des suffrages exprimés lors de l'élection présidentielle du 13 novembre 2005. Le taux de participation avait atteint environ 58 %.

Samedi 19 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Dimanche 20 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Lundi 21 novembre 2005[modifier | modifier le code]

  • France : première cotation d'EDF à la bourse de Paris, conforme au prix de mise en vente par l'État à destination des investisseurs privés, soit 32 euros.
  • France : début des grèves dans la SNCF ce soir 20 h sans limite de durée. Les fonctionnaires des transports manifestent leur hostilité à une éventuelle privatisation et réclament une augmentation des salaires.
  • France : près de 800 000 lettres de relances amiables ont été envoyées par le fisc à des contribuables français en vue de leur indiquer d'éventuelles erreurs de déclaration de revenus en recoupant les informations fournies par les employeurs si ce montant dépasse 1 525 euros.
  • Israël : démission d'Ariel Sharon de son parti, le Likoud, qu'il dirigeait et dont il avait été un des créateurs en 1973. Ariel Sharon a annoncé la création d'un nouveau parti de centre-droit, Kadima, qui va œuvrer pour la paix. Il a aussi demandé au président Moshe Katsav de dissoudre la Knesset et d'organiser des législatives anticipées. Le pays, traditionnellement habitué à une opposition entre deux partis majoritaires, verra sa vie politique bouleversée par l'apparition d'un nouveau parti centriste.
  • Kenya : référendum sur un projet de révision constitutionnelle en faveur d'un régime présidentiel fort, après une campagne endeuillée par huit morts.
  • Irak : cinq civils irakiens, dont trois enfants, ont été tués par les tirs des forces américaines à l'approche d'un checkpoint à Baquba ; le minibus avec lequel ils se déplaçaient ne s'est pas arrêté à l'approche du barrage routier.

Mardi 22 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Mercredi 23 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Jeudi 24 novembre 2005[modifier | modifier le code]

  • Canada : une motion de non-confiance envers le gouvernement a été présentée devant la Chambre des communes du Canada. Les partis d'opposition ayant annoncé qu'ils voteraient pour la motion, il est attendu que le vote le 28 novembre résultera en la défaite du gouvernement, forçant la dissolution du Parlement et la tenue d'élections générales.
  • Iran, nucléaire : l'Agence internationale de l'énergie atomique a décidé d'accorder un délai aux autorités iraniennes et d'étudier une proposition russe avant de demander au Conseil de sécurité des Nations unies de prendre des sanctions envers l'Iran pour non-respect des accords de non prolifération nucléaire.
  • Irak : un attentat à la voiture piégée a causé la mort de 30 civils irakiens et fait 23 blessés à Mahmoudiya au sud de Bagdad. La voiture a explosé à l'entrée de l'hôpital de la ville et serait un attentat-suicide. Au moins une vingtaine de personnes ont par ailleurs été tuées dans une série d'attaques, d'assassinats ou d'attentats dans tout le pays.
  • France : Le Parlement adopte définitivement la proposition de loi antirécidive qui met en place le bracelet électronique mobile pour les délinquants et criminels sexuels ou violents.
  • France : 200 parlementaires de la majorité UMP ont demandé au ministre de la Justice de poursuivre des chanteurs de rap français, accusés d'incitation à la violence. Les rappeurs concernés sont Monsieur R, Smala, Fabe, Salif et les groupes Lunatic (dissous depuis plusieurs années), 113 et Ministère Amer.
  • France : de source judiciaire, des perquisitions ont été effectuées en Corrèze pour établir les abus de biens sociaux dont aurait profité Bernadette Chirac entre 1998 et 1999. La femme du président de la République est en effet soupçonnée d'avoir bénéficié de billets d'avion gratuits de la part de la compagnie aérienne Euralair avant que celle-ci ne fasse faillite en 2003.
  • France : arrivée des grands froids, un intérimaire de 38 ans, ne pouvant plus payer son loyer, meurt de froid en dormant au volant de sa voiture.

Vendredi 25 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Samedi 26 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Dimanche 27 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Lundi 28 novembre 2005[modifier | modifier le code]

  • International, environnement : 180 pays se réunissent à Montréal sous l'égide de l'ONU pour discuter du changement climatique, du renforcement des mesures prises après 2012.
  • Canada, politique : comme les observateurs s'y attendaient, la motion de non-confiance de l'opposition à l'encontre du gouvernement minoritaire de Paul Martin (PLC), a été adoptée à la Chambre des communes du Canada. La motion a été adoptée par 171 voix contre 133, sur un total de 304 députés présents (deux sièges étant en outre vacants). À l'issue du vote, le Premier ministre a annoncé qu'il rencontrerait mardi matin la gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, pour lui demander de procéder à la dissolution du Parlement. Si cette requête est acceptée, de nouvelles élections générales pourraient avoir lieu en janvier 2006.
  • Canada : dans le débat sur la motion de non-confiance à l'encontre du gouvernement minoritaire de Paul Martin (PLC), le chef de l'opposition, Stephen Harper (PCC), affirme à plusieurs reprises que la caisse électorale des libéraux aurait été gonflée, à l'occasion du programme de commandites, « grâce à un imposant système de pots-de-vin impliquant le crime organisé ». Le Premier ministre fédéral s'est brièvement exprimé pour demander à M. Harper de « reprendre ses paroles », mais celui-ci s'y est refusé, tandis qu'un autre député conservateur, John Douglas Reynolds, a renchéri en affirmant qu'« il n'y [aurait] pas d'excuses » et que « c'était un crime très bien organisé ».
  • France, politique : le président du Front national, réitère ses propos devant la caméra de la BBC qualifiant de "détail de l'Histoire" les chambres à gaz du régime nazi durant la Seconde Guerre mondiale. "Je vais vous dire exactement ce que j'ai dit : les chambres à gaz sont un détail de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale." (...) "C'est si vrai d'ailleurs qu'aucun des chefs de guerre, ni Churchill, ni Staline, ni Roosevelt, ni de Gaulle, aucun d'entre eux n'a jamais cité les chambres à gaz dans ses Mémoires" a-t-il déclaré. Pour les mêmes propos, il avait été condamné en septembre 1987 à 1,2 million de francs (presque 183 000 euros) d'amende, car il avait été rendu qu'il avait "commis une faute" en "banalisant" les persécutions infligées par les nazis. Le jour suivant, SOS Racisme et le MRAP ont annoncé, avoir engagé des poursuites judiciaires pour négationnisme.

Mardi 29 novembre 2005[modifier | modifier le code]

Mercredi 30 novembre 2005[modifier | modifier le code]

  • Israël, politique : le vice-Premier ministre Shimon Peres, ancien chef du Parti travailliste, récemment battu pour la direction du parti par Amir Peretz, annonce son départ de la formation dont il était membre depuis 60 ans. Sans rejoindre pour le moment le nouveau parti Kadima (« En avant ») fondé par Ariel Sharon, ni se présenter à la Knesset, à laquelle il appartenait depuis 1959, il choisit de soutenir le Premier ministre dans la perspective des élections législatives anticipées de mars 2006. Les analystes expliquent notamment la décision du vieux chef travailliste par l'« affront » qu'il aurait subi de la part de M. Peretz, qui lui aurait proposé une 120e place symbolique et non-éligible dans la liste travailliste. Shimon Peres aurait par ailleurs reçu l'assurance de M. Sharon, en cas de victoire de celui-ci, d'obtenir soit un poste diplomatique important, soit de travailler au développement du Néguev, région où, dans la perspective du démantèlement de nouvelles colonies juives en Cisjordanie, de nouvelles implantations de remplacement pourraient être développées.
  • France : confirmation de la mise en examen de quatre militaires français de l'opération Licorne, dont le colonel Éric Burgaud, à la suite de la mort d'un coupeur de routes ivoirien en mars 2005.

Décès[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Décès en 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]