Drapeau des Îles Vierges des États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau des Îles Vierges des États-Unis
drapeau
drapeau
Utilisation Drapeau civil et d'État Version officielle
Caractéristiques
Proportions 2:3
Adoption
Éléments Aigle jaune encadré par les lettres V et I

Le drapeau des Îles Vierges des États-Unis reprend comme motif général le grand sceau des États-Unis d'Amérique. L'aigle est encadré par les lettres V et I, initiales de « Virgin Islands »

L'aigle tient dans ses serres un rameau d'olivier, symbole de paix, et dans les autres trois flèches, une pour chacune des îles principales (Saint Thomas (Saint-Thomas), Saint John (Saint-Jean) et Sainte-Croix).

Drapeau historique[modifier | modifier le code]

drapeau

De 1754 à 1916, les îles constituaient les Indes occidentales danoises, intégrées à l'Empire colonial danois. Officiellement, aucun drapeau ne leur était rattaché hormis le drapeau du Danemark.

On fait cependant mention[1] d'un drapeau qui rappelle le Blue Ensign utilisé par la marine britannique. Il est présent sur des peintures et des dessins, toujours accroché non pas sur le mât de pavillon où flotte le drapeau national mais sur le mât de misaine. Le pavillon indiquait alors l'origine du propriétaire ou la destination du navire. Les bâtiments qui arboraient l'enseigne naviguaient soit dans les eaux du Danemark et de la Norvège, soit étaient attachés à des ports de l'Europe. On conclut que bien que non officiel, le drapeau était un pavillon de courtoisie attribué aux Antilles danoises.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Mühlemann, Geschichte und Politik im Spiegel der Staatschefsstandarten, 1968

Liens externes[modifier | modifier le code]