George Clooney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
George Clooney
Description de cette image, également commentée ci-après

George Clooney en 2014, à la première de Monuments Men.

Nom de naissance George Timothy Clooney
Surnom Gorgeous George
Naissance (54 ans)
Lexington, Kentucky (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Producteur
Réalisateur
Scénariste
Films notables En pleine tempête
O'Brother
Ocean's (trilogie)
Syriana
Michael Clayton
In the Air
Les Marches du pouvoir
The Descendants
Séries notables Urgences

George Timothy Clooney est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur de cinéma américain né le à Lexington (Kentucky).

Il est devenu célèbre grâce à son rôle du docteur Doug Ross dans la série télévisée Urgences. Depuis, il a mené une importante carrière au cinéma à travers Ocean's Eleven, Confessions d'un homme dangereux, Good Night and Good Luck et Syriana (qui lui a valu l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle). En 2013, il a également interprété le 1er rôle masculin dans le film Gravity, qui reçoit 7 Oscars en 2014.

Son nom est souvent associé à celui du réalisateur Steven Soderbergh avec qui il a tourné six films, ainsi qu'à celui des frères Coen, sous la direction desquels il a tourné trois films qui constituent « la trilogie des idiots ». Il est classé vingt-troisième plus importante personnalité du monde par le journal Time en 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

La mère de George Timothy Clooney, Nina Bruce (née Warren), était une ancienne reine de beauté, et son père, Nick Clooney, était journaliste et présentateur de télévision. Clooney est d'ascendance irlandaise du côté de son père : ses arrière-arrière-grands-parents paternels, Nicholas Clooney (originaire du comté de Kilkenny) et Bridget Byron, ont immigré aux États-Unis depuis l'Irlande. Clooney fut élevé dans un milieu catholique strict.

Il a une sœur aînée, Adelia (aussi connue comme Ada), et ses cousins incluent les acteurs Miguel et Rafael Ferrer, qui sont les fils de sa tante, la chanteuse et comédienne Rosemary Clooney, célèbre dans les années 1950[1], et de l'acteur José Ferrer. Il est aussi apparenté à une autre chanteuse, Debby Boone, mariée à Gabriel Ferrer, le fils de Rosemary Clooney et de José Ferrer. Dès son plus jeune âge, Clooney venait sur les plateaux de tournage des émissions de son père, souvent en participant à ses shows, où il s'est avéré être le chouchou de la foule.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts et révélation télévisuelle (1982-2000)[modifier | modifier le code]

L'acteur au Festival de Cannes 2000.

Arrivé contre l'avis paternel à Los Angeles en 1982 pour se lancer dans une carrière d'acteur, George Clooney court le cachet. Il joue dans quinze pilotes de séries jamais diffusés, ou dans des nanars tels que Le Retour des tomates tueuses. La première série dans laquelle il apparaît dans un rôle majeur s'intitule E/R en 1984 (à ne pas confondre avec ER qui le rendra célèbre dix ans plus tard).

Durant la même année, il joue dans un épisode de la série culte des années 1980, Riptide. Il y tient le rôle de Lenny Cowell, un ravisseur de jeunes femmes, dans l'épisode « Là où sont les filles (Where the Girls Are) », diffusé le 2 octobre 1984. Il joue aussi dans la première saison de Roseanne en 1988 avec une apparition supplémentaire dans la saison 4 épisode 6. Durant les années 1980 et début 1990, on le voit souvent à la télé dans des seconds rôles, notamment dans Facts of Life, Baby Talk, Rick Hunter, Les Sœurs Reed (Sisters), Bodies of evidence, Arabesque en 1987, Tonnerre mécanique en 1985.

C'est finalement la série Urgences, diffusée à partir de 1994, qui lui permet de passer au statut de vedette. Il y tient le rôle du docteur Doug Ross pendant les cinq premières saisons. Les offres se multipliant, il quitte la série pour conquérir le grand écran.

Parallèlement à la série, il tourne déjà beaucoup : si il se diversifie en 1996 - en menant la comédie horrifique Une nuit en enfer, de Robert Rodriguez ; le thriller Sang-froid, de Reb Braddock, puis la romance Un beau jour de Michael Hoffman - il s'investit dans de plus rémunérateurs blockbusters en 1997 : Batman et Robin de Joel Schumacher : Batman / Bruce Wayne et Le Pacificateur de Mimi Leder sont cependant mal reçus par la critique.

L'année 1998 est plus positive : le thriller Hors d'atteinte marque sa première collaboration avec le cinéaste Steven Soderbergh qui lui-même travaille pour la première fois pour un grand studio ; mais il fait aussi partie de la distribution de l'acclamé film de guerre La Ligne rouge, de Terrence Malick.

En 1999, année de la diffusion de son dernier épisode d'Urgences, sort la comédie Les Rois du désert, de David O. Russell, marque son glissement dans un registre plus humoristique, et basé sur le second degré.

Il confirme son acceptation de cachets bien moindres en menant la comédie O'Brother, de Joel et Ethan Coen, pour lequel il reçoit le Golden Globe du meilleur acteur dans un film musical ou de comédie. Dans une entrevue avec le journal français Le Monde publiée le , il explique avoir accepté de jouer pour presque rien par une question : « Combien de fois faut-il toucher 20 millions de dollars pour être heureux ? ».

Passage à la production et à la réalisation (2000-2007)[modifier | modifier le code]

Lors de la conférence de presse pour Michael Clayton en 2007.

En 2000, il fonde la société Section Eight avec son complice de Hors d'atteinte, Steven Soderbergh. Leur ambition, créer au sein d'un studio, en l'occurrence Warner Bros., une entité capable de produire des films ambitieux, pas forcément grand public, et de protéger ses auteurs du processus normal d'un studio. Après avoir produit des films aussi différents que Loin du paradis, Bienvenue à Collinwood, Ocean's Eleven et Twelve, Confessions d'un homme dangereux, The Jacket ou encore Criminal, les deux partenaires mettent un terme aux activités de Section Eight en .

En 2002, il réalise son premier film, Confessions d'un homme dangereux (Confessions of a Dangerous Mind), adapté de l'improbable autobiographie du producteur de télévision Chuck Barris. Il remporte un joli succès critique à défaut de trouver son public.

En , il s'attèle à sa seconde réalisation pour un projet qu'il coécrit avec l'un de ses meilleurs amis, Grant Heslov, Good Night and Good Luck qui raconte le combat d'Edward Murrow contre McCarthy au milieu des années 1950. Le film, tourné en noir et blanc, est en compétition à la Mostra de Venise et fait l'ouverture du festival de New York en septembre 2005. Il bénéficie alors d'une très bonne aura.

À l'égal d'un autre de ses films également prévu pour l'automne 2005 : Syriana de Stephen Gaghan (auteur du scénario de Traffic) pour lequel il a dû prendre quinze à vingt kilos afin d'interpréter le rôle de Robert Barnes, agent de la CIA. Au cours d'une scène, il s'est grièvement blessé à la colonne vertébrale, ce qui lui a valu une hospitalisation longue de plusieurs semaines. En décembre 2006, il souffre toujours des séquelles de son accident puisqu'il a avoué porter un corset pendant la promotion de son dernier film The Good German. À la suite de cette blessure, les assurances avaient un temps refusé de se porter caution pendant le tournage de Good Night and Good Luck. Il a alors mis en gage sa maison de Los Angeles. Les assureurs sont alors revenus sur leur décision.

En , le festival du film indépendant de Los Angeles lui attribue son premier prix d'esprit indépendant afin d'honorer sa carrière et ses choix en prévalant un cinéma d'auteur ambitieux plutôt que des blockbusters parfois peu savoureux.

Il a retrouvé son complice Soderbergh pour un cinquième film en , The Good German, tourné en noir et blanc. Puis enchaînait en avec Michael Clayton de Tony Gilroy, tourné à New York. En , il a retrouvé ses compères des films Ocean's 11 et 12 pour les ultimes aventures de Danny Ocean et de sa bande de braqueurs. Lui et Steven Soderbergh ont affirmé qu’Ocean's Thirteen serait l'ultime volet de la trilogie.

En , il fonde avec son grand ami et co-scénariste de Good Night and Good Luck, Grant Heslov une nouvelle société de production : Smokehouse, sous les mêmes préceptes que Section Eight. Le nom est un clin d'œil au restaurant du même nom situé aux portes du studio de la Warner à Burbank (Californie) et dont George Clooney est un client régulier.

En 2006, l'acteur et réalisateur américain George Clooney est « l'homme en vie le plus sexy », selon l'hebdomadaire People dans son édition spéciale, institution annuelle de la presse magazine. Il avait déjà reçu cet honneur en 1997. Il est la seule personnalité avec son ami Brad Pitt ainsi que l'acteur Johnny Depp à avoir reçu deux fois ce titre.

Section Eight ferme ses portes en mars 2007. Les deux hommes ont avoué que la charge de travail devenait trop grande. Steven Soderbergh a indiqué qu'il préférait désormais se consacrer uniquement à la réalisation.

Confirmation à la réalisation et retour aux blockbusters (2008-)[modifier | modifier le code]

George Clooney le 18 octobre 2011, à l'avant-première parisienne des Marches du pouvoir.

L'année 2008 est placée sous le sceau de la comédie : sort sa troisième réalisation - la farce historico-sportive Jeux de dupes - puis Burn After Reading, sa troisième collaboration avec Joel et Ethan Coen.

En 2010, il mène la satire politique Les Chèvres du Pentagone, première réalisation de son partenaire d'écriture Grant Heslov, mais aussi deux œuvres marquant son retour vers un registre plus dramatique : la comédie dramatique indépendante In the Air, de Jason Reitman, lui permet de jouer de son image de célibataire endurci, mais c'est surtout le thriller d'espionnage The American, d'Anton Corbijn, qui lui permet de renouer avec une figure héroïque.

L'année 2011 est marquée par la sortie de deux œuvres acclamées par la critique : il joue un homme politique trouble dans le thriller Les Marches du pouvoir, qu'il met également en scène. Puis livre une performance inédite en père de famille désemparé dans le drame indépendant The Descendants, d'Alexander Payne, qui lui vaut un accueil critique très positif.

Il ne tourne dès lors qu'un seul film par an.

En 2013, il tient un rôle secondaire dans l'acclamé blockbuster de science-fiction Gravity, d'Alfonso Cuarón, porté par Sandra Bullock.

En 2014, il réalise son cinquième film, Monuments Men, pour lequel il s'entoure d'un casting quatre étoiles pour incarner les bras cassés qu'il plonge dans la deuxième guerre mondiale. Mais le film est un échec critique et commercial.

En 2015, le blockbuster de science-fiction À la poursuite de demain, second film en prises de vues réelles de Brad Bird, déçoit également la critique et le public.

En 2016, il est attendu pour son retour à la comédie, avec Ave César, qui marque la quatrième fois où il sera dirigé par Joel et Ethan Coen.

Vie privée[modifier | modifier le code]

George Clooney a été marié à l'actrice Talia Balsam de 1989 jusqu'à leur divorce en 1993. Après cet épisode, il a déclaré qu'il ne se marierait plus jamais[2].

En 1996, durant le tournage du film Le Pacificateur, il rencontre Céline Balitran, une jeune serveuse française, dans un café des Champs-Élysées à Paris. Elle s'installe avec lui à Los Angeles quelques mois plus tard et leur idylle dure trois ans, jusqu'en 1999.

Il a ensuite une relation de cinq ans entrecoupée de périodes de séparation avec le mannequin britannique Lisa Snowdon[3], rencontrée sur le tournage d'une publicité pour Martini en 2000. De 2009 à juin 2011, il fréquente Elisabetta Canalis, un mannequin italien. En octobre 2011, il officialise sa nouvelle relation amoureuse avec l'ancienne star de catch Stacy Keibler, en posant avec elle lors de la présentation de son film The Descendants au festival de New York[4][réf. insuffisante] mais ils se séparent en juillet 2013.

Le 27 septembre 2014, il épouse en secondes noces Amal Alamuddin, une avocate libano-britannique née en 1978 à Beyrouth.

Politique[modifier | modifier le code]

De gauche à droite : Brad Pitt, Matt Damon et George Clooney.

Membre du Council on Foreign Relations (CFR), George Clooney utilise sa célébrité en 2001 pour lever des fonds pour les victimes des attentats du 11 septembre, puis ceux du tsunami en 2004 et en 2005 pour ceux du cyclone Katrina. Il a pris aussi position contre la guerre de l'Irak dès 2003. En , il s'est rendu avec George Bush Sr en Louisiane afin de donner les dons recueillis en vue de la réhabilitation d'un hôpital mis à mal par les deux cyclones qui ont saccagé la région un an plus tôt.

Courant 2006, l'acteur s'est mobilisé pour le Darfour. En septembre, avec Elie Wiesel, il a été reçu par le Conseil de sécurité des Nations unies pour que cesse le génocide au Darfour. En décembre, il a déclaré que les personnes qu'il avait rencontrées (puis aidées financièrement) lors de son voyage dans la région avec son père étaient probablement toutes décédées à la suite de la mise à sac de leur camp. Dans le même mois, il s'est rendu avec l'acteur américain Don Cheadle ainsi que plusieurs athlètes de haut niveau en Chine et en Égypte. Ils ont rencontré à chaque fois le chef de la diplomatie du pays afin de le convaincre de faire pression sur le gouvernement du Soudan pour que cessent les exactions là-bas et qu'il accepte l'envoi des Casques Bleus. Le , il a publié une lettre ouverte à destination de l'Allemagne, en marge du sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne qui se tenait ce jour-là, et demandé à la Chancelière et ses homologues européens de faire pression sur le Soudan. L'émission Envoyé Spécial qui diffusait une interview exclusive a annoncé qu'il avait eu une conversation téléphonique fin mai avec Bernard Kouchner, le nouveau chef de la diplomatie française. De plus, les avant-premières à Cannes et aux États-Unis d’Ocean's 13 ont été l'occasion de soirées de charité au profit de Not on our watch, l'association créée par George Clooney, Don Cheadle, Matt Damon, Brad Pitt et Jerry Weintraub au profit du Darfour. L'ONU vient de le nommer « Messager de la paix », la plus haute nomination pour un civil, avec pour ordre de mission la promotion des opérations de maintien de la paix. Le , une cérémonie suivie d'une conférence de presse a lieu afin de lui donner officiellement son ordre de mission. À cette fin, il a accompagné Jane Holl Lute, UN Assistant Secretary General for Peacekeeping Operations, pendant une quinzaine de jours au Darfour, au Tchad, au Congo, et en Inde.

Avec Joe Biden, à la Maison Blanche, en 2009.

Fervent démocrate, il soutient Barack Obama pour les élections de 2008. Il a fait partie des donateurs pour sa campagne de 2004 au poste de sénateur de l'Illinois. Tous deux ont participé ensemble à des conférences en faveur du Darfour. Le candidat démocrate a [participé ?], parmi de nombreuses autres personnalités du show business, des médias et de la politique (John Mc Cain y a également participé, notamment) aux enregistrements de félicitations quand il a reçu à l'automne 2006 le prestigieux American Cinematheque Award. Toutefois, George Clooney refuse pour le moment de se montrer à ses côtés lors des meetings électoraux, de peur qu'un tel soutien public soit contre-productif pour son poulain, Hollywood étant accusé par certains détracteurs (émanant surtout du parti républicain) d'être déconnecté de la réalité.

En faveur des sinistrés du séisme qui frappa Haïti le , il organise un Téléthon intitulé « Hope for Haiti Now ». La diffusion a lieu le 22 sur MTV, soit dix jours après le séisme. Plus de cent trente personnalités répondent présent pour l'occasion. Deux jours après la diffusion, il est révélé que le téléthon a récolté la somme record de plus de cinquante-sept millions de dollars.[réf. souhaitée]

En octobre 2010, en discussion avec Barack Obama à la Maison Blanche.

En fin d'année 2010, il est à l'origine du Satellite Sentinel Project et s'associe avec les Nations unies, l'Université de Harvard ainsi que le moteur de recherche Google pour prévenir et/ou dénoncer les éventuels actes terroristes, génocide, crime de guerre, etc. qui pourraient être perpétrés en vue du référendum du dimanche 9 janvier 2011 sur l'autodétermination de l'avenir du Soudan du Sud après l'accord de paix global qui avait mis fin, en 2005, à plus de vingt ans de guerre civile (occasionnant près de deux millions de victimes). Cet accord avait instauré au Soudan du Sud le statut de région autonome en créant une frontière entre le Nord et le Sud du pays. L'opération est intégralement financée par l'association de George Clooney qui a d'ailleurs déclaré : « Le gouvernement de Khartoum a armé des milices dans les régions limitrophes attaquées, l'aviation gouvernementale a bombardé les zones frontalières, et les deux parties ont massé des unités militaires et de l'équipement tout le long de la frontière. […] Nous voulons que les auteurs potentiels de génocide et autres crimes de guerre sachent que nous surveillons, le monde les regarde ».

Il est arrêté par la police le , devant l'ambassade du Soudan à Washington lors d'une manifestation contre le gouvernement de Khartoum[5] au cours duquel il a franchi le cordon de sécurité – violant ainsi la loi qui interdit de rester sur une propriété privée – et libéré quelques heures plus tard en versant une caution de 100 dollars[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Publicité[modifier | modifier le code]

De 2005 à 2015, il joue son propre rôle dans les publicités pour le café Nespresso, ses prestations font augmenter les ventes du produit (+ 46 % en 2007)[7]. Le slogan est « What else? » (« Quoi d'autre ? »). Destinés uniquement au marché européen, ces spots ne passent pas aux États-Unis, comme l'acteur l'a exigé dans son contrat, craignant que son image publique puisse être ternie par le matraquage publicitaire de la marque. En 2008, il partage la vedette avec John Malkovich dans le rôle de saint Pierre. En 2011, une campagne militante animée par l'organisation suisse Solidar.ch utilise son image dans un spot publicitaire afin de l'interpeller sur le thème de l'exploitation des travailleurs du café et d'inciter Nespresso à mettre en place un commerce équitable.

George Clooney apparaît également dans des publicités pour Martini, pour Fiat, Toyota, ou Emidio Tucci. En plus des spots télévisés, George Clooney apparaît dans quelques campagnes publicitaires. Depuis 2007, il apparaît dans des campagnes de la firme suisse d'horlogerie Omega[8]. La majorité du revenu lié à ces campagnes est destinée à son association.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Samuel Labarthe[9] et Patrick Noérie[9] sont les voix françaises régulières en alternance de George Clooney. Il y a également eu Richard Darbois[9],[10] et Robert Guilmard[11] qui l'ont doublé à trois reprises chacun.

En France
et aussi :
Au Québec

Au Québec, Daniel Picard est la voix française régulière de l'acteur dans la plupart de ses films[16].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Année Cérémonie Catégorie Film
1996 Saturn Award Saturn Award du meilleur acteur Une nuit en enfer
2000 Blockbuster Entertainment Award Les Rois du désert
2001 Golden Globes Golden Globe du meilleur acteur dans un film musical ou une comédie O'Brother
2002 National Board of Review Special Achievement Award Confessions d'un homme dangereux
Toronto Film Critics Association Meilleur premier film
2005 Mostra de Venise Prix Osella pour le meilleur scénario Good Night and Good Luck
Prix FIPRESCI
Kansas City Film Critics Circle Meilleur scénario original
Online Film Critics Society
Phoenix Film Critics Society Meilleur réalisateur
San Francisco Film Critics Circle Meilleur scénario
Prix Sant Jordi du cinéma Meilleur film étranger
Satellite Awards Satellite Award du meilleur scénario original
Vancouver Film Critics Circle Meilleur réalisateur
Writers Guild of America Award Paul Selvin Honorary Award
2006 Oscars du cinéma Oscar du meilleur acteur dans un second rôle Syriana
Golden Globes Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle
2007 National Board of Review Meilleur acteur Michael Clayton
San Francisco Film Critics Circle
Toronto Film Critics Association
Washington D.C. Area Film Critics Association
2009 St. Louis Film Critics Award Meilleur acteur In the Air
Central Ohio Film Critics Association
Dallas-Fort Worth Film Critics Association
Florida Film Critics Circle
Houston Film Critics Society
Kansas City Film Critics Circle
National Board of Review
New York Film Critics Circle
Phoenix Film Critics Society
Southeastern Film Critics Association
Toronto Film Critics Association
Washington D.C. Area Film Critics Association
2011 Dallas-Fort Worth Film Critics Association Meilleur acteur The Descendants
Hollywood Film Festival
National Board of Review
Oklahoma Film Critics Circle
Southeastern Film Critics Association
St. Louis Gateway Film Critics Association
Toronto Film Critics Association
Washington D.C. Area Film Critics Association
2012 Critics Choice Awards
Golden Globes
Australian Academy of Cinema and Television Arts Awards Meilleur scénariste Les Marches du pouvoir
San Diego Film Critics Society Awards Meilleur film Argo
St. Louis Film Critics Association Awards
Phoenix Film Critics Society Awards
Florida Film Critics Circle Awards
Southeastern Film Critics Association Awards
Nevada Film Critics Society Awards
African-American Film Critics Association Awards
2013 Houston Film Critics Society Awards
Denver Film Critics Society Awards
Critics' Choice Movie Awards
Golden Globes
British Academy Film Awards
Oscars du cinéma
Producers Guild of America Awards Meilleur producteur de film
Césars du cinéma César du meilleur film étranger
2015 Golden Globes Cecil B. DeMille Award
  •  : est nommé « Messager de la paix » (plus haute distinction décernée à une personnalité civile) par Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations-Unies[17].

Nominations[modifier | modifier le code]

Aux 69èmes Golden Globes, en janvier 2012, pour Les Marches du pouvoir.
Année Cérémonie Catégorie Film
1996 Golden Globes Meilleur acteur dans une série télévisée dramatique Urgences
1997
1998
2006 Golden Globes Meilleur réalisateur Good Night and Good Luck
Meilleur scénario original
Oscars Meilleur réalisateur
Meilleur scénario original
2008 Oscars Meilleur acteur Michael Clayton
Golden Globes
BAFTA
2010 Oscars Meilleur acteur In the Air
Golden Globes
Critics Choice Awards
2012 Oscars Meilleur acteur The Descendants
British Academy Film Award du meilleur acteur
Golden Globes Meilleur réalisateur Les Marches du pouvoir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :