Drapeau de la Pologne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau de la Pologne
Drapeau de la Pologne
Drapeau de la Pologne
Utilisation Drapeau civil Version officielle
Caractéristiques
Proportions 5:8
Adoption 1er août 1919
Éléments bandes horizontales blanche et rouge
FIAV 010110.svg Pavillon marchand et d'État (Ratio 5:8)

Le drapeau de la Pologne est l'un des symboles nationaux de la République de Pologne. Conformément à la loi du 31 janvier 1980 relative au blason, aux couleurs et à l'hymne de la République de la Pologne et aux sceaux nationaux, il s'agit d'un tissu rectangulaire paré des couleurs nationales arrangées en deux bandes horizontales de surface égale, la première blanche et la seconde rouge. Ces deux couleurs sont définies dans la Constitution polonaise comme les couleurs nationales. Deux versions du drapeau existent, avec ou sans les armoiries de la Pologne au milieu de la bande blanche. La version défacée[à définir], avec les armoiries, est réservée par la loi aux usages officiels à l'étranger ou en mer. L'enseigne navale est quant à elle un drapeau similaire avec une échancrure au milieu à l'extrémité droite.

Les couleurs nationales ont une origine héraldique dérivant des couleurs des armoiries de la Pologne et de la Lituanie. Elles furent officiellement adoptées en 1831. Le drapeau fut pour sa part adopté officiellement en 1919. Depuis 2004, il est fêté le 2 mai.

Les drapeaux de l'Indonésie et de Monaco sont construits de la même façon, à ceci près que la bande rouge est au-dessus de la blanche.

Dessin[modifier | modifier le code]

Sources légales[modifier | modifier le code]

Répartition horizontale et verticale du drapeau de la République de Pologne

Les couleurs de la République de Pologne sont décrites dans des documents légaux : la Constitution polonaise de 1997[1] et la Loi relative au blason, aux couleurs et à l'hymne de la République de la Pologne (Ustawa o godle, barwach i hymnie Rzeczypospolitej Polskiej oraz o pieczęciach państwowych) de 1980 avec ses amendements[2] (appelé "Loi sur les Armoiries").

La législation concernant les symboles nationaux est loin d'être parfaite. La Loi sur les Armoires a été amendée de nombreuses fois et se renvoie à des ordonnances dont certaines n'ont jamais été publiées. De plus, la loi contient des erreurs, des omissions et des incohérences qui rendent la loi confuse, ouverte à des interpréatations divergentes, et qui font que la loi n'est pas souvent mise en application[3].

Couleurs nationales[modifier | modifier le code]

Statut officiel des couleurs du drapeau de la Pologne selon le CIE lab[2]
Couleur[4] x y Y ΔE
  Blanc 0.315 0.320 82.0 4.0
  Rouge 0.570 0.305 16.0 8.0
Illuminant C, measurement geometry d/0

Selon le Chapitre I, Article 28, paragraphe 2 de la Constitution, les couleurs nationales de la Pologne sont le blanc et le rouge[1]. La loi sur les Armoiries, Article 4, précise que les couleurs sont le blanc et le rouge disposé horizontalement en bandes parallèles de même surface avec en haut le blanc et en bas le rouge[2].

Le même article spécifie plus loin que si les couleurs sont montrées verticalement, la bande blanche doit être placée sur la gauche. L'annexe no 2 de la loi montre les couleurs nationales dans leurs alignements vertical et horizontal.

Variantes du drapeau national[modifier | modifier le code]

Une construction non officielle du drapeau avec armoiries, fondée sur les spécifications de la loi polonaise

La Constitution ne mentionne pas à proprement dit de drapeau national. Celui-ci est défini dans le Loi sur les Armoiries qui note deux variantes au drapeau national : le drapeau national de la République de Pologne (flaga państwowa Rzeczypospolitej Polskiej) et le drapeau national avec les armoiries de la République de Pologne (flaga państwowa z godłem Rzeczypospolitej Polskiej). Tous deux sont définis dans l'article 6 de la loi comme suit :

  1. Le drapeau d'État de la République de Pologne est une pièce de tissu rectangulaire aux couleurs de la République de Pologne hissé sur un pylone.
  2. Le drapeau d'État de la République de Pologne est aussi le drapeau spécifié dans le paragraphe 1, avec au milieu de la bande blanche les armoiries de la République de Pologne[2].

Le ratio des drapeaux est 5:8. Pour le dernier, la proportion entre l'écu et le palan est 2:5. Des images des deux variantes se trouvent dans l'annexe no 3 de la Loi sur les Armoiries.

Usage[modifier | modifier le code]

Respect du drapeau[modifier | modifier le code]

La loi polonaise indique que chaque citoyen polonais et tous les organes, institutions ou organisations de l'État ont le « droit et l'obligation de révérence et de respect » envers les symboles nationaux, incluant le drapeau[2]. L'irrespect, la destruction, l'enlèvement violent du drapeau sont considérés comme un crime punis d'une amende, d'une limitation de liberté (travaux forcés) ou jusqu'à un an de privation de liberté (prison)[5]. Les statistiques officielles montrent que les crimes contre les symboles nationaux sont rares : 43 en 2003, 96 en 2004 ce qui représente moins de 0.001% de tous les crimes enregistrés en Pologne ces années[3].

Qui peut et doit hisser le drapeau[modifier | modifier le code]

Selon le Loi sur les Armoiries, tout le monde peut utiliser le drapeau polonais, surtout durant les évènements nationaux ou culturels, du moment que cela soit fait d'une manière respectueuse[2]. Cette liberté d'usage des couleurs nationales est relativement nouvelle. Jusqu'en 2004, les citoyens polonais n'étaient autorisés à hisser le drapeau polonais que pour les jours fériés. Tout usage non autorisé des symboles nationaux était illégal et hisser le drapeau avec les armoires, de 1955 à 1985, était punissable d'une amende et d'une peine de prison allant jusqu'à un an[3]. Cette restriction et cet accaparement étatique des symboles nationaux durant le régime communiste transformèrent le fait de hisser le drapeau polonais en un symbole de résistance au gouvernement. Il était de coutume – et c'est toujours le cas aujourd'hui – de voir les drapeaux fleurir lors des grèves des ouvriers. C'est pourquoi le drapeau polonais, comme symbole du patriotisme et de la résistance envers le régime communiste de la République populaire de Pologne, fait partie du logo de Solidarność[6].

Drapeau polonais flottant au-dessus du Sejm

Drapeau sans armoiries[modifier | modifier le code]

Les organes qui doivent hisser le drapeau sans les armoiries sont :

  • le Sejm (chambre basse du Parlement);
  • le Sénat (chambre haute du Parlement);
  • le Président de la République de Pologne;
  • le Conseil des Ministres de Pologne, et le Premier Ministre de Pologne;
  • les législatures locales – seulement pendant leurs sessions;
  • les autres organes du gourvenement, locaux ou nationaux – seulement les jours fériés.

De plus, le drapeau sans les armoiries est aussi utilisé comme une enseigne pour la navigation fluviale[2].

Drapeau avec armoiries[modifier | modifier le code]

Même si l'interdiction d'utiliser le drapeau sans armoiries a été levée, l'usage du drapeau avec les armoiries est toujours restreint par la loi. Ce drapeau peut être hissé seulement :

  • sur ou devant les ambassades polonaises, les consulats et les autres bureaux et missions à l'étranger ainsi que sur les résidences et sur les véhicules des ambassadeurs et consuls ;
  • aux aéroports et aux héliports civils;
  • sur les avions civils – seulement pour les vols internationaux;
  • sur les bâtiments des autorités portuaires;
  • comme une enseigne civil[2].

Cependant, en pratique, cette restriction est souvent ignorée et les deux drapeaux – avec ou sans armoiries – sont interchangeables[3]. La variante avec armoiries est particulièrement souvent utilisée par la Polonia, la diaspora polonaise, surtout aux États-Unis[7].

Jours où l'on hisse le drapeau[modifier | modifier le code]

Un drapeau polonais flottant dans le vent

Les organes nationaux et locaux du gouvernement doivent, par la loi, hisser le drapeau polonais les jours suivants, d'autres institutions ainsi que tous les citoyens polonais y sont encouragés :

Le Jour du Drapeau Polonais (formellement: Jour du Drapeau de la République de Pologne, Dzień Flagi Rzeczypospolitej Polskiej) fut fêté le 2 mai 2004 pour la première fois. Il a été établi dans le but de commémorer l'histoire et la signification des symboles nationaux[8]. La date a été choisie pour coïncider avec la Fête de la Polonia traditionnellement observé par la diaspora polonaise et par le Sénat. Il existe aussi une raison pratique qui tient au fait que le 2 mai se situait déjà entre deux jours fériés. Ainsi ce jour supplémentaire permet trois jours consécutifs où le drapeau est hissé. Au contraire de la Fête du Travail et de la Fête de la Constitution, le Jour du Drapeau n'est pas un jour férié même si nombreux sont les Polonais qui prennent un jour de congé supplémentaire pour faire le pont.

Drapeaux polonais (blanc et rouge, papal (jaune et blanc) et marial ou municipal (blanc et bleu) sur la Grand'Place de Cracovie pendant la visite en Pologne du Pape Benoît XVI le 27 mai 2006.

Les autres jours où le drapeau polonais est souvent hissé sur les bâtiments officiels sont :

Le drapeau est aussi hissé pour les évènements sportifs importants comme pour la Coupe du monde de la FIFA, si des sportifs polonais y participent, mais aussi pendant les visites officielles de personnages importants, surtout le Pape. Durant une visite papale, le drapeau national est traditionnellement hissé aux côtés du drapeau jaune et blanc de l'Église Catholique Romaine, et du drapeau blanc et bleu de Marie.

Selon des sondages, à peu près un tiers des Polonais avouent posséder un drapeau polonais, et environ un quart le hisse durant les fêtes nationales. Un tel déploiement de patriotisme est plus vivant dans l'ouest de la Pologne, surtout dans la Grande-Pologne[3].

Protocole[modifier | modifier le code]

Exemple d'alignement vertical des couleurs nationales polonaise à l'intérieur du Sejm

L'usage des drapeaux polonais est réglé par un protocole plus coutumier que légal. En dehors de l'obligation de traiter le drapeau avec respect, la loi polonaise ne détaille pas l'usage correct du drapeau polonais. Certaines organisations et institutions publiques, comme l'institut héraldique et vexillologique[9] et la Cour Suprême de Contrôle[3] ont proposé concernant le drapeau polonais des protocoles écrits fondés sur la coutume, les protocoles d'autres pays comme l'Drapeau de l'Inde ou les Drapeau des États-Unis et le bon sens. Ces directives n'ont aucune obligation légale.

Traditionnellement, le drapeau national est réservé aux occasions informatives ou festives. Un exemplaire du drapeau sur ou devant un bâtiment indique son rôle officiel. Plusieurs drapeaux sont normalement utilisés pour décorer les bâtiments publics ou privés pour des occasions spéciales comme les fêtes nationales[3].

Dans l'Armorial de la Noblesse polonaise, la couleur de la charge a une priorité sur la couleur du champ. Dans le cas des couleurs nationales, le blanc, couleur de l'Aigle Blanc, doit toujours être placé dans une meilleure position que le rouge, couleur du champ des armoiries polonaises. Ainsi pour un alignement horizontal, la bande blanche doit être placée au-dessus de la rouge. Si l'alignement est vertical, la bande blanche doit être placée à la gauche du point de vue extérieur. Si le drapeau flotte verticalement sur le côté d'une rue, la bande blanche doit être placée à gauche quand on regarde vers le sens des numéros ascendants. Si le drapeau drappe un cercueil, le blanc doit être placé au-dessus du cœur[9].

Le drapeau doit être hissé avant 8 heures de matin et baissé au crépuscule. S'il doit flotter la nuit, il doit être illuminé[3]. Lors d'une cérémonie du lever des couleurs, l'Mazurek Dąbrowskiego est joué. La durée du hissage doit correspondre à la durée de l'hymne[9]. Les civils doivent le respect en se levant d'une manière digne, de plus, les hommes doivent se découvrir la tête. Les personnes en uniforme de service sont au garde à vous. Si leur uniforme inclut un couvre-chef et qu'ils ne font pas partie d'un groupe organisé, ils font le salut à deux doigts. Les porte-drapeau inclinent leurs bannières devant le drapeau[2]. (See video)

Exemple d'arrangement intérieur du drapeau polonais au centre avec deux autres drapeaux : celui de la voïvodie de Petite-Pologne à gauche et le drapeau européen à droite

Selon les standards communément acceptés, le drapeau national de doit jamais s'incliner devant une personne ou une chose. Tout soin doit être pris pour éviter que le drapeau ne touche le sol ou l'eau en dessous. On doit aussi éviter qu'il ne se déchire et tombe sur le sol. Ainsi il ne doit pas être hissé lors d'une forte pluie, de blizzard, d'un vent très fort. Le drapeau ne doit pas être hissé s'il est déchiré, froissé, sale ou quand les couleurs sont passées. Lorsqu'il ne peut plus être utilisé, on doit en disposer d'une manière digne en le coupant en deux selon les bandes de couleurs puis en les brulant[9],[3].

Lorsqu'il est présenté avec d'autres drapeaux, le drapeau polonais doit être levé le premier et abaissé en dernier. Chaque drapeau doit être hissé sur un pylône séparé à la même hauteur, le drapeau polonais devant toujours être placé dans la position la plus honorable[3]. Cela signifie que si le nombre de drapeaux est pair, le drapeau polonais doit être placé à la droite de tous les drapeaux, s'il est impair, on place le drapeau polonais au milieu. On peut aussi placer deux drapeaux polonais aux extrémités de la série de drapeaux[9]. L'ordre de préséance des drapeaux est comme suit[9] :

  • drapeau de la Pologne,
  • drapeaux nationaux des autres pays (dans l'ordre alphabétique),
  • drapeaux des voïvodies,
  • drapeaux des powiat,
  • drapeaux des communes,
  • drapeau européen,
  • drapeaux des organisations nationales,
  • drapeaux des organisations internationales,
  • drapeaux des services publics
  • drapeaux des entreprises,
  • les autres drapeaux.

Le Président de la République peut prononcer une période de deuil national. Durant cette période, les drapeaux polonais sont hissés à mi-mât[2]. Si le drapeau est hissé sur un pylône en bois plutôt que sur un mât, un ruban noir est attaché au pylône en signe de deuil ou alors un drapeau noir est hissé à la gauche du drapeau national[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (pl) Konstytucja Rzeczypospolitej Polskiej [(en) Constitution polonaise], Dz.U. 78.483.1997
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (pl) Ustawa o godle, barwach i hymnie Rzeczypospolitej Polskiej oraz o pieczęciach państwowych [Loi sur les Armoiries, les Couleurs, l'Hymne de la République de Pologne et sur les Sceaux de l'État], Dz.U. 05.235.2000
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (pl) Najwyższa Izba Kontroli, Informacja o wynikach kontroli używania symboli państwowych przez organy administracji publicznej [ Cour Suprême de Contrôle, Informations à propos des résultats du contrôle des usages des symboles nationaux par l'administration publique.], Varsovie, avril 2005
  4. Les spécifications statutaires font référence au modèle sRGB pour le web, prenant le point blanc à 6500K. Les valeurs RGB qui en résultent dans le système hexadécimal sont : blanc E9E8E7 et rouge D4213D. Les ombres qui sont en fait visible sur l'écran d'ordinateur dépendent du navigateur web et des paramètres d'affichage, ainsi que du contexte autour et d'autres facteurs. Une lumière intense venant de derrière peut faire apparaître ce blanc comme gris. Aussi, la plupart des sites internet montrant les couleurs nationales de la Pologne utilise une approximation simplifiée des spécifications légales en utilisant les couleurs du web basiques : blanc FFFFFF et rouge FF0000N (cf par exemple le site officiel du Président de la République polonaise).
  5. (pl) Kodeks karny (Code pénal), Dz.U. 88.553.1997
  6. (en) Małgorzata Niezabitowska, Discovering America,‎ 1988, 48 p.
  7. (pl) « Flaga », Site officielle du Président de la République Polonaise, Chancellerie du Président de la République Polonaise (consulté le 2007-09-30)
  8. (en) « Le Jour du Drapeau Polonais - Les Origines », Ministère Polonais de la Défense,‎ 2007 (consulté le 2007-11-24)
  9. a, b, c, d, e et f (pl) « Protokół flagowy – Jak postępować z flagami », Instytut Heraldyczno-Weksylologiczny,‎ 11 juillet 2005 (consulté le 2007-09-30)