Drapeau de la Slovaquie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fairytale bookmark silver light.png Vous lisez un « bon article ».
Drapeau de la Slovaquie
Drapeau de la Slovaquie
Drapeau de la Slovaquie
Utilisation Drapeau national et pavillon marchand et d'État Version officielle
Caractéristiques
Proportions 2:3
Adoption 3 septembre 1992
Éléments Tricolore de bandes horizontales de mêmes hauteurs blanche, rouge et bleue surmonté du blason national dans le côté du mat.

Le drapeau de la Slovaquie (en slovaque : vlajka Slovenska) a été adopté le 3 septembre 1992. C'est un drapeau tricolore composé de trois bandes horizontales reprenant les couleurs panslaves : la bande supérieure est blanche, l'intermédiaire bleue et l'inférieure rouge. L'écu national, de type néogothique, est placé sur le drapeau pour le distinguer des autres drapeaux slaves : décalé du côté de la hampe, il empiète sur les bandes supérieure et inférieure du drapeau. Les proportions du drapeau sont 2:3. Ce drapeau aux dimensions d'1,5 m × 1 m est également le pavillon de la marine marchande slovaque. C'est l'un des quatre symboles officiels de la République slovaque.

Depuis le 1er mai 2004, le drapeau européen est hissé à côté du drapeau slovaque, les deux drapeaux forment ensemble la présentation des couleurs de la République slovaque.

Apparence[modifier | modifier le code]

La loi no 63/1993 du 18 février 1993 définit l'apparence du drapeau de la république slovaque.

« Le drapeau national de la République slovaque est composé de trois bandes horizontales – blanche, bleue et rouge – agencées l'une en dessous de l'autre. Les armoiries nationales sont placées à la même distance des bords supérieur et inférieur du drapeau national et leur hauteur est égale à la moitié de celle du drapeau. Au contact de l'écu avec une autre couleur que le blanc se trouve un liseré blanc, large d'un centième de la longueur du drapeau. Dans les armoiries nationales figurant sur le drapeau national, aucune ligne de contour n'est utilisée. La proportion des côtés du drapeau national est de 2:3. »

[1]

L'écu se blasonne ainsi : « de gueules à la double croix d'argent sur le pic central d'un groupe de trois collines d'azur ».

Cette même loi fournit en annexe une représentation graphique du drapeau, dont les couleurs (blanc, bleu et rouge) sont définies comme suit[2],[3] :

Construction du drapeau et définition des couleurs.
Flag of Slovakia, construction sheet.png
Couleur Consultez la documentation du modèle Blanc Bleu Rouge
HTML #FFFFFF #254AA5 #ED1C24
RVB 255, 255, 255 37, 74, 165 237, 28, 36
Pantone White 186C 286C
CMJN 0-0-0-0 78-55-0-35 0-88-85-7

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant l'indépendance de la Tchécoslovaquie[modifier | modifier le code]

Armoiries actuelles de la Hongrie, à gauche, les bandes horizontales de la dynastie Árpád : quatre d'argent et quatre de gueules, à droite, trois collines de sinople surmontées d'une double croix d'argent sur fond de gueules, dont la base est entourée par une couronne d'or placée sur la colline du milieu, la plus haute des trois.
Couverture des statuts de la matica slovenská avec en son centre dans un ovale trois collines azur surmonté d'une croix d'argent à double bras sur fond gueules
Armoiries actuelle de la Slovaquie, de gueules à la double croix d'argent sur le pic central d'un groupe de trois collines d'azur.
Armoiries actuelles de la Hongrie Couverture des premiers statuts de la matica slovenská (1863) Armoiries actuelles de la Slovaquie

La croix présente sur les armoiries serait d'origine byzantine, le roi Béla III (11711196) reçut une éducation à la cour de l'empereur de Constantinople et fut le premier à utiliser le symbole de la double croix sur le territoire du royaume de Hongrie. À partir du XIVe siècle, la double croix déposée sur trois collines devint le symbole de la Haute-Hongrie et progressivement des Slovaques qui formaient la majorité de la population de cette partie du royaume[4],[5] Ce symbole est toujours présent sur les armoiries actuelles de la Hongrie dont les couleurs vert-blanc-rouge sont reprises par le drapeau national hongrois.

Drapeau des volontaires lors des mouvements révolutionnaires de 1848.

Le drapeau slovaque reprend les couleurs panslaves définies à Prague en 1848. Elles furent hissées pour la première fois lors des mouvements révolutionnaires du 18 septembre 1848. L'ordre des bandes n'était pas initialement défini. Celui utilisé actuellement s'imposa dès 1868.

Interdit par les autorités hongroises, le drapeau slovaque resta utilisé par les associations d'émigrants slovaques aux États-Unis[6]. L'association culturelle et scientifique slovaque Matica slovenská, fondée en 1863 pour promouvoir la langue slovaque, fut le premier organisme slovaque à avoir choisi comme symbole les trois collines surmontées de la croix en appliquant les couleurs panslaves blanc-bleu-rouge.

Tchécoslovaquie et État slovaque[modifier | modifier le code]

Les Slovaques s'associent aux Tchèques en 1918 lors du démembrement de l'Autriche-Hongrie, à la suite de la Première Guerre mondiale, en formant l'État de Tchécoslovaquie. Cet État adopte dans un premier temps le drapeau de Bohême aux bandes horizontales blanche et rouge, identique au drapeau polonais. Les couleurs slovaques blanche, bleue et rouge sont autorisées par les autorités tchécoslovaques par la loi no 1007/1919 du 28 février 1919, au côté des couleurs tchécoslovaques[7]. Le 30 mars 1920, le drapeau tchécoslovaque est complété par un triangle bleu du côté de la hampe, représentant la Slovaquie[8].

Le 19 novembre 1938, la Slovaquie déclare son autonomie dans le cadre d'une Tchécoslovaquie amputée du territoire des Sudètes et du sud de la Slovaquie, annexé à la Hongrie. Cette autonomie est suivie le 14 mars 1939 d'une déclaration d'indépendance. Le drapeau à trois bandes blanche, bleue et rouge est adopté officiellement comme drapeau de la Slovaquie autonome puis indépendante. Les symboles nationaux seront définis dans une loi du 23 juin 1939[9]:

« Le drapeau de l'État se compose de trois champs horizontaux dans cet ordre : blanc, azur (azur de Paris), rouge (vermillon foncé). »

Après la Seconde Guerre mondiale, l'État slovaque, allié de l’Allemagne nazie, disparait. La Tchécoslovaquie est reconstituée et le drapeau à bandes blanche et rouge et au triangle bleu est à nouveau le drapeau officiel. La Slovaquie n'aura plus de drapeau propre avant la révolution de velours, malgré la fédéralisation de la Tchécoslovaquie en 1969 en une République socialiste tchèque et une République socialiste slovaque.

Le 1er mars 1990, le Conseil national slovaque adopte le drapeau tricolore à bandes horizontales comme symbole de la République slovaque dans le cadre de la fédération tchécoslovaque, alors que la République tchèque adopte le drapeau bicolore à deux bandes horizontales blanche et rouge. Ces drapeaux sont très peu utilisés à l’exception des nationalistes slovaques.

Après l'indépendance des deux États, la République tchèque conserve le drapeau tchécoslovaque en tant qu'emblème national, sans modification, malgré la « Loi sur la division de la Tchécoslovaquie » de 1992 qui interdit explicitement l'utilisation des symboles de la Tchécoslovaquie par les États qui en sont issus[10].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Slovaquie indépendante[modifier | modifier le code]

Drapeaux slovaques aux côtés des drapeaux européens devant le Conseil national de la République slovaque
Drapeaux slovaques aux côtés des drapeaux européens devant le Conseil national de la République slovaque

Le drapeau actuel de la Slovaquie a été adopté par la constitution du 1er septembre 1992, article 9 § 2, qui prépare la dissolution de la Fédération tchécoslovaque[11]. Elle adopte un drapeau aux couleurs panslaves en y ajoutant l'écu national pour le différencier de celui de Russie[8].

Le drapeau sous cette forme a été hissé pour la première fois le 3 septembre 1992 à 20 h 22 heure locale devant le château de Bratislava[8]. Sa forme exacte est définie par la loi no 63/1993 du 18 février 1993[1].

Le dessin actuel de l'écu national provient d'un sceau du milieu du XIVe siècle respectant la forme gothique des écus de cette période. Il regroupe les trois couleurs slaves et représente une croix patriarcale (à double traverse) d'argent (blanche) plantée sur une montagne à trois sommets bleus sur un champ de gueules (fond rouge). Les trois sommets symbolisent les monts Tatra, Fatra et Mátra (ce dernier se situant actuellement en Hongrie)[12].

Usage[modifier | modifier le code]

Usage en Slovaquie[modifier | modifier le code]

La loi N° 63/1993 du 18 février 1993 proscrit toute utilisation d'un drapeau sale ou endommagé. Elle détaille en outre les usages du drapeau qui doivent être en berne sur les bâtiments des organes de l'État, des forces armées, des corps de police et de pompiers et le siège des régions et communes[1].

Le drapeau est en particulier utilisé les jours de fêtes de l'État[1],[13].

En plus de ces journées annuelles, la loi prévoit de hisser le drapeau sur demande du ministère de l'intérieur slovaque pour les événements à caractère national comme une visite de chef d'État étranger. Les communes sont invitées à hisser le drapeau lors de fêtes locales[1].

En cas de deuil national, le drapeau est hissé jusqu'à la moitié de la hampe[1].

Pavillon de marine[modifier | modifier le code]

La loi no 435/2000 du 30 octobre 2000 complétée par l'avis no 220/2001 du 18 mai 2001 du ministère des transports, des postes et de la télécommunication définit le pavillon de marine comme étant le drapeau de la République slovaque aux dimensions d'1,5 m × 1 m[14],[15]. La flotte maritime de commerce battant pavillon slovaque était composée de 330 navires au 1er janvier 2007[16]. La Slovaquie étant un pays enclavé, son État n'est propriétaire d'aucun bateau[17]. L'armée slovaque n'a pas de composante marine.

Usage simultané avec d'autres drapeaux[modifier | modifier le code]

Le drapeau slovaque à gauche et le drapeau de Košice - Staré Mesto à droite

Le paragraphe 8 de la loi no 63/1993 du 18 février 1993 susmentionnée prévoit l'utilisation simultanée du drapeau slovaque et d'un ou de plusieurs autres drapeaux étatiques sur le territoire national[1] :

  • si deux drapeaux sont utilisés, le drapeau slovaque sera placé à la gauche de l'observateur ;
  • si des drapeaux sont utilisés en nombre impair, le drapeau slovaque sera placé au milieu ;
  • si des drapeaux sont utilisés en nombre pair, le drapeau slovaque sera placé à la gauche du milieu.

Depuis le 1er mai 2004, le drapeau européen fait partie de la présentation des couleurs de la République slovaque et son utilisation est régie par une recommandation du ministère de l'intérieur [18] :

  • si seuls les drapeaux slovaque et européen sont utilisés, le drapeau slovaque sera placé à la gauche de l'européen ;
  • si les drapeaux slovaque et européen sont utilisés avec celui d'États tiers, le drapeau slovaque sera placé au milieu ou à la gauche du milieu si le nombre est pair et le drapeau européen à droite de la série de drapeaux ;
  • si les drapeaux slovaque et européen sont utilisés avec le drapeau d'une région ou d'une commune slovaque, le drapeau slovaque sera placé au milieu, le drapeau européen à gauche et celui de la région ou de la commune à droite.

Cette recommandation envisage également d'autres cas de figure plus complexes.

Variantes[modifier | modifier le code]

Drapeau vertical[modifier | modifier le code]

Lorsqu'il est pendu verticalement, le drapeau slovaque peut avoir des proportions variables. Cependant, la longueur du drapeau ne peut dépasser trois fois la largeur de celui-ci. Les distances entre l'écu, le haut et les bords restent les mêmes [8].

Pavillons du yachting maritime slovaque[modifier | modifier le code]

Les propriétaires de yachts en mer peuvent utiliser un pavillon de la forme d'un triangle isocèle. Le côté de la drisse est alors le plus court. Les proportions sont de 2:3. Le drapeau est bleu bordé d'or (jaune) et porte en son centre l'écu national bordé d'or (jaune). Ce drapeau, qui existe sous forme horizontale et verticale, permet aux plaisanciers d'arborer les couleurs de leur pays sans contrevenir aux lois sur les pavillons de marine[19].

Étendards présidentiels[modifier | modifier le code]

Étendard du président de l'État slovaque de 1939 à 1945
Étendard du président de la république slovaque depuis 1993

Les présidents slovaques ont leur propre étendard qui se présente sous la forme d'un drapeau carré. Durant la période 1939–1945, il était décrit comme suit :

« Au centre d'un champ blanc est arboré l'écu national de la République slovaque ; sous l'écu la devise d'or “VERNÍ SEBE SVORNE NAPRED[note 1]” ; dans chaque coin du champ une rose héraldique entrecroisée d'une flèche d'or. Sur chaque côté, entre les roses héraldiques, sont situées trois double croix au bras semblable de couleur rouge. Le tout est entouré d'un cordon azur en forme de croix et encadré d'une décoration en or [20]. »

Depuis l'indépendance de 1993, une loi du 19 janvier 1993 définit et régit l'utilisation de l'étendard du président de la République slovaque.

« L'étendard du président de la république slovaque a la forme d'un carré rouge dans lequel, à partir du bord inférieur, sort les trois collines bleues avec la double croix blanche dans les proportions de l'écu national de la république slovaque. La bordure Blanc-rouge-bleu commence par la couleur blanche dans le coin supérieur de l'étendard du côté de la hampe. Le dessin des signes est en argent, une ligne argentée borde le carré rouge et tout l'étendard[21]. »

La loi précise que l'étendard signale le siège permanent ou provisoire du président et peut être utilisé dans le cadre des fonctions présidentielles. L'utilisation est similaire à l'étendard les années 1939 - 1945.

Drapeaux aux couleurs panslaves[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Couleurs panslaves.
Drapeau panslave, adopté à la convention panslave de Prague en 1848[22].

Les couleurs panslaves, rouge, bleu et blanc, sont utilisées sur les drapeaux d'autres États possédant une majorité d'habitants ayant une origine slave. Ces couleurs sont inspirées du drapeau de l'Empire russe[citation nécessaire]. Elles furent adoptées par le mouvement panslave au XIXe siècle et symbolisaient les idéaux de révolution et de liberté[23]. Les États actuels dont les couleurs du drapeau sont directement liées au mouvement panslave sont, en plus de la Slovaquie : la Croatie, la Russie, la Serbie, la Slovénie et la République tchèque. Le drapeau de la Bulgarie, malgré la couleur verte remplaçant le bleu, aurait aussi des origines panslaves[24].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. VERNÍ SEBE SVORNE NAPRED était la devise de la première république slovaque et signifie: Foi en soi-même - en avant dans l'unité.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (sk) « 63/1993 Z. z. ZÁKON NÁRODNEJ RADY SLOVENSKEJ REPUBLIKY z 18. februára 1993 o štátnych symboloch Slovenskej republiky a ich používani » : « Štátna vlajka Slovenskej republiky (Ďalej len „štátna vlajka“) sa skladá z troch pozdĺžnych pruhov — bieleho, modrého a červeného, rovnakej šírky, usporiadaných pod sebou. Na prednej polovici listu štátnej vlajky je umiestnený štátny znak. Štátny znak na štátnej vlajke je rovnako vzdialený od horného, predného a spodného okraja štátnej vlajky a jeho výška sa rovná polovici výšky štátnej vlajky. Na styku štítu s inou ako bielou farbou je biely lem, široký jednu stotinu dĺžky štátnej vlajky. V štátnom znaku na štátnej vlajke sa nepoužíva žiadna obrysová linka. Pomer strán štátnej vlajky je 2:3. »
  2. (sk) « Sur base du fichier au format « .svg » en annexe »
  3. (en) « SLOVAKIA », www.vexilla-mundi.com
  4. (sk) Titus Kolník, « Dvojramenný kríž », Societas Ars et Scienta,‎ 1997
  5. (sk) Ladislav Vrteľ et Ladislav Čisárik, « Výtvarné stvárnenie návrhu štátneho znaku Slovenskej republiky », Conseil national de la République slovaque,‎ 1er mars 1990
  6. (cs) Petr Holas, « Slovensko », Vexilolognet
  7. (cs) Petr Holas, « Česká a československá vlajka », Vexilolognet
  8. a, b, c et d (sk) Željko Heimer, « Slovakia », FOTW Flags Of The World website,‎ 18 janvier 2003
  9. (sk) « k vládnemu návrhu zákona o štátnej vlajke, štátnej zástave, štátnom znaku a štátnej pečati », Společná česko-slovenská digitální parlamentní knihovna : « § 3. (1) Štátna vlajka sa skladá z troch rovnobežných polí v tomto poradí: biele, belasé (parížska belasá), červené (cinober tmavý). (2) Pomer jednotlivých častí vlajky ie zjavný z prílohy D k tomuto zákonu. »
  10. (sk) « ÚSTAVNÝ ZÁKON z 25. novembra 1992 o zániku Českej a Slovenskej Federatívnej Republiky »,‎ 25 novembre 1992
  11. (sk) « Ústava Slovenskej republiky - úplné znenie »,‎ 29 novembre 2010
  12. (sk) tomáš Gális, « O dvojkríži na trojvrší », www.tyzden.sk,‎ 22 août 2010
  13. (sk) « ZÁKON NÁRODNEJ RADY SLOVENSKEJ REPUBLIKy z 20. októbra 1993 o štátnych sviatkoch, dňoch pracovného pokoja a pamätných dňoch »,‎ 20 octobre 1993
  14. (sk) « Zákon o námornej plavbe č. 435/2000 Z.z. úplné znenie zákona »,‎ 30 octobre 2000
  15. (sk) « 220/2001 Vyhláška Ministerstva dopravy, pôšt a telekomunikácií o používaní štátnej vlajky Slovenskej republiky a iných vlajok na námornej lodi »,‎ 18 mai 2001
  16. (en) « Review of marine transport 2007 », United Nations
  17. (sk) « Vývoj námornej dopravy v Čechách a na Slovensku », namornik.org,‎ 24 janvier 2011
  18. (sk) Ministère de l'intérieur de la république slovaque, « Odporučanie ministerstva vnutra SR č. SVS 204-2004/00329 du 19 avril 2004 »,‎ 19 avril 2004
  19. (sk) « SLOVENSKO MÁ SVOJU VLAJKU NÁMORNÉHO JACHTINGU », www.slovakyachting.sk
  20. (sk) Viktor Kobielský, « Symboly Slovenskej republiky v r. 1939-1945 », www.slovensko39-45.estranky.sk : « § 1. Štandarda prezidenta Slovenskej republiky je táto: Na prostriedku bieleho štvorcového poľa je vtkaný štátny znak Slovenskej republiky; pod znakom je v zlatej farbe heslo: „VERNÍ SEBE SVORNE NAPRED“; v každom rohu poľa je heraldická, zlatým šípom preťatá ruža. Hroty šípov smerujú k vrcholcu žrdi. Na každej strane medzi heraldickými ružami sú tri dvojramenné kríže s rovnakými ramenami v červenej farbe. Celok je sviazaný belasou stuhou vo forme kríža a lemovaný zlatou ozdobou. Pomer rozmerov štandardy a nákresov na nej plynie z príloh k tomuto zákonu. § 2. Štandarda prezidenta republiky sa užíva na označenie jeho trvalého alebo dočasného bydliska; môže sa použiť i všade tam, kde prezident republiky vystupuje pri slávnostných príležitostiach vo svojej funkcii. »
  21. (sk) « Symboly prezidenta SR », www.prezident.sk : « § 1 Prezident Slovenskej republiky používa štandardu prezidenta Slovenskej republiky ako symbol svojej funkcie. § 2 (1) Štandarda prezidenta Slovenskej republiky má podobu červeného štvorca, z ktorého spodného okraja vyrastá modré trojvršie s bielym dvojitým krížom v proporciách štátneho znaku Slovenskej republiky. Bielo-modro-červený lem vychádza bielou farbou z horného rohu štandardy od žrde. Kresba znamenia je strieborná, strieborná linka lemuje červený štvorec aj celú štandardu. (2) Farebné vyobrazenie štandardy prezidenta Slovenskej republiky je prílohou tohto zákona. § 3 (1) Štandarda prezidenta Slovenskej republiky sa používa na označenie jeho trvalého alebo dočasného sídla. (2) Štandarda prezidenta Slovenskej republiky sa môže použiť pri výkone funkcií prezidenta Slovenskej republiky. »
  22. (fr) « L'utopie du panslavisme », Český rozhlas
  23. (fr) Nicolas Botta-Kouznetzoff, « Vexillologie de la Russie de Pierre-le-Grand à 1917 et depuis 1991 - Drapeau et pavillon civil »
  24. (en) Stefan Härtel, « Bulgaria », Flags Of The World,‎ 1999
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 11 juillet 2011 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.