Vendredi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vendredi (homonymie).

Le vendredi est le cinquième jour de la semaine si l'on considère que la semaine commence le lundi et le sixième si l'on considère que la semaine commence le dimanche. Le mot vendredi est issu du latin Veneris diem, signifiant « jour de Vénus », le nom de Vénus au génitif en latin étant Veneris[1],[2]. Les autres jours de la semaine sont lundi, mardi, mercredi, jeudi, samedi, et dimanche. La norme ISO 8601 code donc le vendredi par le chiffre 5.

Certains pays de la romanité utilisent un composé basé sur l'ordre des mots inverses diem Veneris, attesté également en ancien français et en ancien wallon sous la forme divendres. L'occitan conserve la forme divendres (voire d'autres formes dialectales, en plus de la forme générale, vivaro-alpin lo vèndres, provençal vendres), catalan divendres (espagnol viernes). Le portugais se distingue réellement des autres langues romanes par l'utilisation d'une expression particulière sexta-feira.

Le breton utilise également la référence à Vénus, car vendredi s'y traduit par digwener ou gwener. C'est la même chose pour le gallois dydd Gwener, autre langue celtique.

Dans les pays de langue germanique, il est le jour de la déesse Frigg, Frîja, Frea (vrijdag en néerlandais, Freitag en allemand, Friday en anglais, etc.), qui est en quelque sorte l'équivalent de la déesse Vénus.

Dans la liturgie[modifier | modifier le code]

Le vendredi est un jour spécial pour trois religions :

  • Les chrétiens consacrent ce jour à la pénitence et à la prière, en mémoire de la Passion de Jésus-Christ. Le jeûne y était de précepte autrefois dans tout l’Orient, si l’on excepte l’Église de Constantinople, et dans une partie de l’Occident. On ne plaidait pas ce jour-là dans beaucoup de provinces de l’empire d’Orient ; et quoique l’Église romaine n’ait jamais eu intention d’ériger ce jour en fête, il y avait autrefois peu de vendredis dans le cours de l’année qui n’eussent leur office, c’est-à-dire la messe ou du moins leur évangile.
De nos jours l'Église n'oblige pas à la pénitence, mais la Tradition veut que les catholiques fassent au moins abstinence — c'est-à-dire ne mangent pas de viande — durant ce jour.
Vendredi-Saint ou Grand-Vendredi, est celui de la semaine sainte auquel on commémore la Passion et Crucifixion du Christ. Les Grecs et les latins chômaient ce jour en beaucoup d'endroits, quoique librement et par dévotion. Il était cependant de précepte en Angleterre, dans le treizième siècle. Au milieu du seizième siècle il fut réduit à une demi-fête, terminée à midi, après le service divin.
Il reste cependant un jour férié en Alsace et en Moselle en vertu d'une ordonnance du 16 août 1892[3].
  • Le vendredi est le jour saint de l'islam, jour de la prière collective. Voulant se démarquer des deux autres monothéismes abrahamiques, les musulmans optent pour le vendredi comme jour saint. Une autre explication, plus théologique, indique que le jour sacré des musulmans correspond au jour où l'homme et la femme (Adam et Ève) apparaissent dans le récit de la Genèse, soit le sixième en commençant à compter par le dimanche, le samedi, shabat, étant le septième jour, « chômé » par Dieu.
  • Le vendredi est le jour de la préparation du shabat pour les juifs.

Divers[modifier | modifier le code]

  • Certaines superstitions accordent aux vendredi treize des vertus de chance ou de malchance, peut-être parce que les apôtres et Jésus étaient treize le vendredi de la cène ou parce que Jésus fut crucifié le vendredi 13 nissan, veille du shabat, qui était aussi la Pâque. Aussi, les arrestations massives et inattendues des chevaliers de l'Ordre du Temple eurent lieu à l'aube du vendredi 13 octobre 1307[4].
  • Individuellement, le 13 et le vendredi sont vus comme néfastes, mais de manière moins importante. Le vendredi est considéré comme un jour néfaste par les marins.
  • La diffusion de longs métrages le vendredi soir est interdite sur les chaînes de télévision gratuites diffusées en France, tout comme le mercredi (jour de sortie des films) et le samedi, afin de privilégier la fréquentation des salles de cinéma[5].
  • Vendredi est également le nom d'un hebdomadaire paraissant le vendredi et répertoriant "chaque semaine, les meilleures infos du Net". Le premier numéro est paru le 17 octobre 2008.
  • Vendredi est le nom du compagnon de Robinson Crusoé dans le roman de Daniel Defoe.
  • Vendredi ou les Limbes du Pacifique est un roman de Michel Tournier inspiré de Robinson Crusoé. Il en a fait une version pour la jeunesse, Vendredi ou la vie sauvage.
  • « Le Vendredi c'est demi ! », célèbre citation de l'humoriste Pierre Desproges qui a inspiré la chanson Le Demi du vendredi des Wampas.
  • Dans la culture Internet, le vendredi est jour de relâche de la netiquette. Plus précisément, il est permis de troller ce jour-là, qui est renommé humoristiquement trolldi[6].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]