Drapeau de la Grèce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau de la Grèce
drapeau de la Grèce
drapeau de la Grèce
Utilisation Drapeau et pavillon national Version officielle
Caractéristiques
Proportions 2:3
Adoption
Éléments Neuf bandes bleues et blanches ; carré bleu à croix blanche sur le canton

L'actuel drapeau de la Grèce est composé de neuf bandes bleues et blanches, avec un carré bleu à croix blanche sur le canton.

Il a été adopté pour la première fois au cours de l'Assemblée nationale d'Épidaure, et fixé par décret en mars 1822 : celui des forces terrestres consistait en une croix blanche sur fond bleu, celui de la marine militaire étant similaire au drapeau actuel. Les raisons et la symbolique de ce choix ne sont pas connues précisément, et font l'objet de nombreuses théories populaires.

Historique[modifier | modifier le code]

Le motif de la croix blanche sur fond bleu serait apparu pour la première fois en 1807. L’higoumène (supérieur ou abbé) du monastère Evanguelistria, à Skiathos, fait alors prêter serment au général Theódoros Kolokotrónis (17701843), sur ce drapeau.

Le décret de mars 1822 établit 3 drapeaux, un pour les forces terrestres, un pour la marine militaire et un pour la marine marchande. Ce dernier sera peu utilisé, le drapeau de la marine militaire devenant le seul drapeau naval dès la fin de la guerre.

Le drapeau des forces terrestres fut adopté en 1833 par Othon de Bavière lors de la création du royaume de Grèce ; diverses variantes avec et sans couronne furent utilisées de 1833 à 1978. Différentes teintes de bleu et différentes proportions ont aussi été utilisées.

Le drapeau maritime fut adopté comme seul drapeau national en 1969, pendant le régime des Colonels. Après le retour de la démocratie, le drapeau terrestre a été réutilisé de 1975 à 1978, date à laquelle le drapeau maritime est redevenu le seul drapeau national.

Symbolique[modifier | modifier le code]

La croix symbolise la foi chrétienne et la victoire sur l’occupant. Elle rappelle en effet la croix que l’empereur Constantin Ier, selon la tradition, vit dans le ciel de Rome la veille de la bataille du pont Milvius, le 28 octobre 312. « Par ce signe, tu vaincras », lui aurait signifié sa vision. L’épisode marque symboliquement l’origine de la période byzantine de l’histoire de l’Empire romain.

Les neuf bandes horizontales seraient le rappel des neuf syllabes qui constituent la devise grecque Ελευθερία ή θάνατος (Eleuthería í thánatos), soit « la liberté ou la mort », slogan pour la lutte pour l'indépendance de 1821. Les 5 bandes bleues pourraient représenter les 5 mers qui entourent la Grèce (la mer Ionienne, la mer Méditerranée, la mer de Crète, la mer Égée et la mer de Thrace). Les bandes blanches, elles, rappelleraient les fustanelles blanches des combattants.

Drapeaux historiques[modifier | modifier le code]

Utilisation générale[modifier | modifier le code]

Utilisation terrestre[modifier | modifier le code]

Utilisation maritime[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Institut d'études néo-helléniques de Paris

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]