Drapeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Drapeau (homonymie).
Drapeaux nationaux alignés
Drapeaux des quartiers pour le Palio de Sienne

À l’origine[Quand ?], un drapeau est une pièce d’étoffe attachée à une hampe, qui représente la personnalité juridique collective[Quoi ?] d'un groupe ou d'une communauté : un pays (une nation), une ville, une compagnie commerciale ou d'armement, un régiment... Il a très fréquemment la forme d'un rectangle aux proportions 2:3, mais il existe des variations, aussi bien sur la forme que sur les proportions. Il est la forme figurée du nom et peut se décliner en un blason, un sceau ou une livrée. Il permet, grâce à ses couleurs et à son emblème, de se distinguer d'autres personnalités équivalentes ou concurrentes dans le cadre de rassemblements pacifiques ou guerriers. Sa destruction ou sa prise signifient la dissolution ou la capture de la personnalité juridique qu'il représente.

La notion de drapeau s’est depuis étendue à toutes les étoffes ayant valeur de signal ou de marque. Par exemple, la couleur des drapeaux sur les plages qui indique les possibilités de baignades : rouge pour interdite, orange pour dangereuse, vert pour autorisée, blanc pour signaler un banc de méduse. De même les drapeaux en sport ont leur signification de sécurité et d’avertissement.

Certains drapeaux ont des significations presque universelles, comme le drapeau blanc brandi vers l’ennemi qui signifie la reddition ou une demande de trêve.

Le vocabulaire maritime utilise le terme pavillon en lieu et place de drapeau, qu’il soit pavillon national ou pavillon du code international des signaux et également les termes marques et flammes pour des pavillons particuliers.

Usage, protocole et mise en berne[modifier | modifier le code]

La carte des emblèmes nationaux par Alvin J. Johnson[1] (1886).
La carte des pavillons nationaux de marine par Carrington Bowles[2] (1783).

Il existe différents protocoles observés lors de l’exhibition des drapeaux. Il est parfois considéré comme un manque de considération que de laisser un drapeau flotter la nuit, à moins qu’il ne soit équipé d’un éclairage approprié, ou lorsque les conditions météorologiques ne s’y prêtent pas. Enfin, il est universellement condamné, par la loi ou du moins par la morale et la fierté d’appartenance ou de représentation à une nation ou une organisation, de laisser flotter un drapeau dégradé, décoloré, sale ou qui s’est enroulé autour de son mât. Par respect pour ce qu'il représente, le drapeau ne doit jamais toucher le sol. Il est souvent d’usage de saluer le drapeau lorsqu’on le hisse sur son mât dans des contextes officiels ou militaires.

La mise en berne d’un drapeau est une coutume visant à rendre un hommage, lors du décès d’une personnalité d’importance nationale ou étatique, d’un membre du gouvernement ou de la famille royale. Les drapeaux sont également parfois mis en berne la nuit ou selon un code établi par les autorités des organisations et états qu’il représentent.

Il n'est pas d'usage de superposer des drapeaux sur un même mât car l’organisation ou l’état représenté par un drapeau ne peut pas prendre le dessus sur un autre. Il existe des exceptions, en ce qui concerne par exemple, le drapeau d'un pays, pouvant flotter au-dessus de celui d'un de ses états ou d'une de ses provinces.

Un drapeau flottant à l’envers peut signifier que la base ou les bâtiments où il flotte sont passés aux mains de l’ennemi. C'est également un signe de détresse.

Il existe pour les usages officiels, un protocole sur la façon de plier un drapeau.

Les cercueils de soldats morts en territoire étranger sont souvent recouverts ou enveloppés d'un drapeau lors de leur rapatriement.

Particularités de drapeaux nationaux[modifier | modifier le code]

Les drapeaux de Chypre et celui du Kosovo sont les seuls drapeaux d'État souverain ayant une représentation de la carte de leur territoire. Il faut noter que ces deux drapeaux ne sont pas à proprement parler "nationaux" : dans ces deux États, les drapeaux grecs, turcs ou albanais sont couramment utilisés comme drapeaux nationaux. La proposition de drapeau de l’Antarctique contient aussi une carte du continent (qui n’est ni un État, ni une nation).

Le drapeau du Cambodge est le seul drapeau à arborer la représentation d'un monument.

Le drapeau du Népal est le seul drapeau national qui ne soit pas un quadrilatère, il est formé de deux triangles. C'est aussi le seul à être plus haut que large.

Les drapeaux de la Suisse et du Vatican sont les deux seuls drapeaux nationaux de forme carrée.

Le drapeau de la Libye fut le seul drapeau national unicolore : vert. Cette particularité a pris fin en 2011 lorsque le Conseil National de Transition est parvenu à renverser le régime de Kadhafi, puisqu'il a adopté le drapeau de la monarchie pré-kadhafiste.

Le drapeau du Paraguay est le seul drapeau national à avoir deux faces différentes. Sur l'endroit, on peut observer les armoiries du pays, alors que sur l'envers, on trouve un lion, assis devant un pic surmonté du bonnet phrygien le tout entouré par la devise nationale Paz y Justicia ("Paix et justice").

Le drapeau européen est celui de l'Union européenne et également celui du Conseil de l'Europe.

Le drapeau olympique : de couleurs bleu, jaune, noir, vert et rouge, représente tous les pays du monde car tous les drapeaux nationaux possèdent au moins une de ses six couleurs (en comptant le blanc pour la couleur du fond). Le nombre des anneaux représente les cinq continents, sans pour autant apparenter chaque anneau à un continent précis.

Les combinaisons de couleurs les plus courantes[modifier | modifier le code]

Bleu, blanc, rouge[modifier | modifier le code]

Le bleu, le blanc et le rouge sont présents dans les drapeaux des pays slaves, des pays d'Europe de l'Ouest mais aussi d'Asie ou des Amériques :

  • Autres drapeaux tricolores bleu, blanc, rouge, à bandes horizontales ou verticales existant sans pour autant tirer leur symbolique dans le panslavisme :

Rouge, jaune, vert[modifier | modifier le code]

Le rouge, le jaune et le vert, les couleurs panafricaines, sont surtout présentes dans les drapeaux des pays africains.

Drapeaux arborant les couleurs panafricaines :

Drapeaux arborant les mêmes couleurs rouge, jaune et vert sans pour autant se réclamer du panafricanisme :

Drapeaux de pays africains utilisant le rouge-noir-vert, ou une combinaison incluant des couleurs panafricaines :

Rouge, blanc, noir (et éventuellement vert)[modifier | modifier le code]

Les combinaisons des couleurs panarabes sont présentes dans les drapeaux de pays arabes ou majoritairement musulmans. Les combinaisons peuvent faire ressortir de une à quatre de ces couleurs, accompagnées ou non de symboles d'astres (lune, étoile à 5 branches surtout) ou d'une écriture arabe :

Les dessins les plus courants[modifier | modifier le code]

Les couleurs héraldiques[modifier | modifier le code]

Ce sont des drapeaux à bandes horizontales : celle du haut reprend la couleur qui occupe la place d'honneur sur le blason (par exemple le noir de l'aigle allemande), la suivante reprend la seconde couleur du blason (le rouge du bec et des serres), la troisième reprend la troisième couleur (le fond jaune). De nombreux drapeaux sont construits de cette façon, surtout en Europe[réf. nécessaire].

Les drapeaux à croix[modifier | modifier le code]

On compte parmi eux les plus anciens drapeaux nationaux encore utilisés. En particulier, les pays scandinaves qui utilisent la croix scandinave sur leur drapeau.

Le drapeau du Royaume-Uni est une combinaison des trois croix de saint Georges (drapeau de l'Angleterre), de saint André (drapeau de l'Écosse) et de saint Patrick (qui est saint patron de l’Irlande, et donc de l’Irlande du Nord) ; il est présent sur les drapeaux nationaux de plusieurs nations du Commonwealth.

Les drapeaux suivants arborent également des croix :

Les drapeaux à croissant et étoile[modifier | modifier le code]

On retrouve le croissant et l’étoile sur de nombreux drapeaux de pays musulmans.

Les drapeaux à canton[modifier | modifier le code]

Ce sont généralement des drapeaux issus d'un pavillon de marine[réf. nécessaire].

Les couleurs révolutionnaires[modifier | modifier le code]

Ce modèle à trois bandes verticales fut inauguré par la France en février 1794. Le dessin est dû au peintre Jacques-Louis David.

Les couleurs révolutionnaires (héraldique)[modifier | modifier le code]

Ressemblances entre drapeaux nationaux[modifier | modifier le code]

Il existe dans le monde des drapeaux de nations diverses qui présentent de fortes ressemblances ou sont identiques. Ces similitudes sont soit le fruit d'une histoire commune, soit complètement fortuites. En voici quelques exemples :

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A. J. Johnson, Johnson's New Illustrated Family Atlas Of The World, 1886
  2. C. Bowles, Bowles's universal display of the naval flags of all nations in the world, 1783

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]