Martin Landau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Martin Landau
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance Martin James Landau
Naissance
New York (État de New York)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 89 ans)
Los Angeles (Californie)
Profession Acteur
Films notables La Mort aux trousses
Tucker
Crimes et Délits
Ed Wood
Pinocchio
La Cité de l'ombre
Séries notables Mission impossible
Cosmos 1999

Martin Landau est un acteur américain, né le à New York et mort le à Los Angeles[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Martin James Landau est né le dans le quartier de Brooklyn à New York[2]. Issu d'une famille juive américaine, il est le fils de Morris Landau et de Selma Buchman. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Morris, un machiniste d'origine autrichienne, se démena pour sauver des griffes nazies ses proches restés en Europe[3].

À l'âge de 17 ans, Martin travaille comme dessinateur pour le Daily News[2], assistant Gus Edson pendant les années 1940 et 1950.

Carrière[modifier | modifier le code]

Influencé par Charles Chaplin, et le sentiment d'évasion que l'on trouve dans le cinéma, Martin Landau mène une carrière d'acteur. Après deux sélections aux Oscars pour ses rôles dans les films Tucker en 1988 et Crimes et délits en 1989, il obtient en 1994 un Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation de Bela Lugosi dans le film Ed Wood de Tim Burton. Durant la seconde partie de sa carrière, après une transition qui comprend des films de Robert Parrish et Raoul Ruiz et des apparitions dans Arabesque et Matt Houston, des rencontres professionnelles avec Jack Palance et Sean Connery notamment, il brille de nouveau chez Francis Ford Coppola, Woody Allen, Tim Burton, plus tard Ron Howard ou Mark Rydell, donnant la réplique à Robert De Niro, Sharon Stone, Halle Berry, Ellen Burstyn, David Duchovny dans The X-Files, le film, Michael Caine, incarnant Béla Lugosi, Gepetto, et pour la télévision Woodrow Wilson, Abraham et Jacob.[réf. nécessaire]

En 1959, il apparait dans le troisième épisode de la série anthologique de science fiction La Quatrième Dimension[2]. Il revient en 1964 dans le Cent quarante-neuvième épisode[2].

Au cinéma, il s'impose d'emblée comme un brillant second rôle, comme en 1959 dans La Mort aux trousses de Hitchcock où il joue le secrétaire du personnage de Philip Vandamm, joué par James Mason. Il marque également derrière Elizabeth Taylor dans Cléopâtre (1963) et Steve McQueen dans Nevada Smith (1966).

Martin Landau en Rollin Hand dans Mission impossible en 1968.

Il est surtout connu pour son interprétation à partir de 1966 de Rollin Hand, le maître des déguisements, dans la série d'espionnage Mission impossible aux côtés de sa femme Barbara Bain[4]. Il quitte la série en 1969 après la troisième saison[2].

Il marque ensuite en assassin face à Peter Falk en 1973 dans Columbo. La même année, il tourne avec Bain dans le téléfilm Chantage à Washington réalisé par le jeune Steven Spielberg[5].

De 1975 à 1977, il tient le rôle du commandant John Koenig dans la série britannique de science-fiction Cosmos 1999[2]. Sa femme de l'époque apparait de nouveau à ses côtés[2].

En 1998, il incarne le Dr Alvin Kurtzweil dans les aventures sur grand écran des agents Fox Mulder et Dana Scully, d'après de la série X-Files[6].

En 1999, il retrouve Tim Burton dans le film Sleepy Hollow[2]. Il incarne également le mafieux Joseph Bonanno dans le téléfilm Bonanno: A Godfather's Story[2].

En 2009, il prête sa voix au personnage de 2 dans le sombre film de science fiction animé Numéro 9, premier long métrage de Shane Acker[7]. Cette production Burtonienne reçoit un accueil mitigé malgré sa distribution prestigieuse qui comprend notamment Elijah Wood dans le rôle titre, Jennifer Connelly, Christopher Plummer ou encore John C. Reilly[7],[8].

L'acteur en 2012 avec plusieurs membres de l'équipe du film Frankenweenie.

En 2011, il prête sa voix à personnage dans un épisode des Simpson.

En 2012, il retrouve Tim Burton pour les besoins du film d'animation Frankenweenie, adaptation du court métrage réalisé en 1984 par le cinéaste[9]. L'acteur tient le rôle d'un professeur de sciences M. Rzykruski qui éveille la curiosité de ses jeunes élèves[9]. Il discute de son personnage durant la sortie du film : « C’est un excellent professeur, il est passionné et veut transmettre sa passion pour la science à ses élèves, mais hélas il n’est pas du tout diplomatique. Il a une tolérance tres réduite pour les crétins, s’emporte vite et à cause de cela, il a dû se faire virer de plusieurs écoles. J’ai reçu le script du film avec une lettre de Tim pour me dire ce qu’il voulait et une photo du personnage. Et Tim m’a précisé que Rzykruski était européen mais pas allemand, ni russe, ni hongrois… Il a donc fallu que je crée un accent générique, je l’ai imaginé venir d’un mystérieux pays nommé la Slobovie, d’ou viennent les « Slobs ». Mais j’adoré faire ce personnage, il fait rire mais quelque part c’est un gars tragique, à la Tchekhov. En plus, il a un rôle important dans Frankenweenie, puisque c’est lui qui montre à Victor les possibilités offertes par l’électricité. Il est le catalyseur de l’histoire »[9].

En 2015, il joue dans le film Remember d'Atom Egoyan[10]. L'acteur tient le rôle d'un survivant de la Shoah qui informe un autre survivant, incarné par Christopher Plummer, que le commandant de leur camp de concentration est toujours en vie[10].

Mort[modifier | modifier le code]

Martin Landau meurt à Los Angeles à l'âge de 89 ans, le , à la suite d'une hémorragie interne ayant entraîné un choc hypovolémique[11], alors qu'il était hospitalisé à l'hôpital Ronald Reagan UCLA Medical Center à Los Angeles[2]. Il est inhumé à Elmont (Comté de Nassau, New York) dans le cimetière Beth David, auprès de ses parents[12].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Martin Landau a été marié, de 1957 à 1993, avec l'actrice Barbara Bain[2]. Ils ont eu deux filles : l'actrice Juliet Landau et la productrice de films Susan Bain Landau Finch[2].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le , il obtient son étoile sur le Hollywood Walk of Fame (2 187e étoile)[13].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’acteur Martin Landau est mort », sur lemonde.fr, 17 juillet 2017
  2. a b c d e f g h i j k et l (en) « Martin Landau, Oscar Winner for ‘Ed Wood,’ Dies at 89 », sur hollywoodreporter.com, (consulté le )
  3. (en)http://www.jewishjournal.com/arts/article/the_majestic_martin_landau_20011221
  4. (en) « Mort de Martin Landau : «Tout un pan de ma jeunesse disparaît» », sur lefigaro.fr, (consulté le )
  5. (en) « ‘Savage’: THR’s 1973 Review », sur hollywoodreporter.com, (consulté le )
  6. (en) « The Truth Is Way Out There », sur latimes.com, (consulté le )
  7. a et b (en) « 9 — Film Review », sur hollywoodreporter.com, (consulté le )
  8. (en) « 9 (2009) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  9. a b et c « TIM BURTON (UN PEU) RESSUSCITÉ (CRITIQUE DE FRANKENWEENIE, DE TIM BURTON) », sur dailymars.net, (consulté le )
  10. a et b (en) « Martin Landau on his acting life with James Dean, Steve McQueen and now Christopher Plummer », sur latimes.com, (consulté le )
  11. Legendary Hollywood actor Martin Landau died from 'massive internal bleeding' his death certificate reveals
  12. « Martin Landau (1928-2017) - Mémorial Find a Grave », sur fr.findagrave.com (consulté le )
  13. (en) « Landau another step along Hollywood walk », sur The Globe and Mail, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :