Drapeau de saint Patrick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau de saint Patrick
Drapeau de saint Patrick
Drapeau de saint Patrick
Utilisation Drapeau civil Version officielle
Caractéristiques
Adoption 1783
Éléments Sautoir rouge sur fond blanc

Le Drapeau de saint Patrick ou Croix de saint Patrick est un drapeau figurant un sautoir (croix en forme de X, ou crux decussata) rouge sur un fond blanc, symbole de l'Irlande ou de Saint Patrick, saint patron de l'Irlande.

En héraldique, la Croix de saint Patrick est un blason « Argent, au sautoir gueules. » Dans le monde anglophone, la croix en forme de X (appelée croix de saint André en Français) est génériquement désignée par le terme héraldique "saltire". Les anglophones ne nomment croix de Saint André que la croix écossaise, un sautoir blanc sur fond bleu ; cela explique qu'ils aient pu baptiser croix de saint Patrick une croix de saint André rouge sur fond blanc[1].

La Croix a été utilisée sur les apparats de l'ordre de Saint-Patrick, fondé en 1783 comme premier ordre de chevalerie du Royaume d'Irlande, puis sur les armes et drapeaux d'un certain nombre d'institutions du Royaume. Après l'Acte d'Union (1800), unifiant le Royaume d'Irlande et le Royaume de Grande Bretagne, le sautoir a été ajouté sur le drapeau britannique pour former l'actuel Union Flag.

La Croix de Saint Patrick est dénoncée par les nationalistes irlandais comme étant une invention britannique[2].

Origines[modifier | modifier le code]

Insigne de Chevalier de l'ordre de Saint-Patrick : ovale doré entourant un trèfle vert et la croix de Saint Patrick

Le premier usage de la Croix de Saint Patrick a été sur le badge du Très illustre ordre de Saint-Patrick, fondé en 1783, pour commémorer la Constitution de 1782, qui donna une autonomie substantielle à l'Irlande, dans le but d'obtenir un certain support politique au Parlement d'Irlande[3].

L'origine exacte de la croix reste inconnue. Certains observateurs affirment que le sautoir a été emprunté aux armes de la dynastie des FitzGerald (appelée aussi Geraldines, « fils de Gerald »)[2]. William FitzGerald, 2e Duc de Leinster était un membre éminent de la Chambre des Lords irlandaise et l'un des fondateurs de l'ordre de Saint-Patrick. Michael Casey suggère que les fondateurs ont basé l'insigne de l'Ordre sur celui de l'Ordre de la Jarretière, et simplement fait subir à la croix de saint George une rotation de 45 °[4].

Bien qu'il existe des preuves d'une utilisation préalable du sautoir dans le symbolisme de l'Irlande, elles sont ambigües et insuffisantes (voir ci-dessous).

Premiers sautoirs[modifier | modifier le code]

Diverses sources montrent que le sautoir a été utilisé avant 1783 en Irlande.

Autour de 1480, la Croix était frappée sur les pièces de monnaie irlandaises (groat et demi-groat). À cette époque, Gerald FitzGerald (8e comte de Kildare) était Lord Deputy d'Irlande, et les insignes frappées étaient considérées comme ses armes[5],[6].

Croix de Bourgogne

D'anciennes cartes anglaises et allemandes de la Bataille de Kinsale (1601-1602) présentent les armées alliées irlandaises et espagnoles unies sous un même étendard, représentant un sautoir rouge. On estime qu'il représente plutôt le drapeau de guerre de l'Espagne, la Croix de Bourgogne, qu'un drapeau irlandais[7].

Armoiries du Trinity College Dublin

Les armes du Trinity College Dublin, datant de 1612, représentent des drapeaux flottant des tourelles d'un château. L'un d'eux est une croix de saint Georges rouge sur fond blanc (semblable au drapeau de l'Angleterre), et l'autre est une croix de saint André (sautoir) rouge sur fond blanc, symbolisant l'Irlande[8],[9] .

Des rapports récents sur les armes de la Confédération irlandaise catholique au cours de la Guerres des Trois Royaumes admet qu'un canton avait pour emblème un sautoir rouge sur fond d'or[10].

Autres symboles de l'Irlande[modifier | modifier le code]

Les armoiries de l'Irlande représentent une harpe d'or aux cordes d'argent sur un fond bleu[11] (harpe de Brian Boru). Elle représente l'Irlande sur les drapeaux les plus récents : le drapeau du Commonwealth (1649 : Angleterre et Irlande) et le Protectorate Jack (1658 : Angleterre, Irlande et Écosse). Elle est aussi présente sur le Royal Standard (drapeau du Souverain du Royaume-Uni) depuis le règne de Jacques Ier[12].

La croix celtique et la croix de sainte Brigitte sont aussi utilisés pour symboliser l'Irlande.

Utilisation du drapeau[modifier | modifier le code]

Le Drapeau de saint Patrick est le drapeau du Collège saint Patrick (séminaire) à Maynooth, et élevé pour la remise des diplômes et lors d'occasions spéciales. Son utilisation n'a pas été affectée par la séparation d'avec la National University of Ireland, Maynooth en 1997.

La question des drapeaux en Irlande du Nord est controversée, leurs symbolismes respectifs reflétant les différentes politiques sous-jacentes. La Croix de saint Patrick est parfois utilisée comme un symbole inter-communautaire neutre, à l'inverse de l'Union Flag et de l'Ulster Banner (pro-unionistes) ou le tricolore irlandais (nationalistes irlandais)[13].

Le Drapeau de saint Patrick est parfois sorti lors des parades de la Fête de la Saint-Patrick en Irlande du Nord[13]. Il est suspendu à la façade de la mairie de Downpatrick avant la parade, près de la Cathédrale de la ville, où est enterré Saint Patrick[14]. En Grande Bretagne, le drapeau de saint Patrick a été utilisé à la place du tricolore irlandais lors de la parade de la Fête de la Saint-Patrick en 2009 à Croydon, entraînant des plaintes de certains conseillers municipaux[15]. Il est habituellement utilisé à Bradford le jour de la parade[16].

L'utilisation du drapeau de saint Patrick a été approuvé par le Mouvement réformateur[17], un groupe de pression « post-nationaliste » irlandais. Il a également incorporé la croix à son logo[17].

Les équipes hommes et femmes de Boulingrin de toute l'île d'Irlande concourent sous le drapeau de saint Patrick lors des compétitions internationales[18],[19].

Autres drapeaux[modifier | modifier le code]

D'autres drapeaux figurent également un sautoir rouge sur fond blanc, dont le drapeau de l'Alabama (officiellement : « une croix de saint André cramoisie sur un fond blanc[20] »), ainsi que le drapeau de la Floride et le drapeau de Valdivia, tous deux dérivés de la croix de Bourgogne espagnole. Le drapeau de Jersey dérive d'un malentendu entre les mots « Ierse » et « Jersey » dans un livre hollandais de 1693 : « Ierse » étant le mot hollandais pour « Irlandais » (Irish en anglais)[21].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. . De même, les anglophones appellent croix de saint Alban une croix de saint André jaune sur fond bleu
  2. a et b Hayes-McCoy, A history of Irish flags from earliest times, p.38
  3. « Monarchy Today: Queen and Public: Honours: Order of St Patrick », sur le Site officiel de la monarchie britannique (consulté le 3 décembre 2006)
  4. Michael Casey, « The Most Illustrious Order of Saint Patrick », Dublin Historical Record, Old Dublin Society, vol. 44, no 2,‎ automne 1991, p. 6
  5. Aquilla Smith, « On the Irish Coins of Edward the Fourth », Transactions of the Royal Irish Academy, Dublin, Royal Irish Academy, vol. 19,‎ 1839, p. 31–33 (lire en ligne)
  6. Hayes-McCoy, p.37
  7. Hayes-McCoy, pp.36–7
  8. Peter Galloway, The most illustrious order : the Order of St Patrick and its knights, London, Unicorn,‎ 1999, 189–190 p. (ISBN 0906290236)
  9. Hayes-McCoy, pp.38–39
  10. Peter Maurice Daly, The English Emblem Tradition: Emblematic flag devices of the English civil wars, 1642-1660, vol. 3, University of Toronto Press, coll. « Index Emblematicus »,‎ 1995 (ISBN 080205739X), p. XLVII
  11. Hayes-McCoy, pp.20,22
  12. Hayes-McCoy, p.25
  13. a et b Groom, p.81
  14. (en) Newton Emerson, « St Patrick's parade remains inoffensive », Irish News,‎ 20 March 2003, p. 6
  15. (en) Ian Austen, « 'Slap in the face to the Irish' », Croydon Advertiser,‎ 20 March 2009, p. 19
  16. (en) « Race row over tricolour », Irish Daily Mirror,‎ 12 April 2006, p. 27
  17. a et b (en) « The History and Origins of the Saint Patrick’s Cross » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), The Reform Movement Newsletter, Reform Movement, Spring/Summer 2004. Consulté le 2009-07-06
  18. (en) « Nolan's cross words », The Times,‎ 5 September 2008, p. 84
  19. (en) « Full List of International Member Countries », World Bowls (consulté le 2009-07-08)
  20. State Flag of Alabama Alabama Department of Archives and History
  21. Hayes-McCoy, p.41

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Gerard Anthony Hayes-McCoy, A history of Irish flags from earliest times, Dublin, Academy Press,‎ 1979 (ISBN 090618701X)
  • (en) Timothy Wilson, Flags at sea : a guide to the flags flown at sea by British and some foreign ships, from the 16th century to the present day, illustrated from the collections of the National Maritime Museum, London, National Maritime Museum,‎ 1986, 1e éd., poche (ISBN 978-0-11-290389-5, LCCN 86165180)
  • (en) Nick Groom, Flag, Nation and Symbolism in Europe and America, Londres, Routledge,‎ 2007, 1e éd. (ISBN 978-0-415-44404-0, LCCN 2007018505, lire en ligne), « Union Jacks and Union Jills », p. 68–87