Ligue de la jeunesse arabe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les membres d'Al-Fatat. Rangée du bas (de gauche à droite): Tawfiq al-Hayyani, Fayez al-Shihabi, Rafiq al-Tamimi, Awni Abd al-Hadi, Ahmad Qadri, Mu'in al-Madi, Tawfiq al-Yazagi, et Sa'id Talab. Rangée du milieu (gauche à droite): Wasfi al-Atassi, Ahmad Muraywed, Shukri al-Kuwatli, Bahjat al-Shihabi, Saleem al-Attar, Zaki al-Tamimi, Husni al-Barazi. Rangée du haut: Adil al-Azma, Rushdi al-Husami, Riyad es-Solh, Saadallah al-Jabiri, Afif as-Solh, Izzat Darwaza.

La Ligue de la jeunesse arabe (arabe: جمعية العربية الفتاة, Jam’iyat al-’Arabiya al-Fatat) connue aussi sous le nom d'Al-Fatat était une organisation nationaliste arabe.

Créée à Paris en 1911 par Izzat Darwaza, Al-Fatat était une société secrète. Partisan d'une autonomie arabe au sein de l'Empire ottoman, la ligue est principalement constituée d'étudiants libanais, syriens, irakiens et palestiniens. Dirigé par Abdelkarim Khalil, la ligue était liée à une autre société secrète Al Ahd, constituée majoritairement de militaire.

Après l'accession au pouvoir d'Enver Pacha, et la radicalisation du Comité Union et Progrès, le parti est dissous, et son dirigeant est condamné à mort à Beyrouth en 1916.