Tom Novembre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Novembre (homonymie).
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Tom Novembre
Description de l'image defaut.svg.
Nom de naissance Jean-Thomas Couture[1]
Naissance (56 ans)
Nancy (Meurthe-et-Moselle), France
Nationalité Drapeau : France Française
Profession
Formation
Famille

Tom Novembre, pseudonyme de Jean-Thomas Couture, est un chanteur et acteur français, né le à Nancy. Il est le frère cadet de l'artiste Charlélie Couture.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Jean-Thomas Couture est le fils de Jean-Pierre Couture — professeur des Beaux-arts devenu antiquaire et décorateur[2] — et d'Odette Michel — professeur de français aux États-Unis, qui rejoignit ensuite la boutique d'antiquités familiale. Il est le frère cadet de Bertrand Couture, alias Charlélie Couture et a une sœur, Sophie.

Il est diplômé de l'école des Beaux-Arts de Nancy[1] et commence une carrière de chanteur en 1980 après avoir fait quelques apparitions au théâtre, activité qu'il n'a cessé d'exercer depuis.

Il prend comme nom de scène Tom Novembre, qui est composé du diminutif de son deuxième prénom et du mois de sa naissance.

Carrière[modifier | modifier le code]

En mai 1982, Tom Novembre est nommé révélation du Printemps de Bourges[1]. Son premier disque Version pour doublage sort quelques mois plus tard en novembre 1982[1].

En 1992, il interprète le rôle principal d'Orphée, dans le film Ville à vendre de Jean-Pierre Mocky.

Il a également fait de fréquentes apparitions dans les mini-séries Caméra Café, Caméra Café 2, Nerdz et Chez Marcus, ainsi que plusieurs apparitions dans Level one à l'époque où son ami Marc Lacombe l'animait.

En mai 2006, paraît un CD de ses reprises de chansons de Bourvil.

En tant qu'amateur d'art, il présente depuis 2009 sur Paris Première l'émission Otto, dans laquelle il incarne un gardien de musée féru d'art contemporain.

Depuis le début de sa carrière, et encore de nos jours, on peut le voir jouer sur plusieurs Omnichord Suzuki, instruments électroniques des années 1980 dont il ne se sépare pas.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Tom Novembre est le père de trois enfants : Agatha, Oscar et Zoé[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

Livre audio[modifier | modifier le code]

  • Sylvain Thomassin, Dominique Debeire (auteur) et Tom Novembre (narrateur et chanteur), Tom Novembre raconte l'histoire de saint Nicolas et du Père Fouettard : récit et chansons, Haguenau, Éditions du Bastberg, coll. « Contes régionaux », (ISBN 978-2-906458-11-6)
    Support : cassette audio ; durée : non connue. Livre audio apparemment épuisé.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Voix off[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Web série[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Fiche biographique de Tom Novembre, France Inter.fr, septembre 2014 (consulté le 24 juin 2016).
  2. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'engage dans la Résistance auprès de Stéphane Hessel, son chef de réseau. Déporté à Buchenwald et torturé, il témoigne de son expérience dans le camp de concentration dans Les Médecins de l'impossible de Christian Bernadac aux éditions France-Empire, 1968.
  3. CharlÉlie Couture et Tom Novembre, émission C'est de famille sur Europe 1, 28 juillet 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]