Grand Chien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand Chien
Image illustrative de l'article Grand Chien
Vue de la constellation
Désignation
Nom latin Canis Major
Génitif Canis Majoris
Abréviation CMa
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite Entre 91,75° et 110,5°
Déclinaison Entre -33,0° et -11,0°
Taille observable 380 deg2 (43e)
Visibilité Entre 60° N et 90° S
Méridien 15 février, 21h00
Étoiles
Brillantes (m≤3,0) 5 (α, ε, δ, β, η)
À l’œil nu 148
Bayer / Flamsteed 27
Proches (d≤16 al) 1
La plus brillante Sirius (-1,46)
La plus proche Sirius (8,5 al)
Objets
Objets de Messier 1 (M41)
Essaims météoritiques Aucun
Constellations limitrophes Colombe
Licorne
Lièvre
Poupe

La constellation du Grand Chien est l'une des plus anciennes constellations, du fait de la présence de Sirius, l'étoile la plus brillante du ciel (après le Soleil). Relativement loin de l'écliptique, elle n'est visible que quelques mois par an aux latitudes voisines de 45° nord. C'est vers le solstice d'été (21 juin) qu'elle n'est pas visible. Aux autres dates, elle est visible soit très tôt le matin (fin d'été - début automne) soit toute la nuit (fin automne début hiver) soit le soir (fin hiver début du printemps).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Grand Chien possédant l'étoile la plus brillante du ciel est naturellement l'une des constellations les plus anciennes. Elle faisait en tout cas partie des 48 constellations répertoriées par Ptolémée dans son Almageste.

Deux légendes se superposent pour expliquer à quel chien cette constellation se rapporte : tout d'abord Lélaps, le chien d'Actéon, ou celui de Procris, une nymphe de Diane, ou le chien d'Ulysse, que Zeus félicita pour avoir attendu vingt ans son maître, partie à la guerre de Troie malgré une ruse, sans manger ni boire, ou celui donné par l'Aurore à Céphale, tellement rapide qu'il fut capable de vaincre le Renard à la course et qu'il fut placé dans les cieux par Zeus en récompense.

La deuxième légende raconte qu'il s'agit du chien de chasse d'Orion, pourchassant le Lièvre.

Observation des étoiles[modifier | modifier le code]

Constellation Grand Chien
Localisation de la constellation

La localisation n'est pas difficile : Sirius étant l'étoile la plus brillante du ciel nocturne, la seule difficulté peut être son identification.

Sirius se situe sur l'hexagone d'hiver, centré sur Orion, dont il occupe l'angle sud-ouest. Cette étoile est dans le prolongement sud des "trois rois mages" qui forment le baudrier d'Orion

Visibilité nocturne de la constellation.
Forme de la constellation

Les principales étoiles forment un trapèze nettement reconnaissable, avec bien sûr Sirius qui marque le cou du chien (probablement sa médaille brillante), plus au Sud Wezen (δ CMa) qui marque la base de la queue, et les deux pattes marquées par Murzim (β CMa), la patte avant, et Adhara (ε CMa), la patte arrière.

On distingue assez facilement le bout de la queue, Aludra (η CMa), située dans l'alignement du dos.

Le reste de la constellation est assez peu visible. La tête du chien forme un triangle peu lumineux au-dessus de Sirius, et ses pattes arrières se prolongent pour encadrer la constellation de la Colombe.

Étoiles principales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste d'étoiles du Grand Chien.

Sirius (α Canis Majoris)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sirius.

Sirius, l'étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien, est également la plus brillante de la voûte céleste. C'est également la 6e étoile la plus proche du Système solaire, distante de seulement 2,67 pc. Son nom dérive d'un terme grec, sireios, signifiant brûlant.

C'est une étoile binaire :

  • Sirius A est une étoile blanche de la séquence principale, extrêmement visible car elle est très proche, mais pas beaucoup plus grosse que le Soleil ;
  • Sirius B, de magnitude 8,44, est une naine blanche qui met 50 ans pour effectuer une révolution autour de Sirius A, dont elle est éloignée de 8 à 31 ua. Sirius B fut découverte en 1862 par Alvan Clark, mais Friedrich Bessel avait le premier constaté des perturbations liées à un compagnon dans la position de Sirius. Sirius B est 10000 fois moins brillante que Sirius A, et elle est si proche de son étoile que seuls de grands télescopes peuvent les séparer.

Autres étoiles[modifier | modifier le code]

La constellation du Grand Chien n'est peut-être pas très grande, mais elle contient un grand nombre d'étoiles visibles, et plusieurs d'entre elles portent un nom propre : Murzim (β CMa), Muliphen (γ CMa), Wezen (δ CMa), Adhara (ε CMa), Furud (ζ CMa), Aludra (η CMa).

Omicron Canis Majoris regroupe en réalité deux étoiles distinctes, distantes de la Terre d'environ 2000 années-lumière, mais séparées l'une et l'autre de 70 années-lumière. ο2 CMa, la plus brillante (magnitude 3,02) est une supergéante bleue, ο1 CMa (magnitude 3,89) est une supergéante orange.

τ CMa est une étoile multiple : l'étoile la plus brillante est formée d'une paire d'étoiles de magnitude 4,9 et 5,3 séparées par 233 ua, autour de laquelle orbite une étoile de 10e magnitude à plus de 13 000 ua. L'étoile la plus brillante de la paire est elle-même double (deux étoiles distantes d'environ 9 ua sur une période de 155 jours), et l'une de ces deux étoiles possède également un compagnon proche, puisqu'il en fait le tour en 1,28 jours à la distance de 0,1 ua seulement.

VY Canis Majoris est la plus grosse étoile connue en 2011, en 2012 La Plus Grande est NML Cygni, en 2013 C'est Westerlund 1 BKS AS, en 2014 C'est UY Scuti, et le Vendredi 25 Avril 2014 C'est V1525 Ursae Majoris.

Objets célestes[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas beaucoup d'objets célestes dans la constellation du Grand Chien. En dessous de Sirius se trouve néanmoins l'amas ouvert M41, de magnitude 4,6.

En 2003 fut découverte une petite galaxie irrégulière dite du Grand Chien, située à seulement 13 kpc de la Galaxie (donc, à quelques centaines de parsecs de l'extérieur du disque), la plus proche connue à l'heure actuelle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :