XXIe siècle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Millénaires :

IIe millénaireIIIe millénaireIVe millénaire


Siècles :
XXe siècleXXIe siècleXXIIe siècle


Décennies :

20002010202020302040
20502060207020802090


Années :

20012002200320042005
20062007200820092010

20112012201320142015
20162017201820192020

20212022202320242025
20262027202820292030

20312032203320342035
20362037203820392040

20412042204320442045
20462047204820492050

20512052205320542055
20562057205820592060

20612062206320642065
20662067206820692070

20712072207320742075
20762077207820792080

20812082208320842085
20862087208820892090

20912092209320942095
20962097209820992100

Le XXIe siècle (21e siècle) a commencé le 1er janvier 2001 et se finira le 31 décembre 2100.

→ Il s'étend entre les jours juliens 2 451 911 à 2 488 434 inclus.

Calendrier[modifier | modifier le code]

Tableau des types d'années[modifier | modifier le code]

Années de la période 2000-2099
exprimées en lettres dominicales
Décennies … 0 … 1 … 2 … 3 … 4 … 5 … 6 … 7 … 8 … 9
200 … BA G F E DC B A G FE D
201 … C B AG F E D CB A G F
202 … ED C B A GF E D C BA G
203 … F E DC B A G FE D C B
204 … AG F E D CB A G F ED C
205 … B A GF E D C BA G F E
206 … DC B A G FE D C B AG F
207 … E D CB A G F ED C B A
208 … GF E D C BA G F E DC B
209 … A G FE D C B AG F E D

Évènements[modifier | modifier le code]

Monde[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

  • 1er janvier 2002 : passage à l'euro fiduciaire pour 12 pays européens.
  • Été 2003 : la canicule européenne de 2003 est un événement climatique d'ampleur exceptionnelle survenu de juin à août 2003, marqué par de nombreux records de température au cours de la première quinzaine du mois d'août.
  • Le 17 février 2008, le parlement du Kosovo proclame unilatéralement l'indépendance du territoire.
  • Le 21 novembre 2013, l'Ukraine entre en crise politique.

Belgique[modifier | modifier le code]

  • Juin 2007 : élections législatives en Belgique.
    En l'absence d'une majorité absolue issue des élections, le pays reste plusieurs mois sans que les partis politiques arrivent à s'entendre sur la composition d'un gouvernement fédéral multi partis propre à obtenir la confiance du nouveau parlement issu des élections. Cela n'affecte pas sensiblement le fonctionnement de l'économie et de la vie sociale, les divers gouvernements régionaux et communautaires assumant leurs responsabilités, qui sont grandes, dans les domaines économique et culturel, tandis que l'ancien gouvernement fédéral, celui de la législature précédente, continue à siéger sous le régime des "affaires courantes" prévu par la constitution. Ce statut s'avère assez large pour permettre à ce gouvernement d'émettre les obligations d'un emprunt d'Etat qui se révèle être un des plus fructueux depuis la guerre, ce qui démontre la persistance de la confiance populaire envers les institutions nationales. Et cela malgré les assauts contre l'union du pays d'une opposition flamande sortie victorieuse des élections (mais en Flandre seulement et sans y avoir la majorité) et animée, dans le chef des plus extrémistes, par un programme autonomiste, voire séparatiste. Cependant, avec l'appui d'une majorité parlementaire, pourtant différente de celle du gouvernement fédéral, celui-ci soutient l'O.T.A.N. en envoyant une escadrille de chasseurs bombardiers f-16 opérer en Libye depuis la base belge de Grèce, et ce avec toute une logistique et un soutien maritime. Cette politique d'intervention militaire du gouvernement fédéral belge, ainsi que sa politique financière avec un des plus grands emprunts d'Etat d'après guerre, démontre que, en Belgique, la conception des "affaires courantes" n'est pas aussi restrictive que ce que l'on entend par là ailleurs dans le monde. En Belgique, les seules restrictions apportés par ce régime sont, premièrement, l'impossibilité de déposer un budget annuel, l'administration devant fonctionner par "douzièmes provisoires" accordés chaque mois par le parlement, deuxièmement le gel des nominations de magistrats, de hauts fonctionnaires et d'ambassadeurs, plus quelques restrictions dans le domaine de la politique internationale, lesquelles peuvent être levées par une simple majorité parlementaire, comme l'a montré l'intervention dans l'affaire libyenne. Et, d'autre part, la routine des arrêtés royaux et des visites officielles du roi des Belges à l'étranger continue avec son cortège de ministres, de parlementaires et de membres des milieux d'affaires pour la négociation d'accords divers, notamment économiques et culturels. Pourtant, la presse évoque régulièrement le séparatisme entre Flamands (néerlandophones) et Wallons (francophones), mais sans plan réaliste pour une nouvelle constitution susceptible de recevoir un accord majoritaire dans le monde politique et dans la population. Celle-ci reste calme malgré les tribulations du monde politique dont une partie, encore minoritaire, s'attache à vouloir attaquer l'unité nationale.

France[modifier | modifier le code]

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Personnalités significatives[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Inventions, découvertes, introductions, problèmes[modifier | modifier le code]

  • Accélération et confirmation du changement climatique de source anthropique.
  • Diffusion progressive dans le monde des principes du développement durable et de la responsabilité sociétale.
  • Développement d'Internet et de l'informatique grand public ; dans les pays développés, l'ordinateur devient un élément plus essentiel dans le foyer qu'une télévision.
  • Généralisation des téléphones portables.
  • Développement et miniaturisation d'appareils électroniques.
  • Développement de la théorie des réseaux complexes : des personnes ou des systèmes biologiques ne sont pas liés de façon aléatoire, mais présentent de très nombreuses propriétés communes (applications au commerce, à l'informatique, à la biologie et en particulier à l'Épidémiologie).
  • Premières greffes du visage.

Évènements astronomiques advenus ou prévus au XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Liste des longues éclipses solaires centrales[modifier | modifier le code]

Autres phénomènes[modifier | modifier le code]

  • Mercredi 7 mai 2003 : premier transit de Mercure du XXIe siècle.
  • Mardi 8 juin 2004 : premier transit de Vénus du XXIe siècle.
    Le précédent ayant eu lieu près de 122 ans auparavant, le 6 décembre 1882.
  • Mercredi 8 novembre 2006 : transit de Mercure (2e de ce siècle).
  • 2009 : triple conjonction Jupiter-Neptune.
  • 2010/2011 : triple conjonction Jupiter-Uranus.
  • Mercredi 6 juin 2012 : second (et dernier) transit de Vénus de ce siècle.
  • Lundi 9 mai 2016 : transit de Mercure (3e de ce siècle).
  • Lundi 11 novembre 2019 : transit de Mercure (4e de ce siècle).
  • 21 avril 2024 : prochain retour prévu de la comète de 12P/Pons-Brooks.
  • 2025/2026 : triple conjonction Saturne-Neptune.
  • Vendredi 13 avril 2029 : l'astéroïde (99942) Apophis (mieux connu initialement sous sa désignation provisoire de 2004 MN4) passera à ~30 000 km de la Terre.
  • Samedi 13 novembre 2032 : transit de Mercure (5e de ce siècle).
  • 2037/2038 : triple conjonction Jupiter-Uranus.
  • Lundi 7 novembre 2039 : Transit de Mercure (6e de ce siècle).
  • 2041/2042 : triple conjonction Mars-Uranus.
  • 1er octobre 2044 : occultation de Régulus par Vénus. La précédente avait eu lieu le 7 juillet 1959.
    Après 2044, la prochaine occultation de Régulus par Vénus aura lieu le 21 octobre 3187, quoique certaines sources indiquent le 6 octobre 2271.[réf. nécessaire]
  • 2047/2048 : triple conjonction Jupiter-Neptune.
  • Vendredi 7 mai 2049 : transit de Mercure (7e de ce siècle).
  • Samedi 9 novembre 2052 : transit de Mercure (8e de ce siècle).
  • Juillet 2061 : prochain passage de la Comète de Halley à son périhélie.
  • Mercredi 10 mai 2062 : transit de Mercure (9e de ce siècle).
  • 2063 : triple conjonction Mars-Uranus.
  • Mercredi 11 novembre 2065 : transit de Mercure (10e de ce siècle).
  • 22 novembre 2065 à 12:45 UTC : Vénus occultera Jupiter[13].
    Cette occultation sera la première occultation d'une planète par une autre (vue de la Terre) depuis le 3 janvier 1818, qui était aussi une occultation de Jupiter par Vénus.
    Elle sera très difficile à observer, à cause de l'élongation de seulement 8° des 2 planètes vis-à-vis du Soleil.
  • 2066 : triple conjonction Jupiter-Uranus.
  • 15 juillet 2067 à 11:56 UTC : Mercure occultera Neptune[13].
    Cet évènement rare sera très difficile à observer, d'une part de la faible élongation (solaire) de Mercure, et d'autre part de la magnitude de Neptune (magnitude ~9) qui est toujours supérieure (mais intensité lumineuse inférieure) à la limite de visibilité à l'œil nu (magnitude 6).
  • 2071/2072 : triple conjonction Mars-Neptune.
  • 14 novembre 2078 : transit de Mercure (11e de ce siècle).
  • 2079 : triple conjonction Saturne-Uranus.
  • 11 août 2079 à 01:30 UTC : Mercure occultera Mars[13].
  • Vendredi 10 novembre 2084 : transit de la Terre (et de la Lune) visible depuis Mars, le premier et le seul dans ce siècle.[réf. souhaitée]
  • 7 novembre 2085 : transit de Mercure (12e de ce siècle).
  • 2085/2086 : triple conjonction Jupiter-Neptune.
  • 27 octobre 2088 à 13:43 UTC : Mercure occultera Jupiter[13].
  • 2088/2089 : triple conjonction Mars-Neptune.
  • 2093 : triple conjonction Jupiter-Uranus.
  • 7 avril 2094 à 10:48 UTC : Mercure occultera Jupiter[13].
  • 8 mai 2095 : transit de Mercure (13e de ce siècle).
  • 10 novembre 2098 : transit de Mercure (14e, et dernier, de ce siècle).
  • 24 mars 2100 : l'étoile Polaris arrivera à sa plus grande proximité avec le pôle nord céleste de la Terre[14].


Sport[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques


Coupe du monde de football


Coupe du monde de rugby à XV

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :