Prix littéraire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un prix littéraire est une distinction remise pour une œuvre littéraire particulière par des institutions publiques ou privées, des associations, des académies, des fondations ou encore des personnes individuelles. La plupart des prix sont décernés annuellement et s'accompagne de la remise d'une somme d'argent, d'une bourse ou encore d'un objet d'art.

Les prix sont classés dans les catégories « national » ou « international ».

Sommaire :
Allemagne - Autriche - Belgique - Brésil - Canada - Danemark - Espagne - États-Unis - France - Inde - Italie - Japon - Luxembourg - Maroc - Norvège - Pays-Bas - Pologne - Portugal - Royaume-Uni - Suède - Suisse alémanique - Suisse romande - Tunisie - Prix littéraires internationaux


Prix littéraires internationaux[modifier | modifier le code]


Pays francophones[modifier | modifier le code]

Monaco[modifier | modifier le code]

Littérature de Monaco

  • Prix Fondation Prince-Pierre-de-Monaco

Belgique[modifier | modifier le code]

Canada[modifier | modifier le code]

Les Prix littéraires du Gouverneur général sont décernés chaque année pour les meilleurs ouvrages de langue française et de langue anglaise dans chacune des sept catégories suivantes : romans et nouvelles, études et essais littéraires, poésie, théâtre, littérature jeunesse (texte), littérature jeunesse (illustrations) et traduction. Le Conseil des Arts du Canada finance et administre ce prix[3],[4],[5].
* Liste des bénéficiaires

France[modifier | modifier le code]

Le prix le mieux doté en France[6] semblait être le grand prix de littérature Paul-Morand qui, jusqu'en 2000 était de 300 000 francs, arrondi depuis à 45 000 euros[7], mais il est depuis dépassé par le prix mondial Cino Del Duca doté de 300 000 euros[8]. Le plus prestigieux des prix, le Goncourt, était récompensé à l'origine par la somme de cinq mille francs qui, de dévaluation en dévaluation, a fini par se réduire à cinquante francs de 1960, puis à une poignée d'euros, mais le tirage (qui n'est jamais au-dessous de cent mille) compense largement ce manque à gagner[9], générant des droits d’auteur supérieurs à 600 000 euros[8]. Seuls les 5 « grands » ­ (prix Goncourt, Femina, Médicis, Renaudot et Interallié)[10] dopent significativement les ventes. Roger Peyrefitte estimait en 1982 leur nombre à près de deux mille et concluait que, puisque la France compte à peu près trente mille hommes de lettres, chacun peut espérer avoir au moins un prix[9]. Il y aurait près de 2 000 prix littéraires en France (200 simplement qui ont une portée nationale, attribués par une dizaine de jurys littéraires[11]) si on prend en compte les prix des concours littéraires, des Jeux floraux, les prix de comités d'entreprises (tel le Cezam Prix Littéraire Inter CE), de médiathèques, d'institutions comme les conseils généraux[12],[13], ce qui fait de la France le premier pays au monde pour le nombre de distinctions littéraires attribuées chaque année, devant le Japon[8].

Selon une étude de GfK, les prix ayant eu le plus d'impact sur les ventes de 2005 à 2009 seraient[14] :

  1. Prix Goncourt (380 000 ventes moyennes par livre primé)
  2. Prix Renaudot (220 000)
  3. Prix Femina (155 000)
  4. Prix Goncourt des lycéens (125 000)
  5. Grand prix des lectrices de Elle (120 000)
  6. Prix des maisons de la presse (100 000)
  7. Prix Interallié (95 000)
  8. Prix du livre Inter (60 000)
  9. Prix des libraires (55 000)
  10. Prix du roman Fnac (50 000)
  11. Prix Médicis (42 000)

Liste générale par ordre alphabétique :

A[modifier | modifier le code]

B-C[modifier | modifier le code]

D-E[modifier | modifier le code]

F[modifier | modifier le code]

G[modifier | modifier le code]

H-I[modifier | modifier le code]

J-K[modifier | modifier le code]

L[modifier | modifier le code]

M[modifier | modifier le code]

N-O[modifier | modifier le code]

P-Q[modifier | modifier le code]

R[modifier | modifier le code]

S[modifier | modifier le code]

T-U[modifier | modifier le code]

V-W-Z[modifier | modifier le code]

Luxembourg[modifier | modifier le code]

Maroc[modifier | modifier le code]

Suisse romande[modifier | modifier le code]

Tunisie[modifier | modifier le code]

Pays non francophones[modifier | modifier le code]

Afrique du Sud[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

Argentine[modifier | modifier le code]

Autriche[modifier | modifier le code]

Brésil[modifier | modifier le code]

Corée du Sud[modifier | modifier le code]

Danemark[modifier | modifier le code]

Espagne[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Inde[modifier | modifier le code]

Italie[modifier | modifier le code]

Japon[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Prix littéraires au Japon.

Prix généraux[modifier | modifier le code]

  • Prix Noma de littérature (野間文芸賞, Noma bungei shō?, depuis 1941)
  • Prix de l'académie des arts du Japon (日本芸術院賞, Nihon geijutsuin shō?, depuis 1941)
  • Prix Mainichi de la culture (毎日出版文化賞, Mainichi shuppan bunka shō?, depuis 1947)
  • Prix Yomiuri de littérature (読売文学賞, Yomiuri bungaku shō?, depuis 1949)
  • Prix des beaux arts (芸術選奨賞, Geijutsu shinjin shō?, depuis 1950)
  • Prix Jun'ichirō Tanizaki (谷崎潤一郎賞, Tanizaki Jun'ichirō shō?, depuis 1965)
  • Prix Kyōka Izumi de littérature (泉鏡花文学賞, Izumi Kyōka bungaku shō?, depuis 1973)
  • Prix Kawabata de littérature (川端康成文学賞, Kawabata Yasunari bungaku shō?, depuis 1974)
  • Prix Jirō Osaragi (大佛次郎賞, Osaragi Jirō shō?, depuis 1974)
  • Prix Sei Itō de littérature (伊藤整文学賞, Itō Sei bungaku shō?, depuis 1990)
  • Prix Murasaki Shikibu de littérature (紫式部文学賞, Murasaki Shikibu bungaku shō?, depuis 1991)

Prix pour une première œuvre, décernés par un jury[modifier | modifier le code]

Prix de littérature populaire[modifier | modifier le code]

Norvège[modifier | modifier le code]

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Pologne[modifier | modifier le code]

  • Prix Nike (Nagroda literacka Nike) - prix littéraire polonais créé en 1997

Portugal[modifier | modifier le code]

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Suède[modifier | modifier le code]

Suisse alémanique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prix Cornelus, Site de l'Académie royale de langue et littérature de Belgique
  2. Prix Duterme, Site de l'Académie royale de langue et littérature de Belgique
  3. Prix littéraires du gouverneur général
  4. Encyclopaedia Britannica – Governor General’s Literary Awards
  5. L'Encyclopédie canadienne – Prix Littéraires du Gouverneur général
  6. Le prix littéraire le mieux doté dans le monde est le prix Nobel de littérature avec environ un million d’euros.
  7. http://www.academie-francaise.fr/grand-prix-de-litterature-paul-morand
  8. a, b et c Prix littéraires : combien revient aux auteurs ?, étude de KPMG, 16 novembre 2010
  9. a et b Roger Peyrefitte, l'Illustre Écrivain, Albin Michel, 1982, p. 126-127
  10. « Les prix Femina et Medicis décernés aujourd'hui », sur Libération,‎ 4 novembre 1996
  11. Sylvie Ducas, La littérature à quel(s) prix ? Histoire des prix littéraires, La Découverte,‎ 2013, p. 143
  12. Jacques Lindecker, « La folle semaine commence », sur L'Alsace,‎ 4 novembre 2012
  13. Bertrand Labes, Guide Montblanc des prix et concours littéraires, Le Cherhce Midi,‎ 1995, p. 7
  14. Les Chiffres de la rentrée littéraire 2010, GfK, octobre 2010 [PDF]
  15. http://www.prix-litteraires.net/prix/1022,prix-georges-brassens.html
  16. http://www.prix-litteraires.net/prix/903,prix-lafayette.html
  17. La Plume de Paon
  18. Paulée de Meursault : c'est aussi un prix littéraire !
  19. http://mathusalem.unblog.fr/prix-wartburg
  20. Fondation Charles Veillon

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie et vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Bertrand Labes, Guide des prix et concours littéraires, éd. du Rocher, mars 2008
  • Fabrice Gardel et Antoine Vitkine, Goncourt : faites vos jeux !, diffusé en 2004 sur Canal Plus