Fête nationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La fête nationale commémore un événement historique, politique ou culturel lié à l'histoire de l'État.

Célébration d'un événement national[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste de fêtes nationales.

Dans la majorité des pays, la fête nationale marque la naissance de la nation :

Souvent, cette fête commémore l'avènement d'un système politique auquel la nation s'identifie :

Dans quelques autres pays, la fête nationale est liée à la personnalité du souverain auquel la nation s'identifie :

Célébration d'un événement régional[modifier | modifier le code]

Dans certaines régions ou territoires qui n'ont pas la pleine souveraineté, la fête nationale peut souligner l'identité d'une nation ou d'un peuple, ou encore l'autonomie d'un gouvernement local. Ainsi, par exemple :

  • En Catalogne espagnole, la Diada Nacional de Catalunya est la fête nationale et jour férié depuis son officialisation par une loi du Parlement de Catalogne en 1980, confirmée par les articles 8.1 et 8.3 du Statut d'autonomie de 2006. Elle est célébrée le 11 septembre, date à laquelle l'an 1714 la ville de Barcelone assiégée durant quatorze mois par les troupes de Philippe V d'Espagne a été vaincue (siège de Barcelone). Cette bataille mit fin à l'indépendance politique de la Catalogne.
  • En Corse, la Festa di a Nazione est une fête nationale aujourd'hui non officielle. Elle a lieu le 8 décembre, jour de l'Immaculée Conception. Le 8 décembre fut choisi jour de fête nationale le 30 janvier 1735 lors de la consulte de Corte. Elle est notamment célébrée par un feu d'artifice dans quelques grandes villes de l'île. L'hymne Dio vi salvi Regina est joué lors des matches du SC Bastia et de l'AC Ajaccio lors qu'ils ont lieu à domicile le 8 décembre.
  • En Lorraine, une fête nationale aujourd'hui non officielle, le 5 janvier, commémore la bataille de Nancy gagnée en 1477 contre le duché de Bourgogne occupant. Cette fête est de nos jours très peu marquée car peu connue. Elle ne concerne d'ailleurs pas la région Lorraine actuelle, mais l'ancien duché de Lorraine. Elle était officielle avant 1737, date à laquelle, la France a pris les rênes du pouvoir officieusement en Lorraine, et à laquelle, le chancelier a interdit cette célébration ancestrale. Aujourd'hui, chaque 5 janvier, un cortège rejoint en soirée la place de la Croix-de-Bourgogne à Nancy, pour écouter Jean-Marie Cuny prononcer une harangue relatant les événements de la bataille[1].
  • En Bretagne, la Fête de la Bretagne (Gouel Breizh), le 19 mai, jour de la Saint-Yves, fête nationale non officielle, est l'occasion de rencontres culturelles, sportives, sociales, éducatives… Elle se déroule partout en Bretagne, mais aussi à l'étranger grâce à la diaspora bretonne[2].
  • Sur l'île de Man, la fête nationale est le Jour de Tynwald, le 5 juillet, quand les officiaux de l'île s'assemblent pour proclamer les nouvelles lois de l'île. Après la signature des lois par le lieutenant-gouverneur, il y a une fête.

Nature des célébrations[modifier | modifier le code]

La plupart des pays ont adopté la tradition d'une fête nationale et soulignent cette fête par des célébrations diverses :

C'est généralement un jour férié, chômé et payé.

Il fait partie des symboles de la souveraineté ou de l'identité nationale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]