Sam Worthington

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Worthington.
Sam Worthington
Description de cette image, également commentée ci-après
Sam Worthington au Tropfest, à Sydney en 2013.
Nom de naissance Samuel Henry John Worthington
Naissance (42 ans)
Godalming, Surrey, Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau de l'Australie australienne
Profession Acteur
Réalisateur
Scénariste
Films notables Terminator Renaissance
Avatar
Le Choc des Titans
Dos au mur
Everest

Sam Worthington est un acteur, réalisateur et scénariste australien, né le à Godalming dans le Surrey (Angleterre).

Il est notamment connu pour son rôle de Jake Sully dans la saga cinématographique Avatar.

Biographie[modifier | modifier le code]

Samuel Henry John « Sam » Worthington naît à Godalming dans le comté de Surrey par l'union de Ronald W. Worthington, un employé et Jeanne J. Worthington (née Martyn), femme au foyer. Il a une sœur aînée, Lucinda. Très vite, alors qu'il est âgé de six mois, ses parents emménagent en Australie dans la banlieue de Perth Warnbro, commune de Rockingham[1],[2],[3].

Il effectue ses études au John Curtin College of The Arts mais quitte l'école à dix-sept ans. À dix-neuf ans, il accompagne sa petite amie de l'époque pour son examen d'entrée dans le prestigieux National Institute of Dramatic Art (NIDA) de Sydney qui a accueilli entre autres Mel Gibson, Cate Blanchett et Baz Luhrmann : elle se voit refuser l'admission, mais lui est admis à sa grande surprise. Il sort diplômé du NIDA, en 1998, à l’âge de vingt-deux ans et est acclamé pour sa prestation d’Arthur Wellesley dans la pièce Judas Kiss montée au Belvoir Street Theatre.

Il est aussi un grand fan de rock et de heavy metal, arborant souvent lors d'interview, différents t-shirts de groupes tels que Motörhead, Metallica, AC/DC, Guns N' Rosesetc.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts et révélation critique[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière à la télévision avec le feuilleton australien Water Rats et décroche un rôle dans la série américaine JAG.

En 2000, il obtient son premier rôle au cinéma dans le film australien Bootmen de Dein Perry, dans lequel il incarne Mitchell, un voleur de voitures, frère du personnage principal qui monte une troupe de claquettes. Le film lui vaut une nomination à l’Australian Film Institute (équivalent australien des Oscars) du meilleur second rôle masculin.[réf. nécessaire]

En 2001, il enchaîne les seconds rôles dans des films comme le court métrage A Matter of Life de Jennifer Perrott (2001), inédit en France ou Mission Évasion (Hart's War) de Gregory Hoblit (2002), film américain tourné en République Tchèque avec Bruce Willis et Colin Farrell en tête d'affiche, avant d'obtenir un rôle plus conséquent dans le film australien Dirty Deeds de David Caesar (2002) aux côtés notamment de Toni Collete, Sam Neill ou John Goodman.

En 2002, le réalisateur Jonathan Teplitzky lui offre son premier grand rôle dans la comédie policière Gettin' Square (2003).[réf. nécessaire] Mais c'est son interprétation de Joe dans Somersault de Cate Shortland (2004) qui lui apporte la notoriété.[réf. nécessaire] Le film remporte 13 Australian Film Institute,[réf. nécessaire] ce qui est un record absolu, dont celui du meilleur acteur pour Sam Worthington et est présenté au Festival de Cannes en 2004 dans la section « Un certain regard ».[réf. nécessaire]

Parallèlement à cela, il réalise un court métrage dont il signe le scénario, compose la musique et assure la photographie : Enzo.

Il obtient un rôle dans le film historique américain Le Grand Raid de John Dahl (2005) tourné sur sa terre natale avant de revenir à la télévision dans quelques épisodes de la série australienne Love My Way et d'incarner Macbeth au cinéma dans une adaptation de la pièce transposée dans le Melbourne actuel, à l'image du Roméo et Juliette de son compatriote Baz Luhrmann. Le film est tourné sous la direction de Geoffrey Wright, un réalisateur australien ayant révélé quatorze ans plus tôt Russel Crowe dans le film Romper Stomper (1992).

Révélation commerciale[modifier | modifier le code]

Sam Worthington à New York en avril 2010.
Sam Worthington en avril 2013 avec Myles Pollard et Xavier Samuel au Drift Movie Media Event

Il a failli commencer une carrière internationale en étant un des nombreux successeurs possibles de Pierce Brosnan pour le rôle de James Bond dans Casino Royale, même si les producteurs avaient déjà quasiment porté leur choix sur Daniel Craig.[réf. nécessaire]

Mais c'est avec James Cameron qu'il va voir sa carrière prendre un nouveau tournant. Le réalisateur culte de Terminator et de Titanic, absent des écrans depuis plusieurs années, lui confie le rôle principal de son film : Avatar, projet de science-fiction qui crée l'événement pour son budget record (plus de 300 millions de dollars)[réf. nécessaire] et la volonté du cinéaste de tourner le film en utilisant la technique du relief en 3D. Impressionné par la performance de l'acteur, James Cameron le recommande aux producteurs de Terminator Renaissance[réf. nécessaire], quatrième volet de la saga créée par James Cameron en 1984. C'est ainsi que Sam Worthington obtient le rôle de Marcus Wright, partageant l'affiche avec la star montante Christian Bale. Cependant le long métrage déçoit la critique[réf. nécessaire] et les difficultés du studio conduisent à l'annulation de la trilogie prévue.[réf. nécessaire] L'acteur enchaîne avec le tournage d'un autre blockbuster, Choc des Titans de Louis Leterrier, remake du film de 1981 de Desmond Davis, où il a notamment pour partenaires Ralph Fiennes, Liam Neeson et Mads Mikkelsen. Ce péplum est un succès au box-office et une suite est mise en chantier.

Parallèlement, l'acteur s'éloigne néanmoins des grosses productions, en tentant de se diversifier.

Il confirme son statut de star en partageant l'affiche de la comédie dramatique Last Night avec Eva Mendes, Keira Knightley et Guillaume Canet. Il fait aussi partie du casting de l'acclamé L'Affaire Rachel Singer, polar signé John Madden et mené par Jessica Chastain et Helen Mirren. Hors cinéma, il prête sa voix au protagoniste Alex Mason du jeu vidéo Call of Duty: Black Ops en 2010 qui établit alors un nouveau record de lancement, toutes catégories de divertissement confondues.[réf. nécessaire]

En 2011, le thriller Killing Fields, de Ami Canaan Mann, passe inaperçu.[réf. nécessaire]

En 2012, le film à suspense Dos au mur, est aussi mal reçu par la critique, échouant commercialement.[réf. nécessaire] et La Colère des Titans, mis en scène par Jonathan Liebesman, rapporte moins que le film original et reçoit de très mauvaises critiques.[réf. nécessaire]

En 2013, l'acteur enchaîne avec deux autres films d'action, tout aussi mal reçus[réf. nécessaire] : Drift de Morgan O'Neill et Ben Nott, puis en 2014, Sabotage, de David Ayer. Mais il renoue avec l'Australie et la critique avec le mélodrame familial Paper Planes, qui lui permet de porter un projet sensible et humaniste.[réf. nécessaire] Il poursuit dans ce registre plus adulte en incarnant un père de famille dans le drame indépendant Cake, de Daniel Barnz, face à une Jennifer Aniston à contre-emploi.[réf. nécessaire]

En 2015, il est à l'affiche du western indépendant The Keeping Room, mené par la jeune Brit Marling ; fait partie de la distribution de la grosse production Everest, de Baltasar Kormákur et mène un autre film d'action mineur Kidnapping Mr. Heineken, de Daniel Alfredson.

En avril 2016, il entamera le tournage des suites d’Avatar, en Nouvelle-Zélande.[réf. nécessaire]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Sam Worthington avec son épouse Lara Bingle aux AACTAS Awards, en 2014.

De 2005 à 2008, il a été en couple avec Maeve Dermody[4].

De 2008 à début 2011, il a été le compagnon de Natalie Mark[5], styliste à Sydney.

Depuis 2013, il est en couple avec Lara Bingle, un mannequin[6]. Le couple se marie en décembre 2014[7]. Le 26 mars 2015, le couple a eu son premier enfant, un petit garçon prénommé Rocket Zot Worthington[8].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Prochainement 

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Adrien Antoine est la voix française régulière de l'acteur depuis 2003[12].

Au Québec, Tristan Harvey et Gilbert Lachance sont les voix françaises les plus régulières en alternance de l'acteur[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Elaine Lipworth, « Sam Worthington on 'Man on a Ledge' », sur Telegraph.co.uk,
  2. (en) « Jeanne J. Worthington », sur MyHeritage.com, .
  3. (en) « Avatar first reviews, Sam Worthington next Hollywood star in the making », sur The Daily Telegraph.com.au, .
  4. (en) « Interview: Maeve Dermody gets all the hot boys » sur Au.lifestyle.yahoo.com
  5. (en) « Sam Worthington splits from girlfriend » sur Wenn.com
  6. « Sam Worthington : le héros d’Avatar en couple avec Lara Bingle » sur Letempsdesbanlieues.com, 10 octobre 2013, consulté le 10 mai 2015.
  7. (en) « Lara Bingle and Sam Worthington are married » sur Au.lifestyle.yahoo.com, 9 janvier 2015, consulté le 10 mai 2015.
  8. (en) « Sam Worthington and Lara Bingle name son Rocket » sur Bramptonguardian.com, 2 avril 2015, consulté le 10 mai 2015.
  9. « Avatar 2, 3, 4 : Sam Worthington et Zoé Saldana rempilent pour les 3 suites » sur ActuCine.com, consulté le 18 janvier 2014.
  10. a et b « Filmographie à venir de Sam Worthington », sur IMDb.com, (consulté le 2 janvier 2018) [dernière m-à-j].
  11. « En 2020, vous pourrez découvrir Avatar 2 en 3D… sans lunettes » sur Numerama.com, consulté le 28 juin 2017.
  12. a, b, c, d et e « Comédiens ayant doublé Sam Worthington en France » sur AlloDoublage, consulté le 1er juin 2012, m-à-j le 7 novembre 2016.
  13. a, b, c et d « Comédiens ayant doublé Sam Worthington au Québec » sur Doublage.qc.ca.
  14. « Fiche du doublage français du film Bootmen » sur Voxofilm, consulté le 1er décembre 2011
  15. « Fiche du doublage français du film Mission Évasion » sur Voxofilm, consulté le 1er décembre 2011
  16. Carton du doublage français télévisuel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]