Scanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Scanie
Blason de Scanie
Héraldique
Drapeau de Scanie
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Suède Suède
Région historique Götaland
Plus grande ville Malmö
Démographie
Population 1 247 338 hab. (2011[1])
Densité 114 hab./km2
Géographie
Coordonnées 55° 48′ N 13° 37′ E / 55.8, 13.61666667 ()55° 48′ Nord 13° 37′ Est / 55.8, 13.61666667 ()  
Superficie 1 093 900 ha = 10 939 km2
Symboles
Fleur Marguerite commune
Animal Cerf élaphe
Localisation
Localisation de Scanie
Paysage du sud-ouest de la Scanie

La Scanie (en suédois et danois Skåne) est une province historique en Suède, située à l'extrémité sud du pays. Son territoire correspond à l'actuelle région de Skåne et à l'actuel comté de Skåne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La vieille église de Södra Åsum dans la commune de Sjöbo, un exemple typique d'église danoise médiévale

La Scanie est bordée au nord-ouest par le comté de Halland, au nord par celui de Kronoberg et au nord-est par celui de Blekinge.

La Scanie est séparée du Danemark par le détroit de Sund (Öresund en suédois, Øresund en danois).
Depuis juillet 2000, le pont de l'Øresund entre le Danemark et la Suède relie Malmö en Scanie à Copenhague sur l'île danoise de Seeland.

Villes[modifier | modifier le code]

Plus de 90 % de la population de la Scanie vit en zones urbaines. En 2000, le pont de l'Øresund - le plus long pont ferroviaire et automobile d'Europe - relie Malmö et Copenhague. La région de l'Øresund rassemble 3,6 millions d'habitants. En 2005, 9 200 voyageurs traversaient le pont quotidiennement, la grande majorité d'entre eux allant de Malmö à Copenhague. Les principales villes de la régions sont :

Histoire[modifier | modifier le code]

La Scanie faisait partie intégrante du Danemark jusqu'au traité de Roskilde de 1658. La Réforme danoise a commencé en Scanie et les monnaies danoises étaient battues en Scanie.

Administration et démographie[modifier | modifier le code]

La Scanie est aujourd'hui une région administrative (le comté, "Skåne län") et politique (la région, "Region Skåne"). En Suède, ce sont les comtés qui constituent de nos jours l'unité administrative et statistique. Et il y a des régions avec des parlements élus. La région de Scanie, le comté de Scanie et la province de Scanie ont des frontières identiques, à l'exception d'une petite partie de la commune de Båstad, qui appartient au comté de Scanie mais fait partie de la province du Halland.

Culture[modifier | modifier le code]

La Scanie a une longue tradition de relation économique étroites avec les diverses populations le long de l'Europe continentale. Elle partage notamment avec le Danemark une longue histoire commune, parfois tourmentée. Ces relations particulières se traduisent dans la culture de la Scanie en en faisant une région distincte du reste du pays.

Les paysages de la région, souvent décrit comme un patchwork coloré fait de champs de blé et de colza, ainsi que son climat doux propre au sud de la région, a inspiré de nombreux artistes et auteurs suédois tel qu'August Strindberg, Selma Lagerlöf ou Henning Mankell.

C'est cette nature de Scanie que le célèbre naturaliste Carl von Linné analysera en détail, contribuant ainsi à la fondation du système moderne de la nomenclature binominale.

Au cinéma, dans le film The Guild sorti en 2006, la guerre en Scanie entre les Suédois et les Danois est dépeinte du point de vue des rebelles.

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède, de Selma Lagerlöf, qui raconte le voyage d'un petit garçon sur le dos d'une oie à travers la Suède, décrit au début du livre la plaine de Scanie au sortir de l'hiver.

Les enquêtes de l'inspecteur Kurt Wallander, le personnage principal de plusieurs romans policiers de l'écrivain suédois Henning Mankell, se passent au commissariat d'Ystad. Ces romans, de véritables best-seller à travers le monde, décrivent parfaitement les paysages de la Scanie qui deviennent des personnages à part entière de ces enquêtes. Dans son roman L'Homme qui souriait, c'est par exemple le brouillard typique de la région que Mankell décrit.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]