Rose des vents

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La rose des vents de la forteresse de Sagres au Portugal

Une rose des vents est une figure indiquant les points cardinaux : nord, sud, est, ouest et les orientations intermédiaires, jusqu’à 32 directions. En fait, les roses initiales n’indiquaient pas quatre directions mais huit vents.

Aujourd’hui, on trouve souvent des roses des vents avec l’indication W à la place de O, pour l’anglais West. Il en fut de même par le passé, où l’est pouvait être indiqué par la lettre L (pour l’italien levante, levant) et le nord par la lettre T (pour l’italien tramontana, tramontane, ou bien par une fleur-de-lys.

Les roses des vents du Moyen Âge avaient parfois l’est en haut, pour indiquer que Jérusalem (à l’est du point de vue européen) était supérieure à tout[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Rose des vents sur la Méditerranée1
1Cette rose des vents était utilisée par les marins sur la Méditerranée pour se repérer. La direction, le nom et les effets de chacun de ces vents peuvent varier suivant les régions (en particulier, les directions du Mistral et de la Tramontane sont permutées dans la région du Languedoc).

Les marins de l'Antiquité disposaient déjà de connaissances astronomiques. Grâce à elle, ils n'étaient plus dépendant de la seule navigation côtière, mais pouvaient s'orienter la nuit grâce à la navigation astronomique. Pour cela il fallait connaître sa direction et une des techniques utilisées sera la rose des vents. Il est connu que les Phéniciens ont été les premiers à faire usage de la rose. Plus tard, elle a été utilisée dans la Grèce antique et améliorée par les marins italiens. La rose repose sur le principe de trouver sa route selon la direction du vent et ensuite de naviguer[2].

Au départ les marins grecs ont utilisé les quatre vents correspondant aux quatre points cardinaux, mais bien vite ils durent y ajouter les quatre vents intermédiaires : Boreas (nord), Kakas (nord-est), Apeliotes (est), Euros (sud-est), Notos (sud), Lips (sud-ouest), Zephuros (ouest) et Skibos (nord-ouest). Les Italiens ont appelé ces vents comme suit : arachnidae (nord), Grecale (nord-est), Levante (est), Scirocco (sud-est), Mezzodi ou Ostro (sud), Garbino, plus tard appelé Africo ou Libeccio (sud-ouest), Ponente (ouest) et allactaga (nord-ouest)[2].

Au Moyen Âge, la rose des vents italienne sera adoptée par les marins de la Méditerranée. Sur beaucoup de portulans de l'époque apparaîtra une rose des vents avec les initiales italiennes T, G, L, S, O, L, P et M[3].

D'autres peuples à tradition maritime possèdent également des noms spécifiques pour les directions intermédiaires telles que le nord-est. Ainsi en breton, les huit directions s'appellent (à partir du nord, dans le sens des aiguilles d'une montre) : norzh (ou : sterenn), biz, reter, gevred, su, mervent, kornaoueg, gwalarn.

Il n'y a pas de norme absolue pour l'élaboration d'une rose des vents et ainsi chaque école de cartographes semble avoir développé sa propre norme. Sur les premières cartes le nord est indiqué par un fer de lance au-dessus de la lettre T (pour Tramontana). Ce symbole est devenu une fleur de lys, à l'époque de Christophe Colomb et a été vu sur les cartes portugaises[3]. Toujours au XIVe siècle, le L (pour Levante) sur le côté est de la rose a été remplacé par une croix de Malte, indiquant Bethléem, c'est-à-dire l'endroit où le Christ est né[4].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Apparitions[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://omnilogie.fr/O/Rose_des_vents
  2. a et b (de) « Untersuchungen über die Navigationstechniken der Antike und früheren Zeit » (consulté le 19 novembre 2008)
  3. a et b (en) Bill Thoen, « Origins of the Compass Rose » (consulté le 19 novembre 2008)
  4. (en) « The wind rose and the classical winds » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 19 novembre 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]