Drapeau du Sri Lanka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau du Sri Lanka
Drapeau du Sri Lanka
Drapeau du Sri Lanka
Utilisation FIAV 110100.svg Version officielle
Caractéristiques
Proportions 1:2
Adoption 1948, modifié 22 mai 1972

Le drapeau du Sri Lanka, également appelé drapeau du Lion, est le drapeau civil, le drapeau d'État et le pavillon marchand de la République démocratique socialiste du Sri Lanka. Il est adopté en 1948 et a subi depuis plusieurs modifications mineures, pour être adopté sous sa forme actuelle le 22 mai 1972.

Il se compose d'un lion d'or, tenant une épée dans sa patte avant droite, devant un fond pourpre à quatre feuilles de pipal dans chaque coin, qui représentent les feuilles de l'arbre sous lequel Gautama Bouddha se plaisait à méditer. Les bandes verticales verte et orange à la hampe représentent les minorités musulmane et hindouiste. Le motif principal au lion représente la tradition bouddhiste de la majorité de la population. Le lion passant armé sur fond pourpre était l'emblème des anciens rois de Kandy.

FIAV 000001.svg Pavillon de la marine de guerre

Pavillon naval[modifier | modifier le code]

À l'instar de plusieurs pays issu du Commonwealth, le pavillon maritime de guerre est un White Ensign avec en canton le drapeau national. On peut cependant remarquer l'absence de la croix de saint Georges.

Histoire[modifier | modifier le code]

Drapeau de Ceylan (1951-1972)
Drapeau de Ceylan (1948-1951)

Lorsque Vijaya, le premier roi du Sri Lanka, arriva sur l'île en provenance de l'Inde en 486 avant notre ère, il apporta avec lui un drapeau comportant le symbole d'un lion[1]. Depuis lors, l'emblème du lion a joué un rôle important dans l'histoire du Sri Lanka. Il a été largement utilisé par les monarques qui ont succédé au roi Vijaya, et il est devenu un symbole de courage, de liberté et d'espoir. Quand le roi légendaire Dutugemunu se lança dans la campagne durant laquelle il parvint à défaire le roi Tamil Elara, qui occupait une partie du Sri Lanka, il portait avec lui une bannière représentant un lion tenant une épée sur sa patte antérieure droite et deux autres symboles, le Soleil et la Lune[1].

drapeau britannique de Ceylan
Drapeau de la Ceylan Britannique, 1815 - 1948

Cette bannière est restée en usage jusqu'en 1815, quand le règne du dernier roi du Royaume de Kandy, le roi Sri Vikrama Rajasinha, arriva à son terme lorsque la noblesse de Kandy signa la convention de Kandy, le 2 mars, proclamant George III roi de Ceylan, et remplaçant le drapeau du Lion avec le drapeau du Royaume-Uni en tant que drapeau national. Le gouvernement de Ceylan utilisait son propre drapeau. Le drapeau du Lion fut emporté en Angleterre et gardé à Hôpital royal de Chelsea. Au fil des années, l'aspect de ce drapeau fut oublié par les sri-lankais[2].

Drapeau attribué au roi légendaire Dutugemunu

Puis, comme le mouvement d'indépendance au Sri Lanka gagnait en puissance au cours du XXe siècle, E.W. Perera, une figure marquante du mouvement d'indépendance, découvrit le drapeau du Lion original, gardé à Chelsea, avec l'aide de D.R. Wijewardene, le magnat de la presse. Une illustration de celui-ci fut ensuite publiée dans une édition spéciale du journal Dinamina pour marquer les 100 ans depuis la fin de l'indépendance du Sri Lanka. Le drapeau du Lion devint alors un grand sujet d'intérêt pour le public, qui, pour la première fois depuis la chute du royaume de Kandy, redécouvrit le motif original du drapeau sri-lankais.

En 1948, le drapeau a été adopté comme drapeau national du Royaume de Ceylan, mais le drapeau subit plusieurs changements, en 1953 et à nouveau en 1972. Au cours de la même année, quatre feuilles de pipal ont été ajoutées aux quatre coins du drapeau, en remplacement des symboles représentant des fers de lance. Cette modification fut effectuée sous la direction de Nissanka Wijeyeratne, à l'époquet Secrétaire permanent au Ministère des affaires culturelles et Président du Comité de l'emblème nationale et de l'élaboration du drapeau. Les quatre feuilles de pipal ajoutées par Wijeyeratne reflétent les principes essentiels de Mettha (bonté), Karuna (compassion), Upeksha (équanimité) et Muditha (le bonheur)[2],[3].

Symbolique[modifier | modifier le code]

Le drapeau national du Sri Lanka représente le pays et son patrimoine en tant que symbole de ralliement, intégrant les minorités au groupe ethnique majoritaire. La plupart des symboles du drapeau possède un sens distinctif[4].

Symbole Signification
Le lion L'origine cingalaise et la force de la nation.
Les feuilles de Bo Le Bouddhisme et son influence sur la nation. Ils représentent aussi les quatre vertus de la gentillesse, l'amabilité, le bonheur et la sérénité.
L'épée du lion La souveraineté de la nation.
Les cheveux bouclés sur la tête de lion La pratique religieuse, la sagesse et la méditation.
La barbe du lion La pureté des mots.
La poignée de l'épée Les éléments de l'eau, le feu, l'air et la terre.
Le nez du lion L'intelligence.
Les deux pattes de devant du lion La pureté dans la possession des richesses.
La bande verticale orange L'ethnie tamoule.
La bande verticale verte La foi musulmane et l'ethnie maure.
La bordure jaune autour du drapeau Les gens d'autres cultures vivant au Sri Lanka.
Le fond pourpre Les autres religions minoritaires et les groupes ethniques portugais et hollandais. Se réfère également à l'héritage colonial riche du pays.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Carol Aloysius, « The Sri Lankan Lion flag - how it came to be », sur http://www.lankalibrary.com/ (consulté le 25 décembre 2010)
  2. a et b (en) Nizla Naizer, « Salute the flag », sur http://www.thebottomline.lk/, Rivira Business Publications,‎ 4 février 2009 (consulté le 25 décembre 2010)
  3. (si) « Amara Samara » (consulté le 4 janvier 2009)
  4. (en) « The national flag of Sri Lanka », sur http://www.lankalibrary.com/ (consulté le 25 décembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) C. A. Gunarwardena, « National flag », in Encyclopedia of Sri Lanka, New Dawn Press, New Delhi, 2006 (2e éd.), p. 253 (ISBN 978-1932705485)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :