Mar del Plata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mar del Plata
Administration
Pays Drapeau de l’Argentine Argentine
Province Drapeau de la Province de Buenos Aires Buenos Aires
Maire Gustavo Arnaldo Pulti
Code postal B7600
Indicatif téléphonique 223
Démographie
Gentilé Marplatense
Population 625 605 hab. (2009)
Densité 7 871 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 00′ S 57° 33′ O / -38, -57.5538° 00′ Sud 57° 33′ Ouest / -38, -57.55  
Altitude 38 m
Superficie 7 948 ha = 79,48 km2
Divers
Fondation 10 février 1874
Fondateur Patricio Peralta Ramos
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Argentine

Voir la carte administrative d'Argentine
City locator 14.svg
Mar del Plata

Géolocalisation sur la carte : Argentine

Voir la carte topographique d'Argentine
City locator 14.svg
Mar del Plata
Liens
Site web http://www.mardelplata.gov.ar

Mar del Plata est une ville de la province de Buenos Aires, en Argentine. Elle est située sur la côte Atlantique, à 404 km au sud-est de la ville de Buenos Aires, la capitale fédérale. La ville est le chef-lieu du partido General Pueyrredón. Sa population était estimée à 625 605 habitants en 2009 [1], ce qui en fait la quatrième ville d'Argentine, derrière Buenos Aires, Córdoba et Rosario.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région fut habitée avant l'arrivée des Espagnols par les Indiens Pampas. Ce ne fut qu'en 1581 que la côte fut explorée pour la première fois par les Espagnols, un an après la fondation de Santa María del Buen Ayre (Buenos Aires).

En 1746, sur ordre du roi d'Espagne fut établi un centre de vie communautaire indien (reducción) tenu par les jésuites, près de la Laguna las Cabrillas (appelée de nos jours Laguna de los Padres, Lagune des Pères). Plus tard, il fut abandonné devant l'hostilité indienne, et il n'y eut plus de peuplement européen dans la région jusqu'en 1856. À cette date, Don José Coelho de Meyrelles ouvrit un établissement de salaison afin de profiter de l'augmentation des relations commerciales avec le Brésil et de nouveaux colons s'installèrent.

Ce nouvel établissement entraîna l'apparition d'une population stable. L'endroit commença à être nommé Puerto de la Laguna de los Padres (Port de la Lagune des Pères). Don Patricio Peralta Ramos acheta le territoire à Coelho de Meyrelles en 1860 et travailla activement au développement de la région. Treize années plus tard, une église chrétienne fut construite : la Capilla Santa Cecilia (Chapelle Sainte-Cécile), dont le nom vient de l'épouse de Peralta Ramos, Doña Cecilia Robles. En 1873, la première administration, précédent l'administration provinciale fut mise en place, ce qui était équivalent à reconnaître la population de Puerto de la Laguna de los Padres. Peu après, le 10 février 1874, la localité fut officiellement reconnue par un décret qui attribua à la ville le nom de Pueblo Balcarce, différent de celui choisi par son fondateur. Certaines confusions et rivalités avec un village voisin portant le même nom, couplées à un désintérêt des sphères gouvernementales jusque dans les années 1960, firent que la ville ne prit son nom actuel de Mar del Plata qu'en 1961.

La version la plus communément acceptée quant aux origines de son nom disent qu'en de répétées occasions, Doña Cecilia et son époux regardait la mer de nuit. En raison de la couleur que la réflexion de la lumière de la lune produisait sur la surface de la mer, elle s'exclamait :« Regarde Patricio, quelle belle mer d'argent, quelle merveilleuse mer d'argent ».

Les 4 et 5 novembre 2005, la ville accueillit le 4e sommet des Amériques.

Industrie[modifier | modifier le code]

Mar del Plata est un important port de pêche (conserveries, poissons congelés et filets). Il y a également des usines textiles (fabrication de pull-overs et de blousons) et agroalimentaires.

Aux environs de Mar del Plata, se trouvent des carrières desquelles sont extraites des pierres utilisées pour la construction. On trouve aussi des exploitations agricoles et d'élevage.

Climat[modifier | modifier le code]

Climograma de Mar del Plata.

Le climat de Mar del Plata est tempéré océanique, avec des précipitations abondantes tout au long de l'année et des températures plus fraîches. La météo, Cfb "selon la classification de Köppen, il est semblable au centre-sud du Chili, ou en Europe de l'Ouest, constituant une exception à climat mondial car ces caractéristiques sont données dans les façades ouest continents. La variation annuelle de la température n'est pas élevée, les étés sont doux avec des températures moyennes inférieures à 22 ° C et des hivers froids avec une température moyenne de 6/7 ° C[2],[3]. L'humidité relative moyenne annuelle est de 80%.

Un paysage peu fréquent, neige a playa «Varese», Cabo Corrientes, 10 juillet 2004.
«Playa Grande», 1er août 1991.

Malgré son image plus connue et véhiculée de station balnéaire, le touriste typique recherche plutôt à prendre congé de la chaleur extrême de leur lieu d'origine (en particulier dans la zone métropolitaine), pour une température plus modérée. Il est à noter que la vitesse moyenne du vent en été est de 18,1 km/h. C’est entre pour cette raison que Mar del Plata ne peut compétitionner avec d’autres régions où le climat est tropical ou subtropicales, et les courants océaniques sont plus chaudes (Brésil ou dans les Caraïbes). En effet, l'été est court et froid plusieurs fois (maximum 14 ° C) a été présent dans le mois de décembre. Sans oublier parfois quelques matins froids (6 ° C) en janvier, théoriquement le mois avec la température la plus élevée de l'année. Les jours dépassant les 30 ° C dépassent rarement le nombre de dix ou douze par saison. Le maximum historique absolu est de 41 ° C, qui a eu lieu en janvier 1957[3].

Fortes chutes de neige ne sont pas régulières dans la région et sont donnés tous les deux ans. Sont particulièrement rappeler celles qui ont eu lieu en 1975 et 1991. Cet événement Météo se répète tous les 15 ans. L'accumulation de la neige à l’automne et est légèrement plus fréquente dans la Sierra de los Padres et la zone côtière du sud, où les gelées sont aussi plus fréquentes. Le phénomène s'est remarquablement produit cinq fois dans ces lieux au cours des années 1990., 1991, 1994, 1995, 1997 et 1999. Le 10 juillet 2004 et le 15 juillet 2010, il y avait des chutes de neige de plus grande ampleur, mais pas comme celles de 1991[4],[5],[6],[7]. Le 3 juillet 2011, une tempête de neige a duré une quinzaine de minutes, à environ 23h00, dans toute la ville et les régions avoisinantes. Cet évènement s’est reproduit dans la nuit du 22 août 2013 et tôt le matin du 23 août 2013

Plus commun en automne et en hiver sont les soi-disant «sudestadas», provoquées par la rotation des vents froids de l'ouest qui transportent l'air humide dans l'océan Atlantique, provoquant de fortes pluies et la houle. Dans ces cas, la température est maintenue au-dessus de 0 ° C, en raison de conditions d'inversion thermique produite par le passage de la masse d'air à travers la mer[8],[9].

Tableau météorologique de Mar del Plata
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) 15 14,7 12,7 9,4 4 1 3 1 3 6,7 10,5 12,8
Température moyenne (°C) 20,9 20,4 18,1 14,7 11 7,3 5,7 7,9 10,5 13,3 16,2 18,6
Température maximale moyenne (°C) 26,8 26,3 24,1 20,7 16,8 13,3 12,9 14,3 16 19 22,2 24,3
Précipitations (mm) 110,6 67,6 98,9 76,2 80 40,9 55,8 54,8 54,3 90,2 81,7 110
Nombre de jours avec précipitations 9 7 9 10 9 8 9 8 7 10 9 10
Source : Servicio Meteorologico Nacional[10]


Tourisme[modifier | modifier le code]

Vue de la plage Bristol et la Rambla de Mar del Plata.

Mar del Plata est située sur la côte touristique, à côté d’autres centres balnéaires. On peut citer du nord au sud, San Clemente del Tuyú, Las Toninas, Santa Teresita, Mar del Tuyú, Costa del Este, Aguas Verdes, La Lucila del Mar, San Bernardo, Mar de Ajó, Pinamar, Ostende, Cariló, Valeria del Mar, Villa Gesell, Mar Chiquita, Mar del Plata, Miramar, Quequén et Necochea Necochea[11].

La ville est un des principaux centres touristiques d'Argentine et accueille durant la période estivale entre deux et trois millions de visiteurs, multipliant jusqu'à deux fois sa population résidante. La ville dispose d'une infrastructure touristique très développée.

Pour recevoir ces visiteurs, la ville comptait fin 2008 pas moins de 56 771 logements hôteliers de différents niveaux de confort. De plus, quelque 1 590 établissements gastronomiques étaient recensés dans la cité[12],[13].

La ville est souvent appelée la Perle de l'Atlantique (Perla del Atlántico) et la Biarritz argentine (en raison de sa similitude avec la ville française). En dehors de l'activité estivale, la ville est également visitée le reste de l'année : tourisme sportif, écologique, d'aventures, pêche et évènements culturels sont quelques-unes des alternatives que la ville offre à ses visiteurs en plus d'un important patrimoine historique et naturel. A 20 kilomètres de la ville, on peut également voir la Sierra y Laguna de los Padres (Sierra et Lagune des Pères).


Foires[modifier | modifier le code]

Mar del Plata a des foires et des marchés situés dans différentes parties de la ville. Peut-être le plus populaire pour sa situation géographique privilégiée est le «Diagonal de los Artesanos» sur Diagonal Pueyrredón, en plein cœur de la ville, un demi-pâté de maisons de Teatro Colón et de la Cathédrale.

Le traditionnel marché aux puces et salon des antiquaires (Mercado de Pulgas y Feria de Antigüedades) est situé à la Plaza Rocha sur la rue XX Septembre et Av. Luro; là où a aussi lieu la «Feria Verde Agroecológica» organisée par l'Institut national de technologie agricole, l'Université nationale de Mar del Plata et le ministère du développement de la nation.

Vue de los links del Mar del Plata golf Club.

Deux des plus célèbres marchés de la ville sont stratégiquement situés sur la côte dans la région de Varèse, Paseo Galindez, et un autre sur la Rambla Casino; à la fois avec les mêmes caractéristiques de l'exposition et la vente d'artisanat de toutes sortes. Dans le centre-ville, sur la Plaza San Martín, à chaque année durant les vacances d'hiver se déroule la Feria de las Colectividades où différents aliments sont vendus et des spectacles sont réalisés sur le pays qui organise la fête cette année. Sur Parque Camet a lieu la Feria Artesanal de los Mayores (foire artisanal des aînés) dont les produits sont exposés et vendus dans un boîtier typique du siècle, construit en bois[14].

Plages[modifier | modifier le code]

Plages de La Perla (Punta Iglesias). À cet endroit est mort Alfonsina Storni.
Atardecer, vue de la ville depuis la plage.

Les plages actuellement les plus en appel par les touristes sont principalement situées au sud de la ville et au centre-ville. Ceci est très lié aux moyens de transport utilisés par les touristes et du fait qu’elles sont à proximité de la plupart des hôtels et autres hébergements[15].

Les derniers rapports de « Ente Municipal de Turismo del Partido de General Pueyrredón » montrent que la plupart des touristes proviennent de l’intérieur du pays, avec une distribution, pour la saison 2006-2007; 34,3% de la capitale fédérale; 25,5% du Gran Buenos Aires et 16,2% du reste de la province de Buenos Aires, celles-ci étant la plupart du temps la ville de La Plata. Autres caractéristiques principales des touristes de Mar del Plata, étant donné que c'est une ville qui reçoit surtout des groupes familiaux et ,dans une moins grande mesure, des groupes d'amis; de niveaux socio-économiques plus élevés, de sorte que la plupart du temps ils utilisent des voitures privées comme moyen de transport[16].

Sécurité à la plage[modifier | modifier le code]

La municipalité a mis en place un service de sécurité pour les plages, composé d'environ 550 maîtres-nageurs. Ces professionnels de Sauvetage Aquatique opèrent par secteurs, chaque secteur ayant leurs chefs respectifs et leurs gardiens de plage. À chaque saison, les sauveteurs de Mar del Plata sauvent plusieurs milliers de baigneurs. Le 4 Février de chaque année, les sauveteurs soulignent ce qu'ils appellent, Día del Guardavidas, au Partido de General Pueyrredon, en mémoire de la mort tragique du sauveteur Guillermo Volpe durant un sauvetage dans la baie de Playa Grande. Chaque année, on commémore avec la traditionnelle compétition en eau libre « Copa Guillermo Volpe ».

Ces travailleurs de plus en plus professionnalisés, sont représenté par le Sindicato de Guardavidas y Afines de Mar del Plata depuis 1961, premier syndicat de l’Argentine pour ce type de métier. Il fut nommé tout d’abord Sindicato de Bañeros. C’est encore aujourd’hui un syndicat au niveau municipal en termes de représentation.

Le syndicat qui regroupe les maîtres-nageurs au niveau national est le Sindicato Único de Guardavidas y Afines de la República Argentina (S.U.G.A.R.A.).

Lieux d’intérêt[modifier | modifier le code]

Hotel Provincial y Casino Central[modifier | modifier le code]

C'est un des symboles principaux de la ville. Sa construction fut décidée en 1937, au sein de ce qui devint le Rambla Casino. Il fut construit entre 1938 et 1940 sur l'initiative du gouvernement provincial de Manuel Fresco, admirateur d'Hitler et Mussolini. Dessiné par l'architecte Alejandro Bustillo, il s'inspire des demeures rurales françaises du XVIIe siècle siècle. C'est un des plus grands casinos du monde. Il accueille également le théâtre-auditorium, dans lequel de nombreux évènements ont lieu, parmi lesquels la remise des prix Estrella de Mar, dédiés au théâtre.

Plaza del Milenio[modifier | modifier le code]

La «Plaza del Milenio - Fuente de Aguas Danzantes», situé en face du Casino sur le Boulevard Marítimo, a été construit dans le but principal de fournir à la ville une vue complète du Casino y Hotel Provincial. La construction de cette plaza a pris plus longtemps parce que cet espace avait été réservé pour le «manzana 115», qui devait être démoli pour la construction de celui-ci. Au centre de la place est une grande source de 40 mètres de diamètre avec des eaux dansante programmées six chansons accompagnent musicien et compositeur argentin Litto Vitale, qui ont été composées spécialement pour ce spectacle permanent. Les noms de ces chansons et la composition sont étroitement liés à la ville forte: «Fuente al mar, Mar tranquilo, Mar picado, Movimiento, Mar abierto y Mar en Tres».

Vue panoramique de la plage «Bristol».

Dans le Plaza se trouvaient 15 palmiers historiques donnés par les résidents de la ville, dont le plus ancien date de 1895, ayant initialement appartenu à la famille «Rodrigué», provenant du même jardin où l’on retrouvesept autres palmiers. D’autres palmiers de la même espèce sont à l'Hôtel Playa Chica, le camping municipal du arroyo Lobería, et sur la rue Gaboto, planté en 1935 par M. Alfredo Diminutto[17].

Cathédrale[modifier | modifier le code]

La «Catedral de los Santos Pedro y Cecilia», déclaré patrimoine national fut ouvert le 12 février 1905 (109 années). Auparavant, dans le but de construire un temple, la première pierre fut posée en janvier 1893. L’œuvre a été réalisé par l'ingénieur Pedro Benoit, qui garda un un style particulièrement néogothique. La première messe a eu lieu en 1897.

Les vitraux de la cathédrale sont tous de la France et donnés par des familles de Mar del Plata. Le lustre central provient de l'Hôtel Bristol de la ville. Le sol en mosaïque anglaise et le toit est fait de tuiles vernissées de couleurs différentes, toutes provenant d’Europe. L’orgue est italien et a été construit la même année que la fondation de la cathédrale, avec trois claviers manuels et un total de 36 registres et 2500 tuyaux.

Sur l'autel principal se retrouvent comme reliques, un morceau de la Croix du Christ, les restes de saints martyrs et les restes de Mgr Enrique Rau, premier évêque de Mar del Plata.

Sur la droite, à l'intérieur du temple, est une réplique de «La Piedad».

Le carillon est composé de cinq cloches de bronze construites en France, identifiés par le nom de ceux qui en ont généreusement fait don : Clara, Agnes, Ercilia, Ernestina et Josefina. C’est la troisième plus grande cathédrale dans la province de Buenos Aires après la Cathédrale de La Plata et la basilique de Luján[18],[19].

Les lions de mer et el Torreón[modifier | modifier le code]

Le monument au lion de mer est situé à la Rambla. Ces deux sculptures sont des symboles de la ville, une œuvre du sculpteur José Fioravanti[20].

El Monumento al Lobo marino, unas de las esculturas símbolos de la ciudad.

Torreón del Monje : Inaugurée en 1904, la Tour du Moine est un des points de passage obligés de la côte, située près du ravin de Punta Piedras, au Paseo Galindez. Elle fut déclar´patrimoine historique national et le panorama est très apprécié des touristes.

Torreón del Monje.
Monument a Alfonsina Storni au bord de la plage La Perla à Mar del Plata.

Banquina de Pescadores[modifier | modifier le code]

Située dans le port, ce patrimoine historique national abrite des douzaines de bateaux de pêcheurs aux couleurs chatoyantes. Ces petites barques partent pêcher très tôt le matin et ne reviennent qu'à la tombée de la nuit. Le soir, il y a beaucoup de poissons et il est possible d'en acheter directement auprès des pêcheurs[21].

Parque Camet[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un grand parc de la ville, boisé, avec des poêles, des jeux, location de chevaux et randonnés, entre autres. Il est situé au nord de la ville, dispose d'un parc de 140 hectares avec des arbres d'eucalyptus et un lac où le ruisseau "La Tapera" se jette. Bien qu’étant une zone de loisirs, il est toutefois interdit de se baigner.

Il y a des terrains pour différents sports[22].

Barrio Los Troncos[modifier | modifier le code]

Le Barrio Los Troncos est un quartier résidentiel, dont le nom date de 1938, quand un riche salteño construit un chalet en rondins de quebracho et Lapacho. Par après, plusieurs autres bâtiments furent érigés avec des caractéristiques similaires. 95[23].

Monument Alfonsina Storni[modifier | modifier le code]

Il est proche de l'endroit où l'écrivain Alfonsina Storni se suicida en plongeant dans la mer le 25 octobre 1938. Il s’agit d’un simple monument commémoratif du sculpteur Luis Perlotti (1942). Faisant face à la mer, la sculpture est accompagnée par des versets du poème «La douleur», écrit par l'artiste en 1925. Une réplique de l'œuvre est dans le «Panthéon des artistes, dans le cimetière de Chacarita de la ville de Buenos Aires[24].

Mar del Plata Aquarium[modifier | modifier le code]

Mar del Plata Aquarium est un aquarium marin situé sur le quartier Punta Mogotes. Après "Mundo Marino", c’est le plus grand parc marin en Argentine, ce qui en fait l'une des destinations de loisirs de la ville la plus connue.

Faro Punta Mogotes[modifier | modifier le code]

Le "Faro Punta Mogotes" a été construit en 1890 sur une colline de 26 mètres, et le phare atteint 35 mètres de hauteur. Il a une forme conique et un escalier de 154 marches. Sa lanterne atteint plus de 50 km, et est l'un des points de référence maritime les plus anciens de cette côte de l'Atlantique. De jour, un bateau peut le voir à une distance de 35 km[25].

Usina 9 de Julio[modifier | modifier le code]

Le "Usina 9 de Julio» a été construit en 1950 par l'ingénieur José Zanier dans la zone portuaire. Cette centrale a été un pionnier du genre et comprend dans sa conception un oléoduc interconnecté avec l’usine YPF et des tunnels souterrains reliés à la mer pour le refroidissement de l'eau. Même aujourd'hui, elle continue d’alimenter la ville balnéaire et est reconnue comme étant un parfait exemple d’esprit entrepreneur et visionnaire.

Avenida de los Tilos[modifier | modifier le code]

La « Avenida de los Tilos » : la Diagonal Pueyrredón est une courte promenade du centre-ville partant de la Place San Martín, séparée par deux grands lits dans lequel sont plantés des tilleuls. Dans les années soixante-dix, elle a inspiré la chanson « Avenida de los tilos », chantée par Luciana sur un poème du poète Maria Wernicke. La chanson est devenue la plus vendue dans le pays et est considéré par certains critiques comme l'une des plus belles de l'histoire de la musique pop Argentine

Casa del Puente (ex Casa del Arroyo).

Teatro Colón y Club Español[modifier | modifier le code]

Le Teatro Colón y Club Español était anciennement détenue par la Sociedad Española de Socorros Mutuos et actuellement par le Club Español, le Teatro Colón ville de Mar del Plata a été construit par Martin Marco, comme le projet de l'architecte Ángel Pascual en 1924. Au début a été construit pour fournir à la ville un plus grand théâtre que ceux existants. Actuellement, la salle est administrée par la municipalité de General Pueyrredón. Il a été déclaré site du patrimoine par le conseil d'administration de General Pueyrredón[26].

Reserva natural Puerto Mar del Plata[modifier | modifier le code]

Réserve Naturelle Puerto Mar del Plata est une zone humide située entre une zone industrielle, le port, une zone résidentielle et le Complejo Balneario de Punta Mogotes. Agit comme espace tampon et de la modération de toutes les activités résidentielles, touristiques industriels dans ce secteur. Y vivent plus d'une centaine d'espèces d'oiseaux (certains migrateurs), différentes espèces de petits mammifères, reptiles, amphibiens et poissons. Elle dispose également d'une variété de la flore indigène et exotique[27].

Torre Tanque[modifier | modifier le code]

La torre Tanque, appartenant à Obras Sanitarias Sociedad de Estado, a été construite en 1943 par l'architecte Cornelius Lange (employé de OSN, dont le design a été choisi par appel d'offres public en 1939) dans le style Tudor. Le bâtiment a une hauteur de 88,387 mètres. À l’intérieur se trouve un réservoir de 500m ³, un logement et un belvédère. Il dispose d'un escalier de 194 marches et un ascenseur, en arrivant au belvédère, situé dans le haut, traverse la partie centrale d'un réservoir en forme d'anneau. Les trois volumes principaux sont complétés par une forme de tours plus petite (avec des réservoirs auxiliaires), des lucarnes et des pignons. La tour est située sur la plus haute colline de la ville (Stella Maris). Toutes les machines de la tour sont en opération depuis 1943[28],[29].

Casa del Puente[modifier | modifier le code]

Initialement appelée « Casa del Arroyo » est entre les rues Matheu, Quintana, Funes et Guido. Elle a été construite pour son père, le musicien Alberto Williams, en 1943 par l'architecte Amancio Williams, avec la collaboration de l'ingénieur Carlos Teglia, s'inspirant des fourmilières pour la fabriquer. En outre, l'environnement choisi par l'architecte est entièrement naturel et est divisé par un ruisseau[30].

Teatro Colón.

Pour la construction, aucun plâtrage ni peinture, ni quoi que ce soit qui put masquer la qualité de l’ouvrage n’a été utilisé, et sa construction a été entravée par une pénurie de matériaux en raison de la Seconde Guerre mondiale. De plus, il faut dire que le destinataire, Alberto Williams, n'a jamais occupé la maison, qui abritait une station de radio commerciale pour de nombreuses années. La Casa del Puente a été déclarée d'intérêt patrimonial par le Conseil Exécutif de General Pueyrredón[31].

Vida nocturna[modifier | modifier le code]

La ville de Mar del Plata a une grande variété de clubs situés principalement par région:

  • Playa Grande: Boulevard Maritime et englobe plusieurs blocs de rues et Irigoyen Alem. Cette zone est connue pour son abondance de bars, pubs, restos, discothèques et restaurants.
  • Avenida Constitución: sont les grands clubs de la ville.
  • Centre: la ville possède de nombreux bars, pubs et concerts bars dans le centre de la ville, sur la côte et autour.


Art et Culture[modifier | modifier le code]

Mar del Plata est une des villes argentines possédant le plus grand nombre de bâtiments culturels. On peut notamment citer le Musée d’Art Juan Carlos Castagnino (Museo de Arte Juan Carlos Catagnino), la Casa Bruzzone, les Archives et le Musée municipal d'Histoire Roberto T. Barili (el Archivo y Museo Histórico Municipal Roberto T.Barili), le Musée de l’Homme du Port Cleto Ciocchini (Museo del Hombre del Puerto Cleto Ciocchini) et le Musée de la Mer (Museo del Mar), où est exposée une collection de 32 000 coquillages provenant du monde entier (c’est une des plus grandes collections privées du monde). La ville dispose également d'un grand nombre de salles de cinéma (elle organise le Festival international du film de Mar del Plata) et d'une large gamme de spectacles théâtraux, notamment en été.

Festivaux[modifier | modifier le code]

Vue de Mary Pickford au Festival Internacional de Cine de Mar del Plata de 1954
Les auteurs Jon Lee Anderson et Josefina Licitra au Festival Azabache de Literatura 2012.
Reina y Princesa del Mar 2011.
  • La Fiesta Nacional del Mar: prenant place annuellement, on élie la Reine Nationale de la Mer et ses princesses, et donne l’ouverture à la saison estivale.
  • Fiesta Nacional de los Pescadores: annuel, vous pouvez déguster des plats typiques de poissons et de fruits de mer, faites par les pêcheurs de la ville.
  • Fiesta Nacional Semana Fallera Marplatense: prend place au mois de mars de chaque année et se termine à la combustion de la falla construite à la coutume de Valence [32]
  • Festival Internacional de Cine de Mar del Plata est un festival international du film de prestige qui a lieu chaque année dans la ville de Mar del Plata (Argentine). Le festival de Mar del Plata est une catégorie de gagnant "A" reconnue par la Fédération internationale des producteurs de films (FIAPF), ainsi que des festivals comme Cannes, Berlin, Venise et San Sebastian parmi tant d'autres (voir le lien à la FIAPF pour la liste complète) [33]
  • Festival Internacional de Cine Independiente (MARFICI) est le festival d’origine privéele plus important du pays et un des principaux de l’Amérique latine[34].
  • Entrega de Premios Estrella de Mar, dédiée à récompenser les meilleurs spectacles de la ville à chaque saison estivale.
  • Mar del Plata Moda Show consiste en un défilé de mode des designers bien connus et des marques de vêtements locaux.
  • Festival Nacional de Percusión: organisé par le musicien Sergio Mileo dans la ville de Mar del Plata, a été déclaré intérêt touristique et culturel provincial.
  • Festival Gastronómico de Mar del Plata, qui s'est tenue à la Plaza del Agua dans la ville. Organisé par la Asociación Empresaria Hotelera Gastronómica de Mar del Plata y Zona de Influencia, parrainé par la Federación Empresaria Hotelera Gastronómica de la República Argentina, le Festival est déclaré d'intérêt touristique par la Ente Municipal de Turismo de Mar del Plata (EMTUR), le ministère du Tourisme et des Sports du gouvernement de la province de Buenos Aires et le ministère du Tourisme de la Nation.
  • Festival Tango Fusión: Astor Piazzolla a créé en 2005 dans le cadre du Sommet des Amériques du Secrétariat général de la Culture Pueyrredón afin de diffuser et d'encourager la création d'œuvres d'artistes qui ont à son musicien répertoire de Mar del Plata.
  • Caravana de la Primavera a occupé le poste à partir de 1961 le dimanche précédant le 21 Septembre, mais fut l'objet de modifications en fonction de la météo. La caravane massive et historique est organisé par le Centre de la Jeunesse Catholique petit monde de l'opéra Don Orione.
  • Feria del Libro de Mar del Plata, Puerto de Lectura»: organisé depuis 2005 par la municipalité de General Pueyrredón, à travers le Ministère de la Culture, l'Université nationale de Mar del Plata, le Instituto Movilizador de Fondos Cooperativos y la Cámara de Libreros del Sureste de la Provincia de Buenos Aires; dans le but de diffuser la culture et l'accès à la lecture, et le développement des industries locales et promouvoir les auteurs locaux. Dans le cadre du Festival offre aussi «Prix Municipal de littérature" Osvaldo Soriano.
  • Feria de las Colectividades: invite les associations et centres appartenant à différentes communautés résidant dans la ville. Chaque collectivité nous invite à connaître leur culture, l'histoire et les aliments traditionnels, en plus de fournir des spectacles de danse, de la musique, des documentaires et conférences débats instructifs.
  • Expo La Boda: expolaboda est une exposition axé sur la fourniture d'informations pour la réalisation d'événements sociaux et d'affaires, au cours de laquelle les grandes parades sont organisées.
  • Trimarchi DG: réunion internationale de la conception graphique. Est effectuée chaque année en octobre.
  • SAC MdP: Semaine d'Art Contemporain de Mar del Plata, 7 jours d'art contemporain dans la ville.
  • Festival de Jazz en Abril: ayant d'excellents musiciens de partout dans le monde, et en 2009, a complété sa vingt et unième édition.
  • Festival Azabache de Literatura Policial y Negra il est le plus grand festival de ce genre en Amérique latine. Il a commencé en 2011 et sa deuxième édition en 2012 a attiré plus de 15.000 personnes, en plus de la participation des auteurs tels que Jon Lee Anderson, Bernard Minier, Andreu Martín, Carlos Salem, Josefina Licitra, Juan Sasturain, Gustavo Nielsen, Leonardo Oyola, Claudia Piñeiro, Jorge Fernández Díaz, Federico Andahazi, Vicente Battista, Guillermo Orsi, etc.

Musées[modifier | modifier le code]

  • Museo Histórico Municipal Don Roberto T. Barili

Situé sur la rue Lamadrid 3870; a comme expositions permanentes: Mar del Plata et son évolution urbaine et sociale 1856/1950; Del Arcón a Villa Mitre; Art et Industrie de la Préhistoire; Exposition de matériel bibliographique; El Rincón de Alfonsina. Ce musée est constitué de contributions de la ville proprement dite pour les familles qui cherchent à protéger l'identité locale. Il a également des activités éducatives, telles que des visites guidées, des activités culturelles, des expositions photographiques, des conférences, des cours et des conférences.

Museo Histórico Municipal Don Roberto Barili.

Les archives de ce musée présentent des documents de l'époque de la fondation de la ville jusqu'à aujourd'hui. La collection de documents comprend les parties suivantes: Municipalité de General Pueyrredón (contient les enregistrements de 1880 à nos jours). Magistrates Court (composé de documents à partir de 1884 en avant. Fonds Département judiciaire Mar del Plata (devant les tribunaux civils et commerciaux de 1955 à 1991). Fraudes (1955-1980). Compétence jeunesse (1955-1970 ) Travail Compétence (1950-1955) Département de l'enseignement général Pueyrredón partie (rapports statistiques 1910-1930) Collection - ... Archive privée Felix Ayesa[35].

La bibliothèque possède environ 2000 œuvres sur l’architecture, l'histoire, la culture, les biographies, le tourisme, les statistiques, la géographie, l'éducation, les sport de la ville; ainsi que la recherche de l'Université nationale de Mar del Plata. La cartothèque dispose de 80 documents spéciaux: plans urbains et suburbains depuis 1874, mosaiques, des cartes nautiques et topographiques des différents ranchs. LA photothèque possède 3300 plaques de verre, 10 000 photos sur du papier photo, 12.000 négatifs flexibles et 1700 diapositives stéréoscopiques.

La maison où se trouve le musée a été donné en 1979 par María Delfina Astengo Moores (nièce de la famille Mitre) à la Municipalité de General Pueyrredón. Ce musée est logé ici depuis le 10 février 1981. Initialement cette propriété avait une superficie de trois blocs. Le bâtiment date de 1930 et l'architecte qui en était responsable était Haitze Guillermo Fernández. Déclaré site du patrimoine par le Conseil législatif de General Pueyrredón.

Villa Victoria.
Museo del Mar.
  • Centro Cultural Victoria Ocampo, Villa Victoria

Situé en face de la rue Matheu 1851 et installé dans l'ancienne maison de la poète Victoria Ocampo, fut construite pour Francisca Ocampo de Ocampo. Une fois hérité par Victoria Ocampo cette maison d'été fut transformée en un lieu de portes ouvertes pour les auteurs nationaux et étrangers.

Tant Villa Victoria que Villa Ocampo, à San Isidro, a été donnés de son vivantà l'UNESCO par le propriétaire. Cette organisation décida de vendre la maison à Mar del Plata afin d'être en mesure de couvrir les coûts du logement à Buenos Aires, c'est alors que la municipalité de General Pueyrredón acheta cette maison en vente aux enchères et installa le Centre culturel Victoria Ocampo. La propriété a été déclarée d'intérêt patrimonial par le Conseil législatif de General Pueyrredón[36].

  • Museo del Mar

Le «Museo del Mar» est situé au 1114, avenue Colón. Ce musée est un hommage à Benjamin Sisterna, collecteur d’escargots qui consacra les 40 dernières années de sa vie à cette activité dans la ville de Mar del Plata.

Le musée a ouvert le 22 septembre 2000, possédant une collection de 30.000 escargots. Initialement, le musée vient de l'idée de fournir un ouvrage consacré à l'avancement des connaissances de l'océan, ce qui permet l'équipement nécessaire pour les gens de tous âges.

Actuellement, le musée n'est pas seulement destiné à la présentation des escargots de mer, mais peut aussi y être trouvés des aquariums de tailles différentes, une salle d'expositions d'art contemporain, une salle de conférence et un auditorium multi-usages, une bibliothèque spécialisée, la Sea Shop Aurantium avec de l'artisanat marins du monde entier, et un café thématique, Gloria Maris, dont le nom correspond au nom scientifique de l'une des parties préférées du musée par son fondateur.

Le rez-de-chaussée du musée est destiné à donner des conférences aux visiteurs où ils reçoivent une introduction et une explication de tout ce qu'ils vont voir et ce que représente le Musée de la Mer.

Museo Municipal de Arte Juan Carlos Castagnino (Villa Ortiz Basualdo).

L’Auditorium Benjamin Sisterna est utilisé pour les activités en cours organisées par le musée ou d'autres organisations connexes, où des conférences, des activités théâtrales, divertissement, musique, projections de films, etc sont fournis. À cet étage se trouve aussi le café Gloria Maris qui a la particularité d'être entouré par des aquariums d'eau salée accompagnés par des vitrines d’escargots de partout dans le monde. Le musée organise des expositions d'artistes locaux et régionaux grâce à la diffusion de leur travail réside dans le même musée. En plus de compter les expositions d'escargots déjà décrites et une bibliothèque spécialisée.

Le Nivel de Las Rocasest défini sous la forme d'une grotte immergée dans l'eau, contient un étang avec des organismes marins. Au Nivel El Cielo est un point de vue interne par lequel vous pouvez voir tous les étages du musée; et à l'extérieur, à l'étage supérieur, se trouve la vue du phare à partir de laquelle vous pourrez profiter d'une vue panoramique de la ville[37]. Le musée maritime a fermé ses portes le lundi 24 septembre 2012, après 12 ans d'efforts continus pour fournir à la communauté un lieu de diffuser la science marine et la nature en général, et le soutien financier de la famille fondatrice du Musée[38].

  • Museo de Arte contemporáneo

Plus de 7 millions de pieds carrés dédiés à l'art contemporain. MAR - Museo de Arte Contemporáneo de Mar del Plata est l'une des œuvres les plus importantes du patrimoine culturel qui a été construit en Argentine. Pour la première fois un organisme d'État a ouvert plus de 7000 mètres carrés dédiés à l'art contemporain, musée planifié et conçu comme tel dès le début. Insolvable et construite en seulement 3 ans. Situé à quelques mètres de Parque Luro, au bord de la mer, ce nouveau bâtiment du musée est le plus moderne du pays. Un magnifique bâtiment de 7000 m2 sur une propriété de 2 hectares qui a été menée à partir d'un concours national d’avant-projets. Ce musée accueillera des expositions temporaires d'artistes nationaux et internationaux de différentes disciplines et mettra l'accent sur son action éducative et de formation, en partenariat avec d'autres institutions.

  • Museo Municipal de Arte Juan Carlos Castagnino

Le "Musée Municipal d'Art Juan Carlos Castagnino est situé au sur 1189 Avenue Colón. La Residencia Ortiz Basualdo est déclarée sites du patrimoine de General Pueyrredón.

Le musée est situé dans la Villa Ortiz Basualdo, les mêmes mises en chantier travaillent ici depuis le 9 juillet 1980. Avant cela, le musée a servait au Edificio del Correo Central sur son septième étage entre 1963-1977 sous le nom de Museo de Bellas Artes "Mar del Plata", et son fondateur, le Professeur et artiste de renommée Manlio Ceccotti. Dans cette période, il constituait l'un des plus importants musées d'art en Argentine en raison des importantes acquis picturale que savait recueillir Manlio Ceccotti , qui reflètent tous les courants picturaux qui ont marqué les directions artistiques du pays. De leur performance sur le site actuel en 1980 reprend le professeur Nicolás Jiménez, célèbre artiste graphique qui donne son empreinte énervé. De 1983 jusqu'à ce que les administrateurs actuels ont réussi à donner une dynamique avec le temps. Le musée possède une collection de 550 œuvres d'art d'artistes nationaux, peintures, dessins, gravures, photographies et sculptures; dont 130 appartiennent à Juan Carlos Castagnino. Il effectue les activités d'expositions, de conférences permanentes et temporaires et des conférences relatives à l'espace des arts visuels et de ses expressions, projections et visites scolaires guidées et le grand public[39].

Transports[modifier | modifier le code]

Accès routier[modifier | modifier le code]

Mar del Plata bénéficie d’une bonne connexion routière avec les principales villes de la province de Buenos Aires et du pays. La ville ne possède pas de services de transport maritime pour passagers, à l’exception des bateaux de croisières.

Transport urbain[modifier | modifier le code]

La ville compte 32 lignes de transport collectif urbain et interurbain.

Aéroport[modifier | modifier le code]

La ville possède l’Aeropuerto Internacional Astor Piazzolla situé au Parque Camet reliant la ville à l'aéroport de Bahia Blanca, Córdoba et plusieurs aéroports de Patagonie. L’aéroport se situe à environs 9km du centre-ville.


Port[modifier | modifier le code]

Le port de la ville de Mar del Plata est un port officiel entouré par deux importantes jetées, la Nord et la Sud. Il est situé au sud de Cabo Corrientes et ses environs sont pour une bonne part de l’histoire, de la culture et de l’économie locale. Inauguré en 1922, c’est l’un des plus grands du pays. Les bateaux de pêcheurs, avec leurs couleurs typiques, sont une des caractéristiques postales de la ville.

Cette partie de la ville fut habitée par de nombreux immigrants d’origine italienne qui y ont conservé leur langue et leurs coutumes. Au sud du port, s’est créée récemment une réserve écologique où les oiseaux locaux nichent.

Religion[modifier | modifier le code]

Article connexe : cathédrale de Mar del Plata.

Mar del Plata est le siège d'un diocèse suffragant de l'archidiocèse de La Plata. La ville compte donc une cathédrale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site d'information municipal [1]
  2. Modèle:Cite Harvard
  3. a et b Modèle:Cita Harvard
  4. Diario «La Capital», en las siguientes ediciones:
    • 17 de julio de 1975
    • 2 de agosto de 1991
    • 5 de agosto de 1995
    • 27 de junio de 1997
    • 11 de julio de 2004
  5. Diario «Clarín» de Buenos Aires, edición del 28 de junio de 1994
  6.  Nieve en Mar del Plata-1º de agosto de 1991-1ra parte.
  7. « Una ola de frío invade a todo el país »,‎ 15 de julio de 2010 (consulté le 5 de abril de 2011)
  8. « Tres muertos y 1.250 evacuados provocó la sudestada en Buenos Aires » (consulté le 19 de septiembre de 2009)
  9. « Sudestadas »,‎ 21 de septiembre de 2004 (consulté le 19 de septiembre de 2009)
  10. (es) « Datos Estadísticos (Período 1981-1990) » (consulté le 2 de enero de 2013)
  11. (es) « Guia de Argentina » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2014-07-09
  12. (es) « La ciudad de Mar del Plata lidera la oferta hotelera del país (janvier 2009) » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2014-07-09
  13. (es) Guia de gastronomía
  14. « Ferias y expos » (consulté le 3 de agosto de 2009)
  15. « Atractivos turísticos en Mar del Plata » (consulté le 3 de agosto de 2009)
  16. Gustavo Carabajal, « En Mar del Plata se veranea más barato »,‎ 7 de enero de 2001 (consulté le 3 de agosto de 2009)
  17. « Ciudad de Mar del Plata » (consulté le 21 de octubre de 2009)
  18. « Historia » (consulté le 23 de octubre de 2009)
  19. « La Feliz » (consulté le 23 de octubre de 2009)
  20. « Monumentos » (consulté le 23 de octubre de 2009)
  21. « Banquina » (consulté le 23 de octubre de 2009)
  22. « Parque Camet » (consulté le 26 de noviembre de 2009)
  23. « Barrio Los Troncos » (consulté le 26 de noviembre de 2009)
  24. « Monumento a Alfonsina Storni » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 26 de noviembre de 2009
  25. « Faro Punta Mogotes. » (consulté le 26 de noviembre de 2009)
  26. « Teatro Colón en Mar del Plata » (consulté le 5 de abril de 2011)
  27. « Reserva Natural Puerto Mar del Plata » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 18 de agosto de 2009
  28. « Torre Tanque » (consulté le 26 de noviembre de 2009)
  29. « Torre Tanque » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 26 de noviembre de 2009
  30. « Casa del Puente, Mar del Plata (Argentina), Amancio Williams, 1942 » (consulté le 5 de abril de 2011)
  31. « La Casa del Puente » (consulté le 5 de abril de 2011)
  32. « Se acerca la Fiesta fallera VALENCIANA » (consulté le 5 de abril de 2011)
  33. « Festival Internacional de Cine de Mar del Plata » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 21 de septiembre de 2009
  34. « Festival Internacional de Cine Independiente de Mar del Plata » (consulté le 21 de septiembre de 2009)
  35. « Villa Mitre » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 14 de diciembre de 2009
  36. « Centro Cultural Villa Victoria Ocampo » (consulté le 14 de diciembre de 2009)
  37. « Museo del Mar » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 14 de diciembre de 2009
  38. Museo del Mar
  39. « Museo Municipal de Arte «Juan Carlos Castagnino»/Juan Carlos Castagnino Municipal Museum of Art » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 14 de diciembre de 2009

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :