Saint-Christophe-et-Niévès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Christophe.

17° 15′ 30″ N 62° 42′ 36″ O / 17.2582, -62.7099

Saint-Christophe-et-Niévès

Federation of Saint Kitts and Nevis (en)

Drapeau
Drapeau de Saint-Christophe-et-Niévès
Blason
Armoiries de Saint-Christophe-et-Niévès
alt=Description de l'image KNA orthographic.svg.
Devise nationale Country Above Self
(en français : « la Patrie au-dessus de Soi »)
Hymne national Oh Land of Beauty
Administration
Forme de l'État Monarchie constitutionnelle fédérative
Reine Élisabeth II
Gouverneur général Sir Edmund Lawrence
Premier ministre Dr. Denzil Douglas
Langues officielles
Anglais
Capitale Basseterre
Géographie
Plus grande ville Basseterre
Superficie totale 261[1] km2
(classé 202e)
Superficie en eau Négligeable
Fuseau horaire UTC -4
Histoire
Indépendance Du Royaume-Uni
Date 19 septembre 1983
Démographie
Gentilé Christophien
Population totale (2008) 39 619[2] hab.
(classé 187e)
Densité 152 hab./km2
Économie
IDH (2004) en stagnation 0,825 (élevé) (51e)
Monnaie Dollar de la Caraïbe
orientale
(XCD​)
Divers
Code ISO 3166-1 KNA, KN​
Domaine Internet .kn
Indicatif téléphonique +1

Saint-Christophe-et-Niévès, en forme longue la Fédération de Saint-Christophe-et-Niévès, ou encore Saint-Christophe-et-Nevis ou Saint-Kitts-et-Nevis[3], en anglais Saint Kitts and Nevis et Federation of Saint Kitts and Nevis (prononcer [seɪnt ˌkɪts ænd ˈniːvɪs]), est un État situé dans les petites Antilles, composé des îles Saint-Christophe et Niévès, associées sous forme de fédération.

La capitale et le siège du gouvernement est Basseterre sur l'île de Saint-Kitts. Niévès se trouve à environ 3 km au sud-est de Saint-Kitts, séparé par un chenal peu profond appelé The Narrows (Détroits).

Historiquement, la dépendance britannique d'Anguilla a également fait partie de cette union, qui était alors connue collectivement comme Saint Christopher-Nevis-Anguilla. Saint-Christophe-et-Niévès fait géographiquement partie des îles Sous-le-Vent. Au nord-nord-ouest se trouvent les îles de Saint-Eustache, Saba, Saint Barthélemy et Saint-Martin. À l'est et au nord-est se trouvent les îles d'Antigua-et-Barbuda, au sud-est la petite île inhabitée de Redonda et l'île de Montserrat, qui possède un volcan actif (voir la Soufrière).

Saint-Christophe-et-Niévès a été parmi les premières îles des Caraïbes colonisées par les Européens. Saint-Kitts a accueilli les premières colonies britanniques et françaises dans les Caraïbes.

Saint-Christophe-et-Niévès est membre de l'Alliance bolivarienne pour les Amériques (ALBA) depuis le 14 décembre 2014.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Saint-Kitts a été nommé « Liamuiga » par les Indiens Kalinago qui habitaient l'île. Ce nom, à peu près traduit en anglais, signifie « terre fertile », un témoignage d'une île riche en sol volcanique et ainsi productive.

Le nom précolombien de Nevis était « Oualie » qui est traduit par « la terre aux belles eaux », référence vraisemblablement au jaillissement sur l'île de nombreuses sources d'eaux douces chaudes et volcaniques.

En 1498, Christophe Colomb, apercevant ce que nous appelons aujourd'hui Nevis, a donné à cette île le nom de San Martin (Saint-Martin). Cependant, la confusion avec de nombreuses petites îles et qui plus est mal cartographiées dans les îles des îles Sous-le-Vent, fait que le nom a fini par être accidentellement transféré à une autre île, celle que nous connaissons maintenant et qui est partagée entre deux États, la France et les Pays-Bas : l'île de Saint-Martin.

Le nom actuel « Nevis » est dérivé d'un nom espagnol Nuestra Señora de las Nieves (le nom original était de l'espagnol archaïque Noestra Siñora de las Neves), par un processus d'abréviation et d'anglicisme. Ce nom espagnol signifie Notre-Dame-des-Neiges. On ne sait pas qui a choisi ce nom pour l'île, mais il fait référence à l'histoire d'un miracle qui eut lieu durant le IVe siècle ap. J-C : une chute de neige sur l'Esquilin à Rome. On peut supposer que les nuages blancs qui habituellement enguirlandent le sommet du Nevis Peak ont rappelé une chute de neige miraculeuse dans un climat chaud. L'île de Nevis, au moment de l'installation des Britanniques, a d'abord été dénommée « Dulcina », un nom qui signifie « la Douce ». Son nom d'origine espagnole, « Nuestra Señora de las Nieves », a finalement été maintenu mais fut bientôt réduit à « Nevis ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Débarquement des Espagnols à Saint Kitts

Christophe Colomb découvre ces îles en 1493. L'île de Saint-Christophe est rapidement colonisée à partir de 1538 par des huguenots français. Une colonie anglaise est fondée à proximité en bonne entente en 1624 par le capitaine Thomas Warner. Après de bonnes relations initiales, les colons massacrent deux ans plus tard les derniers indiens Caraïbes présents sur l'île, mais ils sont tous expulsés en 1628 par les Espagnols. La colonie française s'établit essentiellement à l'île de la Tortue.

France et Grande-Bretagne continuent cependant de se disputer l'île et c'est cette dernière qui en prend le contrôle définitif en 1713.

En 1967, Saint-Christophe-et-Niévès devient, avec Anguilla, un État associé à la couronne britannique, avec une totale autonomie interne. Mais en 1971, Anguilla se rebelle et obtient le droit de faire sécession.

En 1981, Saint-Christophe-et-Niévès adhère à l'Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECO).

Saint-Christophe-et-Niévès parvient à l'indépendance le 19 septembre 1983, en tant que royaume du Commonwealth.

En août 1998, un référendum tenu à Niévès pour se séparer de Saint-Christophe manque de peu d'atteindre la majorité des deux-tiers requise.

Le pays s'est illustré ces dernières années dans le domaine de l'athlétisme. En 2003, le sprinteur Kim Collins a remporté le 100 mètres lors des championnats du monde d'athlétisme à Saint-Denis, en France. En septembre 2011, Kim Collins a remporté la médaille de bronze sur 100 m et il l'a également remportée avec les relayeurs du 4 × 100 m lors des championnats du monde de Daegu.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de Saint-Christophe-et-Niévès

Politique[modifier | modifier le code]

Le taux d'endettement est élevé, de l'ordre de 185% du PIB [2]

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Saint-Christophe-et-Niévès est une fédération de deux îles dont l'économie est caractérisée par son tourisme dominant, son agriculture et son industrie manufacturière légère. Le sucre était la principale source d'exportation en 1640, mais les coûts de production élevés, la faiblesse des prix du marché mondial et les efforts du gouvernement pour réduire la dépendance à ce sujet ont conduit peu à peu à une diversification importante du secteur agricole.

Fin septembre 1998, le cyclone Georges causa environ 445 millions de dollars de dégâts et limita la croissance du PNB pour l'année.

En 2005, le gouvernement a décidé de fermer la compagnie sucrière appartenant à l'État, qui avait subi beaucoup de pertes et qui avait grandement contribué au déficit budgétaire. Les anciennes plantations de cannes à sucre dominent toujours le paysage de Saint-Christophe-et-Niévès, mais beaucoup de champs de canne ont été brûlées pour faire place à l'aménagement du territoire, en particulier sur le côté nord de l'île, dans les paroisses de Saint John Capisterre et Christchurch. L'agriculture, le tourisme, le secteur manufacturier d'exportation et les secteurs bancaires (paradis fiscal) sont en cours de développement et occupent désormais le rôle le plus important dans l'économie du pays. La croissance du secteur du tourisme est devenu la principale source de devises pour le pays. Ce dernier a également permis de développer une industrie de l'habillement, ainsi que de l'électronique : cela donne au pays une place prépondérante dans les Caraïbes dans ces domaines.

En avril 2009, les membres du G20 ont mis Saint-Christophe-et-Niévès sur la liste grise des paradis fiscaux. C'est également un pavillon de complaisance.

Démographie[modifier | modifier le code]

Basseterre

Culture[modifier | modifier le code]

Codes[modifier | modifier le code]

Saint-Christophe-et-Niévès a pour codes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cette superficie fait de Saint-Christophe-et-Niévès le plus petit pays d'Amérique du Nord.
  2. Cette population fait de Saint-Christophe-et-Niévès le pays le moins peuplé d'Amérique du Nord
  3. L'arrêté français du 4 novembre 1993 relatif à la terminologie des noms d'États et de capitales retient la graphie « Saint-Christophe-et-Niévès » tandis que l'Office des publications de l’Union européenne choisit la graphie « Saint-Christophe-et-Nevis » dans son code de rédaction interinstitutionnel. Le Canada a retenu la graphie « Saint-Kitts-et-Nevis » (noms de pays en français retenus par le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada), nom officiel de l'État à l'ONU ([1]).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]