Drapeaux musulmans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article recense les drapeaux de pays et d'organisations musulmanes qui font explicitement référence à leur culture musulmane, ou qui utilisent dans leur drapeau des couleurs ou symboles faisant référence à l'islam.

Bien que l’islam, du temps du Mahomet, n’ait été symbolisé par aucune couleur ni emblème, le blanc est habituellement associées à l'islam ainsi que la "chahada". Le seule et unique drapeau de l'islam est " Rayat Al Okab" ce qui signifie "le drapeau de l'aigle".

Références à Dieu en langue arabe[modifier | modifier le code]

Plusieurs drapeaux de pays musulmans arborent leur attachement à l’islam par le biais de plusieurs slogans. Ces références, sont exclusivement faites en langue arabe et ont des liens avec l'histoire de la religion musulmane.

La Chahada[modifier | modifier le code]

Le Takbir[modifier | modifier le code]

Autres références[modifier | modifier le code]

  • Enfin, sur le drapeau du Sultanat du Brunei, on peut lire la devise nationale brunéienne « Toujours au service avec l'aide de Dieu ».

Symbolique des couleurs[modifier | modifier le code]

Depuis les premiers temps de l’islam, une certaine importance est accordée aux couleurs et à ce qu’elles symbolisent. Bien que selon les sources religieuses traditionnelles, aucune couleur ne peut être considérée comme représentante de l’islam ; le noir, le blanc et le vert ont acquises une certaine notoriété. Utilisées dans les calligraphies ou les habits, c’est sans surprise que certains drapeaux utilisent ces couleurs.

Le noir et le blanc[modifier | modifier le code]

L'islam ne possède pas de symboles officiels. Toutefois, Mahomet pour des raisons politiques était tenu de représenter la communauté musulmane naissante sous un ou plusieurs drapeaux, particulièrement en temps de guerre. Selon plusieurs sources historiques[1], deux drapeaux auraient été hissés lors des batailles, le premier entièrement noir, appelé Al-Raya, et le deuxième intégralement blanc, appelé Al-Liwa. D’après d’autres sources[2], ces deux drapeaux auraient été frappés de la chahada et auraient remplis un rôle bien défini : le drapeau Al-Raya n’aurait été utilisé que pour les guerres, alors que le drapeau Al-Liwa aurait eu un rôle uniquement politique.


De nos jours, le drapeau Al-Raya est considéré par les chiites duodécimains comme le futur étendard de l’islam, lors du retour du Mahdi[3].
Les drapeaux portant la chahada, sont régulièrement utilisés ou détournés par des groupuscules jihadistes.

Le vert[modifier | modifier le code]

Le Coran fait de nombreuses fois référence à la beauté du Paradis, présenté comme un magnifique jardin verdoyant[4], ce qui renvoi dans l’imaginaire collectif à la couleur verte. De plus, certains versets du livre Saint de l'islam[5], font directement référence à cette couleur, ce qui expliquerait la popularité qu’aurait rencontrée cette couleur chez les populations musulmanes. Par ailleurs, Mahomet aurait aussi déclaré que le vert était sa couleur préférée[6].

  • Aujourd’hui, de nombreux pays musulmans présentent des drapeaux à dominance verte, pour affirmer leur attachement à l’islam.
  • Le drapeau du Sri Lanka, pays non musulman, utilise le vert pour représenter la minorité musulmane présente dans le pays.

Le croissant et l'étoile[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Étoile et croissant.

Le croissant et l’étoile ont des origines obscures, l'étoile représente les 5 piliers de l'islam et le croissant représente les 3/4 du monde connu conquis par l'empire ottoman. Quoi qu’il en soit, ces représentations sont devenues les emblèmes de l’Empire ottoman musulman. À la suite de l’expansion turque, ces symboles ont été associés à l’islam — à l’instar du crucifix dans le christianisme — malgré le fait qu’ils n’aient aucun lien avec l’histoire de la religion musulmane.

Utilisation des deux symboles[modifier | modifier le code]

Aujourd’hui, on retrouve le croissant et l’étoile sur de nombreux drapeaux de pays musulmans, représentant l’attachement de ces nations au monde islamique. En revanche, les autorités officielles donnent parfois des significations supplémentaires à ces symboles en s’appuyant sur des utilisations personnelles des branches et du nombre d’étoiles présentes sur le drapeau.


  • Le drapeau de la République de Singapour, pays non musulman, arbore un croissant accompagné de cinq étoiles. Ces symboles représentent les valeurs du pays et n’ont aucun lien avec la religion musulmane.

Utilisation du croissant seul[modifier | modifier le code]

Utilisation de l'étoile seule[modifier | modifier le code]

Utilisation de ces symboles par divers groupuscules[modifier | modifier le code]

Les divers symboles islamiques ont été largement repris par divers groupes religieux ou politiques pour marquer leur adhésion aux préceptes musulmans.

Calligraphie et chahada[modifier | modifier le code]

Drapeaux noirs et blancs[modifier | modifier le code]

Croissant et étoile[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre C. Lux-Wurm, Les drapeaux de l'Islam : de Mahomet à nos jours, Paris, Buchet Chastel, 2001, 344 pages, 30 cm × 23 cm, (ISBN 2-283-01813-7)